Triple aspect paradoxal de "la révolution" en marche...

Message
Auteur
JCL
Messages : 164
Inscription : mar. 13 sept. 2016 20:04

Triple aspect paradoxal de "la révolution" en marche...

#1 Message par JCL » dim. 08 avr. 2018 22:20

Je n'arrive pas à comprendre comment se concilie , "s'organise", "hiérarchise" ou subordonne...

(et aussi quelle est la part du démon et ses plans d'un coté et , de l'autre coté,celle d'une certaine simple logique de l'évolution des -fausses- idées humaines)

...ce qui me semble les trois grands aspects principaux de la "modernité" en marche et du nouvelle age en construction depuis les débuts du déclin du christianisme en occident :
1
L'aspect rationaliste, sceptique, critique, anti-religieux ,plus ou moins cynique, trivial, libertin, froidement "lucide" et réaliste, durement "scientifique", démystificateur, etc, de façon plus ou moins radicale...(façon "lumières")
2
L'aspect ésotérico/kabbalistico/maçonico/gnostico/ luciférien ...
3
L'esprit humaniste "Erasmien" de ce et ceux qui me semblent représenter un certain courant qui essayent, (apparemment de bonne foi), de faire une synthèse critique et "rectifiante" de tout cela avec le catholicisme traditionnel ou les traditions en général, la loi naturelle, sans être franchement moderniste, modérées,courant semblant se caractériser par la critique, analyse et défense contre tout les totalitarismes, une certaine confiance mais limitée et modérée en l'homme, le sens du respect de la personne, la tolérance, la défiance envers les idéologies franchement révolutionnaires , courant philosophique pouvant se référer à des gens comme Hannah Arendt..."mouvance" pouvant avoisiner des milieux "Tradi" ou conservateur, en réaction apparente à la modernité décadente, se réclamant de "valeurs"...admirateur de "grands savants " comme Einstein ,esprits universitaires , sociologie moderne , esprits"ouverts", pas "extrémiste"...ce dernier aspects me semblant le plus évidemment (sauf le coté conservateur) visiblement à l’œuvre et "dans l'air du temps", communément admis.

chartreux
Messages : 595
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Triple aspect paradoxal de "la révolution" en marche...

#2 Message par chartreux » lun. 09 avr. 2018 10:27

(a) En ce qui concerne la "hiérarchie" et l'enchaînement des causes, il est assez évident que 2 a produit 1 qui a produit 3, non ?
(b) Votre 3 est un véritable fourre-tout où il y a à la fois des choses très bonnes et très mauvaises, je ne vois pas du tout le fil directeur qui vous fait mettre tout cela ensemble.
(c) Je ne vois pas non plus ce qu'il y a de "paradoxal" dans tout cela.

JCL
Messages : 164
Inscription : mar. 13 sept. 2016 20:04

Re: Triple aspect paradoxal de "la révolution" en marche...

#3 Message par JCL » lun. 09 avr. 2018 22:01

"2 produit 1 qui produit 3" ,je pense que c'est vrai d'une certaine façon, mais, et c'est ce que je trouve paradoxal, je vois là trois mentalités profondément différentes ,trois "mondes" trois univers ayant chacun sa propre logique ,ambiance, vision et apparente autonomie.
A propos du coté fourre-tout du 3 c'est sans doute que j'ai du mal à le définir, mais peut-être que c'est justement une de ses caractéristiques d’être assez indéfinissable,complexe, "flottant" ,flou, "ni-ni ", et que, me semble-t-il cette mentalité est un peu caméléon et à multiples facettes, avec des extensions à droite ou à gauche, pouvant aller jusqu'aux "extrêmes" et même à une forte critique du monde moderne ,mais finalement toujours pour tout ramener au rassurant ,à la modération, à la relativisation raisonnable, l'inquiétude gérée, la gravité et le sérieux pontifiant apparemment sage et humble... je suis d'accord que je ne suis pas très clair, j'arrive pas à mieux dire...

Ce que je voulait pointer surtout c'est ce qui me semble une incompatibilité radicale entre le cynisme scientiste et élitiste des "lumières" ,athés dans l'ame et l'esprit il me semble (,même déiste,) antireligieux et antimoral etc avec la mentalité et les idées mystiques par exemple gnostiques, ou l'idée et l'idéal de la fraternité universelle ,la reconstruction de Babel...ou les messianismes...et aussi qui et quoi a finalement le plus déterminé la révolution française, (mis à part les fautes et faiblesses des "bons") cela me semble deux mondes trop différents ,mais je me trompe peut-être, autrement dit je vois pas le rapport entre un Voltaire ou un Darwin avec des Helena Blavatsky ou autres, ou encore ,pour illustrer, entre le "GODF" et des loges franchement ésotérico-mystique, juste pour situer mon propos et en précisant que je suis pas un grand connaisseur de tout cela, juste cela m'intrigue , mais comme la rubrique l'indique ce n'est la qu'un thème secondaire, cette "conscience" de cette apparente contradiction vient seulement augmenter la confusion dans ma tête quand à la vision chrétienne du mal social , des ennemis des manœuvres des buts et des causes...
Mais peut-être est-ce un souci totalement vain...

chartreux
Messages : 595
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Triple aspect paradoxal de "la révolution" en marche...

#4 Message par chartreux » mar. 10 avr. 2018 12:31

Sans doute, même quand on a fait le travail de se libérer de la propagande ordinaire et de lire les études sérieuses sur le sujet, il reste une part inexplicable, une part de mystère d'iniquité, qui n'en finit pas de nous étonner.

Qui, avant que la république de 1789 soit consolidée, aurait pu prédire que des philosophies aussi opposées que celles de Voltaire et Rousseau (qui d'ailleurs se détestaient) seraient un jour parfaitement unies dans un certain système politique ?

La deuxième chose la plus extraordinaire après l'unité positive de l'Église, c'est l'unité négative et mystérieuse de tous les représentants de la Contre-Église au-delà de tous les prétextes pourtant incessament martelés.

La dizaine de tomes de Mgr Gaume sur la Révolution (accessible sur liberius.net) est très recommendable.
JCL a écrit :
lun. 09 avr. 2018 22:01
Mais peut-être est-ce un souci totalement vain...
Non, c'est juste un souci qu'il faut savoir remettre à sa place, en nous souvenant que nous ne sommes que de passage dans cette vallée de larmes.

Si vis pacem
Messages : 249
Inscription : mer. 11 oct. 2006 2:00

Re: Triple aspect paradoxal de "la révolution" en marche...

#5 Message par Si vis pacem » mar. 10 avr. 2018 18:08


Avant que de tenter de donner satisfaction à votre questionnement, je tiens à vous rappeler qu'une question demeure toujours en suspens …
Il serait bon d'y répondre afin de ne pas laisser le doute s'installer quant à l'intérêt réel que vous portez à vos propres questions.


Quant à votre interrogation :
JCL a écrit :
lun. 09 avr. 2018 22:01

Ce que je voulait pointer surtout c'est ce qui me semble une incompatibilité radicale entre le cynisme scientiste et élitiste des "lumières", athée dans l’âme et l'esprit il me semble (même déiste) antireligieux et antimoral etc avec la mentalité et les idées mystiques par exemple gnostiques, ou l'idée et l'idéal de la fraternité universelle, la reconstruction de Babel … ou les messianismes … et aussi qui et quoi a finalement le plus déterminé la révolution française, (mis à part les fautes et faiblesses des "bons") cela me semble deux mondes trop différents, mais je me trompe peut-être, autrement dit je vois pas le rapport entre un Voltaire ou un Darwin avec des Helena Blavatsky ou autres, ou encore, pour illustrer, entre le "GODF" et des loges franchement ésotérico-mystique, juste pour situer mon propos et en précisant que je suis pas un grand connaisseur de tout cela, juste cela m'intrigue, mais comme la rubrique l'indique ce n'est la qu'un thème secondaire, cette "conscience" de cette apparente contradiction vient seulement augmenter la confusion dans ma tête quand à la vision chrétienne du mal social, des ennemis des manœuvres des buts et des causes…

Jean Vaquié – Réflexions sur les ennemis et la manœuvre. Lecture et tradition, n° 126 (Juillet-Août 1987), p. 31 a écrit :
Les congrégations initiatiques, entourées des innombrables associations qui diffusent leur esprit, forment un immense réseau mondial dont le centre est occupé par un maître d'œuvre qui n'est autre que Lucifer lui-même. En lui réside la force centrale et la force principale qui gouverne secrètement le monde. Notre-Seigneur l'appelait du nom de « Prince de ce monde ». Ce réseau mondial, du fait de son commandement unique, est animé d'une certaine unité de manœuvre, qui se fait sentir à long terme. Mais il présente aussi d'incontestables discordances, et cela pour deux raisons : d'abord à cause de ses énormes dimensions et aussi parce que Satan gouverne par la rivalité des membres ; son royaume est divisé contre lui-même et le « Prince » utilise ces rivalités comme forces d'émulation (par exemple l'émulation à l'empire mondial).

Ce qui fait l'unité entre ces membres rivaux, c'est la haine commune de l'ennemi commun. Et l'ennemi commun c'est Notre-Seigneur et Ses œuvres terrestres dont la principale est l’Église, mais dont les royautés chrétiennes d'ancien régime faisaient, elles aussi, incontestablement partie. Si graves que soient, parmi les organisations de la contre-église, les rivalités des membres, elles prennent fin devant l'ennemi commun. On observe un exemple typique de ce phénomène dans la vie de Notre Seigneur : « Hérode et Pilate, qui étaient ennemis auparavant, devinrent amis ce jour-là » (Luc. XXIII - 1-2). Ils se sont réconciliés sur le dos du JUSTE. Des réconciliations de ce type renaissent toujours au sein des forces de révolution. Il faut s'attendre en permanence, à en faire de nouvelles expériences.

La dynamique interne de l'infrastructure révolutionnaire présente une autre particularité : c'est la cohabitation de deux tendances, contradictoires en apparence, mais qui, en fait, se partagent le travail : la tendance rationaliste et la tendance spiritualiste. Ce sont les deux jambes sur lesquelles la maçonnerie progresse ; elle avance tantôt l'une, tantôt l'autre ; elle met en œuvre et privilégie alternativement, l'une ou l'autre tendance ; mais il faut bien se souvenir que les deux étaient présentes en elle dès sa fondation.

Pour le reste, voyez la trilogie Renaissance, Réforme, Révolution impliquant les révolutions morale, religieuse et politique ...

JCL
Messages : 164
Inscription : mar. 13 sept. 2016 20:04

Re: Triple aspect paradoxal de "la révolution" en marche...

#6 Message par JCL » mar. 10 avr. 2018 20:56

Merci de ces éclairages.

Pour "la question" je préfère en rester là, je pense être plus à ma place ainsi, j'aurais peut-être mieux fait de me taire, mais non pas que cela ne m’intéresse pas.

JCL
Messages : 164
Inscription : mar. 13 sept. 2016 20:04

Re: Triple aspect paradoxal de "la révolution" en marche...

#7 Message par JCL » mer. 11 avr. 2018 10:35

Dans la même lignée ,j'ajoute ,(mais sans doute que les réponses doivent être les mêmes):
comment concilier le sionisme politique laiciste libéral ,moderniste,progressiste, "démocratique" ,humanitaire, etc
avec des "idéaux" tel que la reconstruction du Temple ,l'établissement d'une loi Noachide etc ?
A un moment on devrait s'attendre à un conflit interne radicale...ou bien un infléchissement des deux cotés dans le sens d'une convergence les rendant compatible ?

Si vis pacem
Messages : 249
Inscription : mer. 11 oct. 2006 2:00

Re: Triple aspect paradoxal de "la révolution" en marche...

#8 Message par Si vis pacem » mer. 11 avr. 2018 12:32

JCL a écrit :
mar. 10 avr. 2018 20:56
[...]

Pour "la question" je préfère en rester là, je pense être plus à ma place ainsi, j'aurais peut-être mieux fait de me taire, mais non pas que cela ne m’intéresse pas.

1° - Vos pudeurs ne sauraient vous dédouaner ... Il faudrait peut-être apprendre à assumer.
2° - Quoiqu'il en soit, vous avez une conception de l'échange que je ne partage pas du tout ; celui-ci ne saurait être, en effet, à sens unique.

JCL
Messages : 164
Inscription : mar. 13 sept. 2016 20:04

Re: Triple aspect paradoxal de "la révolution" en marche...

#9 Message par JCL » mer. 01 août 2018 16:29

Jean Vaquié – Réflexions sur les ennemis et la manœuvre. Lecture et tradition, n° 126 (Juillet-Août 1987), p. 31 a écrit :

Les congrégations initiatiques, entourées des innombrables associations qui diffusent leur esprit, forment un immense réseau mondial dont le centre est occupé par un maître d'œuvre qui n'est autre que Lucifer lui-même. En lui réside la force centrale et la force principale qui gouverne secrètement le monde. Notre-Seigneur l'appelait du nom de « Prince de ce monde ». Ce réseau mondial, du fait de son commandement unique, est animé d'une certaine unité de manœuvre, qui se fait sentir à long terme. Mais il présente aussi d'incontestables discordances, et cela pour deux raisons : d'abord à cause de ses énormes dimensions et aussi parce que Satan gouverne par la rivalité des membres ; son royaume est divisé contre lui-même et le « Prince » utilise ces rivalités comme forces d'émulation (par exemple l'émulation à l'empire mondial).


"Son royaume est divisé contre lui-même" semble en contradiction avec une parole de Jésus aux pharisiens,je crois, qui l'accusaient de chasser Satan par Satan...
Je pense que dans cette division il y a plusieurs aspects:
1
Je me demande si certaines divisions chez l’ennemi ne viennent pas plutôt de Dieu,plutôt que de Satan lui-même, comme dans l'Apocalypse ou il est question d'une haine pour la grande prostituée mise, je crois, dans le cœur de "la bête", par Dieu lui-même, de mémoire.(Voire aussi les ennemis d’Israël s'entretuant "miraculeusement" parfois dans l'Ancien Testament)
2
Seule la vérité peut être vraiment cohérente et donc aussi justement pas l'erreur ,comme fatalement ,nécessairement contradictoire, presque automatiquement...
3
Les stratégies diaboliques ,(dialectique?) ,pour englober tout le monde dans sa diversité, pour jouer de la confusion, faire tourner les têtes, "désorienter" ,se servir des uns contre les autres mais sans véritable division contre lui-même, tout cela convergeant vers son but ultime et n'étant contradictoire qu'au niveau des apparences et des hommes manipulés (?)

(P.S. Jean Vaquié a-t-il jamais conclu à la vacance du siège apostolique?)

JCL
Messages : 164
Inscription : mar. 13 sept. 2016 20:04

Re: Triple aspect paradoxal de "la révolution" en marche...

#10 Message par JCL » lun. 06 août 2018 17:19

Je reprends mon idée du "fourre tout" ("3")...
Simple essai d'analyse et de compréhension de la situation des forces "ennemies"....
Ce que j'ai voulu décrire dans le "3" est forcement un fourre-tout car sa raison propre d’être, sa stratégie est d'être justement "pour tous",planétaire ,totale, la grande roue universelle du grand changement,du nouvel age POUR TOUS, donc d'englober ,de ratisser large et dans cet ordre d'idée il suffit de se représenter comme une armée de masse en marche avec une avant garde, des éclaireurs, voire des "francs tireurs, le gros de l'armée, et un arrière-garde qui ferme le tout, ramasse les blessés pour les renvoyer en avant etc. Ce qui peut recouper l'idée d'un ensemble qui sous l'angle politique politique irait de l’extrême gauche à l’extrême droite conservatrice-voiture balaie.

Il faudrait ajouter un "4" qui serait l’extrême droite "pure et dure" ,dont le rôle me semble être d’être un épouvantail repoussoir et un pole d'amalgame diabolisateur, en même temps ,au fond qu'un anti-christianisme néo-paiiens , "nitchéens" et autres encore plus radicale que l'antichristianisme "démocratique" mais ici plutôt élitiste et "aristocratique" ,"auto-nomiste" ...lequel "flirte", ou avec lequel "flirte", l'arrière garde de "3".

?????
Il reste que à la base l'homme naturel ne part pas de l'état de Grâce...le péché originel fait ,il me semble, qu'au point de "départ" l'homme est déjà "quelque part" dans un mélange de 1/2/3/4...qui me semble contenu dans les divers éléments de la tentation en Eden. Donc concomitant plutôt que causes les uns des autres ? Seules des fluctuations d'intensité variant selon les époques, et dans la notre le naturalisme...comme fausse évidence par défaut de vraie philosophie...( ?) Lequel naturalisme, donc,ne semblant tenir debout que par superficialité, laquelle le moment venue fera place à un spiritualisme panthéiste luciférien promu par l'état divinisé ,mais commencé ,préparé, comme l'air de rien, comme simple évidence naturelle , (contre lequel résiste seulement des victimes des préjugés attardés ,ou des semi psychopathes coincés ,"archaiques" en voie de disparition ) fausse évidence naturaliste faite d' explications et réductions psycho-socio-économique des religions et du "satanisme" et ses pompes,lequel et lesquels pris comme au second degré,inoffensif et meme phylanthropique mais amenant finalement l'air de rien l'humanité à une néo idolâtrie néo-païenne panthéiste...laquelle malgré tout je vois mal se concilier avec le noachisme...????

Répondre

Revenir à « Actualité et thèmes secondaires »