SAINTE MARIE, priez pour nous.

Message
Auteur
Monique
Messages : 694
Inscription : mar. 23 janv. 2007 1:00

SAINTE MARIE, priez pour nous.

#1 Message par Monique » sam. 06 août 2016 20:23

SAINTE MARIE, PRIEZ POUR NOUS.

********************************************************

Antonio DRAGON, S. J.
LES ÉDITIONS BELLARMIN, 1955.
8100, boulevard Saint-Laurent, Montréal - 11.


SAINTE MÈRE DE DIEU

Mère de Dieu! C'est la louange la plus forte que l'on puisse adresser à Marie. L'ayant choisie pour devenir sa Mère, Dieu la fait digne de lui: il la préserve de tout péché, de toute impureté. Le Roi prépare son palais. Il lui fait l'honneur de l'associer à la rédemption des hommes; il la prend enfin au ciel, avec lui, en corps et en âme, pour lui confier la distribution de toutes ses faveurs et la consacrer Reine de l'univers. Dieu avait décidé de se faire homme pour venir nous tirer de nos malheurs; il lui fallait naître d'une femme. Et c'est vous, ô Marie, qui, entre toutes, avez été choisie. L'ange Gabriel vint un jour vous le dire de la part de Dieu, vous assurant que, par une grâce insigne, « l'être saint qui allait naître de vous s'appellerait le Fils de Dieu, notre Sauveur » (Luc, l, 35).

Dans la nuit de Noël, vous avez mis au monde l'homme-Dieu, sans aucune souffrance, sans briser le sceau de la virginité. Marie est donc Mère de Dieu, comme une maman est mère d'un prêtre; Marie est Mère de Jésus qui est Dieu, comme nos mamans sont mères d'un homme qui devient prêtre. Ce n'est qu'une comparaison; la différence, c'est qu'en naissant le futur prêtre n'est qu'un bébé comme les autres; Jésus, en naissant, était Dieu de toute éternité.

Mère de Dieu! Durant toute sa vie, Marie a rempli vis-à-vis de son Enfant les devoirs d'une mère: elle l'a nourri, elle l'a entouré de son dévouement, de sa tendresse. Autant qu'elle a pour qu'il pût remplir sa mission de parler aux hommes. Aux jours des triomphes de son Enfant, elle s'est effacée pour ne pas trahir le secret de sa maternité divine, mais, au pied de la croix, elle était là, pour souffrir avec lui, à notre place. Enfin,quand l'heure fut venue pour Jésus de mourir, elle l'a volontairement rendu à Dieu qui le lui avait confié.
A suivre...
Dernière modification par Monique le mer. 31 août 2016 20:48, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 694
Inscription : mar. 23 janv. 2007 1:00

Re: SAINTE MARIE, priez pour nous

#2 Message par Monique » dim. 07 août 2016 18:47

L'Église tient beaucoup à nous rappeler ce titre de Mère de Dieu qui fonde tous les privilèges de Marie. Quand elle a composé la deuxième partie de l'Ave Maria, elle l'a inséré de façon que de tout l'univers chrétien monte des millions de fois chaque jour la grande louange: Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pécheurs ...

Une fête spéciale a été instituée (le 11 octobre) pour honorer la Maternité divine. Or, l'Église a choisi, pour l'évangile de la messe, le récit de Jésus perdu et retrouvé au temple. Elle eût pu nous rappeler, pour marquer ce jour de fête, la scène où saint Luc, avec tant de détails, nous décrit le moment où Dieu s'est fait homme. Non. Elle a préféré nous mettre sous les yeux le texte qui montre la Mère exerçant sa pleine autorité sur son Enfant. Marie parle comme une vraie mère: « Pourquoi nous avez-vous fait cette peine, mon Enfant? » L'Évangile ajoute que Jésus, de retour à la maison, lui fut soumis. Jésus, fils de Dieu, est le fils de Marie.

Toute femme a droit au respect et à l'amour de son enfant; tout véritable amour tend à fondre deux âmes qui s'aiment. L'Enfant Jésus a aimé sa Mère; la dévotion à Marie est née le jour où il a commencé à lui sourire. Alors, ô Marie, il n'y a pas de doute: tout ce qu'il y a de plus grand en vous, c'est votre titre de Mère ? Avant tout, vous êtes Mère, c'est-à-dire celle qui produit, qui forme un enfant.
A suivre...

Monique
Messages : 694
Inscription : mar. 23 janv. 2007 1:00

Re: SAINTE MARIE, priez pour nous

#3 Message par Monique » lun. 08 août 2016 15:50

Quand vous êtes devenue Mère de Dieu, vous avez aussi changé notre histoire; nous ne sommes plus orphelins. Vous avez été, du même coup, créée Mère des hommes. Vous nous aimez avec le même coeur qui a aimé votre Premier-Né. Vous nous aimez en mère; en mère qui prend les intérêts de ses enfants, veut leur bonheur et ambitionne pour eux une vie qui ressemble à celle de Jésus. Et, s'il s'en trouve, parmi les hommes, qui, plus souffrants ou plus pauvres, ont plus besoin de vous, c'est pour eux que vous manifestez le plus d'amour.

O Marie, vous avez donné Dieu aux hommes. Donnez-le-nous encore. C'est de manquer du Christ que vos enfants sont malades. Montrez-vous au monde, au monde des petits et des pécheurs, des orphelins et des souffrants, montrez-vous en tenant dans vos bras votre premier Fils, le salut de tous.

Oh! que j'aime vous voir, Marie, quand vous nous tendez votre Enfant, quand vous nous l'offrez. Cela me dépeint d'avance la scène que j'espère bien voir un jour de mes yeux, quand vous m'aurez aidé à bien vivre et à bien mourir: Quand je quitterai l'exil de la terre, venez à ma rencontre, ô Mère de Dieu et ma Mère, et montrez-moi Jésus, le fruit de vos entrailles. 0 miséricordieuse, ô douce Vierge Marie!
A suivre... VIERGE des vierges.

Monique
Messages : 694
Inscription : mar. 23 janv. 2007 1:00

Re: SAINTE MARIE, priez pour nous

#4 Message par Monique » mer. 10 août 2016 18:47

Vierge des vierges
Quand les gens du peuple veulent marquer leur préférence pour ce qui les charme, ils énumèrent ce qu'ils ont vu de mieux et disent: Ce dont je veux parler dépasse encore tout cela! Dans un parterre, toutes les fleurs les enchantent, mais devant une rose, ils disent: C'est la fleur des fleurs! C'est ainsi que, au temps où il y avait encore de vrais rois, est née l'expression qui donnait aux chrétiens une idée de Dieu; ils l'appelaient le Roi des rois.

La très ancienne louange adressée à Marie sous le vocable de Vierge des vierges s'est formée de la même façon. Dans le cortège d'élus qui méritent le nom de vierges, les fidèles ont vu les jeunes filles, comme Agnès et Lucie, qui, pour garder leur pureté, ont préféré mourir; ils ont pensé à saint Jean, l'apôtre-vierge auquel le Seigneur a permis qu'il reposât sur son coeur.

Mais, en regardant Marie, les anciens auteurs ont jugé qu'elle éclipsait toutes les vierges. Ils l'ont appelée: la Vierge des vierges. La virginité de Marie a atteint une grandeur inégalée. Comme dit l'Ave maris stella, c'est une vierge pas comme les autres: Virgo singularis. Une autre hymne de l'Église le chante en termes équivalents: Salve, Virgo dignior caeteris. Nous vous saluons, ô Vierge, plus digne que toutes les autres!

Marie fut la première vierge du monde. Sans doute, chez les païens, et même chez les Juifs où les femmes s'attendaient pourtant à enfanter le Sauveur promis, on respectait la virginité; mais, avant Marie, aucune fille n'avait renoncé au mariage par amour exclusif de Dieu. Marie est la Vierge des vierges, car elle seule, dans toute sa vie, a montré le triomphe absolu de l'esprit sur la chair, de l'âme sur les sens. Chez elle, jamais la moindre petite aventure qui l'eût amenée à côtoyer le danger de salir son coeur. Les vierges de la terre, même les plus pures, ont à se défendre contre les attirances de l'amour sensuel; leur imagination, leur sensibilité ne sortent pas toujours immaculées des luttes qu'elles ont à livrer avec l'impur qui rôde, dit saint Pierre, pour les dévorer.
A suivre...

Monique
Messages : 694
Inscription : mar. 23 janv. 2007 1:00

Re: SAINTE MARIE, priez pour nous

#5 Message par Monique » ven. 12 août 2016 0:56

Le spectacle unique de la sainte Vierge avait charmé le coeur de Dieu, même avant qu'elle vînt au monde. Des siècles à l'avance, il avait fait dire par les prophètes qu'il naîtrait d'une vierge. Placuit ex virginitate, dit saint Bernard. Dieu a été séduit par la virginité de Marie. En elle il a trouvé une compensation pour toutes les déviations de l'amour dont les hommes se rendent coupables. A toutes les concessions, à tous les compromis qu'ils font en refusant de sacrifier à Dieu les satisfactions sensuelles, Marie oppose le don total de son corps et de son âme. Elle a aimé Dieu sans partage.

La virginité du corps n'est pas requise pour devenir un saint, même un grand saint. Des époux chrétiens sont montés au plus haut degré des vertus. Mais le bon Dieu a toujours été spécialement touché de l'holocauste imposé aux coeurs qui se refusent volontairement les bonheurs de la fécondité chamelle pour concentrer toutes les forces d'un amour sublimé à faire naître les âmes à la vie divine.

La seule virginité du corps a pourtant peu de prix, si l'âme entretient avec les choses créées des contacts que Dieu n'aime pas. Une faute de l'esprit peut violer la virginité. Dans l'Ancien-Testament, Dieu qualifie d'adultère son peuple qui se laisse aller à adorer des idoles. La virginité des âmes est entamée par toutes ces légères préférences pour nos idoles; qu'elles s'appellent satisfactions d'orgueil, mépris du prochain ou langueur au service de Dieu. Quand il a prescrit l'amour, Dieu s'est réservé toutes les affections de nos âmes: Tu m'aimeras de toutes tes forces, de tout ton coeur, et tu aimeras ton prochain comme toi-même pour l'amour de moi.

Seule, ô Marie, vous avez su Seule, ô Marie, vous avez su vous consacrer, corps et âme, à l'amour de Dieu et de nous. Il vous fallait cette pureté de cristal, cette transparence de l'âme pour avoir le droit de regarder Jésus, de le prendre dans vos bras et de le baiser. Beati mundo corde, quoniam ipsi Deum videbunt. Il faut une âme absolument pure pour voir Dieu.

Mais nous sommes vos enfants quand nous, les impurs. Voyez donc comme nous avons de la peine à nous garder de toute impureté du corps et de l'âme! Le monde injecte les tentations dans nos sens déjà si portés à jouir de plaisirs malsains. Il faut toute votre puissance, toute votre protection pour que nous passions au milieu de la boue sans nous salir. Le bon Dieu vous a faite très pure; c'était sans doute pour se préparer sa demeure; mais c'était aussi pour que vous aidiez les hommes à rester purs ou à le devenir. Une mère donne sa vie, la vie qu'elle possède. Une Mère-Vierge transmet la virginité à ses enfants.
A suivre... Mère du Christ.

Monique
Messages : 694
Inscription : mar. 23 janv. 2007 1:00

Re: SAINTE MARIE, priez pour nous

#6 Message par Monique » dim. 14 août 2016 19:06

Mère du Christ
Précisons, une fois pour toutes, la place exacte qu'occupe Marie dans le plan de Dieu. Emportés par leur amour filial, certains auteurs donnent parfois l'impression qu'elle tient un rang à peu près semblable à celui de Notre-Seigneur. Non. Marie est certes la plus belle fleur de l'humanité, elle domine toutes les créatures à cause des liens extraordinaires qui l'unissent à Dieu, mais elle est et reste toujours une femme, servante de Dieu. Nous disons à Jésus: Ayez pitié de nous, pardonnez-nous: il est tout-puissant. A Marie, nous disons: Priez pour nous: sa prière est toute-puissante. Toutes ses grandeurs, elle les tient de Jésus.

Il ne faut pas séparer Marie de Jésus. Il convient donc de méditer cette louange que l'Église nous propose en rapprochant de Jésus le nom de sa Mère. Ce n'est pas diminuer Marie que de la joindre au Christ! Notre confiance en elle grandit dans la mesure où elle est unie à Jésus, car cette femme, de notre race, de notre chair, est sa mère. C'est le plus beau mystère de l'amour que Dieu a eu pour les hommes: Marie, rattachée à nous par une parenté humaine, est unie à Dieu par une parenté divine.

Ce qui ajoute à la grandeur de Marie, c'est qu'après nous avoir donné le Rédempteur, elle l'a aidé à nous racheter; il a facilité son travail de Sauveur. Par ses prières, elle a d'abord attiré Dieu à venir en ce monde, comblant ainsi les oublis des hommes d'appeler le bon Dieu à leur aide. Coopération méritoire: enfanter, nourrir, préparer son Enfant au supplice de la croix! C'est le Sauveur qu'elle a mis au monde.

Elle souffre, avec Jésus, des péchés des hommes, d'autant plus qu'elle en voit mieux la malice. Enfin, elle prend part au grand sacrifice; elle est torturée en son coeur par les fouets dont on frappe son Enfant; les injures qu'on adresse à son Fils lui entrent au coeur comme un glaive. Tout cela, elle l'a voulu librement. Le saint pape Pie X résume tout en disant: « Par sa souffrance et sa volonté, Marie a mérité de devenir la Réparatrice du monde perdu. »
A suivre...

Monique
Messages : 694
Inscription : mar. 23 janv. 2007 1:00

Re: SAINTE MARIE, priez pour nous

#7 Message par Monique » lun. 15 août 2016 17:18

Telle est la place qu'elle occupe dans le plan de Dieu. Sans doute, son oeuvre de réparation vient des mérites de Jésus. N'empêche que, à titre de Mère, elle a son rôle propre à jouer: elle est chargée par Dieu de traîner derrière elle tous ses enfants de la terre vers le royaume de son Fils. Nous savons cela. L'Église l'a appris à nos mamans qui nous ont enseigné à unir dans nos coeurs et dans nos prières le nom de Marie à celui de Jésus.

En voyant mourir Jésus sur la croix Marie a compris que son rôle maternel d'engendrer le Christ n'en était qu'à son point de départ. Elle est mère du Christ, de tout le Christ, de cette Église composée de Jésus qui en est la tête et de tous ses fidèles qui en sont les membres. Tous les chrétiens ont la même Mère; ils sont frères, puisqu'elle leur donne la même vie. Les rameaux reçoivent de l'arbre la même sève. Nous acceptons, en principe, notre mystérieuse grandeur, mais nous en réalisons si les mal exigences.

Faites donc, ô Marie, pénétrer la vie du Christ en nous. Aidez-nous à être bons les uns pour les autres; à penser aux autres; à prier pour les autres, surtout pour ceux qui, parmi nos frères, ne prient pas pour eux-mêmes. Élargissez nos coeurs d'enfants égoïstes, capricieux. Montrez comment chacun de vos fils doit s'intéresser à toutes les âmes qui ne connaissent pas encore le Christ ou qui, après l'avoir rencontré, ne pensent plus à lui et se conduisent comme des émancipés qui ont rompu tous leurs liens de famille.

C'est votre rêve, ô Mère, de voir votre Christ au complet; c'est votre tâche de travailler à lui donner tous ses membres, ses membres en santé! Vous avez été bien active pendant les années que vous avez vécues sur la terre: vous aviez à élever l'Enfant Jésus. Maintenant que vous avez tous les hommes à former, ne vous lassez pas de nous aider. S'il vous plaît, parlez pour nous, comme vous savez le faire, à votre Premier-Né, le Tout-Puissant qui s'est plu à se soumettre à vos désirs. Obtenez toutes les grâces de force et de pardon qu'il faut aux hommes pour qu'ils restent ou redeviennent les membres vivants de votre Fils. Mère du Christ, Mère de tout le Christ, je vous en prie, dépêchez-vous: nous sommes bien en retard.


A suivre... Mère très pure.

Monique
Messages : 694
Inscription : mar. 23 janv. 2007 1:00

Re: SAINTE MARIE, priez pour nous

#8 Message par Monique » mer. 17 août 2016 18:11

Mère très pure
Il faut être très pur pour s'approcher de Dieu. La sainte Vierge, choisie par Dieu pour être son ciel ici-bas, a possédé la pureté absolue. Dieu y avait pourvu longtemps d'avance: il la fit immaculée, l'Immaculée Conception. Puis, par une assistance spéciale de Dieu sans doute, mais aussi parce qu'elle fut vigilante et toujours tendue vers l'accomplissement du bon plaisir divin, Marie s'est toujours gardée du moindre petit péché, d'une simple imperfection qui eût pu ternir la pureté de son âme.

Adam était pur quand il sortit des mains du Créateur; au paradis terrestre, il conversait familièrement avec Dieu qu'il approchait sans crainte et sans honte. Souillé par le péché, il se cache: il sent qu'il ne peut plus supporter le regard de Dieu. Tous ses descendants, excepté Marie, ont hérité de sa tache; lls sont affligés comme d'un instinct qui les pousse à se salir, à jouer dans la boue.

Tout ce que touche l'homme déchu contracte une impureté; il ne peut remuer sans éclabousser un peu ses voisins. Partout où il s'installe, sa souillure se déteint sur les hommes et sur les choses. Voyez les grandes villes où il a travaillé la matière pour la soumettre à son usage: rien n'est pur. Ni l'air que la fumée des usines a rempli de miasmes; ni l'eau des fleuves, autrefois si limpide, que l'homme, avec ses égouts savamment construits, a contaminée. On reconnaît que les bûcherons ont passé dans une forêt vierge, aux têtes d'arbres morts qu'ils y ont laissées pourrir; un bosquet reste marqué de vieux papiers et de bouteilles vides après que les citadins y ont pique-niqué. La neige, la neige blanche du bon Dieu, devient une gibelotte couleur de cendre une heure après que les limousines ont sillonné les rues de nos grandes villes. Pour respirer de l'air pur, boire de l'eau pure, voir de la neige blanche, il faut fuir loin des saletés, ce résidu de la civilisation.

Nous serions encore plus dégoûtés, si nos yeux pouvaient voir ce que les hommes ont fait de leur âme. Jetons un coup d'oeil sur la nôtre; rappelons-nous les ordures dont nous l'avons vidée au confessionnal. Et nous n'avons pas tout enlevé; nous n'avons pas tout vu! Le spectacle du monde des âmes ne repose pas beaucoup les yeux du Dieu très pur.
A suivre...

Monique
Messages : 694
Inscription : mar. 23 janv. 2007 1:00

Re: SAINTE MARIE, priez pour nous

#9 Message par Monique » jeu. 18 août 2016 18:10

C'est donc réjouir le coeur de Dieu que de féliciter Marie de sa pureté. C'est aussi le meilleur calcul que nous puissions faire. Qui peut se vanter de n'avoir pas besoin d'être purifié par celle qui possède toute la pureté pour la donner? Même nos meilleures actions sont souvent viciées par des motifs égoïstes. Nous nous dévouons pour les autres: sommes-nous bien sûrs de n'agir que pour plaire à Dieu? Nous réussissons quelque bonne oeuvre: n'attendons-nous pas quelque louange? ou si les autres commettent l'injustice de ne pas nous en décerner, ne sommes-nous pas au moins satisfaits de nous-mêmes?

Nos prières sont gâchées d'irrévérences, de distractions. Quand nous luttons pour garder intacte notre chasteté, nous en sortons rarement sans petites taches, parce que nous ne maîtrisons qu'avec peine les premiers mouvements de nos sens. Sortons-nous indemnes de nos sautes de colère, de nos tentations de paresse? Même dans l'âme des plus purs, des poussières flottent qui déplaisent à Dieu.

Quand nous invoquons Marie sous le vocable de Mère très pure, nous ne pouvons prétendre arriver à la copier, mais nous espérons qu'elle nous aidera à l'imiter et que, finalement, nous ressemblerons un peu à notre Mère. Ne manquons donc pas de faire passer nos prières par le coeur de Marie; elles arriveront à Dieu toutes pures, toutes filtrées. Nos supplications ne valent pas grand chose, mais présentées par une Mère très pure, elles seront transformées. Le fumier qu'on étend dans un parterre est vil, mais en passant par la tige, il se change en sève et la fleur en est toute parfumée.
A suivre... Mère très chaste.

Monique
Messages : 694
Inscription : mar. 23 janv. 2007 1:00

Re: SAINTE MARIE, priez pour nous

#10 Message par Monique » ven. 19 août 2016 20:39

Mère très chaste
La chasteté est une vertu qui adapte tous les comportements du corps et de l'âme aux volontés de Dieu dans l'usage des plaisirs charnels. Une âme chaste, dans l'état de virginité ou du mariage, est celle qui a dompté sa monture pour la mener à sa guise. Cette maîtrise de soi s'acquiert par la lutte contre un instinct qui, depuis le péché originel, attire violemment vers les jouissances que le bon Dieu a réservées aux époux pour les aider à accroître la famille humaine et peupler le ciel d'élus.

Préservée de la faute d'Adam et des tendances immodérées qu'elle provoque dans la nature humaine, comment Marie peut-elle être proposée comme notre modèle? Retenons d'abord que la vertu de chasteté, comme les autres vertus d'ailleurs, ne consiste pas simplement dans l'absence du péché. Les petits enfants sont purs, mais ils n'ont pas la vertu de pureté. La chasteté n'est pas une vertu négative, encore moins une vertu passive; c'est une force qui se déploie, un entraînement de la volonté qui contraint le corps et l'âme à se soumettre aux prescriptions de Dieu.

Marie fut très chaste, parce que tous les moindres actes de sa vie ne furent qu'une perpétuelle offrande de son corps et de son âme au service exclusif de Dieu. Elle se complaisait à lui offrir sa chasteté parfaite avec d'autant plus de zèle qu'elle voulait donner un supplément de consolation au Coeur de Jésus, dégoûté des innombrables faiblesses des enfants des hommes.

Il est sûr que Marie ne pouvait pas commettre le moindre petit péché, la plus légère imprudence; elle n'était pas impeccable à la façon de Dieu, à qui il est évidemment impossible de pécher, mais, par un privilège spécial, elle fut entourée de tant de secours efficaces qu'elle fut confirmée en grâce. Avant de proclamer le dogme de l'Immaculée Conception, Pie IX, résumant les témoignages des saints et le sens de L'Eglise, a déclaré que, « bien plus que tous les esprits angéliques et tous les saints, Dieu a si merveilleusement comblé Marie de tous ses dons tirés du trésor de sa divinité, qu'elle fut toujours exempte de toute tache de péché; Marie, toute belle et toute parfaite, a porté en elle-même une plénitude d'innocence et de sainteté telle que, Dieu mis à part, on n'en peut concevoir de plus grande et que personne ici-bas ne peut s'en faire une idée » (Bulle lneffabilis).
A suivre...

Répondre

Revenir à « Mère toujours Vierge, et maternité virginale »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités