Débat Rama P. Coomaraswamy - Mère Teresa (1977)

Répondre
Message
Auteur
chartreux
Messages : 1075
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Débat Rama P. Coomaraswamy - Mère Teresa (1977)

#1 Message par chartreux » sam. 13 avr. 2019 12:16

Ci-dessous la traduction du débat par correspondance entre Rama P. Coomaraswamy et Mère Teresa sur le Novus Ordo Missae et sur Vatican II. Ce débat comporte un certain nombre de pièces annexes. Parmi ces pièces annexes, je ne remettrai pas ici des textes qui sont facilement accessibles en ligne (comme le "Bref examen" d'Ottaviani, le catéchisme du concile de Trente, etc). Dans cette traduction je préfère conserver certaines expressions quelque peu approximatives voires fausses (comme "Église post-conciliaire", "Église de toujours" etc) plutôt que de trahir la pensée de l'auteur. Citer n'est pas approuver, bien entendu.

chartreux
Messages : 1075
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Débat Rama P. Coomaraswamy - Mère Teresa (1977)

#2 Message par chartreux » sam. 13 avr. 2019 12:19

Table des matières a écrit :
1. Préface, par Rama C.

2. Introduction, par Rama C. (Pâques 1978)

3. Première lettre de Mère Teresa (24 janvier 1977)

4. Première lettre de Rama C. (dimanche de la Passion 1977)

5. Deuxième lettre de Mère Teresa (3 avril 1977)

6. Annexe à la deuxième lettre de Mère Teresa : article du p. O'Leary sur "la messe de Saint Pie V aujourd'hui"

7. Deuxième lettre de Rama C.

7.1. L'obéissance
7.2. La messe
7.3. Vatican II
7.4. La question de droit
7.5. Commentaires sur les citations de Paul VI par le p. O'Leary
7.6. Points secondaires
7.7. Conclusion

8. Troisième lettre de Mère Teresa (12 déc. 1977)

9. Troisième lettre de Rama C.

10. Annexes à la troisième lettre de Rama C. :

11.1. Article "Les ventriloques" de Patrick Henry Omlor (24 février 1970)

11.2. Lettre de l'abbé Howard L. Morrisson à la revue The Wanderer (16 juin 1977)

11.3. Article de Rama C. sur le pentecôtisme

12. Commentaire rétrospectif de Rama C. sur le débat (2001)
Dernière modification par chartreux le sam. 10 août 2019 14:52, modifié 13 fois.

chartreux
Messages : 1075
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Débat Rama P. Coomaraswamy - Mère Teresa (1977)

#3 Message par chartreux » sam. 13 avr. 2019 12:23

Rama Coomaraswamy traduit par le chartreux a écrit : Préface

Cette correspondance qui date d'il y a environ 20 ans consiste en un débat entre moi et Mère Teresa. Il y avait entre nous une amitié profonde qui est née dans les années cinquante, quand nous nous sommes rencontrés en Inde : j'ai eu le privilège de travailler avec elle à Calcutta. J'avais par la suite exercé mon métier de docteur et de chirurgien à son service et à celui des religieuses sous son autorité ; je l'ai même opérée une fois. Elle avait accepté dans son ordre religieux ma petite fille leucémique et condamnée de 8 ans. Et mon épouse qui est avocate s'était faite son conseil aux États-Unis pendant plusieurs années.

Mère Teresa me reprochait de ne pas suivre le pape et de ne pas vouloir participer aux nouveaux rites. C'est sa première lettre où elle m'accusait de "tourner le dos à Jésus" qui a déclenché cette correspondance. Elle a vite admis qu'elle était mal préparée à discuter de ces sujets avec moi, et m'a dit qu'elle trouverait quelqu'un à Rome qui m'expliquerait convenablement les choses. Nous étions d'accord au début que la discussion devait être publiée. Si j'avais tort et qu'on le démontrait, la preuve serait très utile à beaucoup de catholiques perturbés par ces problèmes, dans le monde entier. Si j'avais raison en revanche, la publication du débat servirait certainement la cause de vérité. Mais quand le débat a été terminé, Mère Teresa m'a dit qu'elle ne voulait pas que ça soit publié, et a même précisé que si je passais outre sa volonté, cela mettrait fin à notre amitié. J'ai respecté son souhait aussi longtemps qu'elle était vivante. Mais maintenant qu'elle s'en est allée à un monde meilleur, je ne suis plus tenu par cette contrainte.
(à suivre)

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 846
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43

Re: Débat Rama P. Coomaraswamy - Mère Teresa (1977)

#4 Message par InHocSignoVinces » sam. 13 avr. 2019 19:48

¡Excelente iniciativa, hermano Chartreux!

Estoy expectante por leer la continuación. Este debate entre el Dr. Coomaraswamy y Teresa de Calcuta promete ser muy interesante y revelador acerca de las posiciones insostenibles e inconsistentes de esa mujer respecto a su propia actitud hacia el infame Vaticano 2 y el blasfemo Novus Ordo Missae, así como su apoyo a herejes notorios como Montini-P6 y Wojtyla-JP2.

¡Gracias! Merci beaucoup !

chartreux
Messages : 1075
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Débat Rama P. Coomaraswamy - Mère Teresa (1977)

#5 Message par chartreux » lun. 15 avr. 2019 13:31

Rama Coomaraswamy traduit par le chartreux a écrit : Quand je débattais, je ne savais pas qui était la personne qui débattait avec moi par Mère Teresa interposée - et plus tard elle m'a appris que c'était le cardinal Knox [NOTE de Rama C. : à cette époque chef de la Congrégation Sacrée pour le sacrements et l'Adoration divine. Le père Keane, prêtre traditionaliste, m'a informé que sur son lit de mort, ce cardinal Knox a demandé à recevoir l'extrême-onction suivant le rite traditionnel]. Je ne pense pas que le cardinal ait personnellement participé à la discussion, bien sûr. Il a très probablement chargé l'un de ses théologiens de le faire. Encore une fois je ne connais pas l'identité de cette personne. Mais peu importe, par ce que de toute évidence cette personne représentait le cardinal, qui lui-même représentait Mère Teresa et l'Église - ou plutôt, devrais-je dire, la nouvelle "Église".

Rien n'a été changé à cette correspondance originale ni à l'introduction. Aujourd'hui, vingt ans après, si ce débat était à refaire je choisirais des arguments différents, ou tout au moins je les utiliserais différemment. Mais quand je relis le texte je vois peu de choses à rectifier. Je voudrais insister que mon intention n'est en aucune façon d'attaquer la personne de Mère Teresa, pour qui j'ai beaucoup de respect et d'amitié. C'est avant tout une étape de mon parcours pour être et rester catholique. C'est donc aussi une sorte de document historique pour ceux que le sujet intéresse. C'est enfin l'un des rares cas où la nouvelle Église a sérieusement tenté de répondre aux critiques si souvent faites par ceux qu'on appelle "catholiques traditionalistes".
(à suivre)

chartreux
Messages : 1075
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Débat Rama P. Coomaraswamy - Mère Teresa (1977)

#6 Message par chartreux » mar. 16 avr. 2019 11:11

INTRODUCTION (écrite en 1978)
Rama Coomaraswamy traduit par le chartreux a écrit : En rendant publique cette correspondance, mon intention est de donner au lecteur un résumé des différences qui séparent l'Église traditionnelle - l"Église de toujours", de ce qui est appelé par ses adhérents la "Nouvelle Église" ou encore "Église post-conciliaire". Les deux disent bien sûr qu'il n'y a qu'une seule Église Une, Catholique et Apostolique et affirment que c'est leur Église qui est la bonne. Il n'y a logiquement que quelques réponses possibles. Soit la Nouvelle Église n'est pas essentiellement différente de l'Église traditionnelle, et alors tout le débat n'est qu'une "montagne d'un rien", ou bien elles sont notablement différentes, et l'une des deux doit être déclarée schismatique ou hérétique. La présente correspondance cherche la réponse à cette dernière question et pour ma part j'en ai conclu que la différence est bien réelle et de taille. J'en conclus aussi que puisque l'Église traditionnelle n'a pas changé et peut prouver son unité et sa catholicité en matière doctrinale et liturgique en remontant jusqu'aux temps apostoliques, c'est à la nouvelle Église post-conciliaire de se dire schismatique.

Il ne faut jamais prendre un débat pour une attaque personnelle. J'ai connu Mère Teresa pendant plus de 25 ans - et nous n'avons certes pas eu des différends doctrinaux tout de suite. Je professe le plus grand respect pour sa personne et son oeuvre. J'ai eu le privilège de travailler sous sa direction à Calcutta peu après l'ouverture de sa première maison "pour les morts et les mourants" près du temple de Kalighat. À ce jour je continue de soutenir son oeuvre pour les pauvres d'Inde et du Bronx. Mais mon respect ne m'empêche pas de ne pas être d'accord avec sa position théologique. Mère Teresa accepte (à grand regret, d'après ce que je crois deviner) les nouveaux rites de la Nouvelle Église, et serait prête à donner sa vie pour tout ce que Vatican II enseigne. Elle considère l'obéissance au Pape actuel comme un élement extrêmement important de sa foi. Quand elle réalisa que je refusais de participer aux nouveaux rites et imposais à ma famille de ne pas abandonner l'Église telle qu'elle a toujours été, elle m'a écrit très sincèrement et avec beaucoup d'amitié pour me persuader de "ne pas tourner le dos à Jésus", suivant ses termes. C'est par cette lettre que toute cette correspondance a commencé.
(à suivre)

chartreux
Messages : 1075
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Débat Rama P. Coomaraswamy - Mère Teresa (1977)

#7 Message par chartreux » mer. 17 avr. 2019 12:18

Rama Coomaraswamy traduit par le chartreux a écrit : Certains trouveront sans doute que mon discours pèche par un certain excès de zèle, un côté "réactionnaire". J'en demande pardon au lecteur, et le prie de reconnaître qu'il est impossible de parler avec conviction sans en même temps être transporté par un certain enthousiasme. Je le prie également de comprendre que malgré mon aversion pour la théologie protestante, je ne veux nulle part attaquer aucun individu protestant en particulier. En un certain sens, dans cette correspondance mon but est moins de montrer que la théologie protestante est fausse (bien que ce soit là ma conviction bien évidemment) que de montrer que la Nouvelle Église est protestante. J'écris pour des catholiques, à la fois ceux qui veulent préserver leur tradition, et ceux qui se sentent escroqués, que la Nouvelle Église a fait devenir des modernistes sans qu'ils s'en rendent compte. Dans une telle situation, je n'ai pas besoin de démontrer la fausseté de la position protestante, cela a déja été fait par d'innombrables polémistes catholiques de talent. Mon seul objectif est de démontrer que la Nouvelle Église est à peine différente des sectes réformées qui se sont séparées de l'Église au seizième siècle. Je crois avoir très largement atteint ce but.

Tout comme Mère Teresa a confié sa contribution au débat à un théologien en qui elle avait foi, moi aussi j'ai demandé à des théologiens de vérifier l'exactitude de mes dires. Tout en leur exprimant ici ma dette et ma gratitude, je n'élude pas la responsabilité de ce que j'ai écrit. Si quiconque m'indique un endroit où je m'éloigne de l'enseignement de l'Église, je lui en serai très reconnaissant, car en tout ce que j'écris, je ne cherche pas à penser par moi-même (c'est tout un "processus" que je laisse aux "nouveaux" théologiens) mais à penser correctement. La théologie n'est pas une affaire de préferences personnelles, mais de vérité. Penser correctement dans le domaine doctrinal, c'est penser comme l'Église a toujours pensé. Telle est mon intention, et que Dieu me vienne en aide.

Personne ne peut nier que l'Église Catholique est en "crise" aujourd'hui. Je suis persuadé que la raison de cette crise est que l'Église "officielle" a abandonné à la fois les rites traditionnels et l'enseignement orthodoxe. Je prie très-assidument Dieu de permettre que ce débat contribue un tant soit peu à la compréhension et la résolution de cette crise.

Pâques 1978
(à suivre)

chartreux
Messages : 1075
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Débat Rama P. Coomaraswamy - Mère Teresa (1977)

#8 Message par chartreux » jeu. 18 avr. 2019 11:38

Première lettre de Mère Teresa
Mère Teresa traduite par le chartreux a écrit : Calcutta, le 24 janvier 1977

Mon cher Ram,

"Ne faites pas de mal à Jésus, il vous aime" - c'est ce que j'ai écrit à Mgr Lefebvre et ce que je t'écris à toi aussi.

Je ne comprends pas comment toi, qui connaît, aime et sert Jésus peut lui faire des choses comme ça. Je ne comprends pas pourquoi Mgr Lefebvre embête l'Église avec toutes ces difficultés qu'il va chercher. Si S. Pie V pouvait changer le rite à son époque - pourquoi Paul VI ne pourrait-il pas faire la même chose aujourd'hui. Ils ont les mêmes pouvoirs - les deux ont fait ce qu'ils ont fait par l'autorité que le Christ leur a donné. Nous devons une obéissance totale à notre Saint Père. On n'a rien changé dans la Sainte messe qui l'empêche de changer le pain en le corps du Christ ou d'être un sacrifice. Quelques gestes de plus ou de moins, quelques mots de plus ou de moins, n'affectent pas le messe et ne la changent pas. Qui est Mgr Lefebvre pour oser contester l'autorité de Paul VI. L'histoire se répète. On a posé la même question à Jésus, et tu connais la suite.

Ram, tu sais combien je t'aime toi et les tiens - ne laisse pas l'orgeuil détruire ton amour pour Jésus - car tu as été créé pour aimer et être aimé par de plus grandes choses. Le Saint Père ne peut pas se tromper. Si tu lui tournes le dos, tu tournes le dos à Jésus aussi et sans Jésus tu ne peux pas vivre. Ram, ne laisse rien ni personne te séparer de l'amour du Christ. Ne fais pas de mal à Jésus, il t'aime.

L'os à l'endroit où tu m'as operée me fait un peu mail parfois, sinon tout va bien. On a eu 105 postulantes le 6 janvier et tu imagines bien que la maison mère est pleine de vie - j'ai fondé une nouvelle maison à Manille le 11 janvier. Et une autre en Nouvelle-Guinée. Alors prie beaucoup pour nous, comme moi je prie pour toi et les tiens.

Que Dieu te bénisse.

Mère Teresa M.C.
(à suivre)

chartreux
Messages : 1075
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Débat Rama P. Coomaraswamy - Mère Teresa (1977)

#9 Message par chartreux » ven. 19 avr. 2019 14:21

Première lettre de Rama Coomaraswamy
Rama Coomaraswamy traduit par le chartreux a écrit : Dimanche de la Passion, 1977

Chère Mère Teresa :

Pax Christi ! J'ai reçu ta lettre et j'en ai perçu l'esprit d'amour (à la fois pour le Christ et pour moi-même) dont elle est remplie. Je te remercie énormément pour toutes ces bonnes intentions.

Je suis sûr que tu sais combien je te respecte personnellement. Comme je ne suis pas d'accord avec toi, je dois t'expliquer pourquoi, et ce sera ensuite à toi (ou à quelqu'un d'autre qui expliquerait à ta place) de me dire où et pourquoi je me trompe.

Je te dis tout de suite que je ne me contenterai pas d'entendre toi ou quelqu'un d'autre me dire que je dois obéir ; que je n'ai pas à me meler des problèmes que je pose, ou que je dérange l'"unité" de l'Église. Cela sera assez évident à la lumière de toutes les raisons que je vais expliquer ci-dessous, mais pour l'instant je peux bien résumer tout cela par une citation de S. Thomas d'Aquin : "S'il y avait danger pour la foi, les supérieurs devraient être repris par les inférieurs, même en public. "(Summa, IIa IIae, art. 33, 4,2).

J'ajoute que tous ces questions ont été posées par d'autres aux autorités ecclésiastiques, sans aucune réponse satisfaisante. Peu importe combien sont du même avis que moi. Il suffit qu'une seule personne pose les questions. La charité exige que ces questions reçoivent une réponse et que ces erreurs soient corrigées. Quand ceux qui ont autorité ne répondent pas et que la foi est détruite par les nouveautés introduites, quand ils ne savent rien faire d'autre que de crier qu'il faut "obéir", ils manquent singulièrement de charité, et de tout ce que S. Paul enseignait au sujet de cette vertu.

J'admets sans peine avoir "fait du mal" à Jésus bien des fois et que malgré ses grâces, je le ferai encore bien des fois sans doute - j'espère qu'il me sauvera de moi-même ! Mais en ce qui concerne ma position par rapport à l'Église "post-conciliaire", je suis bien convaincu que je ne lui fais aucun mal. J'admets aussi que malgré tous mes efforts l'orgueil a quelque prise sur moi, mais il n'y a je l'espère aucun orgueil dans mon attitude par rapport au Novus Ordo , sauf peut-être cette fierté d'être catholique et fidèle à la Vérité (et aux Traditions qui l'incarnent) à tout prix - que Dieu m'aide à l'être.

Je t'assure que j'ai passé cinq ans à étudier, méditer et prier sur ces sujets. Pardonne-moi si ma réponse est un peu longue. C'est par ce que le sujet est important, et par ce que je n'ai aucune intention d'exprimer des opinions personnelles - je n'ai pas foi en elles - je dois citer des sources qui, je l'espère, seront acceptables autant pour toi que pour moi.
(à suivre)

chartreux
Messages : 1075
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Débat Rama P. Coomaraswamy - Mère Teresa (1977)

#10 Message par chartreux » sam. 20 avr. 2019 10:24

Rama Coomaraswamy traduit par le chartreux a écrit : 1) Tu dis dans ta lettre que "Nous devons une obéissance totale à notre Saint Père. (...) Le Saint Père ne peut pas se tromper." Je cite tes propres mots, et pardonne ma franchise : ce que tu dis là n'est pas vrai. Ton opinion est une erreur doctrinale. L'Église n'a jamais enseigné ce que tu dis. Voici quelques citations qui le démontrent :

Cardinal Newman, lettre au duc de Norfolk a écrit : Si le Pape ou la Reine d'Angleterre exigaient de moi une obéissance absolue, il ou elle outrepasserait les lois de la nature et de la société humaine. Je ne dois une obéissance absolue à aucun des deux.
(C'est le dernier livre qu'il ait écrit ou publié, et qui représente donc certainement le stade le plus mature de sa pensée).

[Note de Rama C. : aujourd'hui j'hésiterais à citer Newman comme autorité par ce qu'il était très influencé par des idées modernistes - et en fait, c'est le théologien que l'on a cité le plus à Vatican II. Dans un de mes articles je discute plus en détail la question des enseignements ex cathedra.]
Cardinal Newman, lettre citée dans sa biographie écrite pas B. Ward a écrit : Le Pape n'est pas quelqu'un d'inspiré ; il n'a pas un don de conaissance divine. Quand il parle ex cathedra , il peut dire peu ou beaucoup, il est juste divinement empêché de dire des erreurs. Je sais bien que vous trouverez des flatteurs et des partisans comme ceux que S. François de Sales appelle "les laquais du Pape", qui vont vous prétendre beaucoup plus que cela. Qu'ils se complaisent tant qu'ils veulent dans leurs opinions, celles-ci n'engagent pas la foi des catholiques.
Encyclopédie catholique anglaise, 1908 a écrit : L'enseignement ex cathedra du pape est une organe infaillible ... l'infailliblité ne s'applique pas à chacun des actes doctrinaux du pape, mais seulement à son enseignement ex cathedra. Le rôle de cet infaillibilité et de préserver le dépôt de la foi que le Christ et les apôtres ont révélées à l'homme.

Il est même concevable qu'un Pape tombe dans l'hérésie. L'Église a toujours admis cette possibilité, et c'est pourquoi le pape Honorius a été condamné comme hérétique par un concile oecuménique.

[Note de Rama C. : ici aussi, c'est un exemple que je n'utiliserais plus aujourd'hui par ce que beaucoup dont S. Robert Bellarmin contesteraient la réalité historique du fait.]

Et maintenant un auteur qui avant Vatican II, était considéré comme l'un des plus grandes autorités en matières d'Écriture-Sainte et de doctrine :

Cornelius a Lapide, s. j. a écrit : Ainsi, le Pape ne peut jamais être déposé par l'Église, mais peut seulement être déclaré déchu de son pontificat, s'il arrivait (ce qu'à Dieu ne plaise!) de tomber dans l'hérésie publique, et cesserait donc, ipso facto, d'être Pape, et même d'être croyant chrétien.
Encyclopédie catholique anglaise, 1908 a écrit : Une situation exceptionnelle analogue pourrait survenir si le pape devenait un hérétique publique, c'est-à-dire qu'il enseignerait publiquement et officiellement une doctrine clairement opposée à ce qui a été défini comme de fide catholica . En ce cas, le pape cesserait ipso facto d'être pape.
(à suivre)

Répondre

Revenir à « Doctrine et débats sur les principes »