Débat Rama P. Coomaraswamy - Mère Teresa (1977)

Message
Auteur
chartreux
Messages : 1237
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Débat Rama P. Coomaraswamy - Mère Teresa (1977)

#261 Message par chartreux » mer. 01 janv. 2020 9:32

Rama Coomaraswamy traduit par le chartreux a écrit :

Cependant, le pentecôtisme trouve appui dans Vatican II.
Gaudium et Spes a écrit :
§32.1 : De même que Dieu a créé les hommes non pour vivre en solitaires, mais pour qu’ils s’unissent en société, de même il lui a plu aussi « de sanctifier et de sauver les hommes non pas isolément, hors de tout lien mutuel ; il a voulu au contraire en faire un peuple qui le connaîtrait selon la vérité et le servirait dans la sainteté ». Aussi, dès le début de l’histoire du salut, a-t-il choisi des hommes non seulement à titre individuel, mais en tant que membres d’une communauté.

§ 55 : Nous sommes donc les témoins de la naissance d’un nouvel humanisme ; l’homme s’y définit avant tout par la responsabilité qu’il assume envers ses frères et devant l’histoire.
ou encore :
Unitatis reintegratio, §3 a écrit : De même, chez nos frères séparés s’accomplissent beaucoup d’actions sacrées de la religion chrétienne qui, de manières différentes selon la situation diverse de chaque Église ou communauté, peuvent certainement produire effectivement la vie de grâce, et l’on doit reconnaître qu’elles donnent accès à la communion du salut.
(à suivre)

chartreux
Messages : 1237
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Débat Rama P. Coomaraswamy - Mère Teresa (1977)

#262 Message par chartreux » jeu. 02 janv. 2020 9:01

Rama Coomaraswamy traduit par le chartreux a écrit :

Le pentecôtisme peut donc à bon droit se dire un fruit mûr de la religion de l'Église "nouvelle" et "post-conciliaire". Il n'est donc pas surprenant qu'il ait été approuvé et béni par la hiérarchie et jusqu'au Pontife lui-même, qui les a reçus chaleureusement et les a gratifiés d'un discours officiel. Dans ce discours, à côté de vagues réserves il affirme :
Vous avez choisi en cette Année sainte la ville de Rome pour célébrer votre troisième Congrès international, chers fils et chères filles ; vous Nous avez demandé de vous rencontrer aujourd’hui et de vous adresser la parole : vous avez voulu montrer par là votre attachement à l’Église instituée par Jésus-Christ et à tout ce que représente pour vous ce Siège de Pierre. Ce souci de bien vous situer dans l’Église est un signe authentique de l’action de l’Esprit Saint.
(...)
Rien n’est plus nécessaire à un tel monde, de plus en plus sécularisé, que le témoignage de ce «renouveau spirituel», que Nous voyons le Saint-Esprit susciter aujourd’hui dans les régions et les milieux les plus divers. Les manifestations en sont variées : communion profonde des âmes, contact intime avec Dieu dans la fidélité aux engagements pris lors du baptême, dans une prière souvent communautaire, où chacun, s’exprimant librement, aide, soutient, nourrit la prière des autres
Il a aussi écrit aux dirigeants du mouvement :
Paul VI, Osservatore Romano, 11 octobre 1975 a écrit : Nous sommes très intéressés par ce que vous faites. Nous avons tant entendu parler de ce qui est en train de se développer parmi vous. Et nous nous en réjouissons.
Si certains doutent encore de l'intention de Paul VI, il suffira de rappeler que le cardinal Suenens a déclaré qu'il se couperait immédiatement de toute association avec le pentecôtisme si Paul VI le lui ordonnait ; il le ferait par obéissance. Une telle demande n'a jamais été faite.
(à suivre)

chartreux
Messages : 1237
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Débat Rama P. Coomaraswamy - Mère Teresa (1977)

#263 Message par chartreux » ven. 03 janv. 2020 11:03

Rama Coomaraswamy traduit par le chartreux a écrit :

À quelques exceptions près, le haut clergé a massivement soutenu le mouvement. Le cardinal Willebrands a écrit que "le rôle du renouveau charismatique est de rappeler au peuple de Dieu que nous appartenons tous à Jésus-Christ, que nous sommes baptisés en Lui - que nous avons reçu le don de l'Esprit." Le cardinal Suenens, dont nous venons de parler plus haut, a écrit un ouvrage intitulé "Une nouvelle pentecôte" qui soutient le mouvement et ses idées, ouvertement et à fond. Aux États-Unis, la conférence nationale des évêques catholiques (la section Comittee on Doctrine) a soutenu le mouvement aussi, et tout en exprimant "quelques réserves", a déclaré qu'"à ce stade il ne faut pas le comprimer, il faut le laisser se développer". Six des sept cardinaux américains ont répondu favorablement au mouvement. Le cardinal Dearden de Détroit et le cardinal Krol de Philadelphie (comme le Pape lui-même d'ailleurs) ont célébré des liturgies pentecôtistes spéciales dans leurs cathédrales. Beaucoup d'évêques sont ouvertement pentecôtistes, et on estime que la moitié du bas-clergé se dit pentecôtiste. Ce qui est peut-être plus grave, c'est que beaucoup de pentecôtistes se considèrent maintenant comme des directeurs spirituels. Comme à notre époque les évêques laissent à peu près n'importe qui s'impliquer dans le "ministère" (il suffit de demander), cela a permis au pentecôtisme de pénétrer jusqu'au centre du peu de maisons contemplatives qui restent encore dans la nouvelle Église. [Note de Rama C. : les affirmations de ce paragraphes sont extraites de The Spirit and the Church, op. cit.]
(à suivre)

chartreux
Messages : 1237
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Débat Rama P. Coomaraswamy - Mère Teresa (1977)

#264 Message par chartreux » sam. 04 janv. 2020 9:33

Rama Coomaraswamy traduit par le chartreux a écrit :
Peu de voix se sont élevées pour protester. L'archevêque Robert J. Dwyer a affirmé qu'il considère le pentecôtisme comme "une des tendances les plus dangereuses dans l'Église d'aujourd'hui : elle est proche spirituellement d'autres mouvements subversifs, qui mettent en danger l'unité de l'Église et le salut d'innombrables âmes" ; mais chacun sait ce qu'il est advenu de sa fameuse lettre au Pape. Les avertissements de ceux qui ont quitté le mouvement sont ignorés de la même façon. Le Dr. Josephine Ford, ex-dirigeante du mouvement, explique qu'elle l'a quitté par ce qu'elle y a vécu un excès d'"arrogance spirituelle", un "sectarisme protestant" [Note de Rama C. : George Toole, op. cit.]. Le Dr. William Story, celui qui a "apporté l'Esprit" au groupe initial des trente de l'Université Duquesne, est parti aussi et nous prévient que le mouvement contient des "erreurs très-graves", des "erreurs théologiques", et une position "incompatible avec la tradition catholique authentique." Malgré tout cela, le mouvement continue sa marche ascendante, et ses idées ne cessent de se répandre, officiellement ou officieusement.

Ainsi les barrières ont été abattues et il y a des brèches dans la forteresse. On peut dire comme S. John Fisher à son époque, que "la place forte est livrée par ceux-là-même qui avaient pour rôle de la défendre". Les étendards de l'ennemi ont étés déployés sur ses murs ; et qu'y a-t-il d'écrit sur ces étendards ? Des expressions comme "renouveau", "église authentique", "religion dynamique", "expérience de l'Esprit", "charismes accessibles à tous", "deuxième pentecôte" (la première ne suffit pas ?), "ouverture" et "communauté".
(à suivre)

chartreux
Messages : 1237
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Débat Rama P. Coomaraswamy - Mère Teresa (1977)

#265 Message par chartreux » lun. 06 janv. 2020 11:53

Rama Coomaraswamy traduit par le chartreux a écrit :
Alors certes, le Saint-Esprit souffle où il veut, mais il ne laisse pas après lui une odeur de flatulence ou de soufre bouillant. Il souffle quand il veut depuis toujours, mais il est toujours le même. Il n'est pas nouveau, et ne s'adaptera probablement pas aux manières aberrantes de l'homme moderne. Quoi qu'il en soit de cette religion évangélique "nouvelle", une chose est claire - elle n'est PAS CATHOLIQUE. Aucun Catholique ne peut soutenir que le Saint-Esprit vient ou est activé par des sources hors de l'Église. Aucun Catholique ne peut se soumettre à des rites qui ne sont pas d'origine ecclésiastique, c'est-à-dire apostolique en dernière analyse. Aucun Catholique ne peut se permettre la bouffonnerie de la glossolalie ...
(à suivre)

chartreux
Messages : 1237
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Débat Rama P. Coomaraswamy - Mère Teresa (1977)

#266 Message par chartreux » mar. 07 janv. 2020 11:46

Rama Coomaraswamy traduit par le chartreux a écrit :

Aucun Catholique ne peut admettre que la foi est purement "expérimentale" et sans fondement doctrinal. Aucun Catholique ne peut soutenir que le salut n'est pas une affaire purement individuelle. Aucune Catholique ne peut participer à une adoration en commun avec des non-Catholiques (le Christ et les Apôtres ne nous-ont ils pas dit comment il fallait adorer ?) et enfin, aucun pentecôtiste ne peut nier que chacun de ces points est exigé de tous les membres de cette nouvelle secte. Si notre hiérarchie ne voit aucun mal dans tout cela, alors ils ne sont tout simplement pas catholiques ! En ce qui concerne les born-again, les nés-une-deuxième-fois, les Catholiques sont déjà nés une deuxième fois à leur baptême, dans le sein de la Sainte Mère l'Église. Nous autres Catholiques, nous devrions nous souvenir des paroles de Saint Augustin :
S. Augustin, Lettre 185, Traité sur S. Jean a écrit : Seule l'Église est le Corps du Christ, dont Il est la Tête et le Sauveur. En dehors de ce corps, le Saint-Esprit ne vivifie personne. Ceux qui sont hors de l'Église n'ont pas le Saint-Esprit : que celui qui veut avoir le Saint-Esprit soit vigilant à ne jamais tomber en dehors de l'Église.
(à suivre)

chartreux
Messages : 1237
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Débat Rama P. Coomaraswamy - Mère Teresa (1977)

#267 Message par chartreux » mer. 08 janv. 2020 11:40

Rama Coomaraswamy traduit par le chartreux a écrit :

ÉPILOGUE (NOVEMBRE 2001)

Quand je relis toute cette matière pour éventuellement publier l'ensemble, je remarque plusieurs choses. D'abord, le texte est remarquablement bon pour quelque chose qui a été écrit il y a une trentaine d'années, et il y a peu de choses dedans que je changerais si c'était à refaire. Mais surtout, il apparaît avec encore plus d'évidence aujourd'hui que ce n'est pas un débat où une partie a perdu et l'autre a gagné, mais plutôt que moi et mon adversaire avions des points de vue complètement différents et presque sans points de contact. Chacun a presenté sa défense de son interprétation du catholicisme, et il y a eu un "dialogue" entre deux visions très différentes. Sont donc impliquées deux religions très différentes, avec des croyances différentes, des rituels différents, des codes de bienséance différents. Les deux esprits ne se sont pas rencontrés, et ne pouvaient pas le faire. Rien ne m'a autant convaincu que le catholicisme traditionnel (je dis traditionnel par ce que je ne trouve pas d'autre terme qui exprime mieux ma pensée) et le catholicisme post-conciliaire sont deux religions complètement différentes.
(à suivre)

chartreux
Messages : 1237
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Débat Rama P. Coomaraswamy - Mère Teresa (1977)

#268 Message par chartreux » jeu. 09 janv. 2020 13:53

Rama Coomaraswamy traduit par le chartreux a écrit :
Je doute fort que Mère Teresa ait vraiment lu toute cette correspondance même si bien sûr elle reste responsable du choix de son représentant. Certes elle m'avait interdit de publier le débat sous peine de mettre fin à notre amitié, mais je crois que ce véto venait de son correspondant plutôt que d'elle-même. Maintenant qu'elle est décédée - paix à son âme - j'estime avoir le droit de publier ces pièces, sans la moindre intention d'attaquer sa personne, mais pour permettre au grand public de prendre connaissance des arguments des deux côtés.

D'un autre côté, je ne pense pas que beaucoup de Catholiques feront l'effort de lire ce texte. La plupart des Catholiques d'aujourd'hui ne se soucient pas du tout de comprendre tous ces problèmes et sont très satisfaits du minimalisme facile et agréable de la nouvelle religion. Mais ce débat peut intéresser tous ceux qui cherchent à savoir pourquoi le catholicisme a perdu une partie de sa puissance et de son intérêt, et intéresser aussi tous ceux qui sont hors de la Foi et qui cherchent la Vérité. Il ne faut pas oublier cependant que tout ce qui a été discuté dans le débat n'est pour ainsi dire que l'écorce de la religion, qui protège le noyau qui est le Cœur du Christ. C'est le Christ qui nous a donné la "forme" et les moyens de respecter cette "forme" ("si vous m'aimez, vous garderez mes commandements"), pour entrer dans le centre du centre et pouvoir dire ensuite comme S. Paul, la grâce de Dieu aidant, "Ce n'est pas moi qui vis mais le Christ en moi."

FIN


Répondre

Revenir à « Doctrine et débats sur les principes »