La parabole des dix vierges - Traité des fins dernières, par le Père Emmanuel André, O.S.B

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1500
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: La parabole des dix vierges - Traité des fins dernières, par le Père Emmanuel André, O.S.B

#11 Message par InHocSignoVinces » ven. 29 mai 2020 17:17

Dès lors que les justes eux-mêmes ne se fient pas sur leurs justices et mettent l’espoir de leur salut à implorer la miséricorde de leur Juge, ils ne peuvent se porter ga­rants de la vie de leur prochain et en prendre la respon­sabilité. A chacun selon ses œuvres, au tribunal de Dieu ; chacun pour soi-même : c’est une loi qui n’admet pas d’exception. Aussi les vierges sages repoussent-elles le recours des vierges folles : « Allez aux marchands d’huile et achetez-en. »


Les marchands d’huile, dit saint Augustin, ce sont les flatteurs. Ils vendent de l’huile, en se faisant payer d’une manière ou d’une autre les louanges qu’ils donnent. Ô le triste commerce ! La louange accuse un fond répréhensible de vanité et chez celui qui la donne et chez celui qui la reçoit. Ah ! s’écrie saint Augustin, au lieu de prêter l’oreille à des flatteurs, que ne portez-vous votre huile en vous-même, que ne faites-vous vos bonnes œuvres par un motif de conscience et pour plaire à Dieu, que ne dites-vous : « Le juste me corrigera et me reprendra miséri­cordieusement, mais l’huile du pécheur ne sera pas versée sur ma tête. »


Mieux vaut mille fois que le juste me répri­mande, que le juste me reprenne, que le juste me souf­flette, que le juste me châtie, que de recevoir sur ma tête l’huile du pécheur ! qu’est-ce que l’huile du pécheur, sinon les caresses du flatteur ?


Au jugement de Dieu, les flatteurs ont disparu. L’âme qu’ils ont trompée les cherche désespérément. Et durant ce temps l’Époux vient, la porte se ferme. C’est la dernière partie du drame qui va se développer devant nos yeux, comme un enseignement vécu.


A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1500
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: La parabole des dix vierges - Traité des fins dernières, par le Père Emmanuel André, O.S.B

#12 Message par InHocSignoVinces » mer. 03 juin 2020 20:36

VII


Voilà donc les malheureuses vierges qui ont leurs lampes éteintes. Elles croyaient avoir fait des bonnes œuvres, et ces œuvres, sont mortes. Elles croyaient tenir quelque chose, et ce quelque chose s’est évanoui comme une fumée ; tel celui qui aurait des billets de banque, lesquels se trouveraient faux et sans valeur.


Leur agitation pour trouver des vendeurs d’huile dé­peint leur désarroi et le désespoir de leur âme habituée à des flatteries, et qui ne rencontre autour d’elle qu’un morne silence.


Cependant, « l’Époux vient et celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui aux noces, et la porte fut fermée ».


Ah ! dit saint Grégoire le Grand sur ce passage, s’il nous était donné de sentir, par un goût intérieur, tout ce qu’il y a d’admiration en cette parole : « l’Époux vient ! » Et de douceur en cette autre : « Elles entrèrent avec lui aux noces ! » Et d’amertume en cette autre : « Et la porte fut fermée. »


Venit sponsus, quid admirationis ! Il est venu autre­fois sur la terre, si humble et si pauvre ! Il y a vécu si méprisé ! Il y est mort si ignominieusement supplicié ! Il reste au Saint-Sacrement si caché et si délaissé ! Il est si nié, si discuté, si combattu ! Et maintenant le voilà sur les nuées du ciel, entouré d’un appareil de gloire, divine­ment beau, suavement terrible, offert avec ses plaies glori­fiées en spectacle à tous les hommes, ravissement des bons, effroi des méchants, prenant possession lui et les siens d’un royaume qui n’aura pas de fin.


Intraverunt cum eo ad nuptias, quid dulceedinis ! Elles étaient prêtes, les vierges sages ; leurs lampes rayonnaient de l’huile d’une bonne conscience, même au soleil de l’éternelle justice. Elles entrent, quelle sécurité ! Avec lui, quelle société ! Aux noces, quelles délices !


Et clausa est janua, quid amaritudinis ! Et derrière Lui, derrière elles, la porte est fermée, irrévocablement. Ceux qui ont laissé passer le moment d’y entrer resteront dehors, à tout jamais ! Quelle amertume ! Quelle confu­sion ! Quel désespoir ! Pas de place pour eux, pour les malheureuses vierges. Elles ont beau frapper à la porte, et s’écrier avec des lamentations : « Seigneur, Seigneur ouvrez-nous ! » Le Seigneur leur répond : « En vérité, en vérité je vous le dis, je ne vous connais pas. » Vous êtes pour moi des étrangères. Que faut-il donc pour être connu de Jésus ? Il faut avoir le cœur tout à lui plaire ; fuir les regards du monde ; aimer la vie humble et cachée, comme il s’y est lui-même complu.


A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1500
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: La parabole des dix vierges - Traité des fins dernières, par le Père Emmanuel André, O.S.B

#13 Message par InHocSignoVinces » lun. 08 juin 2020 15:56

Par cette mise en scène parabolique, par cette allée et venue des vierges folles, par ce stationnement à la porte des noces, Notre Seigneur a voulu nous faire comprendre qu’il n’y a plus de pénitence après cette vie. Écoutons saint Augustin :


« Il a été dit, et c’est là une promesse qui ne trompe pas : « Frappez et l’on vous ouvrira. » Mais frappez, maintenant que c’est le temps de la miséricorde, et non pas quand ce sera le temps du jugement. Ne confondons pas ces deux temps, alors que l’Église chante distincte­ment à son Seigneur miséricorde et jugement (Ps. C). Voici le temps de la miséricorde ; fais pénitence. Mais si tu prétends la faire au temps du jugement, tu prendras place parmi les vierges qui trouvèrent porte close. »


Saint Grégoire cite à ce propos les paroles du Seigneur dans les Proverbes de Salomon : « Je vous ai appelés, vous avez refusé ; j’ai tendu la main, vous n’avez pas jeté les yeux sur moi ; vous avez méprisé tous mes conseils, et négligé toutes mes réprimandes.


Et moi je rirai à votre perte, et je vous tournerai en dérision quand arrivera ce que vous redoutiez. Lorsque fondra sur vous la calamité subite, lorsque votre fin s’abattra sur vous comme la tem­pête, quand vous saisiront la tribulation et l’angoisse, vous m’invoquerez et je ne vous écouterai pas, vous vous mettrez le matin en quête de moi, et vous ne me trouverez pas » (Prov. 124, sq.). C’est ainsi que toute l’Écriture restreint le temps de la miséricorde à la vie présente.


Saint Grégoire va plus loin, et de la malheureuse fin des vierges folles, il conclut qu’il ne faut pas renvoyer la pénitence à l’heure de la mort. Il raconte à ce sujet, en terminant son homélie, une histoire terrifiante. Il conclut : "Pensons sérieusement à toutes ces choses, mes frères, ne laissons pas se perdre inutilement le temps, ne remet­tons pas à commencer une bonne vie au moment même où notre âme devra quitter son corps. La Vérité qui est Jésus-Christ nous donne cet avertissement : « Priez pour que votre fuite n’ait pas lieu le sabbat ni en hiver. » Le sabbat, la loi mosaïque interdisait les longues courses ; l’hiver, les chemins sont mauvais, le froid glace le voya­geur. Ne remettez pas à fuir vos péchés, quand Dieu ne vous mesurera qu’un court espace de vie, quand vos sens seront engourdis par le froid précurseur de la mort. »


A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1500
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: La parabole des dix vierges - Traité des fins dernières, par le Père Emmanuel André, O.S.B

#14 Message par InHocSignoVinces » dim. 14 juin 2020 11:32

VIII


Notre-Seigneur conclut la parabole des dix vierges par ces mots : « Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »


Les vierges sages avaient pris leurs précautions ; les vierges folles ont été surprises.


Les premières, ayant toujours devant leurs yeux l’heure inconnue du jugement, s’ingéniaient à plaire à Dieu, s’ef­forçaient de purifier de plus en plus leur conscience. Les secondes, légères, imprévoyantes, se laissaient aller à l’amour des louanges, à la vanité, et perdaient leur temps. L’heure du jugement sonne à l’improviste, et les voilà éternellement confondues.


Ne nous laissons pas aller à cette mortelle impré­voyance. Il y va de notre salut. Remplissons sans tarder les conditions requises pour être sauvés : sans tarder, disons-nous, car nous ne savons ni le jour ni l’heure à laquelle nous serons appelés au redoutable tribunal de Dieu.


Que faut-il pour être vraiment prêts ? S’abstenir des plaisirs coupables du monde ? C’est déjà un point, mais cela ne suffit pas. Mener une vie extérieurement chrétien­ne ? Cela ne suffit pas encore. Il faut de plus avoir une intention droite et pure de plaire à Dieu en toutes ses œuvres ; intention qui est une huile sainte et indéfectible, intention qui rend les œuvres lumineuses aux yeux de Dieu, intention qui provient d’une vraie Charité.


A SUIVRE...

Alexandre
Messages : 30
Inscription : mer. 11 mars 2020 16:35
Localisation : bethune pas de calais

Re: La parabole des dix vierges - Traité des fins dernières, par le Père Emmanuel André, O.S.B

#15 Message par Alexandre » sam. 20 juin 2020 15:56

Bravo et merci pour cette instruction, cher ami, j'ai hâte d'en avoir la suite...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1500
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: La parabole des dix vierges - Traité des fins dernières, par le Père Emmanuel André, O.S.B

#16 Message par InHocSignoVinces » sam. 20 juin 2020 19:17

Écoutons l’Apôtre exaltant la nécessité de la Charité : « Que j’aie une foi à transporter les montagnes, que je distribue tout mon bien aux pauvres, que je livre mon corps aux flammes, si je n’ai pas la charité, tout cela ne me sert de rien. »


S’il faut toutes ces conditions réunies pour aller au ciel, et il n’est pas douteux qu’elles aient été posées par le Sauveur, comment déplorer assez l’illusion de ceux qui prétendent y entrer sans avoir gardé la chasteté convenable à leur état, et sans avoir observé dans leur intégrité tous les commandements de Dieu et de son Église ?


S’il faut cacher, autant que possible, aux yeux des hommes le bien que l’on fait pour ne pas en perdre le mérite : que penser de ces femmes et de ces filles légères, qui cherchent à attirer sur elles tous les regards par une tenue coquette et mondaine ?


La méditation sérieuse de notre Évangile est de nature à dissiper bien des illusions préjudiciables, à retirer bien des âmes d’un chemin dangereux qui les conduirait à leur perte éternelle : puisse-t-elle obtenir un si enviable résul­tat !


Nous n’avons rien avancé que d’après les Commen­taires de saint Augustin et de saint Grégoire. Terminons par l’entraînante conclusion de saint Augustin.


« L’heure viendra : quand viendra-t-elle ? Nous l’igno­rons. Ce sera au milieu de la nuit : Veillons, « veillez », conclut l’Évangile, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »


« Puisqu’il nous faut nous endormir, comment veiller ? Veille par le cœur, veille par la foi, veille par l’espérance, veille par la charité, veille par les bonnes œuvres ; si cor­porellement tu t’endors, comme le veut la nature, bientôt sonnera le réveil. A ce réveil prépare ta lampe : qu’alors elle soit brillante, entretenue par l’huile d’une bonne conscience : alors l’Époux céleste te prendra dans un em­brassement immortel, il t’introduira dans sa demeure où tu ne dormiras plus, où jamais ta lampe ne pourra s’étein­dre. Et maintenant, mes frères, nous sommes dans les labeurs, nos lampes vacillent sous les vents du siècle et parmi les tentations : que leur flamme brûle avec tant de force, que le vent de la tentation, bien loin de les éteindre, ajoute encore à leur ardente clarté. »


R.P. Emmanuel +
Itinéraires n°245

Alexandre
Messages : 30
Inscription : mer. 11 mars 2020 16:35
Localisation : bethune pas de calais

Re: La parabole des dix vierges - Traité des fins dernières, par le Père Emmanuel André, O.S.B

#17 Message par Alexandre » jeu. 25 juin 2020 17:35

Encore un grand merci, j'apprécie vraiment ces textes, je vais m'en servir et les faire connaître...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1500
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: La parabole des dix vierges - Traité des fins dernières, par le Père Emmanuel André, O.S.B

#18 Message par InHocSignoVinces » ven. 26 juin 2020 14:18

Alexandre a écrit :
jeu. 25 juin 2020 17:35
Encore un grand merci, j'apprécie vraiment ces textes, je vais m'en servir et les faire connaître...
De rien, mon cher ami et frère dans la vraie Foi. Rendons toujours grâce à Dieu.

Oui, ça fera du bien à beaucoup d'âmes. Travaillons avec joie pour tout faire pour la plus grande gloire de Dieu et pour le bien des âmes. Priez pour moi, je vous en prie, comme je prie pour vous aussi. Je vous embrasse fraternellement dans les Cœurs Sacrés de Jésus et de Marie.

Alexandre
Messages : 30
Inscription : mer. 11 mars 2020 16:35
Localisation : bethune pas de calais

Re: La parabole des dix vierges - Traité des fins dernières, par le Père Emmanuel André, O.S.B

#19 Message par Alexandre » sam. 27 juin 2020 10:30

Laus Deo! Cher ami et frère dans la foi. Oui je vais prier pour vous.
Je vous souhaite bon courage,avec vous, auprès de la croix de NSJC et la vôtre.
A bientôt.

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1500
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: La parabole des dix vierges - Traité des fins dernières, par le Père Emmanuel André, O.S.B

#20 Message par InHocSignoVinces » dim. 28 juin 2020 10:52

Alexandre a écrit :
sam. 27 juin 2020 10:30
Laus Deo! Cher ami et frère dans la foi. Oui je vais prier pour vous.
Je vous souhaite bon courage,avec vous, auprès de la croix de NSJC et la vôtre.
A bientôt.
Un grand merci, mon frére!

Bon courage á vous aussi, avec vous, auprés de la croix de NSJC et la votre.

En union de priéres+

Répondre

Revenir à « Doctrine et débats sur les principes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités