Les jours de la semaine et la Genèse

Message
Auteur
JCL
Messages : 176
Inscription : mar. 13 sept. 2016 20:04

Les jours de la semaine et la Genèse

#1 Message par JCL » lun. 15 avr. 2019 0:38

Est-ce que quelqu'un saurait comment l’Église considère les jours de la semaine, depuis que le "Dimanche" remplace le "samedi", je veux dire quand au sens symbolique des jours en parallèle des jours de la création, est ce que tout est décalé ou est-ce que le Dimanche représente toujours le 1er jour de la création et ainsi de suite, et donc, si oui, quid du sens de jour du repos de Dieu le samedi ?

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2483
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Les jours de la semaine et la Genèse

#2 Message par Abbé Zins » mar. 16 avr. 2019 12:00

JCL a écrit :
lun. 15 avr. 2019 0:38
Est-ce que quelqu'un saurait comment l’Église considère les jours de la semaine, depuis que le "Dimanche" remplace le "samedi", je veux dire quand au sens symbolique des jours en parallèle des jours de la création, est ce que tout est décalé ou est-ce que le Dimanche représente toujours le 1er jour de la création et ainsi de suite, et donc, si oui, quid du sens de jour du repos de Dieu le samedi ?
A façon normale, pour une fois, de poser une question, sera répondu en s’en tenant donc au fond.

Le Dimanche ou Dies Domini, le Jour du Seigneur, est, depuis le Nouveau Testament, à la fois le premier et huitième jour de la semaine ; le Bréviaire, par exemple, notant : Feria secunda pour le lundi, tertia pour le mardi, et ainsi de suite.

Il demeure évidemment le premier jour de la Création ; étant devenu en outre à présent le huitième jour, celui de la Résurrection.

De même qu’il y a six âges en l’histoire du monde présent, étant à présent au sixième, celui de la dernière heure de la parabole évangélique des ouvriers à la vigne ; le septième se déroulant parallèlement pour les âmes des défunts n’ayant pas encore retrouvé leur corps ; le huitième et sempiternel devant être inauguré par la Parousie du Divin Rédempteur et Juge sur les nuées du ciel, et la résurrection générale des corps qui la suivra, après le déluge de feu final devant mettre fin à l’histoire du monde actuel, en son état présent.

Ce Dies Domini à la fois premier et huitième jour d’une octave, est également puissamment préfiguré et représenté par la semaine de semaines allant de Pâques à la Pentecôte, cinquante jours après, cette octave étant composée de sept fois sept jours qui font quarante-neuf, plus un, ce qui fait cinquante ; le nom de Pentecôte, issu du grec, signifiant cinquante jours.

Quant au samedi ou Sabbat provisoire, il a été le jour du repos provisoire de Dieu après la Création, même si ce n’est là qu’une façon symbolique et anthropomorphique de s’exprimer, avant que Dieu ne fasse l’oeuvre bien plus admirable encore de la Rédemption.

C’est pourquoi Notre Divin Sauveur a voulu publiquement guérir de graves maladies ou infirmités corporelles le samedi, devant des pharisiens chicaneurs Lui reprochant de ne pas respecter le jour du Sabbat ; ces guérisons corporelles devant servir de figures parlantes à Sa Puissance de guérir intérieurement des maux spirituels ; et leurs réalisations le jour du Sabbat signifiant qu’Il commençait là à donner suite à l’oeuvre de la Création par celle plus admirable encore de la Rédemption, comme cela est exprimé dans le Canon Romain de la Sainte Messe.

Répondre

Revenir à « Questions et demandes »