Sauvegarde d'une réponse publiée en mars 2009 sur l'ancien site disparu

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2629
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Sauvegarde d'une réponse publiée en mars 2009 sur l'ancien site disparu

#21 Message par Abbé Zins » mer. 05 juin 2019 19:44


Le 12/11/2017 à 16:30, Abbé Zins a écrit : Re: 3 questions

Vous écrivez :

- La situation est bien autre que seulement celle d'une mise à mort de Jésus ..

Facile à écrire 20 siècles après .. au sujet de Celui dont le Règne était annoncé comme universel et éternel, et après Sa Résurrection et 15 siècles de Chrétienté.

- .. et une dispersion des Apôtres ..

Rien moins que .. tout l'épiscopat d'alors !


- ou avez vous vu que le Christ se serait auto prophétisé que l'enfer ne triompherait pas contre lui ..

Quelle surprenante et stupéfiante remarque ou question !? ..

Tenez-vous donc que

1̊ l'Enfer aurait triomphé ne serait-ce qu'un seul instant du Christ-Jésus ?

2̊ Que ne pourrait arriver au Corps Mystique du Christ que ce qui serait prophétisé ?

Pouvez-vous donc me dire en outre 3̊ en quel document du magistère romain le Grand Schisme aurait été prévu et annoncé ?

ou 4̊ en quelle Prophétie de l’Écriture ?

5̊ S'il n'a pas paru, tant qu'il a duré, contredire la note essentielle d'Unité de la Sainte Église ?


- enseigne une papauté à éclipse ..

Vous faites là une caricature .. qui est bien évidemment vôtre .. et nullement mienne ..

Quant aux nombres de gens, religieux, prêtres, évêques trompés .. la crise arienne et semie-arienne .. nous en a déjà donné un très douloureux exemple, au point que Saint Jérôme ait pu en écrire que le monde Chrétien s'étonna de se réveiller arien ..


Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2629
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Sauvegarde d'une réponse publiée en mars 2009 sur l'ancien site disparu

#22 Message par Abbé Zins » jeu. 06 juin 2019 21:42


Le 21/11/2017 à 17:24, X a écrit : Re. Faut-il donc récuser la réalité ?

je vous demande seulement de me dire où toutes ces horreurs blasphématoires sont enseignées dans le Denzinger, dans les décrets des conciles, dans le catéchisme romain, ou même chez les théologiens

..............


Le 21/11/2017 17:45, Abbé Zins a écrit : Re: Faut-il donc récuser la réalité ?

Vous prétendez ne pas radoter .... et pourtant..... vous ne faites que reprendre ici une Nième fois une de vos questions initiales, à laquelle il a déjà été répondu de diverses façons comme aux autres, avec en plus renvoi à divers dossiers développant le sujet.

Par contre, vous ne m'avez toujours pas répondu à ceci :

je vous demande seulement de me dire où une si une grave scission généralisée comme celle de ce qui a été nommé "le grand schisme d'Occident" a été envisagée et enseignée d'avance dans le Denzinger, dans les décrets des conciles, dans le catéchisme romain, ou même chez les théologiens ?

Si vous n'avez à faire qu'à rabâcher, il me faudra vous laisser radoter tout seul, pour ne pas y passer inutilement plus de temps.


Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2629
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Sauvegarde d'une réponse publiée en mars 2009 sur l'ancien site disparu

#23 Message par Abbé Zins » ven. 07 juin 2019 20:58


Le 21/11/2017 à 18:50, Abbé Zins a écrit : Re. Faut-il donc récuser la réalité ?


Êtes-vous donc sans intelligence ? ou du moins sans réflexion approfondie sur les éléments fournis ?

Après coup, et avec le recul, personne ne nie ce grand schisme.

Mais qui aurait pu l'imaginer possible, à partir des données révélées et de l'enseignement ordinaire qu'il paraissait contredire de manière frontale, avant qu'il n'ait eu lieu ?

Et quel trouble général durant toute sa durée, au point qu'il y ait eu des Saints à présent canonisés dans les 2 camps !

Et un, pas des moindres, à miracles, à résurrections de plusieurs morts, dans le mauvais camp ! au point d'être de surcroît choisi comme confesseur et grand pénitencier par..... celui que nous savons avec le recul un antipape : Pedro de Luna.

Alors, de quel côté le manque de logique et de réflexion ?


Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2629
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Sauvegarde d'une réponse publiée en mars 2009 sur l'ancien site disparu

#24 Message par Abbé Zins » mar. 11 juin 2019 20:17


Le 14/05/2019 à 09:59, Abbé Zins a écrit : Re: Objections Réponses en colonnes

Vous faites des demandes à sens unique !

Car votre forum ne contient qu'une caricature (avec des moutures ayant variées bien des fois) de mes démonstrations en se gardant bien de mettre le moindre lien vers mes travaux.

Vous mettez en avant une fallacieuse motivation de ne pas mettre de lien, tenant trop à ce qu'on s'en tienne à votre caricature et ne puisse pas juger sur pièces.

Ah ! mais dites-vous, vous craignez que mes démonstrations convainquent. Alors, il vous importe de demeurer à votre caricature.


Quant à votre quasi seul argument de fond, il vous a déjà été montré grotesque et ridicule : si cela n'est pas expressément annoncé par un document du magistère de l'Eglise, cela n'est pas possible, cela n'est pas.

Donc, le grand schisme d'Occident n'ayant pas été annoncé par un document du magistère de l'Eglise, il n'est pas possible, il n'est pas, il n'a donc pas eu lieu.



Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2629
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Sauvegarde d'une réponse publiée en mars 2009 sur l'ancien site disparu

#26 Message par Abbé Zins » sam. 15 juin 2019 20:10


Le 06/05/2019 à 22:00, Abbé Zins a écrit : Re: Un demon crucifie et adore sur la croix = caricature hors sujet

Saint Jean, Apôtre, Évangéliste et Prophète

(....)

Comme d'habitude vous faites semblant d'une opposition de ma part à l'enseignement catholique concernant l'indéfectibilité de l’Église Militante jusqu'à la période de la fin du monde.

Contrairement à votre affirmation fausse me concernant, cette doctrine de l'indéfectibilité est exposée et publiée en long et en large dans le point XII.F. de mon "grand Catalogue" des variations contemporaines à l'encontre de la doctrine bi-millénaire de la Sainte Église que vous possédez : p. 669 à 691, n° 792cd à 813cd.

Si vous professez vous aussi cette partie de l'enseignement de l’Église, vous refusez de fait d'étudier en profondeur ce qui concerne les annonces prophétiques du « mystère d'iniquité » (II Thes. 2,7), et récusez a priori comme impossible que l'indéfectibilité de l’Église n'empêchera pas la réalisation prédite de ce « mystère d'iniquité ».

Lequel n'a pas été nommé par Saint Paul, sous l'inspiration du Saint-Esprit, pour rien un « mystère », donc dans le sens chrétien exposé dans le catéchisme (de Saint Pie X, par exemple) une donnée révélée par Dieu dont l'objet n'est pas contraire à la raison humaine même s'il en dépasse les capacités naturelles.

Ce « mystère d'iniquité » et ce en quoi il consiste est exposé tant dans la suite du point XII.F., p. 791 à 723, n° 814cd à 842cd, que précédemment dans le point XI.D., p. 605 à 641, n° 719cd à 753cd. Mais prendrez-vous enfin le temps de lire ceci sérieusement !?

Même s'il vous arrange de prétendre que cet exposé m'est personnel, voire pire serait du "libre-examen", la simple lecture des pages sus-indiquées démontre qu'il ne s'y trouve que des citations de Papes, Saints Docteurs et auteurs agréés commentant la Sainte Écriture.

Prétendre que ces explications de données expressément révélées par l'Esprit-Saint seraient en contradiction avec la doctrine concernant l'indéfectibilité de l’Église, comme vous le faites quand je ne fais que vous les exposer oralement en résumé, en revient à accepter une partie de la Révélation et en rejeter une autre, sous prétexte qu'elles vous paraissent a priori contradictoires, comme les Prophéties concernant la Passion du Messie, et plus encore leur réalisation effective sous leurs yeux, paraissaient aux docteurs de la loi de l'époque contradictoires avec les oracles non moins révélés du Règne glorieux, universel et éternel de ce même Messie. Il s'agissait là aussi d'un mystère : celui de la Rédemption, du regnavit a ligno Deus.


Si vous vous contentiez, donc, de contredire mon application présente de ces données à la réalité et crise apocalyptique contemporaine, cela resterait en des limites proportionnées ;

mais refuser a priori d'étudier très sérieusement ces multiples données concernant le « mystère d'iniquité » en les déclarant péremptoirement contradictoires avec la doctrine catholique sur l'indéfectibilité de l’Église ou en affirmant que les exposés des Papes et Saints Docteurs seraient du "libre-examen"

ne peut que vous conduire à nier contre l'évidence que ce qui a été condamné par l’Église comme contraire au dépôt de la Révélation est à présent enseigné comme y étant conforme,

passant notamment du Syllabus au "contre-Syllabus", que les hérétiques comme Luther et Jean Hus sont "réhabilités" par ceux qu vous tenez comme "autorité légitime", lesquels ont demandé "pardon" pour ce qu'ils prétendent de graves fautes de la Sainte Église, dont la condamnation de ces hérésiarques, etc.. etc..


Alors, qu'il vous dérange fortement que je tienne à la fois la doctrine catholique sur l'indéfectibilité et celle se rapportant au « mystère d'iniquité » est une chose ;

que vous prétendiez que l'affirmation des données de ce mystère s'oppose à la doctrine sur l'indéfectibilité en est une autre ;

et que vous m'accusiez de dénier l'une en exposant l'autre en est une troisième non moins fausse et contraire à toutes mes publications,

comme prétendre du "libre-examen" l'enseignement même des Papes et des Saints Docteurs est absurde.


Donc, reportez-vous sérieusement à mes publications, et de surcroît honnêtement en lisant et citant les deux maillons de la chaîne qui y sont ouvertement, explicitement et clairement exposés ;

cessez de me faire dire ce que je ne dis pas et de caricaturer en prétendant résumer à votre manière et votre sauce,

et si vous avez autre chose à y opposer que des affirmations fausses et caricaturales, n'hésitez pas à venir me porter loyalement la contradiction là même où mes écrits se trouvent publiés.


Que le Père Éternel dont Elles émanent fasse triompher la Vérité en nos intelligences et la Charité en nos coeurs. En Jésus et Marie. Abbé V.M. Zins


Répondre

Revenir à « Tribune de réponses publiques »