La vie d'union à Dieu, une synthèse des Maîtres spirituels pour savoir faire l'oraison

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
Alexandre
Messages : 353
Inscription : mer. 11 mars 2020 16:35
Localisation : bethune pas de calais

La vie d'union à Dieu, une synthèse des Maîtres spirituels pour savoir faire l'oraison

#1 Message par Alexandre » mer. 03 août 2022 10:05

Conclusion de l’ouvrage :

« La vie d’union
à Dieu.
Et les moyens d’y arriver. »
D’après les Grands Maîtres de la spiritualité.
Par le Chanoine honoraire d’Angers,
Auguste Saudreau.


Imprimatur :
Die 8à septembris 1909.
Josephus, Episc.Andeg.

Monsieur le Chanoine Auguste Saudreau, dans cet ouvrage : « La vie D’union à Dieu », a établit une merveilleuse conclusion synthétisant plusieurs
analyses et conseils de plus d’une quarantaine de Maîtres spirituels, partant
des premiers siècles de l’Eglise jusqu’au XVIIIè siècle.

Pour n’en citer que quelques uns :
Origène, saint Athanase, saint Basile, saint Macaire, saint Grégoire de Nysse,
saint Jean Damascène, saint Ambroise, saint Bernard, Hugues de Saint-Victor,
saint Thomas d’Aquin, saint Bonaventure, Tauler, Le Bienheureux Henri Suzo,
saint Vincent Ferrier, Gerson, Suarez, Le Vénérable Louis Dupont, saint François de Sales et tant d’autres…


Après avoir lu entièrement cet ouvrage, il m’a semblé nécessaire pour glorifier Dieu, de recopier et d’imprimer la totalité de cette « Conclusion ».
En effet, par celle-ci, je pense que lecteur comprendra plus précisément en quoi consiste la pratique de l’oraison et de la contemplation qui sont des moyens ô combien utiles pour entretenir notre correspondance filiale et amicale avec Dieu.

Je laisse un extrait intéressant, à la fin de ce document, du Cardinal Bona.
Egalement vous trouverez aussi un extrait du livre «L’homme intime, élévations dogmatiques », du R.P. Charles Sauvé qui correspond très bien avec cette « Conclusion ».

Bonne et agréable lecture.

Avatar de l’utilisateur
Alexandre
Messages : 353
Inscription : mer. 11 mars 2020 16:35
Localisation : bethune pas de calais

Re: La vie d'union à Dieu, une synthèse des Maîtres spirituels pour savoir faire l'oraison

#2 Message par Alexandre » mer. 03 août 2022 10:08

I. La perfection suppose des grâces éminentes.

Dans tous les textes qui ont passé sous ses yeux, le lecteur a pu voir quelle est la doctrine traditionnelle sur la nature de la perfection1, il peut juger si le résumé qui en a été donné au commencement de cet ouvrage était fidèle. De l’enseignement de tous ses illustres et vénérables auteurs ne ressort-il pas, comme il a été dit plus haut (chapitre premier)2, que la perfection, tout en supposant des efforts généreux et constants, ne peut s’obtenir sans des grâces de choix qui, tout en supposant le travail généreux de l’âme fidèle, dépassent considérablement ses efforts ? Par ces grâces de choix, l’Esprit divin éclaire l’âme fidèle, Il la fortifie et la rend capable de pratiquer de hautes vertus et de produire des actes d’amour intenses et fréquents.
Quelles que soient les considérations que nous pourrons faire sur nos misères et notre néant, nous n’obtiendrons jamais l’humilité parfaite si Dieu Lui-même ne nous éclaire, nous faisant comprendre notre bassesse et nous amenant à l’accepter de bon coeur. Quelque application que nous mettions à nous vaincre, nous n’atteindrions la vraie mortification et le parfait renoncement que si Dieu augmente notre énergie et notre courage. Quelque attention que nous apportions à garder le souvenir de Dieu, nous ne parviendrons à ne pas perdre de vue sa présence, que si Lui-même nous tient d’une manière constante unis à Lui par l’amour.
Pour que l’âme soit élevée à l’état parfait, il faut donc que lui soient données des grâces éminentes, des faveurs précieuses, gage de la part du divin Maître d’un amour de prédilection.
Et, à ce titre, la perfection nous semble un don spécial de Dieu autant que la persévérance. La créature aura beau faire, jamais elle ne pourra dire : par tant se saintes œuvres, j’ai acquis le droit de ne pas me perdre, Dieu me doit la persévérance ; de même elle ne pourra jamais dire : j’ai acquis le droit d’être élevée à l’état de perfection, et Dieu ne peut en justice me le refuser.
Dans l’un et l’autre cas, il y a convenance ; mais dans aucun cas il n’y a droit strict.
Dieu se doit à Lui-même de donner à ses créatures les moyens d’atteindre leur fin ; voilà pourquoi Il leur accorde toujours les secours nécessaires pour faire leur salut ; si elles en abusent, Il n’est point en tenu, quelques soient leurs œuvres antécédentes, d’augmenter ses grâces pour assurer leur persévérance ; de même, quelques soient leurs œuvres antécédentes, Il n’est point tenu de leur accorder les grâces qui les élèveront à l’état parfait.Ces grâces éminentes restent toujours le fruit de la libéralité divine ; elles sont un don plutôt que le salaire de nos œuvres.

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 2997
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Tharsis, Hispania

Re: La vie d'union à Dieu, une synthèse des Maîtres spirituels pour savoir faire l'oraison

#3 Message par InHocSignoVinces » mer. 03 août 2022 12:37

Quelle belle et sainte initiative, mon cher Alexandre !

Je vais vous suivre avec beaucoup d'intérêt.

Que le Bon Dieu vous garde et vous bénisse toujours, mon cher petit frère franciscain.

Priez pour moi, s.v.p.

Répondre

Revenir à « La prière (en soi, orale, mentale, liturgique) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité