Réponse à diverses objections de "la question"

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3257
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Réponse à diverses objections de "la question"

#1 Message par Abbé Zins » sam. 25 juin 2016 16:32

Dans un article intitulé "L’absence de Pape est impossible !"

le rédacteur du blog "La Question" affirme qu'il ne saurait y avoir d'absence très prolongée de Pape.


Son affirmation ne repose que sur deux textes d'autorité, dont le plus important en partie déformé ;

le reste de la tentative d'argumentation, et plus exactement la suite d'affirmations péremptoires non démontrées (et pour cause !),

portant sur la fausse persuasion qu'un Pontife légitime ne pourrait en aucune manière perdre sa charge (ce qui est un autre sujet que celui du titre).

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3257
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Réponse à diverses objections de "la question"

#2 Message par Abbé Zins » sam. 25 juin 2016 16:34

Voyons d'abord le principal texte d'autorité, en partie déformé, tel qu'il s'y trouve cité :
« Si donc quelqu’un dit que ce n’est pas de droit divin que saint Pierre a, et pour toujours,

des successeurs dans sa primauté sur l’Eglise universelle, qu’il soit anathème. »

Pastor Aeternus, Vatican I.
Citons à présent ce texte en son original latin, et en son contexte conceptuel :
«.. in Ecclesia, quae fundata super petram ad finem saeculorum usque firma stabit....

Si quis ergo dixerit, non esse ex ipsius Christi Domini institutione seu jure divino, ut beatus Petrus in primatu super universam Ecclesiam habeat perpetuos successores... anathema sit.»


(Concile du Vatican, Constit. De Ecclesia, ch. 2, et canon ; DB 1825)
dont voici une traduction précise et exacte :
«.. dans l’Eglise, qui fondée sur la pierre demeurera fermement établie jusqu’à la fin des siècles....

Si donc quelqu’un dit que ce n’est point par l’institution même du Christ Seigneur ou de droit divin, que le bienheureux Pierre

ait de perpétuels successeurs dans le Primat sur l’Eglise universelle... qu’il soit anathème.»


(Concile du Vatican, Constit. De Ecclesia, ch. 2, et canon ; DB 1825)
Cela est certes défini en soi, comme le souligne le subjonctif : habeat (ait),

contrairement au présent (a) que l’on trouve de façon erronée en de nombreuses citations faites de ce Canon,

dont celle du blog cité qui met aussi : "et pour toujours" à la place de : perpétuels.

Or "pour toujours" comprend en soi l'éternité, ce qui n'est pas le cas de perpétuel.


Perpétuels, en soi (ex ipsius Christi Domini institutione) et en droit (jure divino) ;

terme qui se recoupe avec l'expression : jusqu’à la fin des siècles ;

et non "pour toujours", puisque pas pour et dans l'éternité.


Ceci, contrairement à cette affirmation manifestement fausse :

IIe Partie. Continuité éternelle de la Papauté ; "VI. La continuité éternelle de la Papauté...."

le rédacteur faisant une confusion élémentaire entre la Royauté éternelle de Notre Seigneur Jésus-Christ se poursuivant au Ciel ;

et la durée de soi seulement perpétuelle de la Papauté et de l'Eglise Militante devant faire place dans l'éternité à l'Eglise Triomphante.


Perpétuité de la divine Constitution Monarchique de l’Eglise à quoi une vacance de fait, même prolongée, n’est point contraire en soi,

comme l'ont montré celles ayant suivi chaque décès de Souverain Pontife, dont plusieurs s'étant prolongées sur plusieurs années.


Ce qui est donc défini est qu'il est d'institution même du Christ Seigneur ou de droit divin, que le bienheureux Pierre ait de perpétuels successeurs dans le Primat sur l’Eglise universelle.

Que cette Constitution divine de l’Eglise universelle établie par le Christ Seigneur Lui-même ne saurait être changée en soi par aucune autorité humaine.

Qu'elle demeure valable en soi à perpétuité, jusqu’à la fin des siècles ; quoi qu'il en soit, dans le moment présent, de la succession légitime de fait ou non dans le Primat sur l’Eglise universelle.

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3257
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Réponse à diverses objections de "la question"

#3 Message par Abbé Zins » jeu. 07 juil. 2016 18:49

Le seul autre texte autorisé qui n'est point hors sujet par rapport à l'énoncé du sujet dans le titre, est du cardinal Cajetan, en son passage final :

« De droit divin il faut un successeur puisque la succession est une institution évangélique, une volonté explicite du Christ.

Le droit de succession est par conséquent un droit divin.» (De divina institutione Pontificatus Romani Pontificis, 1521).
Il recoupe bien le passage du Concile du Vatican. La dernière phrase en donnant la teneur précise :

Le droit de succession est par conséquent un droit divin, avec devoir d'y pourvoir légitimement de fait le plus vite possible, dans la mesure même du possible, et impossibilité de prétendre vouloir humainement changer cette Constitution divine d'essence monarchique pour une autre forme de constitution qui serait de soi illégitime et sans valeur.

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3257
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Réponse à diverses objections de "la question"

#4 Message par Abbé Zins » jeu. 07 juil. 2016 18:51

Au-delà de la dérive du reste de la tentative d'argumentation, portant sur la fausse persuasion qu'un Pontife légitime ne pourrait en aucune manière perdre sa charge,

la principale difficulté de la crise actuelle par rapport à la vérité définie par le Concile du Vatican,

se trouve évoquée plus clairement, en une réplique à une contre-argumentation, ainsi :

En nous parlant des vacances qui surviennent lors de la disparition d’un Pontife, en attendant l’élection de son successeur.

Là, excusez-nous, mais on touche à la plaisanterie, dont on sait que sont coutumiers vos amis sédévacantistes, car cette période, normale et largement prévue où le Sacré Collège gère les affaires courante en préparant la venue d’un nouveau Pape,

n’a strictement rien à voir avec votre solution délirante où non seulement le Pape aurait disparu sous l’effet de votre jugement corrompu, mais aussi l’instance capable d’en élire un, puisque pour vous toute l’Eglise est à présent « éclipsée » .
Cela n’est certes nullement à prendre à la légère, ni à écarter d’un revers de main ou de pensée.

Il est même fort important d’avoir cela à l’esprit pour plusieurs raisons.

D’abord en soi, afin de mieux comprendre la véritable nature de la réalité contemporaine.


Ensuite en fait, car c’est une des principales barrières psychologiques rendant compte de l’incompréhension de beaucoup,

et du rejet a priori du “sédévacantisme” par certains comme en apparence “à l’évidence” en opposition avec cette vérité de Foi.


C’est là que l’on touche aussi du doigt la précision de la prédiction de Saint Paul concernant « le mystère d’iniquité ».

Car, comme les autres mystères de la Foi, celui-ci dépasse le simple entendement humain, non éclairé par la grâce, et ici une grâce d’autant plus spéciale.


Le savoir, aide à mieux comprendre l’incompréhension de beaucoup et, par là, à s’appliquer à trouver une manière plus adéquate pour les éclairer à ce sujet.


Ce qui a été souvent fait ici, spécialement dans le sous-forum sur les Prophéties de la Sainte Ecriture et leurs réalisations actuelles, concernant notamment :
viewforum.php?f=14

- « le Mystère d'iniquité »


- sens patristiques de « l'abomination dans le Lieu Saint »
viewtopic.php?f=14&t=210&sid=ff9d5ad21c ... a921#p1747

- une grave rupture avec l'état précédent du monde
viewtopic.php?f=14&t=117&sid=ff9d5ad21c ... da921#p758

- la similitude avec le temps de Noé


- la Tour de Babel du mondialisme
viewtopic.php?f=14&t=209&sid=ff9d5ad21c ... a921#p1740

- l'indéfectibilité de l'Eglise au temps de la Grande Apostasie


- la Bête aux 2 cornes comme l'Agneau et parlant comme le dragon
viewtopic.php?f=14&t=138&sid=ff9d5ad21c ... da921#p994

- la cause, nature, effets de la fumée sortie du puits de l'abîme
viewtopic.php?f=14&t=207&sid=ff9d5ad21c ... a921#p1705

- Jérusalem non juive jusqu'à la fin des temps des nations
viewtopic.php?f=14&t=130&sid=ff9d5ad21c ... da921#p917

- les trois principaux signes de la fin du monde.
viewtopic.php?f=14&t=240&sid=ff9d5ad21c ... a921#p2470

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3257
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Réponse à diverses objections de "la question"

#5 Message par Abbé Zins » sam. 03 sept. 2016 15:04

Au-delà de l'incompréhension d'un grand nombre, il y a aussi la volonté de ne pas regarder entièrement la réalité en face,

en s'effrayant d'aller jusqu'au bout des conséquences qu'elle laisse entrevoir et qui en découlent logiquement, comme le signifie cette autre remarque du rédacteur de cet article du blog :
Mais cela signifierait l’avènement de la fin des temps, le triomphe du néant, l’Apocalypse !
Comme si l’Apocalypse n'était pas divinement révélée, et n'allait donc pas être effectivement réalisée !

Comme si elle devait être "le triomphe du néant", et non une horrible mais transitoire ultime épreuve générale, et l'aurore de la victoire finale et définitive du Roi des rois, du Seigneur des seigneurs, qui a Lui-même enseigné quel sentiment devra être nôtre alors :
« Quand ces évènements commenceront à se réaliser, regardez et levez vos têtes, car votre rédemption approche.» (Luc 21,28)
Trop de baptisés limitent leurs regards, désirs et aspirations au seul horizon ou avenir terrestre, n'imaginent en dehors de cela que "le néant", comme s'ils étaient athées.

Les premiers Chrétiens, au contraire, et tous les plus fervents, comme Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus explicitement, ont eu un ardent désir de ce triomphe final et définitif du Roi des rois, du Seigneur des seigneurs, comme en témoignent ces accents enflammés de l'Apôtre bien-aimé :
Saint Jean a écrit : « Tant l'Esprit que l'Epouse disent : venez !


Et qui entend, qu'il dise : venez ! Et qui a soif, qu'Il vienne....


Venez, Seigneur Jésus ! Veni, Domine Jesu.»
(Apoc. 22,17,20)

Tel est le cri final et comme la finalité de toute l'Ecriture Sainte !

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3257
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Réponse à diverses objections de "la question"

#6 Message par Abbé Zins » sam. 03 sept. 2016 15:09

Attitude de rejet craintive de la réalité finale, d’où découle la fuite de regarder en face la réalité présente, qui ne va point sans entraîner de très graves et élémentaires contradictions avec la doctrine catholique.


Tandis que ces blogueurs nous attribuent à tort de pouvoir seulement penser que l’Eglise en tant que telle puisse "apostasier",

eux-mêmes et leurs semblables n'hésitent point à faire tout un dossier avec ce titre contradictoire et de soi blasphématoire :

L’Apostasie de l’Eglise moderne face aux religions non-chrétiennes !

avec ce sous-titre : "L’Eglise de Vatican II, par les vertus maçonniques du dialogue interreligieux, célèbre la reconnaissance officielle de l’idolâtrie."


Quel aveuglement !

Comment affirmer sérieusement pareille contradiction !?


Comment tenir, en se prétendant catholique fidèle, semblable opposition explicite à la doctrine de l'Eglise Catholique !?


Si, encore, ils n'employaient qu'improprement le terme "Eglise" en l'appliquant faussement à une société apostate la contrefaisant,

cela impliquerait certes déjà une dangereuse équivoque en la manière de s'exprimer mais demeurerait susceptible d'une juste compréhension au-delà de cette regrettable défaillance de langage.


Toutefois, c'est bien de ce qu'ils tiennent pour être l'Eglise Catholique qu'ils parlent ainsi !!??

Comme si une telle apostasie n'était pas essentiellement opposée au dogme de l'indéfectibilité et à la nature intrinsèque même de l'Eglise Catholique.


Ceux-ci ne veulent point admettre la seule pensée de la disparition de l'Eglise Militante, laquelle n'est pourtant nullement éternelle en tant que telle,

tout en acceptant ainsi, non seulement la pensée, mais la soi-disant constatation de "son apostasie" en tant que telle !!??


Ils imaginent donc possible, et vont jusqu'à prétendre réalisée cette défaillance dans la Foi et sa Confession publique,

tout en prétendant absolument impossible, au nom de son indéfectibilité, l'arrivée au terme de l'histoire temporaire de l'Eglise Militante !!??


Ils ont là doublement une fort curieuse notion de l'indéfectibilité.

Deux exemples le rendront évident à tous.


Tiendraient-ils donc, parallèlement à ce renversement diamétrale des valeurs et de leur hiérarchie,

que les Martyrs auraient été surmontés et vaincus puisque mis à mort et au tombeau !?


Leur survie terrestre aurait-elle été plus importante à leurs yeux que leur absence de défaillance en la confession publique de la Foi !?

Leur échappée temporaire à la mort physique serait-elle préférable, en leur idée et raisonnement à l'envers, à leur mort spirituelle !?


Tiendraient-ils donc aussi, plus gravement encore que,

la Tête du Corps Mystique étant temporairement morte et mise au tombeau,

aurait été ainsi surmontée et vaincue ne serait-ce qu'un instant par le diable et l'Enfer !!??


Et, par contre, qu'il n'en aurait pas été ainsi si Elle avait succombé ne serait-ce qu'un instant aux suggestions et tentations diaboliques au désert (Lc 4,1s ; Mc. 1,12s ; Mt. 4,1s) !!??

Alors ?

Dans les si graves circonstances apocalyptiques présentes, qui, de vous ou de nous,

ne croit pas à ou confesse fidèlement l'indéfectibilité de l'Eglise Militante ?

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3257
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Réponse à diverses objections de "la question"

#7 Message par Abbé Zins » sam. 03 sept. 2016 15:15

Terrible épreuve de l'Eglise Militante en cette période finale apocalyptique que l'on peut résumer par deux citations parmi d'autres :
Le Pape Saint Grégoire I, le Grand a écrit : « Le diable, malgré sa chute, n'a point perdu la puissance de sa nature (angélique).

Sa force apparaît peu à présent, parce que sa vertu a été liée par une admirable disposition divine.

D'où ce qui est dit par Saint Jean :

« Je vis un Ange descendre du Ciel, ayant la clé de l'abîme et une grande chaîne à la main ;

et il saisit le dragon, le serpent antique, qui est le diable et Satan,

et il le lia pour mille années :

et il l'envoya dans l'abîme qu'il a et boucla sur lui,

afin qu'il ne séduise plus les Nations, jusqu'à la consommation des mille ans ;

et après cela, il importe qu'il soit détaché pour peu de temps.»
(Apoc. 20,1-3)....



Le diable est montré projeté dans l'abîme lié...

Cependant, il est aussi indiqué en ce passage comment il doit être délié à la fin du monde :

« Et après la consommation de mille années, Satan sera délié de sa prison, et il sortira, et séduira les Nations » (Apoc. 20,7).


Par le nombre mille se trouve exprimé, en raison de sa perfection, tout le temps de la Sainte Eglise.

Celui-ci une fois écoulé, l'antique ennemi pourra de nouveau user de toutes ses forces,

pour une brève période néanmoins, mais il lui sera laissé alors une grande force contre nous.»


(Saint Grégoire, Moralium 32,15 in Job 40,12)
Et quelle sera donc la raison de ce déchaînement du diable en la période finale ?

Répondre

Revenir à « Tribune de réponses publiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités