Compromissions schismatiques avec la sacrilège lignée Thuc

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2395
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Compromissions schismatiques avec la sacrilège lignée Thuc

#1 Message par Abbé Zins » mer. 02 sept. 2015 18:08


Compromissions schismatiques avec la sacrilège lignée Thuc :


Lignée Thuc indéfendable (Réponses à un abonné du Mexique) :


Thuc a sacré n'importe qui, "tradis" ou membres de sectes (Palmar et autres), moyennant finance (= simonie), et n'a fait la déclaration de Munich que sur la demande de deux généreux "bienfaiteurs" Hiller et Heller, après et avant de sacrer des membres de sectes et de demander pardon à P 6.

A V 2, il a demandé, en une intervention, ce qui dans l'Ecriture empêcherait "le sacerdoce des femmes" ! En une autre, il a réclamé un "oecuménisme" étendu aux non-Chrétiens.
En un écrit ultérieur, il s'est fait le grand laudateur de "l'inculturation".

Vous prétendez, au moins en pratique, que la fin (bonne) justifie les moyens (mauvais) contrairement à l'Ecriture et à la Morale. C'est inacceptable !

Tous les "traditionalistes" sont en théorie contre la liberté ou plus exactement la licence religieuse, mais quasi tous la pratiquent !

Carmona a été emporté par un accident de la route : son doigt portant l'anneau épiscopal usurpé a été arraché et l'anneau n'a point été retrouvé ! Signe marquant que celui-là !
Dommage qu'il en soit arrivé là, car c'était un Prêtre courageux, intelligent et ayant bien commencé ! De même pour le mouvement Trento et Gloria Riestra.


Vous écrivez faussement : compte donné le cas de epikeia, l'Eglise a autorisé expressément la réception des sacrements nécessaires au salut des âmes auprès des schismatiques voire hérétiques.

La seule autorisation accordée en ce domaine est pour les derniers sacrements sous certaines conditions.
Voyez dans mon grand Catalogue, la table analytique à : épikie ; voyez dans le petit Catalogue, au point 14., l'abus qu'en font tant les "lefebvristes" que les "guérardo-thucistes".

L'épikie ne vaut point pour ce qui relève de la loi divine, comme c'est le cas de la communicatio in sacris cum acatholicis.

Vous êtes avertis ! Rendez-vous au Jugement Dernier !

Que le Saint-Esprit vous éclaire et vous fortifie ! Qu'il fait bon d'accepter la Volonté de Dieu, quelle qu'elle soit !

Non faciamus mala ut veniant bona ! ( Rom. 3,8 )

Est ! Est ! Non ! Non ! (Mt. 5,37 ; Jac. 5,12 ; II Cor. 1,17-19)

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2395
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Compromissions schismatiques avec la sacrilège lignée Th

#2 Message par Abbé Zins » mer. 02 sept. 2015 18:12


Nouvelles précisions :


Vous reconnaissez, au moins implicitement, que les "sacres" et "ordinations" thucistes pour toutes sortes de sectes sont objectivement mauvais, que cette alliance effective de Thuc avec ces sectaires moyennant finance est immorale.

Toutefois, tout en reconnaissant que les "sacres" reçus de Thuc en cette occurrence étaient objectivement illicites et gravement peccamineux, vous vous efforcez d'excuser subjectivement les Mexicains ainsi "sacrés" en tâchant d'établir leur ignorance concernant Thuc et ses agissements.

Or même sur ce plan subjectif votre argumentation ne tient pas du tout.

Vous prétendez en effet que, en raison de "la distance intercontinentale mais plus encore aux difficultés idiomatiques, de l'information reçue de Heller, etc. sur Mons. Thuc, même si a posteriori cette instruction eût été insuffisante, voire défectueuse" que Carmona et Zamora ont donc pu être légitimement trompés ou dans l'erreur au sujet de Thuc et de ses agissements et avoir dès lors "reçu de bonne foi (et la Déclaration de Munich de Thuc en sert comme aval) l'ordre épiscopal chez un catholique en toute apparence".

Cela démontre plutôt votre ignorance des circonstances de cette époque !

D'abord l'aventure de Palmar de Troya (1976) s'est passée en Espagne et avait défrayé les commentaires du monde traditionaliste. Des traditionalistes bien informés, surtout hispaniques, ne pouvaient l'ignorer !

De plus, Thuc vivait à Toulon, en France. Le principal correspondant en France des abbés Carmona et Zamora était le R.P. Barbara dont ils recevaient la revue "Forts dans la Foi", et qu'ils venaient d'accueillir quelques mois plus tôt au Mexique. Ils ne pouvaient donc encore moins ignorer ses mises en garde privées et publiques contre Thuc !

En outre, leur illégitime "sacre" a eu lieu le 17 octobre 1981, tandis que "la déclaration de vacance" a été obtenue de Thuc par MM. Hiller et Heller seulement le 25/2/1982. Ceci donc, 7 mois avant que Thuc ne "resacre" le schismatique "vieux catholique" C. Datessen le 25 septembre 1982, environ un an après ceux de Carmona et Zamora, et du P. Guérard (7 mai 1981) .

Enfin, cette pseudo "déclaration de vacance", repoussée du reste par le P. Guérard, est contredite par nombre de ses autres actes, comme sa concélébration annuelle du N.O.M. le Jeudi-Saint avec l'intrus de Toulon, ou le fait qu'il servait parfois la synaxe en la même Cathédrale de Toulon, ses diverses "demandes de pardon" à P 6 après des sacres illicites et après ladite "déclaration" financée par "les généreux allemands".

A part tout ceci, il n'y aurait qu'une "supposée acatholicité de Thuc" ! ? Vous voudriez qu'il en soit ainsi, mais la triste réalité est autre !

Que reste-t-il donc de ce que vous dites vous-même être votre "argument principal" que "Carmona et Zamora ont été dupés" ?

Ces fausses pseudos "solutions" non seulement ne "sauvent" pas l'Eglise mais elles contribuent tant à accentuer le désordre qui touche au chaos, que, plus encore, à empêcher de regarder en face la réalité de la Grande Apostasie prédite par Saint Paul dont nous sommes les tristes contemporains et l'avènement du mondialisme antichristique dont nous vivons déjà les prémices.

Quant au millénarisme il est explicitement nommé une hérésie par Saint Jérôme et Saint Thomas, notamment !

Ce n'est qu'une reprise du messianisme temporel de certains rabbins rêvant du paradis sur la terre plutôt qu'au Ciel et cherchant à bannir la Croix rédemptrice !


Malheureusement, ce nouveau rappel de la vérité ne servira point à vous convaincre, tout simplement parce que vous ne le voulez absolument pas a priori, en raison des très éprouvantes conséquences pratiques que cela implique de soi.

Du moins, au Jour du Jugement, vous ne pourrez point m'accuser de ne pas avoir essayé de vous éclairer en la matière.

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2395
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Compromissions schismatiques avec la sacrilège lignée Th

#3 Message par Abbé Zins » mer. 02 sept. 2015 18:14


Autres précisions :


Mark Pivarunas del CMRI, est issu d'une communauté schismatique liée aux "Vieux Catholiques", fondée sous le nom pompeux de "Eglise Tridentine de Rite Latin" par un laïc du nom de Francis Schuckardt qui s'est fait "ordonner" par un "évêque vieux catholique" marié, nommé Daniel Q. Brown.

Pour se rapprocher des "traditionalistes" américains, elle a changé sa présentation et sa dénomination d'abord en "Communauté Saint Michel de Spokane”, puis CMRI, à savoir “Communauté de Marie Reine Immaculée”.

Pour les premiers "sacres" et "ordinations", ils descendent en ligne directe de
Harnold Harris Matthew, nommément excommunié par le Pape Saint Pie X, Matthew descendant lui-même de la lignée janséniste schismatique d'Utrecht .

Or c’est Pivarunas qui, après avoir été “sacré” par le mexicain Carmona, a “sacré” à son tour Dolan qui, entre autre, est reçu au Mexique pour des “ordinations”, un “sacre” (de Da Villa) et des “confirmations” ; et qui a “ordonné” l’abbé Roger, formé par et allié à l’abbé Guépin et sévissant à Rennes.

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2395
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Compromissions schismatiques avec la sacrilège lignée Th

#4 Message par Abbé Zins » mer. 02 sept. 2015 18:17

Tiré à part II du n° 66 de la revue Sub Tuum Praesidium (Mai - Juin 2001)

(Editions Sub Tuum Praesidium Notre Dame de l'Epine 53480 Saint Léger en Charnie FRANCE)


Grave mensonge éhonté de Daniel Lytle Dolan

Il est fort grave que certaines personnes, tout en affirmant vouloir oeuvrer pour l'Eglise et le bien des âmes, aient servi à introduire sous des apparences d'honnêteté tout un réseau de prêtres "traditionalistes" malicieusement compromis avec les schismatiques "Vieux Catholiques" et autres sectaires.

Ainsi en est-il des collaboratrices de feu le P. Vinson, qui ont ouvert tant leur école à des prêtres guérardo-thucistes d'Italie, que les pages de Simple Lettre à un pseudo "évêque catholique" de la lignée Thuc.

Elles ont même publié la frauduleuse tentative de réponse de ce triste personnage, qui serait faite contre les soi-disant calomniateurs du loup couvert d'une peau de brebis qu'elles contribuent ainsi à introduire auprès d'âmes candides et sans défense.

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2395
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Compromissions schismatiques avec la sacrilège lignée Th

#5 Message par Abbé Zins » mer. 02 sept. 2015 18:21


Le mensonge éhonté de Daniel Lytle Dolan :

Pour rassurer son auditoire ignorant des faits, ce mielleux fourbe commence sa conférence, à Serre-Nerpol le 17/10/1999, en affirmant péremptoirement :
Dolan a écrit :« ma consécration n'a aucun lien avec les Vieux Catholiques »
!

Puis il emmêle habilement les choses en parlant d'
Dolan a écrit :« accusation selon laquelle je suis un Vieux Catholique »,
qui n'a pas été portée contre lui.

Dans la même optique, il poursuit :
Dolan a écrit :« J'ai été consacré par Mgr Pivarunas, lui-même consacré par Mgr Carmona qui avait été consacré par Mgr Thuc. Il n'y a pas de Vieux Catholiques dans cette filiation.»,
pour réaffirmer plus fortement ensuite, en guise de conclusion d'une pseudo démonstration en forme de pétition de principe et de cercle vicieux :
Dolan a écrit :« il est absolument faux de dire que je suis un Vieux Catholique ou que je suis relié à eux par un quelconque biais.»

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2395
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Compromissions schismatiques avec la sacrilège lignée Th

#6 Message par Abbé Zins » mer. 02 sept. 2015 18:33


Fausse argumentation disant qu'il y a eu des rapports sans en avoir eus :

Toutefois, comme cette conférence est faite pour être diffusée largement, il n'est pas sans prévoir qu'elle finira par tomber entre les mains de ceux qui sont correctement informés à son sujet.

Aussi, est-il amené à montrer lui-même que "sa lignée" n'a pas été sans rapport malgré tout avec les "Vieux Catholiques".

Il se trouve, en effet, que son "consécrateur" même, Pivarunas, appartenait à une communauté fondée en 1967 (dixit Pivarunas) sous une appellation typique de secte : "Eglise Tridentine de Rite Latin" (dixit abbé Kelly), tenue pour secte par les neuf anciens Prêtres américains de la FSSPX (y compris Dolan!) qui refusaient la communion en leurs chapelles à ceux qui la fréquentaient.

Dolan la présente néanmoins comme ayant toujours été "catholique", et même "non una cum" (ce qui a certes été le cas habituel des sectes schismatiques), bien que son fondateur se soit adressé à
Dolan a écrit :« un certain [homme marié] Daniel Browne.. qui avait pensé, à tort, qu'il était judicieux de demander les saints ordres aux Vieux Catholiques afin de préserver la vraie messe.».
Passage propre à rassurer son auditoire, induit à penser que lui-même, Daniel Dolan, réprouvait cela, et se serait d'autant plus gardé d'en faire autant.

Pourtant, peu après, il cherche à montrer que ce Daniel-là, qui n'a fait que ce que ce Daniel-ci, lui-même, a fait, n'a peut-être pas eu si tort que cela de l'avoir fait :
Dolan a écrit :« les nécessités actuelles de l'Eglise en matière de consécration ont pu rendre nécessaire l'approche d'évêques qui n'auraient pas été contactés en temps normal », « ce qui est important dans le temps où nous vivons est que le sacerdoce catholique continue.
Nous ne pouvons pas considérer comme un obstacle les défauts d'un évêque - ce qui serait certainement un scrupule de pharisien - pour l'obtention de ce dont nous avons besoin.».
Dans tout ce passage où il mélange volontairement des cas de péchés personnels ou d'hérésie occulte avec des actes schismatiques publics de communicatio in sacris cum acatholicis, tout en cherchant à convaincre son auditoire qu'il ne parle de cela qu'en théorie,
Dolan a écrit :« bien que je ne dise pas ceci pour ma propre défense puisque cela ne s'applique pas à mon cas »,
il insiste pourtant dès lors étrangement sur ce point, allant jusqu'à dire : Citation:
Dolan a écrit :« Il serait fallacieux de penser que, parce que quelqu'un a reçu les ordres d'un non-catholique, ou donné les ordres à un non-catholique, il devienne lui-même un non-catholique.».
Ceci, pour préparer le nouvel aveu qui suit :
Dolan a écrit :« Mgr Thuc est sévèrement critiqué au sujet des consécrations qu'il réalisa. Il est vrai qu'il a consacré de nombreuses personnes qui n'auraient pas dû l'être, soit en raison de leur jeunesse, soit en raison de leur vie scandaleuse ou encore parce qu'ils étaient non-catholiques.»
!

Dolan, cherchant ici à justifier la licéité de son "sacre", "excuse" Thuc en disant que ce dernier n'était pas conscient de leur indignité, tandis que plus loin, cherchant à prouver la validité de son "sacre", il insiste très lourdement, en citant quantité de témoins à l'appui, que Thuc était parfaitement sain d'esprit (et donc d'autant plus coupable ! ) .

Voilà une nouvelle fois une manière de raisonner, ou plutôt de déraisonner, qui rappelle étrangement celle des tenants de la morale de situation.

Ce jugement faux, en deux poids - deux mesures, est encore manifesté par cette tentative de retomber tant bien que mal sur ses pieds :
Dolan a écrit :« Mais ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : vous ne devez pas conclure que j'incite les gens à recevoir les ordres des évêques non-catholiques »
!

Cette fallacieuse tentative de noyer le poisson en revient donc à dire qu'après tout, en cas de nécessité, il n'est pas si grave et si coupable de s'adresser à des non-catholiques, bien que ce ne soit point son cas, et si cela l'est quand même un peu, ce qui n'était pas acceptable de ce Daniel-là l'est néanmoins de ce Daniel-ci, sans qu'il faille pour autant en conclure que ceci soit acceptable pour d'autres !?

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2395
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Compromissions schismatiques avec la sacrilège lignée Th

#7 Message par Abbé Zins » mer. 02 sept. 2015 18:35


Aucun lien de la "lignée" Thuc-Dolan avec les "Vieux Catholiques" !? :

Une audace en appelle une autre !

L'audace de s'être fait "sacrer" par des sectaires alliés aux "Vieux Catholiques" appelle celle de nier effrontément tout lien de la "lignée" Thuc-Dolan avec les "Vieux Catholiques" !

Revenons donc brièvement sur le cas de chacun des maillons de cette "lignée", traité longuement, avec références à l'appui, dans notre numéro spécial 31-32.


Dolan cite lui-même les maillons de "sa lignée" :
Dolan a écrit :« Mgr Ngo-Dinh Thuc - Mgr Carmona - Mgr Musey - Mgr Pivarunas - Mgr Dolan...».
Or c'est chacun des maillons de cette chaîne de perversion qui ont des liens multiples avec les "Vieux Catholiques".

Ainsi, Thuc,

qui, en ses deux interventions "super-progressistes" lors du conciliabule de V 2, a d'abord demandé ce qui dans l'Ecriture pourrait bien interdire l'ordination des femmes, puis s'est plaint qu'il y aurait soi-disant dans l'Eglise
Thuc a écrit :« une injuste discrimination »
entre hommes et femmes et une
Thuc a écrit :]« discrimination très odieuse entre Religions et Religions » (cf. 31/32 p. 44s),
qui en un article publié en 1982 par un des "consacrés" de Carmona parle du
Thuc a écrit :« bon Pape J 23 »,
,défend la théorie conciliaire de "l'inculturation" et attaque l'unité liturgique et canonique de l'Eglise Catholique (ibid. p. 57s),

qui confessait en la cathédrale de Toulon dans les années 1980, y servait parfois la synaxe et concélébrait dans le "novus ordo" avec l'intrus du lieu le jeudi saint (p. 45),

est pourtant présenté par les guérardo-thucistes comme un très digne, savant et orthodoxe archevêque qui n'aurait sacré des évêques que pour sauver le sacerdoce catholique.


Pour être ici le plus bref possible, mentionnons sans autres indications (données dans le n° 31-32) ses divers actes sacrilèges :

1. Il "sacre" le 11/1/1976 l'illuminé Dominguez et quatre autres "prêtres" fondateurs de la secte de Palmar, en laquelle de pseudos évêques ont été ensuite "consacrés" par dizaines, dont un jeune de 16 ans, avant que Dominguez s'auto-proclame "Pape" et "crée des pseudos cardinaux", puis Thuc demande "pardon" à P 6 à Rome le 7/9/1976.

2. Il "ordonne prêtre" le sectaire Garcia (déjà "ordonné" par le pseudo-évêque Laborie de la secte de l' "Eglise Latine" de Toulouse relié aux "Vieux Catholiques" d'Utrecht d'origine janséniste),

et 3. l'escroc et repris de justice Arbinet.

4. Il "sacre" ou "reconsacre sous condition" toute une série de "Vieux Catholiques", dont six sont publiquement mentionnés par Mc Kenna lui-même dans sa "Thuc-Line-Bishops" (ou plutôt bis shops de marchands du temple).

Ainsi, 5. P.E.M. Comte de Labat d'Arnoux le 10/7/1976, 6. le triste sire Laborie sus et sous-mentionné le 8/2/1977, 7. Claude Nantua de Torrini le 19/3/1978,

8. J.M. Kozyk le 19/10/1978 soi-disant visionnaire une fois par mois et se rendant comme chez lui en la communauté amie de Spokane où se trouve Pivarunas,

9. Michel Fernandez le 19/101978,

10. Christian Datessen le 25/9/982, soit un an après le P. Guérard des Lauriers et sept mois après la pseudo-déclaration de siège vacant faite par Thuc sur la demande de deux gros donateurs, MM. Hiller et Heller.
Datessen ayant déjà été "sacré" par celui que le P. Barbara nommait "un vieux routier du schisme", Enos, lequel sera "reconsacré" une Nième fois le 14/10/1988 par son "consacré" de jadis Datessen, qui "sacre" aussi le 27/6/1983 le "Vieux Catholique" P. Salle, lequel "sacre" à son tour le "Vieux Catholique" Peter Hillebrand, qui sera "reconsacré" le 17/7/1991 par Carmona, et Oliveires de Manistra le 28/71987, homme marié et qui "ordonne" des gens mariés[.
Datessen "sacre" encore le 5/8/1985 Ph. Miguet, lequel est "reconsacré" le 2/12/1987 par G. Musey, lui-même "sacré" par Carmona le 1/4/1982 et qui a "ordonné" Pivarunas le 27/6/1985 ! /b]

Mais à part çà, Madame la Marquise, les maillons de la "lignée Thuc-Dolan" n'auraient aucun lien avec les Vieux Catholiques et avec toutes sortes de sectes et de sectaires !

Car, ceux ici indiqués, ne sont que les rapports les plus directs connus.

Mais, si l'on voulait s'étendre de là aux rapports moins directs avec des sectaires "sacrés" et "reconsacrés" par les "sacrés" ou "reconsacrés" de Thuc, comme cela a été fait pour une bonne part en notre n° 31-32,

on passerait vite des "Vieux Catholiques" et des sectes d' "ordonnés" ou "consacrés" mariés ou concubinaires aux sectes qui s'affublent du titre d'Eglise soit "Orthodoxe occidentale", soit "Gallicane", soit "Catholique libérale", soit "Celtique", soit "Gnostique", soit "Théosophique", etc., dont plusieurs sont liées aux satanistes,

en passant par l'anglais F.G. de Willemott-Newman, six fois "sacré", qui les recoupent quasi toutes !


Et dire qu'il y a des "traditionalistes" pour avoir affaire avec des gens "ordonnés" ou "sacrés" en liaisons directes ou indirectes avec ce labyrinthe de pareilles sectes !

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2395
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Compromissions schismatiques avec la sacrilège lignée Th

#8 Message par Abbé Zins » mer. 02 sept. 2015 18:59


De Thuc, "consécrateur" de multiples sectaires, au sacrilège de Dolan :

Mais revenons brièvement sur les autres maillons directs de la chaîne schismatique à laquelle s'est liée Dolan par un si grave sacrilège.

Carmona "sacre" Musey le 1/4/1982 et Benigno Bravo le 18/6/1982, depuis tous trois appelés au jugement de Dieu, Martinez aussi le 18/6/1982, puis "reconsacre" le 17/7/1991 le "Vieux Catholique" Peter Hildebrand déjà "sacré" par son compère P. Salle, et "sacre" le membre de la secte de Spokane Pivarunas le 24/9/1991.

Musey "sacre" à son tour le 24/8/1982 Louis Vezelis, fondateur de sa propre secte
, le 25/4/1984 les allemands Altenbach et Siebert (tous deux appelés au jugement de Dieu), le 8/12/1987 le "Vieux Catholique" Michel Main, qui sera co-signataire, avec Mc Kenna, Vida Elmer, Oravec, Bedingfeld, Hesson et Martinez, d'une "déclaration épiscopale" commune, et enfin le 2/12/1987 le "Vieux Catholique" Philippe Miguet, "ordonné" le 28/5/1981 par le "Vieux Catholique" Laborie.

Laborie, lui-même 1. "ordonné" le 30/10/1965 par Poncelin d'Eschevannes, fondateur de "l'Eglise Gallicane Autocéphale" lui-même "sacré" et "reconsacré" et "descendant" du fameux et fumeux Willemott-Newman six fois "sacrés", le même Laborie ayant ensuite été 2. "sacré" le 2/10/1966 par "Tugdual Ier", de l' "Eglise Catholique Orthodoxe Celtique", lui-même "descendant" d'Eschevannes et W-N, puis 3. "reconsacré" le 26/8/1968 par L. Canivet, de "l'Eglise Catholique Libérale et Théosophique", lui-même "sacré" et "reconsacré", par lequel on remonte au "Patriarche" concubinaire "Vieux Catholique d'Angleterre", Arnold-Harris Mathew, nominalement excommnunié comme "pseudo-évêque" ayant commis "un crime sacrilège" le 11/2/1911 par le Pape Saint Pie X, et on remonte par ce Mathew jusqu'aux jansénistes d'Utrecht.

Par ailleurs, en plus des remplacements qu'il demande à ceux de la secte de Spokane, Musey utilise comme collaborateur "Father" Dekazel, marié le 24/5/1975 par un prêtre de la FSSPX, et "ordonné" en 1982 par "Father" Joseph-Maria, lequel fut "sacré" en 1964, puis "reconsacré" sous condition en 1967 par un "évêque Vieux Catholique".

Le même Musey emploie aussi un certain Fouhy, originaire de Nouvelle-Zélande, après que celui-ci ait été "sacré" par Lopez Gaston, puis se soit fait "réduire à l'état laïque" pour pouvoir "se marier", puis ait "divorcé", avant de reprendre du service chez Musey.

Quant à Lopez Gaston, il s'agit d'un cubain marié, "ordonné" par Carmona, puis "sacré" par le pseudo-évêque marié "Vieux Catholique" de Mamistra.

Musey encore, reçoit chez lui JM Roger Kozyk le 26/3/1990, lequel, "sacré" par Thuc le 19/10/1978, appartient à la communauté "vieille catholique" du Fréchou"
, avec laquelle le P. Guérard des Lauriers avait également de bons rapports. Ce même P. Guérard qui installa un temps Ph. Miguet comme "aumônier" des "soeurs de Donzy".

Musey, donc, "consécrateur" des "Vieux Catholiques" Main et Ph. Miguet "descendant" de ce dédale de sectes, "ordonne" le sectaire de Spokane Mark Pivarunas le 27/6/1985, lequel "sacre" Dolan le 30/11/1993 et Jean-Joseph Schettino ou Squetino fin 1999, lequel a été "ordonné" le 12/9/1991 par Carmona.

Musey finit ses jours tranquillement installé dans la secte "vieille catholique"de Spokane en laquelle il sera appelé au jugement de Dieu le 29/3/1992, la "Messe d'enterrement" ayant été célébré par J. Hesson, "sacré" le 21/10/1988 par Oravec, lui-même "sacré" le 21/10/1988 par Mc Kenna, lui-même "sacré" le 22/8/1986 par Guérard des Lauriers, lui-même "sacré" le 7/5/1981 par Thuc, et son corps a été conduit au cimetière par "Father" Kervin Vallaincourt, de la même secte de Spokane.

Mais à part çà, Madame la Marquise, les maillons de la "lignée Thuc-Dolan" n'auraient aucun lien avec les Vieux Catholiques et avec toutes sortes de sectes et de sectaires !

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2395
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Compromissions schismatiques avec la sacrilège lignée Th

#9 Message par Abbé Zins » mer. 02 sept. 2015 19:00


Du péché d'audace sacrilège à celui de complicité :


A côté de l'audace insensée, criminelle et sacrilège, selon la double expression de Saint Pie X, de ceux qui sont allés quémander et recevoir "ordinations" , "sacres" et "confirmations" en un tel labyrinthe de pareilles sectaires, pour eux-mêmes ou pour leurs disciples, il y a aussi, malheureusement, de soi, le grave péché de complicité de ceux qui les reçoivent chez eux et s'adressent à eux pour les oeuvres du ministère, les recommandent, et traitent de calomniateurs ceux qui pratiquent le grave devoir et la charité de les dénoncer, afin de prémunir ceux qui ne savent pas, et de retirer de leur filet les âmes naïves qu'ils ont pu tromper par des mensonges éhontés.

Parmi les premiers, se trouvent les abbés italiens, ordonnés après serment de reconnaissance de la légitimité de l'antipape JP 2, toujours attachés aux hérésies du P. Guérard, à la fois complices de leur confrère Munari, "sacré" par Guérard des Lauriers le 25/11/1987 puis défroqué et concubinaire, et "mandans" d' "ordinations" et de "confirmations" par des "consacrés" de l'hétérodoxe et schismatique lignée Thuc.

L'abbé Guépin ayant fait de même à Nantes, puisqu'il a demandé à Dolan une "ordination" pour ledit "abbé" Roger et des confirmations" pour ses "ouailles".

Au second degré on constate que la communauté de Chambéry, desservie par l'abbé Paladino, ordonné après le même serment de reconnaissance de la légitimité de JP 2 par un des quatre consacrés illégitimement par Mgr Lefebvre le 30/6/1988, reçoit ledit "abbé" Roger pour des remplacements de l'abbé Paladino, notamment quand celui-ci en fait lui-même dans la communauté de l'abbé Guépin à Nantes, de même que la FSSPX emploie l'abbé Schaeffer "ordonné" par Thuc.

Pareillement à ce second degré de grave complicité, on voit aussi celles qui succèdent au P. Vinson, pour "simple lettre", recevoir en leur maison Saint Joseph tant les "italiens" sus-mentionnés que certains de leurs disciples "ordonnés" par des membres de la multi-schismatique filière Thuc, ainsi que Dolan, les abbés Guépin et Paladino qu'on y voit cérémonier avec l'abbé Ricossa, guérardien et gravement compromis avec la lignée multi-schismatique, etc., mais encore les recommander dans "simple lettre" et parler de "calomnies" au sujet de ceux qui clament la triste réalité.

Espérons qu'elles ne l'ont fait jusqu'à ce jour que par ignorance, n'imaginant peut-être pas que, hélas, le P. Vinson ait lui-même introduit de tels loups sous des peaux de brebis en son bercail !?

Si tel était le cas, elles ne devraient point tarder à prendre les graves mais nécessaires mesures qui s'imposent en un cas si grave !

Reste à savoir si ce sera la tentation de "sauver" humainement Son Oeuvre, en oubliant que Dieu n'abandonne jamais s'il n'est le premier abandonné, qui sera la plus forte, ou le souci de sauver son âme et d'entraîner en cette voie salutaire ceux et celles qui leur font confiance.

Dans le cas contraire, nous serons obligés de les tenir, elles comme tous ceux qui dûment avertis continueront à s'adresser à toute cette sinistre filière, comme agissant en connaissance de cause, et donc comme s'associant à toute une lignée schismatique, gravement compromise de surcroît avec d'abjectes sectes de toutes sortes.

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2395
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Compromissions schismatiques avec la sacrilège lignée Th

#10 Message par Abbé Zins » lun. 20 juin 2016 17:28

Revue [i]Sub Tuum Praesidium[/i], n° 42 - Février 1995 a écrit :
3. ACTUALITE DOCTRINALE


De l'hétérodoxie et des collusions schismatiques au grotesque



Les collusions de "traditionalistes" de toutes tendances avec des sectes schismatiques, dénoncées et démontrées dans le n° 31-32 de Sub Tuum Praesidium, continuent à s'amplifier.

Ce sont d'abord les "ralliés" à la secte conciliaire, elle-même en communion ouverte depuis le panthéon d'Assise avec toutes les fausses religions de la terre.

Ce sont ensuite les "lefebvristes" qui se proclament toujours en communion ("una cum") avec la même secte conciliaire et son chef.

Plus précisément, c'est par exemple l'abbé Williamson, l'un des 4 illégitement consacrés du 30/6/1988 à Ecône, qui entretient, à en croire la revue américaine à tendance ralliée Fidelity, de bons rapports avec les dirigeants de la "Tridentine Rite Conference", en confirmant les enfants de la chapelle de Father Paul Wickens, président en titre de ladite "Conference".

Laquelle rassemble tout un ramassis de schismatiques ou de collusionnés avec des sectes, dont voici quelques spécimens
cités par Thomas W. Case dans "Fidelity" (en 3 n° de Février, Mars et Avril 1993) :

- des Orthodoxes, des Anglicans de la "High Church", des Luthériens, Baptistes, Méthodistes et autres Protestants, des Vieux Catholiques dont ceux de Spokane, des hérétiques Finéyistes (condamnés comme tels en 1950 par le Pape Pie XII ), la secte des Mariavites (représentée par "l'évêque" Zaboroski) ;

- Mrs. Veronika Lueken, "voyante" de Bayside, Gary Mc Laughlin, lui aussi "voyant" de Bayside, s'étant fait honorer un temps comme prêtre et convaincu de fraude à New Mexico en 1987, Mrs. Patricia Mc Elliot, autre "voyante" rattachée à la secte de Palmar ;

- M. Léonard Messineo, Grand-Maître d'une des 5 ou 6 branches de la secte dite des "Hospitaliers de S.Jean", auquel ledit Father Wickens a servi un temps de "chapelain", ainsi que Father Wathen de la même secte ;

- divers prêtres à étiquette traditionnelle en liaison avec ces sectes à des degrés divers, comme Fathers Daniel Jones, rédacteur de Sangre de Christo, John Quinn de Chicago "sacré" par Maurice Revaz de la secte de Palmar de Troya, Corr et Daly "sacrés" dans la même secte, Fouhy ayant séjourné tout un temps chez les Vieux Catholiques de Spokane, issus des Jansénistes d'Utrecht, et "sacrés" par Gaston Lopez, cubain marié, "ordonné" par Carmona et "sacré" par le sectaire marié de Mamistra, Francis Leblanc de Phénix, tête pensante et organisateur de la "Tridentine Conference", Robert Stemper vice-président de ladite "Conference", Fred Nelson de Powers Lake, Léonard Giardina de Alabama, Nicolas Gruner, rédacteur de Fatima Crusade, Paul Trinchard, qui écrit dans The Wanderer, etc...


Ce sont encore divers prêtres "guérardiens" ou alliés à eux, comme les italiens dirigés par l'abbé Ricossa depuis le défroquage de Munari "sacré" par Guérard, compromis avec des "évêques" thucistes collusionnés aux Vieux Catholiques, à savoir Mc Kenna et Oravec, réunis pour une retraite prêchée par le néo-guérardien Père Noël Barbara en Italie du 21 au 29 septembre 1993.

Y étaient présents, en plus des guérardiens italiens, les abbés : Gustave Delmasure, Paul Schonnbroodt, Daniel Dolan, "sacré" depuis avec l'accord de tous ceux-ci le 30/11/1993 par le Vieux Catholique de Spokane Pivarunas lui-même "sacré" par Carmona lui-même "sacré" par Thuc, Ferreira, "ordonné" par Carmona et collaborateur de Dolan aux U.S.A., Antony Cekada, grand pourfendeur puis grand défenseur de la secte de Spokane, Donald Sandborn, Joseph Collins et Philippe Guépin, la plupart anciens membres de la Fraternité S.Pie X d'Ecône.

A ceux-ci se rattachent les abbés Julian Espina, Alfedro Medina, et semble-t-il toujours aussi les abbés Saffré et Belmont.

Quant à l'abbé Julio Aonzo ou "Frère Bernard", "sacré" lui aussi par le sectaire Lopez Gaston avec l'appui du directeur de Roma, M. Gorostiaga, après s'être coupé de ceux-ci, semble faire bande à part, en ayant "ordonné" 2 de ses "fratres".

Répondre

Revenir à « Tribune de réponses publiques »