INSTRUCTION SUR LA DANSE, par l'abbé Hulot

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 877
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43

Re: INSTRUCTION SUR LA DANSE, par l'abbé Hulot

#21 Message par InHocSignoVinces » lun. 08 juil. 2019 17:33

N'aimez point le monde, dit St.-Jean,
ni ce qui est dans le monde. Si quelqu'un aime
le monde, l'amour du père n'est point en lui ;
car tout ce qui est dans le inonde, est ou conçupiscence
de la chair , ou concupiscence des yeux , ou orgueil de la vie ,
ce qui ne vient point du père , mais du monde.


Si la concupiscence ne vient
point de Dieu ,
tout ce qui la fait naître,
tout ce qui la fortifie
n'est point de Dieu ,
mais du monde. Or , rien n'est plus
propre à faire naître et à fortifier la
concupiscence que les danses lascives
auxquelles on se livre aujourd'hui.
Les
danses ne viennent donc point de Dieu ?
elles viennent donc du monde, qui ne
pouvoit inventer un divertissement plus
dangereux ni plus propre à séduire et à
perdre les ames.
Ceux qui se livrent
passionnément à ce divertissement, n'appartiennent
point à Jesus-Christ ,
dont les maximes sont
contraires à celles du monde, dont toute la
morale est une condamnation manifeste de la danse.


À SUIVRE...
Image

N'aimez point le monde, dit St.-Jean,
ni ce qui est dans le monde. Si quelqu'un aime
le monde, l'amour du père n'est point en lui ;
car tout ce qui est dans le inonde, est ou conçupiscence
de la chair , ou concupiscence des yeux , ou orgueil de la vie ,
ce qui ne vient point du père , mais du monde.

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 877
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43

Re: INSTRUCTION SUR LA DANSE, par l'abbé Hulot

#22 Message par InHocSignoVinces » jeu. 11 juil. 2019 19:41

Fuyons la danse comme l'écueil de la
chasteté !
Dieu a permis que plusieurs
forts y échouassent, pour apprendre aux
foibles
que le plus sûr moyen d'éviter le
mal , est d'en éviter les occasions.
Nous
ne sommes pas plus saints que David ,
plus sages que Salomon , plus forts que
Samson ; on sait combien les occasions
où ils se sont trouvés leur ont été funestes.
La vue de Bethsabée, femme d'Urie, a
fait tomber David dans l'adultère ; la trop
grande complaisance de Samson pour
Dalila lui fit perdre ses forces, et le fit
tomber au pouvoir de ses ennemis ; les
femmes étrangères que Salomon aima,
corrompirent son coeur et le firent tomber
dans l'idolâtrie.
Qui ne doit point trembler
à la vue de ces exemples effrayants (a)? Si
votre oeil droit et votre main droite
vous scandalisent ,
dit Jesus - Christ ,
arrachez cet oeil , coupez cette main,
et jetez-les loin de vous.
Il est évident
que Jesus-Christ , en désignant la main
droite et l'oeil droit,
a voulu nous faire
comprendre qu'on doit le sacrifice de ce
qu'on a de plus cher et de plus précieux
pour se préserver du péché.
En
ajoutant qu'on doit jeter cette main et
cet oeil loin de soi, il nous fait entendre
que nous ne saurions mettre une trop
grande distance entre nous et ce qui peut
nous porter au péché,
qui est le plus
grand de tous les maux.


Comme la retenue dans les paroles ,
dans les regards et dans les manières est le
seul rempart de la chasteté ,
un chrétien ,
qui est jaloux de conserver cette précieuse
vertu , doit donc s'interdire les bals et les
danses où il lui est impossible de garder cette
retenue.



(a) Marc. 9.

À SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 877
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43

Re: INSTRUCTION SUR LA DANSE, par l'abbé Hulot

#23 Message par InHocSignoVinces » mar. 13 août 2019 18:09

Je sais que les partisans de la danse ont
coutume de se prévaloir de l'exemple de
David qui dansa devant l'arche du Seigneur.
Mais David ne dansa point par
amour de la volupté ,
dit St.-Ambroise ,
mais par esprit de religion , non point pour
fortifier ses passions ,
mais pour donner
plus d'éclat et de publicité à l'amour et à
la reconnaissance dont il étoit pénétré pour
son Dieu , qui mettoit , en ce moment,
le comble à ses voeux ;
non point pour se
faire admirer des spectateurs,
mais pour
s'humilier et s'abaisser devant Dieu, devant
qui tout doit s'anéantir et disparaître.
Peut-on
comparer les danses d'aujourd'hui avec
l'action humble de David ?
Va-t-on aux
danses pour s'humilier devant le Seigneur,
pour rendre hommage à, sa grandeur et
à sa majesté , pour lui témoigner sa reconnoissance
pour tous les bienfaits qu'on tient
de sa libéralité ? Y chante-t-on de saints
cantiques qui élèvent l'ame ?
N'y entend-
on pas au contraire des airs lubriques , de
chansons licencieuses qui la plongent dans
la boue du péché, et qui lui inspirent l'amour
des créatures ? Les hommes ne s'y
trouvent-ils pas avec les femmes ? Ne s'y
permet-on point des embrassemens lascifs,
des discours dissolus, des libertés indécentes ?

C'est donc se faire illusion que de
prétendre autoriser des danses où l'on ne
pense nullement à Dieu , par l'exemple de
David, dont la danse n'exprimoit que les
sentiments de la plus vive religion.



À SUIVRE...
Image

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 877
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43

Re: INSTRUCTION SUR LA DANSE, par l'abbé Hulot

#24 Message par InHocSignoVinces » lun. 09 sept. 2019 12:21

CHAPITRE III. - Les Danses condamnées par les Saints
Pères et les Docteurs de l'Eglise.



Les Saints Pères qui ont été chacun dans
leur temps les organes de l'Eglise, ont parlé
avec force contre les danses.
Les jeunes filles
qui recherchent la danse,
dit St.-Basile,
oublient la crainte de Dieu , méprisent les
feux de l'enfer : loin de s'occuper, dans la
retraite , du jour terrible où les cieux s'ouvriront,
et où le juge souverain des vivants
et des morts descendra , pour rendre à
chacun selon ses oeuvres; loin de s'appliquer
à purifier leurs coeurs de toute mauvaise
pensée, et effacer, par leurs larmes, les péchés
quelles ont commis, elles secouent le
joug du Seigneur, elles foulent aux pieds
sa loi sainte , elles ôtent de dessus leurs têtes
le voile dont la décence exige qu'elles soient
toujours couvertes; elles s'exposent, sans
pudeur , aux yeux des hommes; elles ont
elles-mêmes un regard hardi , se livrent à
des ris immodérés et à des mouvements qui
ne conviennent ni à leur âge ni à leur sexe,
s'agitent comme des personnes qui sont
dans des transports de frénésie, et excitent
par là les passions des jeunes garçons pour
elles.
Soit qu'elles en aient l'intention ,
soit qu'elles ne l'aient pas,
elles n'en sont
pas moins coupables, parce que le mal
n'en existe pas moins.


A SUIVRE...

Image

"Les jeunes filles
qui recherchent la danse,
dit St.-Basile,
oublient la crainte de Dieu , méprisent les
feux de l'enfer : loin de s'occuper, dans la
retraite , du jour terrible où les cieux s'ouvriront,
et où le juge souverain des vivants
et des morts descendra , pour rendre à
chacun selon ses oeuvres; loin de s'appliquer
à purifier leurs coeurs de toute mauvaise
pensée, et effacer, par leurs larmes, les péchés
quelles ont commis, elles secouent le
joug du Seigneur, elles foulent aux pieds
sa loi sainte , elles ôtent de dessus leurs têtes
le voile dont la décence exige qu'elles soient
toujours couvertes; elles s'exposent, sans
pudeur , aux yeux des hommes; elles ont
elles-mêmes un regard hardi , se livrent à
des ris immodérés et à des mouvements qui
ne conviennent ni à leur âge ni à leur sexe,
s'agitent comme des personnes qui sont
dans des transports de frénésie, et excitent
par là les passions des jeunes garçons pour
elles".

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 877
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43

Re: INSTRUCTION SUR LA DANSE, par l'abbé Hulot

#25 Message par InHocSignoVinces » sam. 21 sept. 2019 10:51

C'est par la danse,
s'écrie St.-Jean Chrysostôme, que la fille
d'Hérodias surprit le coeur d'Hérode , qui
eut la folie de lui promettre, pour prix
de sa danse , tout ce qu'elle lui demanderoit ;
elle eut la cruauté de lui demander
la tête de St.- Jean-Baptiste. C'est le diable,
dit encore le même Père, qui la fit danser
avec tant de graces (a) et qui fit tomber
Hérode dans ses pièges ; car il se trouve
par-tout où il y a des danses ; ce sont
les jeux où il se plaît davantage, et où
il éprouve la plus grande facilité à perdre
les ames. Si les danses d'aujourd'hui ne
causent pas la mort de St.- Jean-Baptiste,
comme la danse de la fille d'Hérodias,
elles causent une mort bien plus funeste
aux membres de Jesus-Christ. Ceux qui
dansent maintenant, ne demandent pas
qu'on leur apporte, dans un plat, la tête
du St. Précurseur, mais ils demandent,
pour le démon , les ames de ceux qui
sont présents. Si la fille d'Hérodias ne se
trouve pas aux danses d'aujourd'hui, le
démon qui dansa alors, en quelque sorte,
en elle , les anime , et entraîne captives
les ames qu'il y rencontre.


A SUIVRE...

a) Homil. 48, in Math.

Répondre

Revenir à « Actualité et thèmes secondaires »