Question sur l'"autre plan" dans un discours de Pie XII de 1951

Message
Auteur
chartreux
Messages : 1453
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Question sur l'"autre plan" dans un discours de Pie XII de 1951

#1 Message par chartreux » ven. 17 janv. 2020 12:59

Discours de Pie XII aux sages-femmes italiennes, 1951, IV, 26 a écrit : Si la nature avait eu en vue exclusivement, ou du moins en premier lieu un don et une possession réciproque des époux dans la joie et l'amour, et si elle avait réglé cet acte uniquement dans le but de porter leur expérience personnelle au degré le plus élevé de la félicité, et non dans le but de les stimuler au service de la vie, le Créateur aurait adopté un autre plan dans la formation et la constitution de l'acte naturel.

Or, cet acte est, au contraire, tout entier subordonné et ordonné à cette grande loi de la génération et éducation de l'enfant, generatio et educatio prolis, c'est-à-dire à l'accomplissement de la fin première du mariage comme origine et source de la vie.
(c'est moi qui souligne ; source ici ; aller dans Collection des Insegnamenti > Pie XII > 1951 > IV > 26).


Je dois avouer que je ne suis pas bien toute la pensée de Pie XII à cet endroit, et que je ne vois pas à quel genre d'autre plan il fait allusion ici ?

Avatar de l’utilisateur
Laetitia
Messages : 1722
Inscription : ven. 20 oct. 2006 2:00

Re: Question sur l'"autre plan" dans un discours de Pie XII de 1951

#2 Message par Laetitia » ven. 17 janv. 2020 22:58

chartreux a écrit :
ven. 17 janv. 2020 12:59
Discours de Pie XII aux sages-femmes italiennes, 1951, IV, 26 a écrit : Si la nature avait eu en vue exclusivement, ou du moins en premier lieu un don et une possession réciproque des époux dans la joie et l'amour, et si elle avait réglé cet acte uniquement dans le but de porter leur expérience personnelle au degré le plus élevé de la félicité, et non dans le but de les stimuler au service de la vie, le Créateur aurait adopté un autre plan dans la formation et la constitution de l'acte naturel.

Or, cet acte est, au contraire, tout entier subordonné et ordonné à cette grande loi de la génération et éducation de l'enfant, generatio et educatio prolis, c'est-à-dire à l'accomplissement de la fin première du mariage comme origine et source de la vie.
(c'est moi qui souligne ; source ici ; aller dans Collection des Insegnamenti > Pie XII > 1951 > IV > 26).


Je dois avouer que je ne suis pas bien toute la pensée de Pie XII à cet endroit, et que je ne vois pas à quel genre d'autre plan il fait allusion ici ?
Qui peut connaître la pensée de Dieu ? Même le pape Pie XII ne la connaît pas. Par contre, ce qu'il souligne dans ce passage, c'est que Dieu, s'Il avait voulu que l'acte conjugal soit séparé de la procréation, s'y serait pris autrement.

Répondre

Revenir à « Questions et demandes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité