LA DEVOTION A SAINT JOSEPH

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 2146
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: LA DEVOTION A SAINT JOSEPH

#61 Message par InHocSignoVinces » lun. 12 avr. 2021 20:30

L'espérance généreuse et persévérante de Joseph doit nous servir de modèle. Nous devons attendre de Dieu toutes les choses
nécessaires à notre salut que nous lui demanderons ; nous devons avoir confiance qu'il nous les accordera, en dépit des
obstacles et des difficultés, des dangers dont l'appréhension
accable parfois notre esprit troublé et notre imagination effrayée nous devons avoir la confiance qu'il nous soutiendra dans nos
épreuves, que par lui nous serons victorieux et qu'il fera même
tourner à notre profit ce qui nous découragerait si cruellement.

Sous l'espérance et la confiance en Dieu que deviendrions-nous
dans nos peines et dans nos épreuves ! Et nous savons si elles sont nombreuses ici-bas ! La vie est évidemment une chose
laborieuse. " Vivre, disait saint Augustin, c'est naître, souffrir et mourir. " " Le monde, disait Bossuet, dans son langage
austère et laconique, ce grand hôpital de Dieu où tout est malade. " S'il est un fait incontestable, c'est celui de la douleur
qui torture l'homme ; elle est à sa naissance, elle se retrouve à son trépas et, lorsqu'il chemine de l'un de ces termes à l'autre,
il ne peut faire un pas sans que la douleur apostée sur la route ne se jette sur lui comme sur une proie qu'elle attendait, tantôt
bouleversant son esprit, tantôt broyant son cœur, tantôt faisant de son corps un instrument de supplice.

C'est la confiance, l'espérance du ciel où nous aurons toute une éternité pour nous reposer et jouir qui mettra sur nos lèvres cette parole de Notre-Seigneur dans le jardin de l'agonie : " O mon Père, si c'est possible, que ce calice s'éloigne de moi ; cependant que votre volonté soit faite et non la mienne."

C'est cette confiance qui nous fera comprendre que les maux
dont nous souffrons ici-bas ne sont pas toujours des châtiments
et que Dieu les permet afin de nous détacher de la terre et de nous unir à lui. En effet lorsque les peines et les tribulations de
la vie semblent nous écraser, notre âme regarde autour d'elle
et, ne trouvant sur cette terre aucun appui pour mettre le pied avec sûreté, elle se tourne vers Dieu qui l'a créée, semblable
à la colombe qui, ne trouvant aucune terre solide en dehors
de l'arche, revient naturellement aux mains qui lui ont donné
la liberté. Du reste Dieu ne permet jamais que nous soyons
éprouvés au-dessus de nos forces. Après la tempête il ramène
le calme, après les gémissements et les larmes, il répand la paix.


A SUIVRE...

Répondre

Revenir à « Saint Joseph »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités