Saint Thomas et l'Immaculée-Conception

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2632
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Saint Thomas et l'Immaculée-Conception

#1 Message par Abbé Zins » ven. 29 mars 2019 17:50



Saint Thomas et l'Immaculée-Conception


Vincent Morlier a écrit : Pendant tous les temps du Moyen-Âge, "l'opinion commune", en ce qui concerne la très-sainte Vierge, a été le sentiment maculiste et non pas le sentiment immaculiste qui devait s'imposer par la suite, lentement, fort humblement & péniblement dans les départs, pour finir par triompher royalement sur la place ecclésiale en aboutissant, comme chacun sait, à la proclamation du dogme de l'Immaculée-Conception par le pape Pie IX en 1854.

Même saint Bernard, pourtant fort marial, abondait dans le sens de "l'opinion commune" moyenâgeuse, maculiste, quoique la réduisant à son plus petit sens possible en s'imaginant que l'âme de la Mère de Dieu & notre mère, parfaitement sainte, avait cependant connu, "un instant fugace", la trace du péché originel…

Cependant, en tant que catholique qui vivez après la proclamation dogmatique de Pie IX, vous êtes bien à même de voir que cette "opinion commune" moyenâgeuse n'émanait pas de Dieu.

Il en est de même des écrits de saint Thomas d'Aquin.
Revue Sub Tuum Praesidium, n° 105 (Décembre 2010 - Janvier 2011)


3. Actualité doctrinale



Saint Thomas et l'Immaculée-Conception



En une controverse sur la Tribune Micael, a été écrit ce qui précède. D’où ma réponse : Quoique cette partie ne me soit point adressée, il me paraît utile d'y répondre.

D'abord parce que l'affirmation de l'existence d'une "opinion commune moyen-âgeuse maculiste" est inexacte.

Ensuite et surtout, car tous ceux qui sont gênés par la grande précision du Docteur Commun et Universel de l'Eglise et par son immense autorité doctrinale, mettent cette apparence de défaillance en avant, soit pour repousser ce qui les dérange dans les exposés de l'Aquinate, soit parfois pour diminuer le poids de son autorité, voire pour l'écarter d'un revers de main.

Or, l'attribution à Saint Thomas de ce point d'enseignement demeure pour le moins controversée, comme l’a démontré Saint Jean Eudes.


Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2632
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Saint Thomas et l'Immaculée-Conception

#2 Message par Abbé Zins » sam. 30 mars 2019 20:58



Saint Thomas et l'Immaculée-Conception




Revue Sub Tuum Praesidium, n° 105 (Décembre 2010 - Janvier 2011)


3. Actualité doctrinale



Saint Thomas et l'Immaculée-Conception



Avant d'aborder, avec l'inspirateur et l'auteur du culte liturgique envers les Saints Coeurs de Jésus et Marie, les doutes fondés concernant l'attribution à l'Aquinate d'assertions inexactes, notons d'abord ces réflexions et avis qui valent pour tous les Saints Docteurs spécialement déclarés tels par notre Mère, la Sainte Eglise :

« Quoi qu'il en soit, on ne peut pas se persuader, sans faire un tort notable à la très profonde humilité de ce saint Docteur, que, s'il était maintenant en la terre, il souffrît qu'on préférât sa pensée au sentiment des Souverains Pontifes, des Conciles généraux, de toutes les Universités catholiques, et de l'Église universelle.

Oh ! que de bon coeur il renoncerait à son propre sens, pour se soumettre à l'Esprit-Saint qui conduit l'Église, vu qu'il enseigne lui-même qu' il faut plus déférer à l'autorité de l'Église, qu'à ce qui a été avancé par saint Jérôme, par saint Augustin, et par quelque Docteur que ce soit, parce que la doctrine des Docteurs catholiques n'a aucun poids que celui que l'Église lui donne : Magis standum est auctoritati Ecclesia, quam Hieronymi, vel Augustini, vel cujusque Doctoris, quia et ipsa doctrina catholicorum Doctorum ab Ecclesia auctoritatem habet.»
(Saint Jean Eudes, L’Enfance Admirable de la bienheureuse Vierge, 1676, t. 5)


Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2632
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Saint Thomas et l'Immaculée-Conception

#3 Message par Abbé Zins » lun. 01 avr. 2019 21:44



Saint Thomas et l'Immaculée-Conception




Revue Sub Tuum Praesidium, n° 105 (Décembre 2010 - Janvier 2011)


3. Actualité doctrinale



Saint Thomas et l'Immaculée-Conception



A ce sujet, trois points sont à préciser et à garder en mémoire.

1̊ Quand la Sainte Eglise, après un examen fouillé des écrits d'un Saint, lui accorde le titre spécial de Docteur de l'Eglise, Elle approuve ainsi d'une manière particulière l'ensemble de sa doctrine en la faisant comme sienne, sans pour autant ni la déclarer de soi infaillible ni comme de fait sans la moindre inexactitude en tel de ses points.

2̊ Quand un de ses points s'avère de fait soit en opposition soit en écart vis-à-vis d'une définition subséquente ou d'une décision d'autorité, il ne saurait plus être mis en avant et tenu à l'encontre de cette définition ou décision. Et comme le précise Saint Jean Eudes, les Saints Docteurs eux-mêmes seraient contrariés qu'on s'appuie sur une de leurs rares assertions défectueuses à l'encontre de l'autorité de l'Eglise ayant tranché depuis en sens opposé.

3̊ Cette partielle inexactitude ou erreur sur un point particulier n'infirme nullement la spéciale approbation par l'Eglise de l'ensemble de leur doctrine qui leur a valu le grand honneur d'être gratifié du glorieux et vénérable titre de Docteur de l'Eglise. (Cf. STP n° 98, 5/2009)

Qui plus est, quand, fait singulier et unique, un seul d'entre eux a été solennellement déclaré comme LE Docteur Commun et Universel de l'Eglise ; quand l'autorité de sa doctrine est telle que, lors du Saint Concile de Trente, sa Somme Théologique a été seule placée sur l'autel aux côtés de la Sainte Ecriture pour servir à la consultation des Evêques et docteurs réunis en ce Sacro-Saint Concile, notre piété et docilité doit être d'autant plus grande. (..)


Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2632
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Saint Thomas et l'Immaculée-Conception

#4 Message par Abbé Zins » mar. 02 avr. 2019 19:20



Saint Thomas et l'Immaculée-Conception




Revue Sub Tuum Praesidium, n° 105 (Décembre 2010 - Janvier 2011)


3. Actualité doctrinale



Saint Thomas et l'Immaculée-Conception



Venons-en, à présent à la démonstration de Saint Jean Eudes (L’Enfance Admirable de la bienheureuse Vierge, 1676, t. 5) concernant l'attribution pour le moins controversée à Saint Thomas de diverses assertions inexactes.

« SECTION II. - Réponse à ce qu'on allègue de saint Thomas :

« Vous ne manquerez pas d'alléguer saint Thomas comme un de ceux qui ont enseigné que cette divine Mère a contracté la souillure du péché originel.

Mais on vous dira, premièrement, que cela n'est pas si certain qu'il n'y ait lieu d'en douter. Car, quelle apparence qu'un si saint Docteur se soit opposé au sentiment de son père saint Dominique, qui, selon le témoignage de plusieurs célèbres auteurs, a enseigné et prêché le contraire ; et d'Alexandre de Halès, dont il a été le disciple ; et de son grand maître saint Augustin, qui, dans le livre qu'il a fait de la Nature et de la Grâce, contre l'hérésiarque Pélagius, qui niait le péché originel, et qui assurait que l'on pouvait vivre sans aucun péché actuel ; après avoir dit qu'il n'y a aucune créature humaine qui n'ait été sans péché, il excepte ensuite la sainte Vierge, protestant que, quand il s'agit des péchés, il n'entend point parler d'elle en aucune façon.

« Car nous savons, dit-il, que parce qu'elle a mérité de concevoir et d'enfanter celui qui n'a jamais eu de péché, elle a reçu une grâce très abondante pour vaincre entièrement le péché.» Et, dans les livres qu'il a faits contre Julien, évêque de Capoue, il assure comme une maxime indubitable, « que celui qui, dans le cours de sa vie, n'a fait aucun péché actuel, ni mortel, ni véniel, doit être censé n'avoir point aussi contracté le péché originel.»

D'où il faut conclure que la bienheureuse Vierge en a été exempte, puisque c'est une chose constante, par le commun consentement des saints Pères, du sacré Concile de Trente, et, par conséquent, de toute l'Église, qu'elle n'a jamais fait aucun péché, ni mortel, ni véniel.



Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2632
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Saint Thomas et l'Immaculée-Conception

#5 Message par Abbé Zins » mer. 03 avr. 2019 18:33



Saint Thomas et l'Immaculée-Conception




Revue Sub Tuum Praesidium, n° 105 (Décembre 2010 - Janvier 2011)


3. Actualité doctrinale



Saint Thomas et l'Immaculée-Conception



« Si vous prétendez que saint Thomas ait parlé contre cette très pure Conception, dans ses Commentaires sur le chapitre troisième de l'Épître aux Galates, leçon sixième, et dans la troisième partie de sa Somme, question 27, article 2, on vous répondra que tant s'en faut que ce saint Docteur ait écrit les choses qui se lisent aujourd'hui dans ces livres sur ce sujet, que l'on voit tout le contraire dans plusieurs anciennes impressions.

Car, premièrement, dans ses Commentaires sur le chapitre troisième de l'Épître aux Galates, leçon sixième, il dit :

« Que tous les enfants d'Adam sont conçus en péché, excepté la très pure et très digne Vierge Marie, qui à été entièrement préservée de tout péché originel et véniel.»

Ces paroles se voient dans les impressions des dits Commentaires, qui se gardent depuis plus de six vingts ans dans la bibliothèque de la Compagnie de Jésus, à Vienne en Dauphiné ; et dans l'édition de l'an 1529, qui est chez les Pères Minimes de Toulouse ; et chez Henrique, Jésuite, lib. 3 Summa, cap. 11, littera M ; et chez Pineda, in cap. 7 Ecclesiastis, v. 29, n. 8 ; et dans l'impression de Paris de l'année 1542, qui se garde dans la bibliothèque du Collège de Bourges, de la même Compagnie, là où Honorat Niquet, Jésuite, assure avoir vu et lu les mêmes Commentaires de saint Thomas sur l'Épître aux Galates, des susdites impressions de Venise et de Paris, dans lesquelles saint Thomas parle en la manière que je viens de dire.»


Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2632
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Saint Thomas et l'Immaculée-Conception

#6 Message par Abbé Zins » jeu. 04 avr. 2019 21:23



Saint Thomas et l'Immaculée-Conception




Revue Sub Tuum Praesidium, n° 105 (Décembre 2010 - Janvier 2011)


3. Actualité doctrinale



Saint Thomas et l'Immaculée-Conception



« Secondement, le même saint Thomas, en sa troisième Partie, quest. 27, art. 2, parle en cette manière :

« La bienheureuse Vierge a été sanctifiée dès le ventre de sa mère, lorsque son âme a été unie avec son corps.»

Ces paroles se lisent dans un livre fort ancien, qui se garde dans un couvent de Saint-François, proche les murailles de Séville.

Et le dit Honorat, religieux très vertueux et très digne de foi de la Compagnie de Jésus, assure qu'il a vu et lu un livre dans leur bibliothèque de Bourges, que j'ai vu et lu aussi dans la bibliothèque du collège de Caen, de la même Compagnie, et dans celle de notre séminaire de Coutances, et que l'auteur de ce livre, nommé Joannes Bromiardus, qui vivait en l'an 1260, selon les chroniques de l'Ordre de Saint-Dominique, alléguant saint Thomas dans sa troisième Partie, quest. 27, article 2, sur la Conception de la bienheureuse Vierge, lui fait dire les mêmes paroles que nous venons de rapporter, à savoir qu'elle a été exempte du péché originel et du péché véniel.»


Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2632
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Saint Thomas et l'Immaculée-Conception

#7 Message par Abbé Zins » mer. 17 avr. 2019 12:52



Saint Thomas et l'Immaculée-Conception




Revue Sub Tuum Praesidium, n° 105 (Décembre 2010 - Janvier 2011)


3. Actualité doctrinale



Saint Thomas et l'Immaculée-Conception



« En troisième lieu, Bernardinus de Bustis 216, Salmeron 217, et Canisius 218, écrivent qu'autrefois saint Thomas, écrivant sur la Salutation angélique, parlait en cette façon :

« Marie a toujours été très pure de toute sorte de coulpe, parce que ni le péché originel, ni le mortel, ni le véniel, n'ont jamais eu aucune part en elle ;

Maria purissima fuit quantum ad omnem culpam, quia nec originale, nec mortale, nec veniale peccatum incurrit.»



Et le Cardinal de Turrecremata, quoiqu'il tienne l'opinion opposée, reconnaît néanmoins que ces paroles sont de saint Thomas.


Et cependant on trouve maintenant tout le contraire dans ce lieu du même Saint, aussi bien que dans les autres précédents sur l'Épître aux Galates, et dans sa troisième Partie.»


Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2632
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Saint Thomas et l'Immaculée-Conception

#8 Message par Abbé Zins » lun. 22 avr. 2019 21:47



Saint Thomas et l'Immaculée-Conception




Revue Sub Tuum Praesidium, n° 105 (Décembre 2010 - Janvier 2011)


3. Actualité doctrinale



Saint Thomas et l'Immaculée-Conception



« Quelle conséquence peut-on tirer de toutes ces choses, sinon que tous ces lieux de saint Thomas, dans lesquels on voit maintenant une doctrine opposée à celle qui y était dans les anciennes impressions, sinon qu'on y a apporté de l'altération et du changement ?

Aussi lisons-nous chez Théophile Raynaud, de la Compagnie de Jésus, que dans une impression qui se fit à Anvers, des oeuvres de saint Thomas, en l'année 1613, chez un libraire nommé Joannes Keerbergius, celui qui la faisait faire fut accusé devant le Pape Paul V, par un docteur d'Espagne appelé Bernardus de Thoro, qui s'employait pour lors à Rome pour l'affaire de la Conception immaculée de la Reine du ciel :

accusé, dis-je, d'avoir corrompu ce que saint Thomas a dit en faveur de cette très pure Conception, dans ses Commentaires sur le premier livre des Sentences, dont nous avons parlé ci- dessus ; et que Sa Sainteté l'en ayant repris et puni sévèrement, il changea le feuillet qui contenait ce qui était dépravé.»


Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2632
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Saint Thomas et l'Immaculée-Conception

#9 Message par Abbé Zins » mer. 24 avr. 2019 18:25



Saint Thomas et l'Immaculée-Conception




Revue Sub Tuum Praesidium, n° 105 (Décembre 2010 - Janvier 2011)


3. Actualité doctrinale



Saint Thomas et l'Immaculée-Conception



« Après cela, si vous nous faites voir quelque autre lieu, dans les livres de saint Thomas, où il semble parler contre la Conception immaculée de notre divine Mère, nous aurons droit de le soupçonner de corruption, vu particulièrement que ce saint Docteur s'explique si clairement dans ses Commentaires sur le premier des Sentences, où il dit que la bienheureuse Vierge a été pure de tout péché, et qu'elle a possédé le souverain degré de la pureté, c'est-à-dire, qu'elle est, comme dit saint Anselme, la plus éclatante pureté qui se puisse imaginer, après la pureté infinie de Dieu : « Pervenit ad summum puritatis.»

Et sur le premier encore des Sentences, il parle le même langage qu'il a tenu dans les lieux sus-allégués, avant le changement qu'on y a fait. Voici ces paroles :

« Potest aliquid creatum inveniri, quo nihil purius esse potest in rebus creatis. Et talis fuit puritas beatae Virginis, quae a peccato originali et actuali fuit immunis » ;

« On peut trouver quelque créature si pure, qu'il ne puisse rien être de plus pur parmi les choses créées. Telle a été la pureté de la bienheureuse Vierge, qui a été exempté de tout péché originel et actuel.»


Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2632
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Saint Thomas et l'Immaculée-Conception

#10 Message par Abbé Zins » jeu. 25 avr. 2019 18:30



Saint Thomas et l'Immaculée-Conception




Revue Sub Tuum Praesidium, n° 105 (Décembre 2010 - Janvier 2011)


3. Actualité doctrinale



Saint Thomas et l'Immaculée-Conception



Ce que confirme un autre fait historique, pareillement exposé en un autre ouvrage de Saint Jean Eudes (Le Coeur admirable de la Très Sacrée Mère de Dieu, 1681, t. 7, L. 9, Ch I).


« SECTION PREMIERE. - Mésaventure de Jean de Monson :

« J'ai dit plusieurs autres choses très considérables au chapitre 8e du livre que Dieu m'a fait la grâce de mettre au jour, sur l'Enfance admirable de la bienheureuse Vierge, qui font voir manifestement que jamais aucun péché n'a eu de part en son très saint Coeur, mais qu'il a toujours été rempli de grâce dès le moment de sa très pure conception. Mais pour établir et affermir de plus en plus cette vérité, j'ajouterai ici ce qui est rapporté par le Révérend Père Louis Maimbourg, de la Compagnie de Jésus, dans son Histoire du grand schisme d'Occident, au livre 3e, en cette façon.

Voici les propres termes : « Jean de Monson, Docteur et professeur en théologie, de l'Ordre de Saint-Dominique, avait proposé publiquement, dans la salle de Saint Thomas, des thèses dans lesquelles il y avait quatorze propositions très dangereuses ; et entre celles-ci, quatre ou cinq contre l'Immaculée Conception de Notre-Dame.

Car il soutenait non seulement qu'elle avait été conçue dans le péché originel, mais aussi que c'est une erreur contre la foi, que de dire qu'elle ne l'eût pas été. Et en même temps quelques-uns de ses Confrères prêchèrent, dans Paris et ailleurs, la même chose et d'autres encore très désavantageuses à l'honneur de la sainte Vierge.

Cela ne se put faire sans un furieux scandale dans toute la ville, et surtout dans l'université, qui a toujours été très zélée pour la gloire de la Mère de Dieu.

Mais comme le doyen de la Faculté, auquel on s'était adressé pour faire réprimer cette scandaleuse entreprise, eut fait rapport à la Faculté de ces propositions, sans en nommer l'auteur, celui-ci qui était présent, bien loin de se rétracter ou de s'excuser, protesta qu'il n'avait rien fait en cela que par l'avis des principaux de sa religion, et même par ordre, et qu'il était résolu de soutenir sa doctrine jusqu'à la mort.

C'est pourquoi, comme on vit qu'il persistait toujours dans son opiniâtreté, et qu'après avoir promis une fois de se rétracter, il n'en avait voulu rien faire, la Faculté premièrement, et puis toute l'Université en corps, censura et condamna ses thèses, comme fausses, téméraires, scandaleuses et contraires à la piété des fidèles.»


Répondre

Revenir à « Tribune de réponses publiques »