Age de Jésus-Christ à Sa mort.

Message
Auteur
JCL
Messages : 176
Inscription : mar. 13 sept. 2016 20:04

Age de Jésus-Christ à Sa mort.

#1 Message par JCL » dim. 14 avr. 2019 22:18

A ma connaissance dans les Évangiles il n'y a qu'une référence à "environ trente ans" pour le début de son ministère, et ensuite on peut faite des calculs sur les différentes Pâques, pour conclure qu'Il avait trente trois ans à Sa mort, mais est-ce de foi, est-ce bien établi, et "environ trente ans" ne signifiant pas exactement trente ans, y a t il d'autres sources pour fixer ces ages ?
Et aussi cet ages a-t-il une importance, une signification, un sens spirituel?

chartreux
Messages : 965
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Age de Jésus-Christ à Sa mort.

#2 Message par chartreux » lun. 15 avr. 2019 13:17

JCL a écrit :
dim. 14 avr. 2019 22:18
A ma connaissance dans les Évangiles il n'y a qu'une référence à "environ trente ans" pour le début de son ministère, et ensuite on peut faite des calculs sur les différentes Pâques, pour conclure qu'Il avait trente trois ans à Sa mort, mais est-ce de foi, est-ce bien établi, et "environ trente ans" ne signifiant pas exactement trente ans, y a t il d'autres sources pour fixer ces ages ?
Et aussi cet ages a-t-il une importance, une signification, un sens spirituel?
Vaste question. La question de la date de la mort est liée à la question de la date de naissance et de la date de l'Incarnation, cette dernière recevant le plus d'attention du fait de son importance. D'un point de vue purement académique et scientifique, la somme difficilement dépassable actuellement est le pavé Il Problema cronologico della nascita di Gesù du professeur Giulio Firpo, pour ceux qui ont le temps de se plonger dedans.

Voici également ce qu'en dit la révélation privée de la vénérable Marie d'Agréda :
La Cité Mystique de Dieu, II, §114 a écrit : La divine Dame était alors âgée de quatorze ans six mois et dix-sept jours [Note du chartreux: à la date de l'Incarnation] ; car elle avait eu quatorze ans révolus le huit septembre : les six mois et dix-sept jours en sus se trouvaient depuis celui-là jusqu'à celui-ci, auquel le plus grand des mystères que Dieu ait opérés dans le monde fut exécuté.
La Cité Mystique de Dieu, II, §138 a écrit : Cette merveille [Note du chartreux: l'Incarnation] arriva un vendredi, vingt-cinquième de mars, à la pointe du jour, dans l'année de la création du monde 5199, selon que l'Église romaine, inspirée par le Saint-Esprit, le raconte dans le Martyrologe, et à la même heure que notre Père Adam fut formé. Cette supputation est la véritable, et c'est ce qui m'a été déclaré, l'ayant demandé par ordre de l'obéissance. Conformément à cela, le monde fut créé dans le mois de mars, qui répond au commencement de la création ; et parce que les oeuvres du très-Haut sont toutes parfaites et achevées (Deut., XXXII, 4), les plantes et les arbres sortirent de la main de sa divine Majesté avec leurs fruits, et ils ne les eussent jamais perdus si le péché n'eut altéré et corrompu toute la nature, comme je le dirai, s'il plait à Dieu, dans un autre traité ; et je ne le dis pas présentement parce qu'il n'est pas nécessaire à celui-ci.
La Cité Mystique de Dieu, II.§476 a écrit : Elle se tenait à genoux dans la crèche, les yeux élevés au ciel, les mains jointes contre la poitrine, l'esprit perdu dans la divinité qui la transformait. C'est dans cet état, en sortant de ce divin ravissement, que notre très-auguste Princesse donna au monde le Fils unique du Père et le sien (Luc 2:7), notre Sauveur, Jésus, Dieu et homme véritable, à l'heure de minuit, un jour de dimanche, et en l'année de la création du monde que l'Église romaine enseigne être cinq mille cent quatre-vingt-dix neuf , et il m'a été déclaré que cette supputation est certaine et exacte.
La Cité Mystique de Dieu, II.§1359 a écrit : Selon cette supputation , la création du monde eut lieu au mois de mars ; et cinq mille cent quatre-vingt-dix-neuf ans s'écoulèrent du jour auquel Adam fut créé jusqu'à l'Incarnation du Verbe. En y ajoutant les neuf mois qu'il demeura dans le sein virginal de sa très-sainte Mère, et les trente-trois ans qu'il vécut, on trouve les cinq mille deux cent trente-trois ans et trois mois qui, selon le comput romain, restent jusqu'au vingt-cinq mars ; car suivant les calculs adoptés par l'Église, la premiére année du monde n'est composée que de neuf mois et sept jours, la seconde année commençant au premier janvier. Il m'a été déclaré qu'entre les opinions des Docteurs, la supputation que la sainte Église marque dans le Martyrologe Romain est la véritable , comme je l'ai déjà dit

Répondre

Revenir à « Questions et demandes »