Question sur l'amour et le devoir

Message
Auteur
chartreux
Messages : 2302
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Question sur l'amour et le devoir

#1 Message par chartreux » sam. 01 oct. 2022 14:27



Dans la vidéo ci-dessus, l'ancienne institutrice dit vers les 31min :

Essayer autant que possible de leur faire faire [les enfants] des efforts par amour, et non pas uniquement par devoir (...) On pourrait faire toute une thèse de philosophie entre Kant, le protestantisme, tu dois, tu dois, tu dois ... Si c'est uniquement par devoir, quand la tentation sera trop forte, à l'adolescence, ça part, vous ne les tenez plus ...

31min 51s: Le jour où ils vont vraiment comprendre Quand ils comprennent que Dieu les aime, eh bien ils l'aimeront, par ce que l'amour est attirant.
Dernière modification par chartreux le jeu. 06 oct. 2022 9:31, modifié 2 fois.

chartreux
Messages : 2302
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Question sur l'amour et le devoir

#2 Message par chartreux » jeu. 06 oct. 2022 9:32

J'ai finalement retrouvé la vidéo qui m'avait fait me poser cette question, et j'ai donc modifié ma question de départ ci-dessus

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3782
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Question sur l'amour et le devoir

#3 Message par Abbé Zins » jeu. 06 oct. 2022 12:53

chartreux a écrit :
sam. 01 oct. 2022 14:27


Dans la vidéo ci-dessus, l'ancienne institutrice dit vers les 31min :

Essayer autant que possible de leur faire faire [les enfants] des efforts par amour, et non pas uniquement par devoir (...) On pourrait faire toute une thèse de philosophie entre Kant, le protestantisme, tu dois, tu dois, tu dois ... Si c'est uniquement par devoir, quand la tentation sera trop forte, à l'adolescence, ça part, vous ne les tenez plus ...

31min 51s: Le jour où ils vont vraiment comprendre Quand ils comprennent que Dieu les aime, eh bien ils l'aimeront, par ce que l'amour est attirant.
Cet entretien est très intéressant, montrant une institutrice et directrice remplie de bonnes expériences héritées de celles de ses propres anciens maîtres, pleines de bon sens pédagogique.

Toutefois, le commentaire de “H A” sous la vidéo, critique à juste titre les petits mensonges sur la nature du Paradis ; et l’absence de cette juste critique de mensonges officieux par “Th C” ne m’étonne pas. Il leur faudrait relire le catéchisme de Saint Pie X sur le 8e Commandement de Dieu.

La perte d’un objet, ou la mort d’un animal domestique, doit donner l’occasion à l’éducateur d’apprendre à l’enfant le caractère fugace et éphémère des biens d’ici-bas.

Ce n’est là qu’un bémol (comme le dit encore justement “H A”) dans un bon ensemble. En ajoutant aussi un autre bémol concernant les “BD” et “films”.


Pour ce qui est du devoir mis au pinacle par Kant et les protestants, la remarque de cette institutrice est très exacte. La démonstration m’en a été faite par une professeur de philosophie, et par ailleurs “doctoresse en théologie protestante”.

Pour elle, toute pétrie de subjectivisme, la base de la “bonne” philosophie était Descartes, et son sommet Kant. Parler du monde tel qu’il est n’avait pour elle pas de sens, tout se limitant à la perception qu’on pouvait en avoir ; celle-ci étant toujours trompeuse, il importait de la remettre sans cesse en question.

Elle se pâmait d’admiration devant Descartes remettant tout en cause, voulant tout “reconstruire” par sa propre expérience.

Elle resta coi quand un de ses élèves lui en montra l’absurdité, la perte de temps, et pour une large part l’hypocrisie (en finissant par reprendre en se l’attribuant les acquis reçus d’autrui), par cette simple remarque sous forme de question :

devant un carrefour de routes et les panneaux de direction indiquant tel village ou ville en telle direction et à tant de kilomètres, fallait-il s’y fier ou devoir vérifier l’existence de ces bourgs, leur direction et leur distance ?

Combien plus sages étaient nos anciens représentant en plusieurs cathédrales ou églises un géant portant sur lui quelqu’un de moindre mais de plus haut car porté par lui, portant lui-même un moins grand que lui, portant lui-même un plus petit mais pourtant plus haut que ceux le portant.


Enfin, quant à sa remarque citée par vous :

« Essayer autant que possible de leur faire faire [aux enfants] des efforts par amour, et non pas uniquement par devoir »,

on n’est pas surpris de la constater ensuite fortement inspirée par Sainte Térèse de l’Enfant-Jésus.

C’est aussi le thème de mon sermon pour le IIIe Dimanche de l’Avent - Sur la joie chrétienne - Anjou -16-12-1990- (29min26) http://larchange.org/audio/003_IIIe_dim ... 9min26.mp3.

chartreux
Messages : 2302
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Question sur l'amour et le devoir

#4 Message par chartreux » ven. 07 oct. 2022 10:14

Abbé Zins a écrit :
jeu. 06 oct. 2022 12:53
Pour ce qui est du devoir mis au pinacle par Kant et les protestants, la remarque de cette institutrice est très exacte. La démonstration m’en a été faite par une professeur de philosophie, et par ailleurs “doctoresse en théologie protestante”.

Pour elle, toute pétrie de subjectivisme, la base de la “bonne” philosophie était Descartes, et son sommet Kant. Parler du monde tel qu’il est n’avait pour elle pas de sens, tout se limitant à la perception qu’on pouvait en avoir ; celle-ci étant toujours trompeuse, il importait de la remettre sans cesse en question.

Elle se pâmait d’admiration devant Descartes remettant tout en cause, voulant tout “reconstruire” par sa propre expérience.
(...)
Combien plus sages étaient nos anciens représentant en plusieurs cathédrales ou églises un géant portant sur lui quelqu’un de moindre mais de plus haut car porté par lui, portant lui-même un moins grand que lui, portant lui-même un plus petit mais pourtant plus haut que ceux le portant.


Tout cela est certain, M. l'abbé, mais ne concerne que la connaissance, et pas encore la morale.
Il ne m'apparaît pas encore clairement comment ce subjectivisme kantien et protestant conduit à mettre le devoir au pinacle ? Le "devoir" ne paraît pas plus subjectiviste a priori que l'"amour".

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3782
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Question sur l'amour et le devoir

#5 Message par Abbé Zins » ven. 07 oct. 2022 11:15

chartreux a écrit :
ven. 07 oct. 2022 10:14

Tout cela est certain, M. l'abbé, mais ne concerne que la connaissance, et pas encore la morale.
Il ne m'apparaît pas encore clairement comment ce subjectivisme kantien et protestant conduit à mettre le devoir au pinacle ? Le "devoir" ne paraît pas plus subjectiviste a priori que l'"amour".
Par l'intermédiaire de "l'impératif catégorique" kantien, bien imprégné en la mentalité allemande.

Répondre

Revenir à « Questions et demandes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités