Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2919
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

#11 Message par Abbé Zins » lun. 28 oct. 2019 18:14

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 49 (Décembre 1996)


E D I T O R I A L



Quinzième Centenaire du Baptême de Clovis et des Francs
et de la naissance de la Catholique France Fille Aînée de l'Eglise




Stérilité volontaire et perte de virilité de jouisseurs à courte vue :



« Rome, disait un solitaire (S. Grégoire le Grand, Vie de S. Benoît), ne sera pas détruite par les barbares, mais elle séchera sur pied....

S'ils furent choisis par la Providence pour mettre fin à l'Empire, c'est parce qu'ils se trouvaient être ses voisins au moment où s'ouvrit la crise mortelle qui l'emporta.

Toute l'explication de cette grande catastrophe doit être cherchée de ce côté du Rhin.

Rome n'a succombé sous les coups des Germains qu'après qu'elle fut devenue assez faible pour succomber devant n'importe quel peuple étranger....

S'ils restèrent barbares, c'est parce que l'Empire manqua à sa tâche, c'est parce que Rome n'avait plus dans son sein la vertu et la vigueur morales qui sont nécessaires pour assimiler les peuples.

Ce fut là l'irréparable malheur de la civilisation antique. Elle fut détruite par les premiers barbares dont elle négligea de faire l'éducation.»



Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2919
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

#12 Message par Abbé Zins » mar. 29 oct. 2019 19:43

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 49 (Décembre 1996)


E D I T O R I A L



Quinzième Centenaire du Baptême de Clovis et des Francs
et de la naissance de la Catholique France Fille Aînée de l'Eglise




Stérilité volontaire et perte de virilité de jouisseurs à courte vue :



« Ainsi, c'est bien manifeste, les Francs et les autres peuples germaniques ne devinrent un vrai danger pour le peuple romain que le jour où il sentit se ralentir dans son sein la circulation de la vie.

Il s'aperçut alors de la supériorité de leurs qualités militaires et autres, mais lui-même avait perdu les siennes, qui avaient fait de lui le dominateur du monde.

Le courage fou des barbares en face du danger n'eût pas fait trembler les soldats qui avaient combattu contre Pyrrhus ou Annibal, et leur simplicité de moeurs n'aurait pas été un objet de surprise pour les armées de Fabicius ou de Curius Denatus.

Quant à leur nombre, il n'eût rien eu de particulièrement alarmant pour les hommes qui menaient les colonies de la République prendre possession du sol de l'Italie et des provinces.

Mais lorsque les Romains amollis par les jouissances de la vie civile eurent vu leur nombre diminuer en même temps que leur valeur, alors les qualités qui leur avaient longtemps été communes avec les Germains leur apparurent chez ceux-ci comme l'apanage exclusif de la barbarie.

Elles le furent en effet, mais de par l'histoire et non en vertu des lois de la nature.»



Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2919
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

#13 Message par Abbé Zins » mer. 30 oct. 2019 20:07

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 49 (Décembre 1996)


E D I T O R I A L



Quinzième Centenaire du Baptême de Clovis et des Francs
et de la naissance de la Catholique France Fille Aînée de l'Eglise




Stérilité volontaire et perte de virilité de jouisseurs à courte vue :



« Ce qu'une civilisation corrompue avait fait perdre aux uns, une barbarie robuste l'avait conservé aux autres.


Si les Francs manquèrent de gladiateurs, de cochers, d'histrions et de courtisanes, c'est parce qu'ils étaient jeunes et pauvres, nullement parce qu'ils étaient germains.

Ils avaient les vertus de leur état social, et s'ils en acquirent de nouvelles par la suite, ils les durent à l'Evangile et non à leur race.


On put voir alors, par un exemple à jamais mémorable, à quel point les qualités morales pèsent plus dans la destinée des peuples que les supériorités intellectuelles.»



Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2919
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

#14 Message par Abbé Zins » jeu. 31 oct. 2019 16:18

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 49 (Décembre 1996)


E D I T O R I A L



Quinzième Centenaire du Baptême de Clovis et des Francs
et de la naissance de la Catholique France Fille Aînée de l'Eglise




Stérilité volontaire et perte de virilité de jouisseurs à courte vue :



« Arrivé au maximum de civilisation dont était capable la société antique, riche, lettré, policé,

jouissant d'une organisation politique et administrative sans pareille,

disposant des ressources incalculables d'un Etat qui était l'héritier des siècles,

le monde romain devint la proie lamentable de barbares grossiers,

pour lesquels les grands mots de patrie et de civilisation n'avaient pas de sens,

et dont tout stratégiste pouvait se flatter d'avoir raison sur un champ de bataille, avec une armée disciplinée....»



Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2919
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

#15 Message par Abbé Zins » lun. 04 nov. 2019 19:48

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 49 (Décembre 1996)


E D I T O R I A L



Quinzième Centenaire du Baptême de Clovis et des Francs
et de la naissance de la Catholique France Fille Aînée de l'Eglise




Stérilité volontaire et perte de virilité de jouisseurs à courte vue :



« La discipline militaire est une force étonnante ; fille de la vertu, elle peut survivre longtemps à sa mère, et en présenter la vive image au point de faire illusion à des moralistes superficiels.

Nulle part, dans l'Antiquité, elle ne s'était affirmée avec plus d'énergie que dans les armées romaines...

Quelle merveille, aux yeux des barbares, qu'une armée romaine en marche, et quelle merveille que son camp !

Introduit dans ce sanctuaire du dieu des combats, le barbare était saisi du même frisson d'admiration qui le prenait dans les rues d'une grande ville.


Il faut voir la stupeur des rois alamans Macrien et Hariobaud, lorsque, conduits dans le campement romain pour y traiter la paix,

ils se trouvèrent au milieu des aigles et des enseignes, et qu'ils contemplèrent pour la première fois l'éclat des armes et la richesse des uniformes....»



Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2919
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

#16 Message par Abbé Zins » mar. 05 nov. 2019 20:32

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 49 (Décembre 1996)


E D I T O R I A L



Quinzième Centenaire du Baptême de Clovis et des Francs
et de la naissance de la Catholique France Fille Aînée de l'Eglise




Stérilité volontaire et perte de virilité de jouisseurs à courte vue :



« On se tromperait si l'on se figurait que la supériorité de l'armée romaine ne reposait que sur la savante cohésion de toutes ses parties : elle se retrouvait dans chacun de ses soldats.

Le plus chétif légionnaire, grâce à l'éducation reçue, l'emportait sur les géants des armées germaniques ; même dans les luttes corps à corps, il ne leur était pas inférieur.


Quant à la stratégie, qu'en connaissaient les Germains ? Prévoir l'imprévu, déjouer les ruses les plus savantes de l'ennemi, le surprendre lui-même, enlever ses chefs par quelque hardi coup de main, amener à l'heure voulue sur le champ de bataille les forces nécessaires pour décider le succès, c'était un art que les Romains possédaient seuls.


Les barbares finirent cependant par l'apprendre à leur école, et, à leur tour, ils en enseignèrent le secret à leurs compatriotes restés outre-Rhin....»



Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2919
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

#17 Message par Abbé Zins » mer. 06 nov. 2019 19:29

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 49 (Décembre 1996)


E D I T O R I A L



Quinzième Centenaire du Baptême de Clovis et des Francs
et de la naissance de la Catholique France Fille Aînée de l'Eglise




Stérilité volontaire et perte de virilité de jouisseurs à courte vue :



« La diplomatie enfin, cette stratégie des pouvoirs qui ont renoncé à la guerre, mettait dans la main de Rome tous les fils qui faisaient mouvoir les affaires humaines.

Par elle, l'Empire maintenait les barbares dans un état de division, leur suscitait des ennemis au moment le plus critique, pénétrait le secret de leurs projets pour les déjouer d'avance, renversait les chefs nationaux qui le gênaient et les remplaçait par des hommes à sa dévotion.

L'Empire a beaucoup recouru à ce moyen de gouvernement, et ses écrivains considéraient les divisions entre barbares comme une des garanties de la paix romaine....»



Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2919
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

#18 Message par Abbé Zins » jeu. 07 nov. 2019 19:05

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 49 (Décembre 1996)


E D I T O R I A L



Quinzième Centenaire du Baptême de Clovis et des Francs
et de la naissance de la Catholique France Fille Aînée de l'Eglise




Stérilité volontaire et perte de virilité de jouisseurs à courte vue :



« Mais ces barbares avaient la fougue, l'élan, l'enthousiasme, l'horreur du repos, le génie de la lutte et la passion de la gloire.

L'exubérance d'une jeunesse intacte bouillonnait dans ces rudes et forts tempéraments, ouverts avec avidité à toutes les jouissances de la vie, mais énervés par aucune.

Capables de tous les efforts pour conquérir le monde, comment n'eussent-ils pas fini par l'arracher à ceux qui n'étaient plus capables même de le garder ?

Comme on l'a déjà indiqué, l'ardente vitalité de ces natures se traduisait par une étonnante puissance de reproduction.

En face de la Gaule qui se mourait, épuisée comme le reste du monde romain, la Germanie était une fourmilière dont les noirs essaims se renouvelaient avec une persistance désespérante.

On avait beau les écraser dans des batailles meurtrières, en réduire d'innombrables multitudes en esclavage, promener le fer jusque dans leurs retraites les plus cachées ; ils reparaissaient dès le lendemain de leurs défaites, aussi nombreux et plus acharnés que jamais.

A plusieurs reprises nous voyons les empereurs, sur le point d'engager la lutte contre eux, s'effrayer de l'exiguïté de leur armée en regard de la multitude des ennemis. »



Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2919
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

#19 Message par Abbé Zins » ven. 08 nov. 2019 18:24

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 49 (Décembre 1996)


E D I T O R I A L



Quinzième Centenaire du Baptême de Clovis et des Francs
et de la naissance de la Catholique France Fille Aînée de l'Eglise




Stérilité volontaire et perte de virilité de jouisseurs à courte vue :



« En réalité, ils étaient nombreux parce que les Romains devenaient rares, et parce que la natalité chez eux suivait un cours régulier et continu.

Ils ne connaissaient pas, dit avec amertume un moraliste romain (Tacite, Germania 19), l'art de limiter le nombre des enfants ;

au contraire, ce nombre était pour les parents la richesse, pour la nation l'avenir.


Aussi, chaque fois qu'une génération succombait sur les champs de bataille, une autre surgissait derrière elle qui prenait sa place, comme le flot succède au flot dans une source intarissable.

Ni les misères nombreuses de leur genre de vie, ni les abondantes saignées que pratiquait la guerre, ni l'écoulement continu de leurs forces les plus jeunes vers l'Empire, ne parvenaient à entamer leur supériorité numérique sur les Romains, chez lesquels l'extinction progressive de la natalité était comme la plaie béante qui vidait les artères et le coeur.


Si, dans de pareilles conditions, l'Empire ne devint pas plus tôt la proie des barbares, cela tient à la supériorité qu'il retirait des énormes ressources emmagasinées par le travail des générations antérieures.

Il y avait là un capital qui, à la vérité, ne se renouvelait plus, mais qui, pendant longtemps encore, lui permit de vivre de son passé....»



Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2919
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

#20 Message par Abbé Zins » sam. 09 nov. 2019 18:15

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 49 (Décembre 1996)


E D I T O R I A L



Quinzième Centenaire du Baptême de Clovis et des Francs
et de la naissance de la Catholique France Fille Aînée de l'Eglise




Enfoncement définitif des défenses de l'Empire par les hordes barbares :



« La catastrophe.... éclata en 406.

Vers la fin de cette année, une avalanche de peuples germaniques, Alains, Vandales, Suèves, d'autres encore, roula dans la direction du Rhin...

Rien ne fut épargné, et ce qui restait de la culture romaine disparut dans la plus effroyable des tourmentes....

La stabilité de la civilisation romaine devait être grande pour qu'on en retrouve encore tant de restes après cette date néfaste de 406.

Du coup, le gouvernement des Gaules recula de Trèves à Arles, aussi loin que possible des barbares.

Rome n'essaya plus même de reconquérir la Gaule septentrionale....» (op. cit. p. 21-32, 50-56, 111s)



Répondre

Revenir à « Actualité et thèmes secondaires »