Encycliques sur les Ecritures

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
Laetitia
Messages : 1717
Inscription : ven. 20 oct. 2006 2:00

Re: Encycliques sur les Ecritures

#11 Message par Laetitia » mer. 15 janv. 2020 19:51

JCL a écrit :
mer. 15 janv. 2020 15:41

Tenez vous oui ou non pour de foi Catholique l'historicité du déluge ,avec la destruction de tout le genre humain en dehors de Noé ses fils et les épouses ?
Avez-vous bien tout lu ?

JCL
Messages : 208
Inscription : mar. 13 sept. 2016 20:04

Re: Encycliques sur les Ecritures

#12 Message par JCL » mer. 15 janv. 2020 20:17

Je ne doute pas de l’intérêt de ces lectures, non je n'ai pas tout lu ,j'ai commencé, et je vous remercie de vos références, mais maintenant je pose une question
, une question, claire ,nette ,simple ,précise:
tenez vous , vous ( et si possible et les "autorités" de ce forum) pour de foi catholique l'historicité du déluge ,la destruction du genre humain entier sauf Noé ses fils et les épouses?
Juste oui ou non.

A part ça que Dieu vous bénisse dans tout les cas.

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3401
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Encycliques sur les Ecritures

#13 Message par Abbé Zins » mer. 15 janv. 2020 21:51

JCL a écrit :
mer. 15 janv. 2020 15:41
"la ligne" de ce forum
Est publique et publiée ici :

1̊) - Messire Dieu, premier servi ! Cette Tribune étant Catholique, aucune atteinte à la Majesté divine de la Très Sainte Trinité et de Notre Seigneur Jésus-Christ, aucune atteinte à l'honneur de Notre Dame, des Saints et de la Sainte Eglise Catholique n'y sera tolérée.


2̊) - Comme précisé plus haut dans le but recherché, chaque intervenant doit s'appliquer à dépasser ses opinions et options personnelles pour tendre à l'exposé et à l'adoption de la doctrine de l'Eglise la plus authentique, la plus commune et la plus autorisée, ayant en vue l’honneur de Dieu et de l’Eglise, le bien des âmes, l'union des esprits et des coeurs dans la Charité de la Vérité.


3̊) - Ce qui est défini ou condamné et proscrit par l’Eglise en matière de Foi et de Moeurs doit être tenu pour tel en toutes les interventions. Après avoir été averti d’une telle opposition de ses propos en ses matières déjà tranchées, chaque intervenant devra se conformer comme le doit tout Catholique aux jugements énoncés par l’Eglise, préciser sa pensée en ce sens et, si besoin est, se rétracter.



JCL a écrit :
mer. 15 janv. 2020 20:17
Je ne doute pas de l’intérêt de ces lectures mais maintenant je pose une question, une question, claire, nette, simple, précise :
tenez vous, vous .. pour de foi catholique l'historicité du déluge, la destruction du genre humain entier sauf Noé ses fils et les épouses ?
Juste oui ou non.

M. le perpétuel metteur en doute de tout ce qui est révélé, la réponse vous a été donnée dans les liens fournis.

Si vous n’êtes pas Catholique, et mettre publiquement en doute ce qui est révélé par Dieu et enseigné comme tel par l’Eglise, est se montrer publiquement non Catholique ; si donc, vous n’êtes pas Catholique, nous le sommes, et ne mettons donc pas en doute ce qui est révélé par Dieu et enseigné comme tel par l’Eglise.

Outre les chapitres mêmes de la Genèse, cela est rappelé par .. le premier Pape : (I Petr. 3,20) ; Saint Paul (Hb. 11,7) ; le Divin Maître (Mt. 24,37 ; Lc. 17,26).

Donc cessez de nous prendre pour ce que vous êtes : quelqu’un doutant de la Révélation Divine ; nous autres avons la Foi. Et veuillez sérieusement réfléchir et méditer sur ceci :



« .. § 2. Post baptismum si quis, nomen retinens Christianum, pertinaciter aliquam ex veritatibus fide divina et catholica credendis denegat aut de ea dubitat, haereticus ..»


(Canon 1325 du Code)


JCL
Messages : 208
Inscription : mar. 13 sept. 2016 20:04

Re: Encycliques sur les Ecritures

#14 Message par JCL » jeu. 16 janv. 2020 9:53

Je pense que vous avez partiellement mal interprété le sens de ma question ,
en fait je suis stupéfait
(justement parce que j'y crois et que cela me parait tellement élémentaire)
qu'on ne puisse pas juste répondre
juste par oui ou non
à une question comme celle là.
D'autant que certains des textes commencés à lire m’ont semblé peu rassurant , trop généraux et parfois d'une prudence ambiguë (je ne parle pas des encycliques.)
Je commence a avoir eu tellement de surprise , entendu tellement de contradictions, et eu de déconvenues à en avoir les bras qui en tombent dans le monde de "la Tradition" que maintenant je crains le pire et m'attend à presque tout presque partout...tous de plus étant capable d'aligner des références, des articles, des raisonnements, livres, revues, auteurs savant tous plus "catholiques" les uns que les autres pour se contredire en quantité de matière et renvoyant à des "kilomètres" de lecture , et donc à en rendre fou qui découvre tout ça ,de plus après une déjà assez longue vie compliquée, être passé par pas mal de différentes errances et épreuves ,un peu au bout du rouleau ,finalement se croyant arrivé au but ,puis remis en question par toutes sortes de discours plus savant les uns que les autres n'apportant que le trouble à une personnalité comme la mienne ,un peu "taré" j'en conviens volontiers et donc assez fragile dans sa tête et sa foi.

Je suis certes moi ,donc, c'est clair ,faible dans la foi et justement je cherche parfois , souvent, à me rassurer , dans le cas présent suite à la lecture d'un texte trouvé "par hasard" qui m'avait inquiété ,troublé, angoissé même , dans une revue survolée pour ses illustrations surtout ...
et pour finir ,donc, là , en l’occurrence en plus de références demandées et dont je remercie "Laetitia",
je posais aussi une question très simple et courte et j'espérais une réponse aussi simple et courte,
oui ou non, c'est tout.
Je vois pas ce qu'il y a de si mal à ça et pourquoi ce serait si dur à sortir.
Je n'ai sans doute pas les connaissances, ni les capacité mentale et intellectuelle ni les vertus qu'il faudrait, mais on ne se refait pas en quelques jours et pour certaines choses , d’ordre naturelles, je pense ,que ,hélas, à part miracle, il est parfois définitivement trop tard, alors j'espérais juste avant tout, sans exclure les références plus approfondies
un rassurant "oui bien sur" ,
quelque chose comme ça, à ma petite mesure , condescendant ,au sens positif, et apaisant, voilà tout.

Votre réponse à la fois biblique +claire+ nette et courte y correspond ,même si c'est avec un "catalogage" un peu dur en prime je préfère ça.

chartreux
Messages : 1447
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Encycliques sur les Ecritures

#15 Message par chartreux » ven. 17 janv. 2020 12:52

JCL a écrit :
jeu. 16 janv. 2020 9:53
en fait je suis stupéfait (justement parce que j'y crois et que cela me parait tellement élémentaire) qu'on ne puisse pas juste répondre juste par oui ou non à une question comme celle là.
(...)
je posais aussi une question très simple et courte et j'espérais une réponse aussi simple et courte, oui ou non, c'est tout.
Je vois pas ce qu'il y a de si mal à ça et pourquoi ce serait si dur à sortir.
Non, votre question n'est pas juste "une question très simple et courte", pour au moins deux raisons :

1) Comme relevé par l'abbé Zins plus haut, la question insinue et contient implicitement une accusation d'hérésie (pas si implicite que ça d'ailleurs ; c'est plutôt "gros comme une maison" comme dirait ma mère) ;

2) Vous semblez attendre qu'on vous réponde "à l'aveugle" ; vous dites par exemple que votre question vient suite à la lecture d'un texte trouvé "par hasard" qui m'avait inquiété ,troublé, angoissé même , dans une revue survolée pour ses illustrations surtout ... mais je suppose que, comme d'habitude, vous ne nous direz rien de plus ni sur cette revue ni sur l'endroit précis qui vous a troublé. Avouez que c'est un peu maigre pour vous donner une réponse, et vous procédez ainsi presqu'à chaque fois.

Même chose pour le texte de 1948 de la Commission Biblique que vous accusez longuement (cela prend une trentaine de lignes sur mon grand écran), sans jamais en citer une seule phrase.

Bref, vous vous étendez longuement sur votre état d'esprit troublé, mais vous êtes extrêmement discret sur les circonstances (textes ou autres) qui le déclenchent et le provoquent, comme si vous en aviez honte.

Comment ne pas voir dans une telle attitude la marque du recul de la foi et une crainte larvée tergiversant devant le rationalisme ?

Répondre

Revenir à « Questions et demandes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités