Au sujet de quelques écrits de Teresa Benns

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3782
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Au sujet de quelques écrits de Teresa Benns

#11 Message par Abbé Zins » lun. 10 oct. 2022 12:31


Térésa Benns, néanmoins, doit jusqu’ici tenir le contraire, puisqu’elle a écrit encore récemment (17 juin 2021) que

Teresa Benns a écrit :
« la messe d’un prêtre excommunié pour hérésie serait invalide »


Elle reprend là une vieille erreur, de soi hérétique, soutenue un temps par divers Evêques d’Afrique dont Saint Cyprien qui, sans la patience mêlée de fermeté des Papes Saint Etienne puis Saint Xyste II, n’étaient pas loin de s’égarer dans un schisme et de s’inférer en l’hérésie.

Ces Evêques allaient en effet jusqu’à tenir que tous les Sacrements conférés par des schismatiques et hérétiques, principalement alors les Donatistes, étaient en soi “invalides”, y compris le Baptême, qu’ils déclaraient devoir être réitérés pour ceux revenant à l’unité Catholique.

Or quand le rite sacramentel a été respecté en ce qu’il a d’essentiel (et sans comporter de contre-intention publique contre la nature même du Sacrement administré), la validité sacramentelle en découle ex opere operato.

Aussi, le Pape Saint Etienne leur a rétorqué que leur avis et leur pratique étaient contraires à la Sainte Tradition de l’Eglise, en employant une formule devenue célèbre :

« Nihil innovetur, nisi quod traditum est » (Denz S 110), « Qu’on n’innove rien, mais qu’on s’en tienne à ce qui est traditionnel », ce qui a toujours été tenu et fait.


Il a fallu le glorieux Martyre du Pape Saint Etienne, décapité sur son Siège pontifical juste après avoir achevé une Messe dans les Catacombes, pour que Saint Cyprien admette que le Pape n’avait pas parlé ainsi par faiblesse ou par complaisance envers les schismatiques et hérétiques, et finisse par se soumettre à sa sentence conforme à la doctrine et à la pratique constante de l’Eglise.

Puisse Térésa Benns avoir l’humilité et le bon sens d’imiter un pareil exemple, en reconnaissant ses diverses erreurs en la matière !

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3782
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Au sujet de quelques écrits de Teresa Benns

#12 Message par Abbé Zins » jeu. 13 oct. 2022 12:03


Elle méconnaît aussi la stabilité de la juridiction épiscopale et de celle des ordinaires comme les curés ou supérieurs religieux, leur pouvoir de déléguer une part de leur juridiction à leurs subordonnés :

Teresa Benns a écrit :
« les arguments selon lesquels les évêques étaient autorisés à fonctionner pendant les interrègnes dans le passé. Le pape Pie XII met en garde à plus d’une occasion contre le fait de revenir à la discipline antérieure pour justifier ses actions.»


On touche ici au grotesque par application à côté de la plaque.

Comme si, dans le passé et toujours, les Evêques ne gardaient pas leur juridiction durant une vacance du Saint-Siège !!!!

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3782
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Au sujet de quelques écrits de Teresa Benns

#13 Message par Abbé Zins » mar. 18 oct. 2022 12:21

Teresa Benns a écrit :
« PLUS AUCUN CATHOLIQUE, DANS SON SENS JUSTE, NE PEUT RÉPUDIER LA LÉGISLATION EXISTANTE DE L’ÉGLISE POUR REVENIR À DES PRESCRIPTIONS BASÉES SUR LES PREMIÈRES SOURCES DU DROIT CANONIQUE.»


Mais c’est elle qui comprend de façon tordue que les Evêques perdraient leur juridiction durant la vacance du Saint-Siège !!!!

et qui prétend opposer la législation récente en la matière à celle antérieure.


Comme si Pie XII avait changé la législation antérieure !!??

Elle ne sait même pas que sa Constitution Vacantis Apostolicae Sedis reprend en son ensemble, à quelque détail près, mot à mot celle du Pape Saint Pie X.

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3782
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Au sujet de quelques écrits de Teresa Benns

#14 Message par Abbé Zins » ven. 21 oct. 2022 11:14

Teresa Benns a écrit :
« Personne, pas même les cardinaux, ne peut usurper la juridiction du Pontife romain pendant un interrègne. Ils ne peuvent pas faire ce que seul le pape est généralement autorisé à faire.

Cela comprend l’érection de séminaires »


Cela est grotesquement faux. Celle-ci dépend des Evêques diocésains (C. 1354-1359) ou de Supérieurs religieux. ..

Teresa Benns a écrit :
« la fourniture de la juridiction »


Cela est faux. Celle-ci est et demeure possible pour tous ceux ayant le pouvoir de la déléguer dans le cadre et les limites de leurs fonctions.

Teresa Benns a écrit :
« En vérité, si quelque chose d’opposé à ce commandement devait par hasard se produire ou être tenté, Nous le déclarons, par Notre Autorité Suprême, nul et non avenu.» (Const Sede Vacante)


Comme elle étend ceci bien au-delà des objets que cela concerne, elle en arrive à prétendre quasi tout “invalide” durant la vacance.

Comme une certaine “papesse”, avant ou comme elle.

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3782
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Au sujet de quelques écrits de Teresa Benns

#15 Message par Abbé Zins » mar. 25 oct. 2022 15:40

Teresa Benns a écrit :
« Les évêques ont simulé des ordinations sans lettres dimissoriales (2373). Les « prêtres » traditionnels ont simulé la messe et les sacrements (Can. 2322).»


Là encore, sa confusion dans la pratique entre licéité et validité se fait gravement voir.

Teresa Benns a écrit :
« Ce ne sont là que quelques-unes des infractions accumulées contre eux. C’est compliqué parce que les fonctions de leurs clercs doivent être jugées sur deux critères distincts ; celui qu’ils prétendent s’appliquer à eux en tant que « clercs » et celui que la loi indique en fait comme s’appliquant à eux à titre profane. S’ils se considèrent comme des clercs (et il n’y a aucune certitude qu’ils soient jamais devenus clercs), alors ils encourent des excommunications en tant que telles, mais seulement en ce qui concerne les questions de conscience. Sinon, ils encourent encore l’infamie de la loi et les peines pour hérésie et schisme (communicatio in sacris), défendant également l’hérésie et simulant les sacrements. Mais en réalité, ils doivent être considérés comme des laïcs et les sanctions pour les clercs ne s’appliqueraient pas. C’est parce que ces choses qu’ils ont tentées ont été empêchées de prendre effet par Pie XII pendant un interrègne.»


Quel méli-mélo, assurant notamment d’abord souvent qu’aucune tonsure n’est valide et donc aucun clerc, et pourtant ici :

Teresa Benns a écrit :
il n’y a aucune certitude qu’ils soient jamais devenus clercs,


mais peut-être une possibilité quand même !!??


Quand faut-il croire ses diverses affirmations opposées !?

C’est de la navigation à la godille, à l’à-peu-près de son estimation du moment ?

Que de confusions !

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3782
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Au sujet de quelques écrits de Teresa Benns

#16 Message par Abbé Zins » jeu. 03 nov. 2022 10:38

Teresa Benns a écrit :
« La juridiction ne peut être fournie d’aucune façon, par qui que ce soit d’autre que le Souverain Pontife, comme cela a été la pratique constante de l’Église.»


Tel quel, cela est faux, par imprécision : quant à sa source, elle vient à l’origine de Dieu par le Pape ; mais, une fois reçue, elle demeure, sauf à être révoquée ; en outre, elle peut être déléguée à divers échelons, par tous ceux qui ont ce pouvoir de délégation ; enfin, il y a des délégations de par le droit, qui sont codifiées.

Teresa Benns a écrit :
« L’ordination simulée de tels hommes par des évêques douteusement valides, qui pourraient appeler des hommes à la prêtrise en premier lieu parce que l’appel et la tonsure cléricale sont tous deux des actes de juridiction épiscopale.»


Ici, comme précédemment, le terme simulé est détourné de son sens canonique, par confusion de fait entre illicéité canonique et morale avec invalidité sacramentelle.

S’il s’agit de faux évêques, il y a alors simulation au sens canonique ; mais non s’il s’agit d’évêques même schismatiques, de même qu’un prêtre tombé dans le schisme garde malgré tout le pouvoir sacramentel de consacrer, bien qu’il en use immoralement, et pèche gravement en le faisant ; pas non plus en raison d’une tonsure qui serait reçue illégalement ou illicitement.

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3782
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Au sujet de quelques écrits de Teresa Benns

#17 Message par Abbé Zins » mer. 09 nov. 2022 10:09

Teresa Benns a écrit :
« La consécration simulée des évêques, car pour consacrer les évêques un mandat papal (permission) est nécessaire et il n’y a pas de pape. En procédant à la consécration, ces évêques schismatiques usurpent le pouvoir du pape d’approuver la consécration et d’accorder la juridiction à l’évêque, qui ne peut venir que du Pontife romain (Mystici Corporis du pape Pie XII ; Ad Sinarum Gentum).»


Ici, il y a pareillement confusion de fait entre illicéité canonique et morale avec invalidité sacramentelle, et entre absence de pouvoir de juridiction et absence de pouvoir d’ordre, bien qu’il en soit usé immoralement, et en péchant gravement.

Ainsi les “évêques patriotiques” chinois sacrés sur la demande du parti communiste et malgré l’interdiction du Pape Pie XII, ont été, et tenus tels, schismatiques, excommuniés, suspens a divinis, mais pas “non évêques”.

Leur consécration a été, et tenue telle, gravement illicite, schismatique, péché grave, mais sacramentellement valide.

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3782
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Au sujet de quelques écrits de Teresa Benns

#18 Message par Abbé Zins » lun. 14 nov. 2022 14:40


Tout cela semble être une tentative de retomber sur ses pieds, après que sa confusion antérieure entre validité et licéité lui ait été signalée et reprochée.

Mais, au lieu de cela, elle ne fait qu’aggraver ainsi ses confusions précédentes par une pseudo déduction encore plus loufoque et apparente.

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3782
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Au sujet de quelques écrits de Teresa Benns

#19 Message par Abbé Zins » jeu. 17 nov. 2022 13:00


Ce qu’élargit encore cette autre affirmation péremptoire :

Teresa Benns a écrit :
« Sous le can. 188 n° 4, tous les évêques qui reconnaissaient la contre-Église comme l’Église catholique et se livraient à la communicatio in sacris en célébrant la « messe » de Jean 23 et le Novus Ordo Missae se sont rendus coupables de schisme et ont perdu toute juridiction. Cela aurait pu être évité s’ils avaient refusé de participer au faux concile Vatican 2 et de signer ses documents et avaient retiré leur obéissance et leur coopération avec les faux papes en tant qu’hérétiques et schismatiques. Lefebvre, Thuc et d’autres évêques schismatiques comme eux qui ont établi le traditionalisme, trompant ainsi les fidèles, étaient bien pires que les évêques qui les ont abandonnés en restant dans l’église Novus Ordo.»


En prenant ceci à la lettre dès le départ, il faudrait en conclure notamment une invalidité de tous les mariages (nécessitant juridiction du témoin ecclésiastique) post V2 ;

une agrégation au schisme et aux hérésies (avant même d’en connaître l’énoncé !?) de tous les baptisés dans les paroisses,

de tous les laïcs ne s’en coupant pas immédiatement, etc...

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3782
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Au sujet de quelques écrits de Teresa Benns

#20 Message par Abbé Zins » jeu. 24 nov. 2022 11:40


Mais on constate aussi, curieusement, en ce genre d’études faites par de tels laïcs, que leurs manières de comprendre et d’appliquer les principes et les lois concernent en leur esprit ordinairement les seuls clercs, et nullement eux-mêmes.

Plus curieusement encore, elle étend en partie cela aux seuls “traditionalistes” (en lesquels elle inclue les schismatiques de longue date et les sectaires) :

Teresa Benns a écrit :
« Les traditionalistes se sont joints à une Église non catholique en suivant les dirigeants de diverses sectes traditionalistes, non catholiques parce que ces sectes ne reconnaissent pas un vrai pape comme leur chef »


alors que, d’après ses affirmations précédentes, elle devrait étendre cela à quasi absolument tout le monde,

tous ceux n’ayant pas rejeté V2 dès le début (même sans en connaître encore la teneur !!??),

et à ceux-là même tenant comme il se doit les intrus pour de faux papes.


Car, pour reconnaître un vrai pape comme chef, encore faut-il qu’il y en ait un.

Dès lors, elle-même se trouve en cette impossibilité.

Mais peut-être tient-elle actuellement quelqu’un comme vrai pape ?

Répondre

Revenir à « Tribune de réponses publiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités