Le salut est-il la fin suprême de l'homme ?

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3347
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Le salut est-il la fin suprême de l'homme ?

#261 Message par Abbé Zins » lun. 04 mai 2020 20:05

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 15 - 18 (Avril - Octobre 1989)


3. Actualité doctrinale



Le salut est-il la fin suprême de l'homme ?



RÉPONSES AUX OBJECTIONS : (*)


26/

308. « 2̊) Saint Augustin se place à un autre point de vue :

la perfection consistant dans la charité, c'est dans la pratique de cette vertu qu'il distingue quatre degrés :

la charité qui commence, la charité qui progresse, la charité qui est déjà grande, la charité des parfaits (De nat. et gratia, ch. 70 n° 84) ;

ces deux derniers degrés se rapportant à la voie unitive, sa doctrine ne diffère pas au fond de celle de ces prédécesseurs.


Saint Bernard distingue aussi trois degrés dans l'amour de Dieu :

après avoir montré que l'homme commence par s'aimer lui-même,

il ajoute que sentant son insuffisance, il commence à rechercher Dieu par la foi et à l'aimer à cause de ses bienfaits ;

puis, à force de le fréquenter, il finit par l'aimer et pour ses bienfaits et pour lui-même ;

et enfin il finit par l'aimer d'un amour complètement désintéressé (Ep. 11, n° 8).


Enfin saint Thomas, perfectionnant la doctrine de saint Augustin,

montre nettement qu'il y a dans la vertu de charité trois degrés qui correspondent aux troies voies.» (Tanquerey, loc.cit.)


Cette réponse se trouve complétée par les textes de saint Bernard, saint Thomas et saint François de Sales sur les divers degrés de la charité (cf. n° 367s).




(*) Pour relire l'objection avant la réponse, il suffit de cliquer sur le lien mis au n° 1/ ou suivant qui y renvoie ; puis, pour revenir lire la réponse, il faut cliquer sur la flèche en haut tout à gauche afin de revenir en arrière.


Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3347
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Le salut est-il la fin suprême de l'homme ?

#262 Message par Abbé Zins » sam. 09 mai 2020 22:31

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 15 - 18 (Avril - Octobre 1989)


3. Actualité doctrinale



Le salut est-il la fin suprême de l'homme ?



RÉPONSES AUX OBJECTIONS : (*)


Conclusion au sujet de toutes les objections :


309. En conclusion, on peut dire que l'ensemble des objections soulevées tend implicitement à placer d'une certaine manière

la vertu d'espérance et ses actes au-dessus de la vertu de charité, ce qui est un désordre ;

et également, notre avantage ou bonheur éternel avant la Gloire divine et l'Amour de Dieu plus que tout en Lui-même et pour Lui-même :

ce qui, en plus d'un désordre, est un mauvais calcul pour ces âmes intéressées, puisque, comme nous l'avons vu maintes fois,

nul ne peut être sauvé sans la charité qui fait passer l'Amour de Dieu avant l'amour de nous-mêmes :


« Le salut n'est pas possible sans la charité :

sine charitate salus esse non possit.»



(Saint Bernard, Ep. 42 n° 14 ; Des moeurs et devoirs des Evêques)



(*) Pour relire l'objection avant la réponse, il suffit de cliquer sur le lien mis au n° 1/ ou suivant qui y renvoie ; puis, pour revenir lire la réponse, il faut cliquer sur la flèche en haut tout à gauche afin de revenir en arrière.


Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3347
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Le salut est-il la fin suprême de l'homme ?

#263 Message par Abbé Zins » sam. 16 mai 2020 21:17

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 15 - 18 (Avril - Octobre 1989)


3. Actualité doctrinale



Le salut est-il la fin suprême de l'homme ?



RÉPONSES AUX OBJECTIONS : (*)


Conclusion au sujet de toutes les objections :


310. D'où ces graves paroles de Notre divin Maître, et ces exemples significatifs qui les appuient, ainsi explicités par les saints Docteurs :


« Quelqu'un lui demanda : Seigneur, y en a-t-il peu qui sont sauvés ?

Il leur dit : Appliquez-vous à entrer par la porte étroite :

car beaucoup, je vous le dis, chercheront à entrer »
,

« motivés par l'amour du salut » (Saint Bède in Lc . 13 , 24) ,

« et ne le pourront pas » (Lc. 13,23-24).



(*) Pour relire l'objection avant la réponse, il suffit de cliquer sur le lien mis au n° 1/ ou suivant qui y renvoie ; puis, pour revenir lire la réponse, il faut cliquer sur la flèche en haut tout à gauche afin de revenir en arrière.


Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3347
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Le salut est-il la fin suprême de l'homme ?

#264 Message par Abbé Zins » ven. 12 juin 2020 19:09

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 15 - 18 (Avril - Octobre 1989)


3. Actualité doctrinale



Le salut est-il la fin suprême de l'homme ?



RÉPONSES AUX OBJECTIONS : (*)


Conclusion au sujet de toutes les objections :


Dans l'Evangile selon Saint Matthieu le contexte, de cette question et de cette réponse, est précisé.


Car Notre Seigneur, juste après avoir rappelé la loi de la charité (Mt. 7,12),

ajoute aussitôt :

« Entrez par la porte étroite. ..

Combien étroite est la porte et resserrée la voie qui conduit à la vie :

et il y en a peu qui la trouvent »
(Mt. 7,13,14).



(*) Pour relire l'objection avant la réponse, il suffit de cliquer sur le lien mis au n° 1/ ou suivant qui y renvoie ; puis, pour revenir lire la réponse, il faut cliquer sur la flèche en haut tout à gauche afin de revenir en arrière.


Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3347
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Le salut est-il la fin suprême de l'homme ?

#265 Message par Abbé Zins » ven. 19 juin 2020 19:34

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 15 - 18 (Avril - Octobre 1989)


3. Actualité doctrinale



Le salut est-il la fin suprême de l'homme ?



RÉPONSES AUX OBJECTIONS : (*)


Conclusion au sujet de toutes les objections :

Saint Thomas a écrit :
« Cette porte est la charité : « Voilà la porte du Seigneur, c'est par elle qu'entrent les justes » (Ps. 117,20) ..

Mais on peut se demander pourquoi la voie de la charité est étroite ? Elle semblerait plutôt large (cf. Prov. 4,11) ..

La voie de la charité est une voie resserrée dans la voie de la chair, et le contraire dans la voie de l'esprit. ..


Car la voie de la chair est la délectation, laquelle est ressentie aussitôt, tandis que la voie de l'esprit est cachée :

« Quelle est grande, Seigneur, l'abondance de votre douceur, que vous avez cachée en faveur de ceux qui vous craignent » (Ps. 30,20).


Comme elle est cachée, il y en a donc peu qui la trouvent. Mais il en est aussi qui la trouvent, puis font marche arrière.

C'est d'eux qu'il est dit : « Nul, mettant la main à la charrue et regardant en arrière, n'est apte au royaume de Dieu » (Lc. 9,62).»


(Saint Thomas in Mt. 7,13-14)


(*) Pour relire l'objection avant la réponse, il suffit de cliquer sur le lien mis au n° 1/ ou suivant qui y renvoie ; puis, pour revenir lire la réponse, il faut cliquer sur la flèche en haut tout à gauche afin de revenir en arrière.


Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3347
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Le salut est-il la fin suprême de l'homme ?

#266 Message par Abbé Zins » ven. 26 juin 2020 15:27

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 15 - 18 (Avril - Octobre 1989)


3. Actualité doctrinale



Le salut est-il la fin suprême de l'homme ?



RÉPONSES AUX OBJECTIONS : (*)


Conclusion au sujet de toutes les objections :


311. « Le roi entra pour voir les invités, et il vit là un homme non revêtu de la robe nuptiale » (Mt. 22,11).

Saint Grégoire I a écrit :

« Que faut-il entendre par cette robe nuptiale, si ce n'est la charité ?

Car c'est d'elle qu'était revêtu le Seigneur, quand il est venu s'unir l'Eglise par une noce.


Il entre donc dans la salle de noces, mais sans la robe nuptiale,

celui qui entre dans l'Eglise par la foi, mais qui n'a point la charité.»


(Saint Grégoire I, le Grand, hom. 38 in Ev.)


(*) Pour relire l'objection avant la réponse, il suffit de cliquer sur le lien mis au n° 1/ ou suivant qui y renvoie ; puis, pour revenir lire la réponse, il faut cliquer sur la flèche en haut tout à gauche afin de revenir en arrière.


Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3347
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Le salut est-il la fin suprême de l'homme ?

#267 Message par Abbé Zins » ven. 10 juil. 2020 14:01

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 15 - 18 (Avril - Octobre 1989)


3. Actualité doctrinale



Le salut est-il la fin suprême de l'homme ?



RÉPONSES AUX OBJECTIONS : (*)


Conclusion au sujet de toutes les objections :


311. « Le roi entra pour voir les invités, et il vit là un homme non revêtu de la robe nuptiale » (Mt. 22,11).


« Ou encore, il entre dans la salle de noces sans la robe nuptiale,

celui qui y recherche non la gloire de l'Epoux, mais la sienne.»


(Saint Augustin, Contra Faustum 2,19)


D'où la terrible leçon tirée par Notre Sauveur, dans la conclusion de cette Parabole des invités à la noce :

« Beaucoup, en effet, sont appelés, mais peu élus.» (Mt. 22,14).




(*) Pour relire l'objection avant la réponse, il suffit de cliquer sur le lien mis au n° 1/ ou suivant qui y renvoie ; puis, pour revenir lire la réponse, il faut cliquer sur la flèche en haut tout à gauche afin de revenir en arrière.


Répondre

Revenir à « Vraie nature de la Charité »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité