John Galvin sur Humanae Vitae

Message
Auteur
chartreux
Messages : 1270
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: John Galvin sur Humanae Vitae

#11 Message par chartreux » lun. 16 avr. 2018 12:36

John Galvin traduit par le chartreux a écrit :
2. L'omission du contexte plus général du mariage chrétien.

À la conférence de Lambeth en 1930, l'Église d'Angleterre approuva l'usage des contraceptifs par les couples mariés, ce qui était une grande première dans tout le monde chrétien. Le pape Pie XI était confronté à un très sérieux problème, probablement aussi grave que celui auquel faisait face Paul VI dans les années 60. Le "contrôle des naissances" devint courant chez les Protestants à la suite de cet événement historique, et les Blancs Protestants virent leur taux de fertilité entrer dans une période de déclin dont ils ne se sont jamais remis. Les enjeux étaient donc très importants.

Pie XI a réagi immédiatement, car il était conscient que tout délai entrainerait de graves doutes et confusions dans l'esprit des fidèles. Il arriva très-heureusement à publier la réponse catholique dans la même année, 1930. Il ne s'embarassa point de commissions, d'assemblées ou de comités ; il répondit de façon dogmatique et magistrale.

Un des aspects les plus remarquables de cette réponse est qu'elle s'intitule "Du Mariage Chrétien" et non pas "De la régulation des naissances". Pie XI répondit au défi anglican en réaffirmant l'intégralité de la vision catholique du mariage. Tout en restant ferme et sans ambiguité sur la contraception - beaucoup plus ferme et clair d'ailleurs que HV qui ne traite pourtant que de ce seul sujet - il était également ferme et sans ambiguité sur bien d'autres sujets controversés.
(à suivre)

chartreux
Messages : 1270
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: John Galvin sur Humanae Vitae

#12 Message par chartreux » mar. 17 avr. 2018 12:07

John Galvin traduit par le chartreux a écrit :
Ce que Casti Connubii présente aux fidèles, c'est un mode de vie catholique intégral, qui inclut la fidélité, la permanence et la fertilité. On ne peut faire des choix à la carte concernant le mariage ; on ne peut choisir certaines parties et en rejeter d'autres. Quand on choisit de faire un mariage chrétien, on signe pour tout l'ensemble, y compris la générosité dans l'acceptation des enfants que Dieu nous donne. Cette approche était magistrale, systématique, logique ; et fut couronnée de succès.

HV par contre ne présente qu'un résumé très rapide de la doctrine catholique concernant le mariage. La discussion du mariage chrétien est toute renfermée dans les sections 8 et 9, ce qui ne fait pas plus qu'une dizaine de phrases. Des concepts personnalistes tels que "pleinement humain" et "total" reçoivent un traitement à part dans un paragraphe propre, tandis que les trois assises traditionnelles du mariage chrétien - la fidélité, la permanence et la fertilité - sont toutes traitées dans le même paragraphe.

Il y a un autre élément de la doctrine catholique du mariage dont l'absence a contribué à l'échec de HV : nous voulons parler de la vertu d'obéissance. HV cite Éph.5, mais excise délibérément sa citation de l'instruction de Saint Paul, "Femmes soyez soumises à vos maris comme vos maris sont soumises au Seigneur" (Eph. 5:25).
(à suivre)

chartreux
Messages : 1270
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: John Galvin sur Humanae Vitae

#13 Message par chartreux » jeu. 19 avr. 2018 14:26

John Galvin traduit par le chartreux a écrit :
Casti Connubii , en revanche, fait une synthèse de l'Écriture, de la Tradition et du Magistère lorsqu'elle explique la nature du mariage chrétien : "la société domestique ayant été bien affermie par le lien de cette charité, il est nécessaire d'y faire fleurir ce que saint Augustin appelle l'ordre de l'amour. Cet ordre implique et la primauté du mari sur sa femme et ses enfants, et la soumission empressée de la femme ainsi que son obéissance spontanée, ce que l'Apôtre recommande en ces termes :" que les femmes soient soumises à leurs maris comme au Seigneur ; parce que l'homme est le chef de la femme comme le Christ est le Chef de l’Eglise." "

Dans cette période où la hiérarchie de l'Église s'est tue sur la vertu d'obéissance dans le mariage, la crise autour de HV a très souvent été décrite comme une crise de l'obéissance. La publication de HV fut immédiatement suivie par un esprit de rébellion et d'insubordination massivement présent. Des théologiens défiaient ouvertement le Vatican ; des conférences épiscopales un peu partout déclaraient officiellement que les catholiques pouvaient utiliser des contraceptifs en bonne conscience.
(à suivre)

chartreux
Messages : 1270
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: John Galvin sur Humanae Vitae

#14 Message par chartreux » ven. 20 avr. 2018 11:51

John Galvin traduit par le chartreux a écrit :
Le pape Benoît XV n'aurait pas été surpris de cette façon dont la dévaluation de la vertu d'obéissance dans la famille a produit un abandon de la vertu d'obéissance dans l'Église. Il explique le lien naturel entre les deux dans sa première encyclique (Ad Beatissimi, 1914) : "Un souffle effréné d'indépendance, accompagné d'un orgueil obstiné, a pénétré peu à peu dans tous les esprits, sans épargner même la société domestique, où la puissance paternelle découle si clairement de la nature elle-même ; et, ce qui est plus déplorable encore, le sanctuaire lui-même n'a pas été à l'abri de cette pernicieuse influence. "

HV a ainsi contribué directement et indirectement à nous faire passer d'un stade où nous avons perdu la bataille de la contraception à un stade où nous avons perdu jusqu'à la vertu d'obéissance.
(à suivre)

chartreux
Messages : 1270
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: John Galvin sur Humanae Vitae

#15 Message par chartreux » sam. 21 avr. 2018 11:20

John Galvin traduit par le chartreux a écrit :
3. La question des méthodes naturelles et des méthodes artificielles.

Les défenseurs de HV protestent souvent qu'une "incompréhension" de l'encyclique la réduit à une simple distinction entre les méthodes naturelles et artificielles de régulation des naissances. Pourtant, il n'y a là aucune erreur de lecture ; c'est le message même de HV. Il suffit de regarder le titre, "Sur le mariage et la régulation des naissances". Cet aspect de la question est donc déja résolu avant que la discussion ait commencé : il y a une "régulation" à faire, et toute la discussion portera sur la "bonne" façon de faire la régulation.

Et en fait, l'encyclique construit progressivement un plaidoyer pour la régulation des naissances. Elle commence par parler de l'"inquiétude croissante " concernant le developpement démographique, et expose les divers arguments des malthusianistes. Un peu plus loin, elle introduit la notion de "paternité responsable" qui peut inclure d'"d'éviter temporairement ou même pour un temps indéterminé une nouvelle naissance", et ensuite oppose les moyens licites et illicites de régulation des naissances (§14-§17).

Le nom de la commission consultative est révélateur aussi : "Comission papale pour l'étude des problèmes de famille, de population et de taux des naissances." Ainsi, la famille, la population et le taux des naissances sont devenus des "problèmes", ils ne sont plus des dons de Dieu. Le début de HV contient un avertissement pessimiste concernant la surpopulation, et plus loin se refère à l'encyclique précédente de Paul VI, Populorum Progressio , ou l'on trouve des considérations plus déprimantes encore sur le "grave problème" du "développement des peuples".
(à suivre)

chartreux
Messages : 1270
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: John Galvin sur Humanae Vitae

#16 Message par chartreux » lun. 23 avr. 2018 11:27

John Galvin traduit par le chartreux a écrit :
La section 19 de HV nous dit que le rôle de l'Église est de guider les fidèles dans "la voie d'une honnête régulation de la natalité, même au milieu des difficiles conditions qui éprouvent aujourd'hui les familles et les peuples". Bref, il s'agit d'aider tous ces "familles et peuples" rendus miséreux par la surpopulation à réguler honnêtement leurs naissances pourqu'il y ait moins de miséreux.

Tout cela est très éloigné de l'attitude généreuse qui était celle des prédécesseurs de Paul VI, eux qui s'efforcaient de faire apprécier toujours plus les bienfaits de la fertilité. Le discours de janvier 1958 de Pie XII à l'association italienne des familles nombreuses, par exemple, est un chef-d'oeuvre que toute famille catholique devrait lire et méditer. Comparez le ton parcimonieux et gêné de HV avec le lyrisme de Pie XII : "Mettez dans l'esprit et dans le coeur de la mère et du père l'estime, le désir, la joie, l'accueil aimant du nouveau-né dès son premier vagissement. L'enfant, formé dans le sein de sa mère, est un don de Dieu qui en confie le soin aux parents.."
(à suivre)

chartreux
Messages : 1270
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: John Galvin sur Humanae Vitae

#17 Message par chartreux » mar. 24 avr. 2018 10:01

John Galvin traduit par le chartreux a écrit :
Le nouveau but défini par HV est une paternité responsable plutôt qu'une détermination réfléchie et généreuse de faire grandir une famille nombreuse (§10). Au §21 on nous dit qu'une pratique honnête de régulation de la natalité exige avant tout des époux qu'ils acquièrent (...) une parfaite possession d'eux-mêmes, et exige même une certaine ascèse. Cette paternité responsable implique que les conjoints reconnaissent pleinement leurs devoirs envers Dieu, envers eux-mêmes, envers la famille et envers la société, dans une juste hiérarchie des valeurs (§10). L'encyclique ne précise pas quels sont ces devoirs, et laisse donc penser a priori que n'importe quel agrandissement de la population pourrait être une violation de ces obligations.

Ainsi, il n'y a plus de présomption en faveur de la fertilité qui réserverait la régulation des naissances -même naturelle- à des cas exceptionnels. Maintenant, la décision de faire grandir une famille nombreuse doit être réflechie ; ce n'est plus une conséquence toute naturelle de l'engagement que représente le mariage.
(à suivre)

chartreux
Messages : 1270
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: John Galvin sur Humanae Vitae

#18 Message par chartreux » mer. 25 avr. 2018 14:38

John Galvin traduit par le chartreux a écrit :
Parmi les raisons possibles énumérées pour éviter une naissance, on trouve des choses aussi vagues que l'harmonie et la tranquillité du foyer et de meilleures conditions pour l'éducation des enfants déja nés (§16). Ces raisons peuvent découler des conditions physiques ou psychologiques des conjoints, ou des circonstances extérieures. Bref, on serait bien en peine d'imaginer des raisons qui ne vaudraient pas. Un peu plus loin (toujours au §16), HV baisse encore plus la barre en admettant la volonté positive d'éviter l'enfant pour des raisons plausibles.

Il suffit de tenir compte des rythmes naturels, inhérents aux fonctions de la génération. L'encyclique distingue constamment les moyens naturels et artificiels de "régulation des naissances". Ainsi, dans sa célèbre prédiction des résultats nocifs de la généralisation de la contraception, HV parle des Graves conséquences des méthodes de régulation artificielle de la natalité (§17). Pour HV, le problème est donc un problème de moyen illégitime, et non pas un manque de générosité ou de fertilité.
(à suivre)

chartreux
Messages : 1270
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: John Galvin sur Humanae Vitae

#19 Message par chartreux » jeu. 26 avr. 2018 9:39

John Galvin traduit par le chartreux a écrit :
C'est une ironie de l'Histoire que malgré son insistance sur l'usage du mariage dans les seules périodes infécondes et régler ainsi la natalité sans porter atteinte aux principes moraux (§16), les résultats de HV ont été diamétralement opposés. L'abbé Paul Marx, OSB, fondateur de Human Life International , un des plus illustres militants et propagateurs de la méthode dite "NFP" ( Natural Family Planning , Planning familial naturel), a rapporté que "Avec HV, NFP a à peu près disparu des États-Unis. J'ai dirigé neuf conférences internationales, et fait des conférences de fin de semaine un peu partout aux États-Unis. Je n'ai été soutenu par aucun évêque."
(à suivre)

chartreux
Messages : 1270
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: John Galvin sur Humanae Vitae

#20 Message par chartreux » ven. 27 avr. 2018 9:16

John Galvin traduit par le chartreux a écrit :
4. Le manque de preuves tirées de l'Écriture-Sainte.

Vatican II avait appelé à renouveler dans l'Église un effort pour analyser et affermir la base scripturale de ses enseignements moraux. Ironie de l'Histoire encore une fois, HV qui est une des premières encycliques publiées après Vatican II, a choisi une approche opposée et omis de son exposé à peu près toutes les fondations scripturales de ses arguments. HV ne mentionne aucun des passages de la Bible qui ont pourtant été cités à ce sujet partout pendant deux millénaires.

Dans une conférence récente organisée par la revue First Things , Gilbert Meilaender et Philip Turner expliquent l'importance fondamentale d'utiliser l'Écriture-Sainte dans son argumentation, surtout si on veut convaincre des protestants aussi bien que des catholiques :

En tant que théologiens des églises anglicanes et luthériennes qui cherchent une entente avec nos frères et soeurs catholiques romains, nous trouvons très utile de porter notre attention sur la première des questions de cette conférence : "Jugez-vous convaincante l'argumentation de HV concernant les moyens artificiels de contraception ?" Pour dire les choses rapidement, notre réponse est non ... Bien que les trois premiers chapitres de la Genèse sont devenus presque des lieux communs dès que l'on discute du mariage et de la sexualité, HV n'en fait pas mention. Si l'encyclique avait usé plus judicieusement de l'Écriture, alors il aurait bien été possible qu'un "enseignement enraciné dans la loi naturelle" soit véritablement "éclairé et enrichi par la révélation divine".
(à suivre)

Répondre

Revenir à « Doctrine et débats sur les principes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités