Cause, nature, effets de la fumée sortie du puits de l'abîme

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3416
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Cause, nature, effets de la fumée sortie du puits de l'a

#21 Message par Abbé Zins » mer. 09 sept. 2015 18:51

luern a écrit :
La grande multitude d'hérétiques, précurseurs de l'Antéchrist, engendrés par la doctrine dépravée préparant la voie à l'Antéchrist, les chefs dépravés ou princes de ce monde, instruments de la haine du démon, et les prêtres sacrilèges enseignant une fausse doctrine, s'éleveront avec orgueil et tomberont par les péchés d'orgueil et d'hérésies, tout en cherchant à imiter l'Eglise afin de mieux tromper et inoculer leur poison.
c'est tout à fait exact que l'on a actuellement les trois agents destructeurs dénoncés ici:
les trois agents sociologiques nécessaires à l'oeuvre depuis un siècle:
les exégètes modernistes escrocs et imposteurs;
les hommes d'Etat laîciste ayant corrompu les hommes d'Eglise ;
et le clergé conciliaire totalement dépravé intellectuellement et spirituellement.

Luern

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3416
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Cause, nature, effets de la fumée sortie du puits de l'a

#22 Message par Abbé Zins » mer. 09 sept. 2015 18:54

Cette question d'EA :
EA a écrit : Est-on d'accord pour dire que l'antéchrist est fait de chair et de sang ou est ce une simple vue de l'esprit ?
se recoupant avec celles notées plus bas, le plus simple et de reproduire ici la réponse déjà faite ailleurs.


Dans le dossier qu'il a curieusement intitulé "l'Antéchrist de l'abbé Zins", EA me fait une très intéressante demande :
EA a écrit : Monsieur l'abbé, je pense que vous devriez nous donner une définition la plus claire qui soit et la moins contestable à la fois afin de distinguer entre : "Antechrist" et "antichrist" ainsi qu'entre : "Fin du monde" et" fin des temps".
A l'imitation de Notre divin Maître en l'Evangile de ce jour (Mardi 4e S. de Carême), je puis dire avec véracité :
« Ma doctrine n'est pas doctrine.» (Jn. 7,16).
Ma notion de l'Antéchrist n'est pas mienne, elle est celle des Pères et des Saints Docteurs.

Afin de mieux résumer ici le chapitre VII, de mon livre sur l'Antéchrist, intitulé : Notion d'Antéchrist, comportant 2 parties : 1̊) Etre collectif ; 2̊) Etre individuel, distinguons brièvement ici trois termes se rapprochant : antichrist, anti-Chétiens et Antéchrist.

Le terme antichrist est employé par Saint Jean dans ses Epîtres pour désigner tous ceux qui s'opposent au Christ et refusent de croire en sa divinité.

Cette notion est à la fois élargie et précisée comme suit par les Saints Docteurs : ce terme tiré du grec signifie à la fois un adversaire et une contre-façon du Christ, quelqu'un rejetant le vrai Christ, cherchant à s'en donner les apparences, à prendre sa place ou à se faire passer pour lui, et par extension tout séducteur trompant en usant du Nom du Christ, tout faux prophète ou pseudo-messie.

D'où ce qu'écrit Saint Jérôme (in Mt. 24,5) :
« J'estime, quant à moi, que tous les hérésiarques sont des antéchrists (ou : antichrists : même mot, en latin tiré du grec) qui enseignent au Nom du Christ des choses qui sont opposées au Christ.» (cf.a. S. Ambroise in Lc. 21 ; S. Augustin, C.D. 20,19 ; Cornelius in II Thes. 2,3)
Anti-Chrétien(s), désigne ceux qui sont opposés tant au Christ individuel, qu'au Christianisme, au Christ en son Corps Mystique qu'est l'Eglise, qu'à ses membres que sont les Chrétiens.

Antéchrist dérive de anti-Christ et désigne soit personnellement de façon singulière l'Antéchrist individuel, personnel, de la fin du monde, soit le corps social formé par les antichrists ou anti-Chétiens devant lui préparer la voie, celle de son règne mondial éphémère sur les plans à la fois religieux, social et politique.

D'où ce qu'écrit Saint Jean Damascène (De Fide orth. 4,27) que nous fêtions hier :
« Le mot antéchrist est composé de anti, qui marque l'opposition, et de Christos ou Christ. Dans le sens général, il qualifie tous ceux qui nient la divinité ou l'humanité de Jésus-Christ ; dans le sens particulier, il dénomme l'infâme scélérat qui doit souiller la terre de ses crimes à la consommation des siècles.» (cf.a. le Cardinal Saint Robert Bellarmin : Démonstr. vict. de la Foi, ch. 6, in "Controverses" et De Romano Pontifice 3,2)
La notion scripturaire et patristique de fin des temps désigne le temps du dernier âge ou ère de l'histoire d'ici-bas, commençant de l'Incarnation du Sauveur jusqu'à l'instant final de la Parousie ou retour glorieux du Christ-Jésus sur les nuées du Ciel pour le Jugement.

D'où sa désignation notamment par Saint Jean par l'expression :
« c'est la denière heure » (I Jean 2,18), « la onzième heure » (Mt. 20,6,9,12 ; cf.a. Jn. 11,9)
de la parabole évangélique exposée par le divin Maître.


Quant à l'expression fin du monde ou consommation du siècle ou consommation des siècles, elle désigne la période finale conduisant à l'instant final de la Parousie, ou soit l'une, soit l'autre.

Cette période finale doit comprendre les trois principaux signes de la fin du monde, rappelés par le Catéchisme du Concile de Trente (8,4) déjà cité en un message antérieur :
« Trois principaux signes, nous dit la Sainte Ecriture, doivent précéder le Jugement général : 1̊ la prédication de l'Evangile par toute la terre, 2̊ l'Apostasie, et 3̊ l'Antéchrist.»

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3416
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Cause, nature, effets de la fumée sortie du puits de l'a

#23 Message par Abbé Zins » mer. 09 sept. 2015 19:01

EA a écrit : Absolument. Merci. Mais que signifie "ils feront leur alors" ?


Voilà le contexte de la phrase :
Ils feront leurs alors et pratiqueront le libre-arbitre des hérétiques
feront leurs = faire sien = adhérer à = enseigner comme devenu sien la fausse notion du libre-arbitre des hérétiques, surtout des Protestants !

Et voici en plus détaillée la précision demandée. Cette phrase fait partie du résumé-synthèse fait à partir des commentaires cités des Pères et Saints Docteurs.

Ceux-ci donnent comme signification de la clé : pouvoir de son coeur (St Augustin) ; libre-arbitre des hérétiques (St Ambroise) ; pouvoir de nuire (St Thomas) ; pouvoir de tenter contre la Foi et les Moeurs (St Thomas) ; le pouvoir sur la doctrine, le pouvoir de la révélation du Christ, au moins en apparence (St Thomas) ; un dogme (au moins en apparence) blasphématoire (St Bède).

Par ailleurs, le Pape Grégoire XVI rapproche cette clé et son mauvais usage des hérésies, qu'il nomme un délire, de la liberté de conscience, de culte et de religion !


"ils feront leur alors" donne donc à attendre que les précurseurs de l'Antéchrist adhèreront à cette hérésie de la liberté de conscience, de culte et de religion ! Qu'ils la proclameront leur doctrine comme un dogme blasphématoire (St Bède) au moyen de documents erronés dans une assemblée d'hérétiques (St Thomas) en usant de leur apparent pouvoir sur la doctrine, pouvoir de la révélation du Christ (St Thomas) en tant que Dieu permettra qu'il y ait des hérésies (St Ambroise), leur concédera ainsi le pouvoir de tenter contre la Foi et les Moeurs (St Thomas).

N'est-ce pas là une étonnante description à l'avance de ce qui s'est passé à V 2 et depuis !?

Tout ceci, dans le sens ici rappelé :
Saint Ambroise a écrit : « Par la clé est désigné le libre-arbitre des hérétiques, dont ils useront pour le mal... La clé du puits de l'abîme est donc donnée aux hérétiques, en tant que Dieu permet qu'il y ait des hérésies pour que soient manifestés parmi vous ceux qui sont éprouvés (I Cor. 11,19). Et elle ouvrit le puits de l'abîme. Cette étoile tombée du ciel ouvre le puits de l'abîme, en tant que les hérétiques ouvrent la bouche pour proférer le mal qui était caché en leur coeur.»(Saint Ambroise, in Apoc. 9,1s)

Répondre

Revenir à « Prophéties de la Sainte Écriture et Réalisations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité