LE MALHEUR DU MONDE, par Henri-Marie Boudon, grand archidiacre d'Évreux

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 875
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43

Re: LE MALHEUR DU MONDE, par Henri-Marie Boudon, grand archidiacre d'Évreux

#11 Message par InHocSignoVinces » dim. 22 sept. 2019 12:08

CHAPITRE III. Le malheur du monde dans ses ténèbres.


Malheur sur malheur au monde dans ses
ténèbres; car non-seulement il est aveugle,
et il ne connaît pas son aveuglement, mais
il s'imagine avoir beaucoup de lumière. Les
mondains marchent dans les ténèbres, mais
dit le Saint-Esprit par le Psalmiste, ils n'en
connaissent rien, et ne le comprennent pas :

au moins les aveugles du corps le savent
bien ;
s'ils pouvaient recouvrer la vue par
quelques remèdes, ils n'oublieraient rien
pour s'en servir:
ils croient à ceux qui ont
de bons yeux, qui leur enseignent le chemin
qu'ils doivent tenir: ils les en remercient:

mais les mondains dans leur aveuglement,
s'imaginant bien voir, méprisent ce qu'on
leur dit, et ils rejettent la lumière qui leur
est présentée.
La lumière est venue au
monde,
dit le saint évangéliste (Joan. III,
19) ; et les hommes ont mieux aimé les ténèbres
que la lumière.
De cette manière , pour
me servir des termes de l'Ecriture ( Job, v,
IV; Deut. xxvin, 29), ils ont tâtonné le mur
en plein midi, comme font les aveugles
corporels pour se conduire; et au milieu
des plus beaux jours de la grâce ils sont
demeurés ensevelis dans l'ombre de la
mort.



Ils regardent même ceux qui sont divinement
éclairés, comme des idiots. C'est pour
cela qu'ils diront après leur mort, comme
nous l'apprend le Saint-Esprit : Insensés que
nous sommes, nous croyions que leur vie fût
une folie, et que leur fin dût être sans honneur;
mais voyez comme ils ont été mis au
nombre des enfants de Dieu, et que leur partage
est entre les saints.
(Sap. V, 4-6. ) En
effet, mes frères, s'écrie le grand Apôtre,
considérez ceux que Dieu a appelés parmi
vous, il n'y en a pas beaucoup de sages selon
la chair; mais Dieu a choisi ceux qui semblent
sans esprit dans le monde, afin de confondre
les sages ; et ce qui semble folie en
Dieu est plus sage que les hommes, et ce qui
semble faiblesse en Dieu est plus puissant
que les hommes.
(I Cor., 1, 27 et seq.)


A SUIVRE...
Image

Répondre

Revenir à « Actualité et thèmes secondaires »