Essai sur le Troisième Secret de Fatima

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
Gilbert Chevalier
Messages : 221
Inscription : dim. 10 sept. 2017 21:11
Localisation : Loire-Atlantique
Contact :

Essai sur le Troisième Secret de Fatima

#1 Message par Gilbert Chevalier » dim. 19 nov. 2017 10:05

Image

(N'étant pas doué pour faire des articles, celui-ci est mon premier et sera mon dernier, donc, mon unique article personnel.)

Le Troisième Secret de Fatima consiste en une vingtaine de lignes écrites par Sœur Lucie ; ce n'est pas une vision mais la Sainte Vierge qui parle à la voyante ; tous ceux qui ont donc été publiés jusqu'ici officieusement ou officiellement sont des faux.

Il suit la logique des deux précédents. Nous en connaissons le début : « Au Portugal, etc... ! » Et la fin : « Finalement mon Cœur-Immaculé triomphera et il sera donné au monde un certain temps de paix. »

Qu'annonce-t-il donc ? Ce que nous vivons, comme le second par rapport à ce que vivaient alors les hommes entre 1917 et 1960, date limite où le troisième aurait dû être connu.

La période du troisième s'étend donc approximativement des années 60 jusqu'au triomphe de Marie, soit probablement 70 ans, alors que le second s'étendait sur 40 ans.

Il annonce la grande Apostasie de Vatican II se terminant par les trois ans et demi de l'Antéchrist dont nous sommes tout proches, l'anéantissement apparent de l’Église, le secours miraculeux du Ciel par l'envoi des deux Témoins Hénoch et Élie, le rétablissement de la Papauté et de la hiérarchie catholique, le martyre des deux envoyés, leurs résurrection et ascension, la chute de l'Antéchrist, la victoire du Cœur-Immaculé, un certain temps de véritable paix pour l’Église seule survivante avant la fin du monde.

Gilbert-Joseph-Yves-Marie CHEVALIER
l'Aveugle-Vendéen,
ce 19 novembre 2017.

(Ceci est rendu en vers ici : https://gloria.tv/album/76VN81FZDJbK2uS ... CzZ3VabsH3 )
CHAPELET QUOTIDIEN
Récité avec vous : https://youtu.be/5xgxKl0fNw0?list=PLkkH ... ekMByyj-QP

Répondre

Revenir à « Actualité et thèmes secondaires »