SUR LA PRÉDESTINATION ET LE PETIT NOMBRE DES ÉLUS

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 2998
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Tharsis, Hispania

Re: SUR LA PRÉDESTINATION ET LE PETIT NOMBRE DES ÉLUS

#51 Message par InHocSignoVinces » dim. 14 nov. 2021 12:51

[De la présomption].Cette présomption qui fait que les pécheurs comptent
uniquement sur la miséricorde de Dieu, sans vouloir rien faire et sans se mettre en peine de travailler
à leur salut; cette présomption, dis-je, est mal fondée dans son principe: en voici la raison, qui est évidente.
Parce que, de quelque manière que Dieu nous ait prédestinés, il est de foi qu'il ne nous sauvera jamais sans
notre coopération. Or, s'il est vrai que je dois;, pour être sauvé, y coopérer avec Dieu, il ne m'est donc plus
permis de m'assurer tellement de Dieu que j'abandonne le soin de mon salut, et que je m'en décharge
entièrement sur lui. J'ai droit d'espérer en Dieu; mais en même temps j'ai une obligation indispensable de
travailler avec Dieu, d'agir avec Dieu; et, si je sépare cette confiance de ce travail, de cette action, je me
perds et je renverse l'ordre de Dieu.
En effet, quel est l'ordre de Dieu dans la disposition du salut des hommes ?
Le voici, exprimé en ces deux paroles de S. Augustin que vous avez cent fois entendues: Qui fecit te sine te
non salvabit te sine te.
Ce Dieu plein de sagesse et tout-puissant, qui vous a créé sans vous, n'a pas voulu
vous sauver sans vous; et à prendre même le salut dans cette étendue que lui donne la théologie, c'est-à-dire
en tant qu'il présuppose ou qu'il renferme notre conversion, il n'est pas, en quelque sorte, au pouvoir de Dieu de
nous sauver sans nous. Pourquoi ? parce que, dit S. Thomas, c'est dans nous- mêmes, je veux dire dans notre volonté,
préparée, élevée et fortifiée par la grâce, que tout le mystère de notre conversion doit consister.



Si je suis prédestiné, direz-vous, je n'ai rien à craindre ; et si je ne le suis pas, tous mes soins et toutes mes craintes
ne me peuvent sauver. Voilà le faux raisonnement dont le libertinage a de tout temps prétendu se prévaloir. Si je suis
prédestiné, je n'ai rien à craindre : quelle conséquence ! Et moi je réponds que vous devez conclure tout au contraire,
et dire : Si je suis prédestiné, cela m'engage à être attentif, et à veiller continuellement sur moi-même. On dirait d'abord que cette proposition a quelque chose du paradoxe : nullement, Chrétiens, elle est fondée sur les principes, non-seulement les plus solides, mais les plus naturels et les plus simples de la raison. Car si je suis prédestiné, il est évident que je ne le suis et que je ne le puis être que dépendamment des moyens à quoi Dieu a voulu attacher ma prédestination : ou, pour parler plus juste, que dépendamment des moyens qui sont renfermés dans ma prédestination.
Or, la foi m'apprend qu'un des moyens les plus essentiels est le soin de mon salut et la crainte des jugements de Dieu, une défiance salutaire de ma propre fragilité, une vigilance exacte qui me serve de frein, et qui m'empêche de me livrer à mes passions et de tomber dans le relâchement. S'il y a une prédestination pour nous, il est certain qu'elle comprend et qu'elle embrasse tout cela. Que fais-je donc quand je viens à me négliger, sous ce vain prétexte de prédestination dont j'abuse ? Admirez, Chrétiens, la faiblesse de l'esprit de l'homme dans ses égarements. Ce que je fais ? je détruis moi-même le fondement sur lequel je bâtis, c'est-à-dire je détruis ma prédestination au même temps que je la suppose, parce que j'en sépare ce qui en est inséparable, et ce qui s'y trouve essentiellement lié, et ce sans quoi elle ne peut subsister dans le dessein de Dieu. (Bourdaloue, Carême).


A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 2998
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Tharsis, Hispania

Re: SUR LA PRÉDESTINATION ET LE PETIT NOMBRE DES ÉLUS

#52 Message par InHocSignoVinces » mer. 17 nov. 2021 11:34

[Vigilance à répondre aux desseins de Dieu].Savez-vous, Chrétiens, par où
Dieu confondra notre confiance téméraire sur sa prescience et sa prédestination? Ce sera par nous-mêmes,
par nos propres sentiments, et, aussi bien que le serviteur de l'Evangile, par notre propre confession :
Ex ore tuo. Car, dans les autres affaires, persuadés que nous sommes de la providence et de la
prédestination de Dieu, nous ne négligeons rien de notre part et nous ne prenons même que trop de moyens
et trop de mesures. S'agit-il d'une entreprise où notre fortune, où notre honneur soit intéressé ? quoique nous
sachions que Dieu a prévu ce qui en doit réussir et que le succès en est déjà marqué dans l'ordre de la prédestination,
nous ne laissons pas d'y apporter tous nos soins, d'y employer notre crédit, d'en prévenir toutes les suites, d'en
éloigner tous les obstacles; et nous nous faisons même de notre zèle là-dessus et de notre activité une sagesse et
une vertu. Dieu sait, disons-nous, ce qui en arrivera; mais il veut néanmoins que je m'aide : car il n'est pas obligé
à faire des miracles pour moi, et sa prédestination même m'engage à me servir des moyens qu'il me présente pour
parvenir à la fin que je me propose. C'est ainsi que nous raisonnons, et nous raisonnons bien.
Il n'y a que l'affaire du
salut, où nous prenons d'autres idées, où nous voulons que Dieu fasse tout, où nous nous reposons de tout sur la providence,
tandis que nous demeurons tranquilles et sans action. Nous nous appliquons aux affaires du monde comme s'il n'y avait
ni providence, ni prédestination divine et que tout dépendît de nous, et nous traitons l'affaire du salut comme si nous
n'en étions pas chargés, et que tout dépendît de Dieu. Rectifions l'un par l'autre : servons-nous de l'excès de l'un pour
suppléer au défaut de l'autre : c'est-à-dire travaillons aux affaires du monde avec un peu plus de cet abandon à la
Providence que nous portons trop loin dans l'affaire du salut, et travaillons à l'affaire du salut avec plus de cet
empressement et de cette inquiétude que nous avons trop dans les affaires du monde. Vaquons aux affaires du
monde avec plus de confiance en Dieu, avec plus de soumission aux ordres de Dieu, reconnaissant que sans lui tous
nos soins sont inutiles ; et vaquons à l'affaire du salut avec plus de réflexion sur nous-mêmes, avec plus de défiance
de nous-mêmes, avec plus de zèle pour nous-mêmes, reconnaissant que sans nous Dieu ne veut pas accomplir l'œuvre
de notre sanctification.
(Le même).


A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 2998
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Tharsis, Hispania

Re: SUR LA PRÉDESTINATION ET LE PETIT NOMBRE DES ÉLUS

#53 Message par InHocSignoVinces » ven. 19 nov. 2021 11:10

[Exclure la curiosité].Vous avez, dites-vous, de la peine à accorder la liberté de l'homme avec la prescience de Dieu, la vertu de la grâce avec le franc-arbitre : Eh ! de quoi vous inquiétez-vous ? Ce n'est pas à vous à faire cet accord, c'est à Dieu ; c'est son affaire, et non pas la vôtre. Celui qui a uni deux natures infiniment éloignées, la nature divine et la nature humaine, dans une même personne, faisant, dit S. Léon, un accord merveilleux de la majesté avec l'humilité, de la vertu avec l'infirmité, et de son immortalité avec notre condition mortelle, sans que la gloire et la toute-puissance de la nature divine accablât ou détruisît la nature humaine, et sans que la bassesse de l'une diminuât la grandeur de l'autre, le même Dieu a assez de sagesse et de puissance pour faire cette union que vous ne pouvez concevoir. Rien de plus incontestable que le souverain pouvoir de Dieu ; rien aussi, parmi les choses créées, de plus inviolable que la liberté de l'homme, qui ne peut être forcée par aucune créature, et qui a le droit même de résister à Dieu : Dieu sait néanmoins le moyen d'accorder ces deux choses, et ce n'est point à vous à le vouloir comprendre. Pourquoi donc vous inquiétez-vous sur ce point ? pourquoi vous embarrassez-vous de ce que vous ne concevez pas ? Contentez-vous de savoir que Dieu a une sagesse infinie, et qu'il sait bien accorder ses desseins éternels avec les résolutions que vous prenez en coopérant à sa grâce. (Le P. Texier, Mercredi de la 5e sem. de carême).


A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 2998
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Tharsis, Hispania

Re: SUR LA PRÉDESTINATION ET LE PETIT NOMBRE DES ÉLUS

#54 Message par InHocSignoVinces » dim. 21 nov. 2021 12:26

[Marques si nous sommes prédestinés].Je sais, dira quelqu'un, que la prédestination est un effet de la miséricorde de Dieu ; je sais qu'il donne ses grâces comme il lui plaît, et que ceux qu"il sépare de la masse corrompue en sont uniquement redevables à sa bonté. Mais suis-je de ces heureux ? suis-je encore dans cette masse funeste ? en suis-je séparé ? Pour avoir quelque éclaircissement de ce doute, faites réflexion à ce que dit S. Augustin, qu'il y a deux choses que nous ne saurions savoir. Dieu nous a prédestinés avant la création du monde: Elegit nos ante mundi constitutionem; et il nous glorifie après les siècles. Voilà deux choses qui se font hors du monde, et que nous ignorons. Mais il y en a deux autres qui se font dans le monde, et que nous devons savoir ? Vocat nos de mundo, justificat nos in mundo: Dieu nous appelle du monde: et il nous justifie dans le monde. Si vous voulez donc savoir en quelque manière si Dieu vous a fait cette grande miséricorde de vous prédestiner, voyez si vous êtes séparé du monde, si vous faites pénitence dans le monde; si vous ne méritez pas la grâce de la justification par une sincère pénitence, vous devez craindre que vous ne soyez pas du nombre heureux des élus. Or, il ne tient qu'à vous de vous servir de ces moyens que Dieu vous a donnés pour vous sauver. Ah ! s'il dépendait de vous de vous rendre heureux en ce monde, vous le deviendriez bientôt: il dépend de vous d'être heureux dans l'éternité, et vous ne le voulez pas ! (Essais de Sermons, Mercredi de la Passion).


A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 2998
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Tharsis, Hispania

Re: SUR LA PRÉDESTINATION ET LE PETIT NOMBRE DES ÉLUS

#55 Message par InHocSignoVinces » mar. 23 nov. 2021 11:28

[Agir comme si nous l'étions].Qu'importe que Dieu m'ait prédestiné ou non, si les choses arrivent de même ? Sa prédestination n'est pas une chose qui me nécessite, et ma liberté n'en souffre aucun préjudice, puisque j'ai le même pouvoir de me sauver ou de me perdre que si je n'étais ni prédestiné ni réprouvé. Les décrets de Dieu sont immuables, il est vrai; sa prescience est infaillible, et il n'arrivera rien, que ce qu'il a ordonné et prévu ; mais ce n'est pas à quoi vous devez penser, ni sur quoi vous devez vous arrêter. Soyez assuré qu'il n'arrivera rien, pour ce qui est de votre salut ou de votre perte, que selon votre volonté. Travaillez à ce qui dépend de vous, et laissez là ce qui n'en dépend pas. Dans les affaires de ce monde, j'ai souvent fait réflexion que les hommes, dans la conduite de leurs affaires, ne se mettent point en peine de ce que Dieu sait ce qu'ils feront et ce qui leur arrivera; mais chacun se gouverne selon ce qu'il croit être le mieux pour parvenir à ce qu'il prétend, sans s'arrêter à ce que Dieu a prévu. Jamais un laboureur n'a dit: Dieu sait si la récolte sera bonne cette année ou non ; mais, sans avoir égard à cette science, il cultive la terre, il sème, et il fait tout ce qui est de son devoir. Le marchand ne dit pas : Dieu a prévu si je dois devenir riche ou non : qu'est-il nécessaire que je m'expose aux hasards des chemins et aux périls de la mer ?Personne de ceux qui aspirent à quelque charge dans l'Etat, ne s'en remet à la connaissance de Dieu ; on se sert des moyens que l'on juge propres pour réussir dans ses desseins; et l'on fait de même dans toutes les affaires du monde... Si quelqu'un disait à un malade : Ne prenez point de remède, parce que Dieu sait si vous mourrez de cette maladie ou non, et il n'arrivera que ce que Dieu sait ; croyez-vous qu'il se payât de cette raison, s'il n'était plus malade d'esprit que de corps. (Le P. Duneau, 6e mercredi de Carême).


A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 2998
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Tharsis, Hispania

Re: SUR LA PRÉDESTINATION ET LE PETIT NOMBRE DES ÉLUS

#56 Message par InHocSignoVinces » jeu. 25 nov. 2021 12:36

[Petit nombre des élus].Supposons que ce soit ici notre dernière heure à tous, que le temps est passé, que l'éternité commence, que le Fils de Dieu va paraître pour nous juger selon nos œuvres, et que nous sommes tous ici pour attendre de lui ou l'arrêt de grâce ou l'arrêt de mort. Je vous le demande frappé de terreur moi-même, et me mettant dans la même situation où nous devons tous paraître un jour devant Dieu notre juge, et où je vous prie de vous mettre dès maintenant pour un moment : si le Fils de Dieu, dis-je, paraissait dès à présent pour faire la terrible séparation des justes et des pécheurs, croyez-vous que le plus grand nombre fût sauvé ? Croyez-vous que le nombre des justes fût égal à celui des pécheurs ? Croyez-vous que, s'il faisait maintenant la discussion des oeuvres du grand nombre qui est dans cette église, il trouverait dix justes parmi nous ? Je vous le demande : vous l'ignorez et je l'ignore comme vous. Où en seraient tous les autres ? Disons plus ; il y a beaucoup plus de pécheurs qui ne veulent pas se convertir, plusieurs qui le veulent et ne le font pas, d'autres qui ne se convertissent que pour retomber, ou enfin, qui, par une fausse témérité, croient ne pas avoir besoin de se convertir, commencez par retrancher d'abord ces quatre sortes de pécheurs, car ils ne seront pas du nombre des élus, puisque nul d'eux n'est en grâce. Où étes-vous donc, justes aux yeux de Jésus-Christ ? Paraissez, et vous séparez des pécheurs; froment, démêlez-vous de la paille ! Que restera-t-il après cela ? Ah ! notre perte est presque certaine, et nous n'y pensons pas ! nous sommes dans la voie de perdition, et nous ne songeons pas à en sortir ! (Massillon).


A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 2998
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Tharsis, Hispania

Re: SUR LA PRÉDESTINATION ET LE PETIT NOMBRE DES ÉLUS

#57 Message par InHocSignoVinces » sam. 27 nov. 2021 11:56

[Les effets delà prédestination].Les effets de la prédestination consommée
sont toutes les choses qui conduisent efficacement au salut; et Dieu, étant
l'auteur de la prédestination, les donne et les envoie à ce dessein. On
peut mettre en ce rang tous les événements de cette vie, que nous attri-
buons souvent au hasard, tous les biens, soit naturels ou surnaturels,
prospérité, adversité, bons et mauvais succès de nos projets et de nos
affaires, et tout ce qui nous peut être de quelque secours pour parvenir
au bonheur éternel.
Et comme toutes les choses de ce monde peuvent
contribuer à ce dessein, toutes les qualités du corps et de l'âme, toutes
les actions, tous les emplois, toutes les occasions qui se présentent et
qui sont ordonnées à cette fin par la Providence, sont autant d'effets de
la prédestination et du soin qu'elle prend de ménager le salut des élus.

On ne peut pas dire néanmoins que nos péchés entrent dans ce rang, parce que Dieu
ne peut pas les faire servir à une si excellente fin, quoique les hommes
quelquefois tirent par accident du bien et du profit de leurs crimes mêmes
comme un sujet de faire pénitence ou d'aimer Dieu plus ardemment ; car
supposé le péché, Dieu, par une seconde intention et en renversant l'ordre,
en tire un sujet de pénitence ou d'un plus ardent amour. Mais, pour
toutes les autres choses, elles deviennent, suivant cette direction, des
faveurs par lesquelles Dieu conduit doucement et agréablement les
hommes au salut.
(Le P. de Lingendes, Sermon sur ce sujet).


A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 2998
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Tharsis, Hispania

Re: SUR LA PRÉDESTINATION ET LE PETIT NOMBRE DES ÉLUS

#58 Message par InHocSignoVinces » dim. 28 nov. 2021 12:00

[Bonté de Dieu].Après ce que vous avez dit, ô mon Dieu, et après tout
ce que vous avez fait pour notre salut, quelle raison avez-vous de vous
défier, homme de peu de foi ? Quid ultra potui facere vineœ et non feci?
Répondez à votre Dieu, âmes timides et ingrates tout ensemble ! Quelles
plus fortes preuves auriez-vous pu souhaiter pour vous convaincre que
j'ai à cœur votre salut que celles que je vous ai données ? Pouvais-je
descendre plus bas que le néant, ou vous élever plus haut que je me
suis élevé-moi-méme?
Est-il resté une goutte de sang dans mes veines, une
seule partie en mon corps qui n'ait été ou meurtrie ou déchirée ? Que
pouvez-vous souhaiter de moi après que je me suis donné moi-même à vous ?
Après avoir sacrifié bien, vie, honneur, pour votre intérêt, pouvais-je faire
encore quelque chose pour l'amour de vous ? Si je n'avais pas eu envie de
vous sauver, pourquoi tant d'instructions, tant de sacrements, tant de grâces ?
Vous aurais-je fait de mon propre sang un remède à toutes vos plaies ?
vous aurais-je donné mon propre corps à manger, si votre âme ne m'était
infiniment chère ?
(Le P. de la Colombière, Sermon 56).


A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 2998
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Tharsis, Hispania

Re: SUR LA PRÉDESTINATION ET LE PETIT NOMBRE DES ÉLUS

#59 Message par InHocSignoVinces » lun. 29 nov. 2021 11:39

[Les grâces de Dieu doivent nous faire craindre].Toutes les grâces par lesquelles
Dieu opère notre prédestination sont en la main de Dieu ; il les distribue gratuitement à qui il veut et quand il veut.
Je dis toutes les grâces, et celles qui commencent le salut et celles qui le consomment. Les grâces qui commencent
le salut : C'est un article de foi que la vocation au christianisme est indépendante de nos mérites. S. Augustin et S.
Prosper ont toujours insisté sur cet article capital de notre religion : Quis te discernit ? disaient-ils, après S. Paul.

Orgueilleuse créature, quel est donc le principe de ton élection ? Si le bonheur de ta naissance t'a rangée parmi les fidèles, à qui en es-tu redevable ? Et, cette vérité de foi supposée, n'ai-je pas droit de me récrier avec le même Apôtre : Ubi est gloriatio tua ? Quelle vanité pouvez-vous avoir d'une faveur que vous n'avez pas mérité ? La consommation de notre salut n'est pas plus en notre pouvoir que le commencement de notre élection. Dieu accorde presque toujours à ceux qui ont saintement vécu la grâce de la persévérance finale et de la mort dans la iustice; mais il ne s'y est point asservi, et c'est surtout pour le moment qui doit faire la décision de notre éternité que cet axiome de S. Paul a lieu : Non volentis neque currentis , sed miserentis est Dei (Rom. IX). L'ouvrage de la sanctification est l'effet de la volonté bienfaisante de Dieu, et non pas la volonté languissante du mourant. Quel sujet de crainte et d'humiliation n'ai-je donc point dans la pensée de ces vérités également certaines et effrayantes ? (Anonyme).


A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 2998
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Tharsis, Hispania

Re: SUR LA PRÉDESTINATION ET LE PETIT NOMBRE DES ÉLUS

#60 Message par InHocSignoVinces » mer. 01 déc. 2021 11:55

[Espérance et confiance].Quand je réfléchis sur ces paroles de S. Paul, que Dieu veut sauver tous les hommes, il me prend des saillies de zèle qui me transportent hors de moi-même. En ces instants je voudrais, le crucifix à la main, pouvoir consoler toutes les personnes qu'un naturel timide, une direction suspecte ou la lecture de certains livres dangereux, alarment jusqu'à les désespérer. La vue de Jésus-Christ mourant serait, ce me semble, un remède suffisant à leur incertitude. Mes frères, leur dirais-je, considérez ces yeux éteints, cette tête ensanglantée, ce cœur ouvert, ces mains percées. Puis j'ajouterais ces paroles de S. Paul : Christus dédit semetipsum redemptionem pro omnibus. C'est à tous que Jésus-Christ a voulu procurer une abondante rédemption : J'ai donc ma part d'un bienfait si général; Adam n'a donc point attiré sur moi un malheur auquel Jésus-Christ n'ait point remédié. (Le même),


A SUIVRE...

Répondre

Revenir à « Questions et réflexions théologiques, philosophiques et morales »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités