Éclaircissements sur l'usure et les Monts-de-Piété

Message
Auteur
chartreux
Messages : 1534
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Éclaircissements sur l'usure et les Monts-de-Piété

#1 Message par chartreux » sam. 03 oct. 2020 15:54

L'ouvrage Usury in Christendom (IHR, 2013) de M. Michael Hoffmann contient une compilation intéressante de divers documents et notamment textes du Magistère de l'Église concernant l'usure, mais est malheureusement gâté par un certain esprit anti-catholique qui fait soutenir à l'auteur que, depuis la Renaissance, l'Église a progressivement abandonné l'enseignement magistériel immuable qui condamne l'usure.

Cette thèse est fort bien réfutée par la recension qu'en fait Anthony Santelli dans le numéro de juillet/août 2013 de Culture Wars. Je résume ici très rapidement les principaux points de son analyse économique :

1) La transaction pratiquée par les Montes Pietatis visés par la bulle Inter Multiplices de Léon X n'est pas à proprement parler un prêt (ni à plus forte raison un prêt à intérêt), mais une vente avec option facultative de reprise du bien. Si quelqu'un qui a déposé un objet pour gage dans un Monte Pietatis choisit de ne jamais revenir le reprendre, il ne se passera rien et la transaction s'arrêtera là, contrairement à ce qui passe lorsqu'il y a usure.

2) En ce qui concerne la réponse du pape Pie VIII à l'évêque de Rennes en 1830 qui permet de donner l'absolution aux pénitents qui pratiquent le prêt à intérêt au taux légal, il importe de bien comprendre le contexte. Dans les sociétés capitalistes actuelles où tous les contribuables subissent les effets d'une loi qui soutient l'usure, et se voient extorquer systématiquement l'intérêt toujours grandissant des prêts contractés par l'État, continuer à interdire aux Catholiques de pratiquer le prêt à intérêt c'est mathématiquement les condamner à l'appauvrissement systématique et finalement l'anéantissement. Autant vaudrait tout de suite transformer le conseil évangélique de pauvreté en commandement, et imposer à tous les catholiques de vivre comme Saint François d'Assise. L'histoire est remplie des échecs souvent horribles des sectes qui ont tenté de créer ainsi une économie plus juste.

Si nous nous souvenons que le prêt à intérêt est un acte de guerre (Deut. 23:31), la décision de Pie VIII est donc une application du concept catholique de guerre juste ; et en fixant le "taux légal" comme limite, elle permet en somme aux catholiques de reprendre ce qu'on leur vole sans plus. La clause "sous réserve de décisions ultérieures du Saint-Siège" achève de montrer le caractère temporaire et purement disciplinaire de la réponse du Pape.

Répondre

Revenir à « Actualité et thèmes secondaires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités