Familles de Martyrs

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
Laetitia
Messages : 1755
Inscription : ven. 20 oct. 2006 2:00

Re: Familles de Martyrs

#11 Message par Laetitia » dim. 06 sept. 2020 19:35

Alexandre est donc resté sur son tribunal autour de lui les habitants de Césarée nagent dans le sang ou glorifient le Dieu des chrétiens. La mort a frappé de nombreuses victimes ; mais le cœur du tyran reste inébranlable sans autre émotion que celle de la colère et de la fureur. Mammès l'a préservé des griffes du lion, et a défendu au Ministre des vengeances divines d'attenter à sa vie ; mais un bienfait irrite le cœur de l'ingrat, et ce juge inique va condamner encore une fois l'innocence.

Aussitôt que le lion vengeur s'est retiré sur l'ordre du grand Martyr, le gouverneur reprend son œuvre d'iniquité, et il menace Mammès de cet autre lion que ses chasseurs lui ont amené, et qu'il fait garder dans les cages de l'amphithéâtre.

L'ordre est donné, et l'animal, irrité, s'échappe en rugissant de la prison où il est renfermé. Mais Celui qui avait gardé le prophète Daniel dans la fosse aux lions de Babylone, protège encore son serviteur dans l'amphithéâtre. A peine la bête sauvage a-t-elle aperçu le Saint, qu'elle vient se jeter à ses pieds et lui témoigne le plus grand respect par ses caresses; on eût dit qu'elle était envoyée plutôt pour le consoler que pour le perdre. « Ainsi les animaux les plus féroces firent voir que l'humanité avait passé dans le cœur des bêtes, et la férocité des bêtes dans l'âme du tyran ».

Après cette scène, un grand nombre d'infidèles glorifièrent le Dieu de Mammès. Alexandre, ne sachant plus que faire, commanda à l'un de ses bourreaux d'enfoncer dans le ventre du Martyr un trident de fer, dont par hasard il était armé cet ordre fut exécuté. Une femme chrétienne, voyant le sang du Martyr s'échapper à gros bouillons de sa blessure, s'approcha et en reçut dans un vase quelques gouttes qu'elle conserva avec honneur. Mammès retint avec ses propres mains ses entrailles qui tombaient de son corps entr'ouvert, et, dans cet état, il sort de l'amphithéâtre de la ville : arrivé à la distance de deux stades, il entre dans une grotte là une couronne lui est montrée dans le ciel, une voix l'invite à quitter la terre aussitôt cette âme sainte, détachée des liens du corps, est emportée au milieu des chœurs des Anges pour y louer le Christ qu'elle a noblement servi. Saint Mammès est orné des trois couronnes de la virginité, du doctorat et du martyre. Son martyre eut lieu le 2 septembre, selon le ménologe des Grecs ; mais, selon le martyrologe romain et tous les Latins, le 17 août, vers la fin de l'empire d'Aurélien. Il fut enterré près de la ville de Césarée, à Horia, dans la caverne où il avait rendu le dernier soupir.

On représente saint Mammès : 1° debout à côté d'un lion, ou tenant ses entrailles entre ses mains ; 2° placé sur des charbons ardents, les mains liées derrière le dos, pendant qu'un soldat lui lance un coup de sa fourche à trois dents.

Répondre

Revenir à « Liens de parenté entre les saints »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité