Résumé de théologie dogmatique, Livre V : La Rédemption

Message
Auteur
chartreux
Messages : 2302
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Résumé de théologie dogmatique, Livre V : La Rédemption

#1 Message par chartreux » jeu. 17 nov. 2022 11:16

Ci-dessous une version française du cinquième livre du résumé écrit par le Dr. Joseph Wilhelm et le Frère Scannell de la Dogmatik de l'abbé Scheeben. Ce texte initial sera désigné en abregé par le sigle SWS constitué des initiales des auteurs. La traduction sera faite à partir de la quatrième édition publiée en 1909, et fortement inspirée par la traduction du p. Belet.

Sont disponibles sur le forum les livres I, II, III et IV.

chartreux
Messages : 2302
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Résumé de théologie dogmatique, Livre V : La Rédemption

#2 Message par chartreux » jeu. 17 nov. 2022 11:17

Table des matières du Livre V a écrit :
LIVRE 5

PREMIÈRE PARTIE. CONDITIONS PRÉLIMINAIRES ET PRÉPARATION DE LA RÉDEMPTION.



I, Chapitre 1. Les conditions de la rédemption.

I, C1, §166. Possibilité et convenance de la rédemption.

I, Chapitre 2. Préparation du monde à l'oeuvre de la Rédemption.

I, C2, §167. La personne et l'oeuvre du Rédempteur prophétisée dans l'ancien Testament.


DEUXIÈME PARTIE. LA PERSONNE DU RÉDEMPTEUR.

II, Chapitre 1. Le dogme.

II, C1, §168. Les noms personnels du Sauveur. — Coup d'oeil sur les règles de foi catholique.
II, C1, §169. Doctrine du Nouveau Testament sur la constitution du Christ.
II, C1, §170. L'élément humain dans la constitution du Christ, d'après la tradition des quatres premiers siècles.
II, C1, §171. Position de la nature humaine dans la constitution de Jésus-Christ, telle qu'enseignée par l'Église contre les hérésies des quatre premiers siècles.
II, C1, §172. Union physique et substantielle dans le Verbe incarné, d'après la doctrine de l'Eglise contre Nestorius.
II, C1, §173. L'unique personne ou hypostase divine en deux natures, d'après la doctrine de l'Eglise contre les monophysites.
II, C1, §174. Doctrine des Pères contre les monothélites : les deux volontés et les deux opérations en Jésus-Christ, rapport organique du principe humain au principe divin.
II, C1, §175. Résultat de la doctrine concernant la coustitution de Jésus-Christ : Jésus-Christ en tant que « composé hypostatique » et « hypostase composée ».

II, Chapitre 2. Éclaircissement et explication de la constitution du Christ ou de l'union hypostatique.

II, C2, §176. Explication plus précise de l'union hypostatique : sa nature, ses analogies ; raison formelle de cette union (gratia unionis) et son premier effet formel, la communauté de l'être.
II, C2, §177. L'union hypostatique dans son rapport avec le principe supérieur ou prenant (ex parte assumentis).
II, C2, §178. L'union hypostatique dans son rapport avec l'élément humain et adopté.
II, C2, §179. L'union hypostatique comme opération surnaturelle de Dieu.
II, C2, §180. L'origine surnaturelle de l'humanité de Jésus-Christ : elle vient de la Vierge Marie par îe Saint-Esprit.

II, Chapitre 3. Les attributs du Christ.

II, C3, A. Généralités sur les attributs du Christ. Attributs substantiels de sa personne.

II, C3, A, §181. Périchorèse de "l'humain et le divin" dans le Christ ; communion des natures et communication des idiomes.
II, C3, A, §182. Le Christ en tant que personne relativement distincte de Dieu.
II, C3, A, §183. Rejaillissement ou dédoublement des idiomes divins (Gloire et Vertu) sur l'homme-Christ.
II, C3, A, §184. L'homme Jésus-Christ en tant qu'object de culte de lâtrie.
II, C3, A, §185. La génération humaine du Christ en tant que génération assumée par le Verbe. Maternité divine correspondante.
II, C3, A, §186. La génération divine du Christ est la seule réelle, excluant l'adoption et la génération humaine.
II, C3, A, §187. Le Christ en tant que créature ; sa subordination à Dieu.
II, C3, A, §188. Le Christ Seigneur de tout l'univers créé.
II, C3, A, §189. Le Christ, chef naturel et surnaturel de toutes les créatures.
II, C3, A, §190. Le Christ, médiateur per son origine et substantiel entre l'homme et Dieu.

II, C3, B. Attributs surnaturels de l'humanité du Christ.

II, C3, B, §191. La Gratia unionis est le fondement de tous les autres privilèges.
II, C3, B, §192. La plénitude de la perfection surnaturelle de la vie spirituelle de l'humanité du Christ.
II, C3, B, §193. Perfection mentale de l'âme de Christ - Plénitude de la Sagesse et de la Vérité - Vision de Dieu.
II, C3, B, §194. Sainteté de la volonté humaine du Christ.
II, C3, B, §195. Libre arbitre du Christ.
II, C3, B, §196. Les actes du Christ vus comme actes d'adoration de Dieu.
II, C3, B, §197. Caractère méritoire des actes humains du Christ.
II, C3, B, §198. Capacité spécifique de l'humanité du Christ à produire des effets surnaturels.

II, C3, C. Phases et mystères principaux de la vie du Christ.

II, C3, C, §199. Principales phases de la vie du Christ.
II, C3, C, §200. L'état d'abaissement (Κενώσις). Imperfections de l'âme et du corps du Christ.
II, C3, C, §201. Coexistence des différents états humains chez le Christ.
II, C3, C, §202. La Passion du Christ.
II, C3, C, §203. L'état du Christ pendant la période entre sa mort et sa résurrection.
II, C3, C, §204. La glorification du Christ : sa résurrection et son ascension.

TROISIÈME PARTIE. OEUVRE ET FONCTIONS DU RÉDEMPTEUR

III, Chapitre 1. L'oeuvre du Rédempteur

III, C1, §205. Le salut de l'humanité.
III, C1, §206. Perfection de la réparation faite par le Christ.
III, C1, §207. Effets de la réparation faite par le Christ sur l'humanité.
III, C1, §208. L'ordre surnaturel humain et de toute la création a été elevée à une nouvelle perfection par le Christ.

III, Chapitre 2. Fonctions du Rédempteur.

III, C2, A. Le Christ comme Grand-Prêtre.

III, C2, A, §209. Notions de prêtre et de sacrifice.
III, C2, A, §210. Le sacerdoce du Christ et ses fonctions.

III, C2, B. Le Christ-Roi.

III, C2, B, §211. Le Christ-Roi.

QUATRIÈME PARTIE. LA MÈRE DU RÉDEMPTEUR.

IV, §212. La Vierge Marie.
IV, §213. Marie Mère de Dieu.
IV, §214. Marie pleine de grâce. Son Immaculée Conception.
IV, §215. La mort de Marie, son incorruptibilité et son assomption au Ciel.
IV, §216. La participation de Marie à l'oeuvre de Rédemption.
Dernière modification par chartreux le mar. 22 nov. 2022 8:19, modifié 1 fois.

chartreux
Messages : 2302
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Résumé de théologie dogmatique, Livre V : La Rédemption

#3 Message par chartreux » ven. 18 nov. 2022 8:13

SWS, Livre V traduit par le chartreux a écrit :
À la déchéance universelle que l'humanité avait encourue par le premier péché, Dieu voulut opposer un remède d'une efficacité non moins universelle, afin de délivrer, de « racheter » l'humanité de la servitude du péché ou de la mort, et de restaurer sous une forme nouvelle et plus parfaite l'ordre surnaturel anéanti. Cette restauration forme l'objet de toute la partie du dogme qu'il nous reste à traiter dans le présent livre.

Ce livre se divisera en quatre chapitres : 1° la préparation de la Rédemption, 2° la personne du Sauveur (christologie proprement dite) ; 3° l'œuvre ou économie du Sauveur (Sotériologie dans le sens strict) ; 4° la Mère du Rédempteur (Mariologie).

Les Pères, dans leurs écrits de controverse contre les hérésies chrétiennes, ne s'occupent guère ex professo que de la personne de Jésus-Christ, mais ils la traitent toujours par rapport à son œuvre. Saint Athanase, saint Léon et saint Jean Damascène sont particulièrement importants. Les travaux systématiques de la scolastique commencent à saint Anselme, dans son Cur Deus homo (lib. II), et Hugues de saint Victor, De Sacrament. Christi fid., lib. I, p. 1. La christologie est traitée par le Lombard, mais souvent d'une manière défectueuse, dans lib. III, dist. i-xxii. Parmi les commentateurs, voyez surtout saint Bonaventure (et son Breviloquium p. 4), Scot, Denis le Chartreux, Franc, a Christo, Estius.

chartreux
Messages : 2302
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Résumé de théologie dogmatique, Livre V : La Rédemption

#4 Message par chartreux » sam. 19 nov. 2022 10:38

SWS, Livre V traduit par le chartreux a écrit :
C'est dans saint Thomas que la christologie a reçu sa forme la plus parfaite. Elle est traitée en divers endroits (lib. II, Lomb.) : 1° dans les quaest. disput. , quaest. de unione Verbi inc., de scientia Christi et de gratia Christi; 2° dans l'opuscule III, contra Graecos, Armenos, etc; 3° dans le Compendium theol., cap. cxcix-ccxli ; 4° dans la Somme contre les Gentils, liv. IV ; et, 5° dans la Somme théologique, IIIa, quaest. i-li, en deux parties : a) De incarnatione secundum se, quaest. i-xxvi ; b) De his quae per Verbum incarnatum gesta vel passa sunt ou De mysteriis vitae Christi, quaest. xxvii-li. Parmi les commentateurs, voyez surtout Médina, Sylvius, Gonet et principalement les théologiens de Salamanque parmi les jésuites, Valentia, Tanner, Vasquez, Lugo et surtout Suarez.

La christologie a été traitée par les scotistes d'une façon toute particulière. Voyez surtout Frassen, de Rada et Henno le plus varié. Plusieurs points qui avaient été peu relevés par la scolastique ont été traités au XVIIème siècle, dans les travaux grandioses qui ont remis à flot toute la doctrine patristique, par Pétau, Thomassin (tous deux dans leurs Dogmata), et et Théophile Reynaud (De Christo Deo — homine et De attributis Christi, tom. i et ii, de ses Opera omnia) puis est venu le traité du cardinal de Bérulle, œuvre magnifique, originale et profonde : Des grandeurs de Jésus-Christ.

chartreux
Messages : 2302
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Résumé de théologie dogmatique, Livre V : La Rédemption

#5 Message par chartreux » lun. 21 nov. 2022 8:32

SWS, Livre V traduit par le chartreux a écrit :

Parmi les bons travaux des temps suivants et de l'époque contemporaire, nous citerons : Munier et Holzklau, théologiens de Wircebourg ; Legrand, De incarnatione (Migne, théolog. t. ix); le cardinal Franzelin, De Verbo incarnato ; Kleutgen, Théol. du Moyen Âge, t. iii ; le St. Athanasius, le Arians of the Fourth Century et les Tracts Theological and Ecclesiastical de Newman (en anglais), Billot, De Verbo Incarnate ; Card. Satolli, De Incarnatione.

chartreux
Messages : 2302
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Résumé de théologie dogmatique, Livre V : La Rédemption

#6 Message par chartreux » mar. 22 nov. 2022 8:17

SWS, Livre V, I, C1, §166 traduit par le chartreux a écrit :
PREMIÈRE PARTIE. CONDITIONS PRÉLIMINAIRES ET PRÉPARATION DE LA RÉDEMPTION.

Chapitre 1. Les conditions de la rédemption.

Section 166. Possibilité et convenance de la rédemption.

I. La restauration de l'humanité déchue s'appelle dans la langue de l'Écriture sainte Rédemption et Délivrance : délivrance de la mort par le rétablissement de la grâce qui est la racine de la vie, et délivrance de la servitude du péché, de la mort ou du démon, par le rétablissement de la liberté des enfants de Dieu.

Comme les notions de délivrance et d'affranchissement se confondent dans le cas présent avec la notion de rétablissement de l'homme dans l'ordre surnaturel et primitif troublé par le péché, elles signifient évidemment plus qu'une rémission quelconque du péché ou qu'une suppression des suites du péché, telle qu'elle pourrait avoir lieu dans l'ordre purement naturel. Elles désignent en outre le rétablissement d'un état d'amitié avec Dieu. Comme l'homme est incapable de se donner à lui-même la grâce sanctifiante qu'il avait perdue, il en découle que la rédemption ne peut être opérée que par Dieu lui-même (cf. concile de Trente, sess. 6, chap. 1).

chartreux
Messages : 2302
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Résumé de théologie dogmatique, Livre V : La Rédemption

#7 Message par chartreux » mer. 23 nov. 2022 8:12

SWS, Livre V, I, C1, §166 traduit par le chartreux a écrit :
II. Ainsi, après sa prévarication, l'homme était aussi incapable que les anges déchus de se rendre lui-même positivement digne d'une rédemption. Mais il en était moins indigne que les anges et il offrait plus de disposition à la recevoir. Son indignité était moindre, parce que la faute d'Adam était moins considérable ; à plus forte raison est-elle moindre dans les péchés de ses descendants, lesquels sont tombés par leur fragilité naturelle et par suite de l'empire acquis par le démon, surtout en ce qui concerne le péché héréditaire. L'homme avait plus de disposition à la rédemption, parce qu'ayant une nature plus faible, il ne se plonge pas d'ordinaire si avant dans le péché qu'il ne puisse en être arraché que par un miracle, et d'autre part, parce que, humilié, effrayé des suites du péché, il trouve dans sa nature autant de désir d'être affranchi du péché que d'inclination à le commettre de nouveau.

chartreux
Messages : 2302
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Résumé de théologie dogmatique, Livre V : La Rédemption

#8 Message par chartreux » jeu. 24 nov. 2022 8:48

SWS, Livre V, I, C1, §166 traduit par le chartreux a écrit :
III. C'est précisément parce que l'humanité est moins indigne de la rédemption et plus susceptible de la recevoir, qu'il convient surtout à Dieu de l'accomplir au sein de l'humanité. Cette convenance s'accroît encore à un double point de vue, en ce qui concerne l'honneur de Dieu comme maître de l'univers.

Si l'humanité n'eût pas été rachetée, il y aurait non-seulement quelques individus, comme chez les anges, mais une espèce tout entière de créatures, et celle-là même qui est le trait- d'union de toute la création et l'image de Dieu à un titre particulier qui manquerait sa destinée originelle et rendrait ainsi essentiellement défectueux le règne et l'image de Dieu. Le démon remporterait ce triomphe d'arracher à Dieu le royaume entier de l'humanité et de régner ainsi comme anti-Dieu sur toute une partie de la création soustraite à l'autorité divine.

chartreux
Messages : 2302
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Résumé de théologie dogmatique, Livre V : La Rédemption

#9 Message par chartreux » ven. 25 nov. 2022 8:44

SWS, Livre V, I, C1, §166 traduit par le chartreux a écrit :
La victoire de Dieu sur les anges déchus, nécessaire pour consommer leur jugement et leur punition, prouve également que la rédemption de l'humanité convenait de tout point à la gloire et à la majesté de Dieu, de même que l'indignité plus faible des hommes et leur plus grande susceptibilité sont une raison d'exercer envers eux sa miséricorde. On peut résumer ces deux motifs en disant que Dieu a pu se résoudre à racheter l'humanité afin de détruire l'empire du démon, aussi bien par ressentiment contre le tyran que par compassion pour ses esclaves.

La rédemption du genre humain, malgré sa haute convenance, n'est nullement pour Dieu une nécessité, mais un pur effet de sa miséricorde, ainsi que l'Écriture le fait voir en une infinité d'endroits. La nécessité d'une rédemption ne serait compatible ni avec le langage de l'Écriture ni avec la gratuité de la grâce en général.

Cependant, le texte de l'Écriture ne contredit pas directement l'opinion de ceux qui croient qu'il serait messéant à la propre gloire de Dieu de permettre que l'humanité entière manquât sa destination originelle et fût livrée pour jamais à l'empire du démon. Toutefois, il faut admettre, avec l'immense majorité des théologiens, qu'il n'en résulte pas pour Dieu la nécessité de délivrer précisément l'humanité déchue, car, même en admettant l'inconvenance dont il s'agit, Dieu pourrait l'éviter en créant une race nouvelle.


chartreux
Messages : 2302
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Résumé de théologie dogmatique, Livre V : La Rédemption

#10 Message par chartreux » sam. 26 nov. 2022 10:29

SWS, Livre V, I, C1, §166 traduit par le chartreux a écrit :

IV. La révélation nous apprend en outre que le Fils de Dieu fait homme et ses mérites sont « en fait » le seul moyen par lequel Dieu nous rend participant de toute rédemption ; les hommes ne sauraient donc employer que celui-là, ils ne peuvent en trouver ou en attendre un autre : " Il n'y a de salut en aucun autre nom " (Actes 4:12).

Cependant, Dieu, absolument parlant, aurait pu accomplir la rédemption de l'homme par un autre moyen. On considère notamment comme une atteinte à sa toute puissance et à sa sagesse et par conséquent à sa libre bonté l'opinion selon laquelle il aurait été restreint à ce moyen unique.

Que si, malgré cela, plusieurs Pères, envisageant la nature et la gravité du péché, les maux qui s'en sont ensuivi, disent que l'incarnation était l'unique antidote possible, on ne doit pas les accuser de contredire la proposition ci-dessus, car ils seraient en opposition manifeste avec eux-mêmes. Tout ce qu'ils ont voulu dire, c'est que l'incarnation est en fait l'unique antidote qui soit offert à l'humanité, et le seul qui soit à tous égards proportionné à la misère du pécheur ; c'est par là seulement que l'exemption du péché et de ses suites devenait pleinement et demeurait la propriété du genre humain.

Répondre

Revenir à « Résumé de théologie dogmatique »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité