La douloureuse Passion de Notre Seigneur Jésus Christ d'après les méditations d'Anne-Catherine Emmerich

Message
Auteur
Visiteur
Messages : 11
Inscription : mer. 16 oct. 2019 20:04

La douloureuse Passion de Notre Seigneur Jésus Christ d'après les méditations d'Anne-Catherine Emmerich

#1 Message par Visiteur » sam. 22 févr. 2020 15:48

Le Carême commence bientôt et il est bon de lire ou relire les méditations d'Anne-Catherine Emmerich sur la Passion. Le film de Mel Gibson "La Passion du Christ" s'en est inspiré.

http://livres-mystiques.com/partieTEXTE ... table.html

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3347
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: La douloureuse Passion de Notre Seigneur Jésus Christ d'après les méditations d'Anne-Catherine Emmerich

#2 Message par Abbé Zins » lun. 24 févr. 2020 20:05

Visiteur a écrit :
sam. 22 févr. 2020 15:48
Le Carême commence bientôt et il est bon de lire ou relire les méditations d'Anne-Catherine Emmerich sur la Passion. Le film de Mel Gibson "La Passion du Christ" s'en est inspiré.
Le livre d'Anne-Catherine Emmerich, ou qui lui a été attribué par le poète Brentano qui ne l'a publié que deux ans après la mort de celle-ci, est un tissu d'invraisemblances, d'inconvenances, d'erreurs, genre "roman-feuilleton apocryphe", qui n'a rien à faire dans la bibliothèque de bons Catholiques.

Visiteur
Messages : 11
Inscription : mer. 16 oct. 2019 20:04

Re: La douloureuse Passion de Notre Seigneur Jésus Christ d'après les méditations d'Anne-Catherine Emmerich

#3 Message par Visiteur » dim. 12 avr. 2020 19:24

Y a-t-il eu un jugement de l'Église sur cette oeuvre ?

chartreux
Messages : 1389
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: La douloureuse Passion de Notre Seigneur Jésus Christ d'après les méditations d'Anne-Catherine Emmerich

#4 Message par chartreux » lun. 13 avr. 2020 13:34

Visiteur a écrit :
dim. 12 avr. 2020 19:24
Y a-t-il eu un jugement de l'Église sur cette oeuvre ?
D'après Wikipedia :
Wikipédia a écrit : Une étude critique du texte reste encore à faire concluait d'ailleurs Joachim Bouflet, un des spécialistes d'A.C. Emmerich, dans son avant-propos à la réédition récente de la Vie de la Vierge Marie.

L'appréciation objective des visions d'A.C. Emmerich est délicate. Clemens Brentano et, à sa suite, K.E. Schmöger, Th. Wegener, J. Niessen et d'autres, les considèrent sans hésiter comme d'authentiques révélations surnaturelles privées, en raison même des précisions topographiques qui semblaient alors ne pouvoir être connues autrement. En revanche, d'autres [P. P. Riegler L. Richen et M. Meinertz, et plus récemment Jean Aulagnier dans une annexe à Maria Valtorta, qui es-tu ? - éditions Résiac 1992, pages 157 et suivantes] y ont signalé des inexactitudes.

L'étude des sources a permis de déceler de nombreux emprunts. Christian Brentano a consigné le fait dans ses notes au Journal de son frère. Clemens a avoué l'influence des écrits de Martin de Cochem dans La douloureuse Passion. Les travaux de L. Stahl (1909), de H. Cardauns (1916) et de W. Hümpfner, l'ont montré sans équivoque possible.

En 1927, la congrégation des Rites, prenant pour base les travaux de W. Hümpfner, renonçait à son tour à considérer les notes et la rédaction de Brentano comme des écrits d'A.-C. Emmerich et à l'en rendre responsable.
Dernière modification par chartreux le lun. 13 avr. 2020 19:52, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3347
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: La douloureuse Passion de Notre Seigneur Jésus Christ d'après les méditations d'Anne-Catherine Emmerich

#5 Message par Abbé Zins » lun. 13 avr. 2020 18:59

Visiteur a écrit :
dim. 12 avr. 2020 19:24
Y a-t-il eu un jugement de l'Église sur cette oeuvre ?
Oh que voici une belle et importante question pour le Saint Jour de Pâques !

Il est vrai que certains semblent ne pas savoir ce que sont les Jours Saints, puisqu’ils y publient sur des sujets n’ayant rien avoir avec, et même sur des turpitudes que ce n’est pas alors le moment adéquat de signaler, et que, si le sujet du livre qui semble vous passionner était bien traité, il y aurait été davantage à sa place.


- Y a-t-il eu un jugement de l'Église sur cette oeuvre ?

- Pas directement à ma connaissance. Pas non plus au sujet des fables sur “la lampe de Saladin”.

Autrement dit, vous demandez quelques points sur les i.

N’avez-vous pas lu les Saints Evangiles ? Pas même le passage cité au 2e Dimanche après l’Epiphanie sur les noces de Cana ?

où l’Esprit-Saint nous révèle par Saint Jean (2,11) que tel fut le premier miracle de Jésus.

Et vous ne voyez pas d’inconvénient que cet ouvrage reprenne les fables apocryphes écartées depuis l’origine par l’Eglise présentant l’Enfant-Jésus s’amusant à faire des prodiges et miracles ?

Ou qu’il y soit prétendu que le fils de la veuve de Naïm n’était pas vraiment mort, son âme n’ayant pas quitté son corps ?

Ou que soit attribué à de soi-disant paroles de Jésus que les morts pouvaient recevoir la grâce du baptême par la prière, comme le prétendent aussi les Mormons ?

Qu’il y soit prétendu que Melchisédech (nom symbolique : Melchi = roi ; Sedech : de la paix), roi de Salem (la future Jérusalem ; Salem, revenant à Shalom, paix) était un Ange, alors que les Pères enseignent qu’il s’agissait de Sem, le fils aîné de Noé ?

Vous faut-il d’autres exemples ? L’Esprit-Saint se contredirait-Il ?

Répondre

Revenir à « Actualité et thèmes secondaires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités