John Lane sur Vatican II

Message
Auteur
chartreux
Messages : 1269
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

John Lane sur Vatican II

#1 Message par chartreux » mar. 07 nov. 2017 11:48

John Lane traduit par le chartreux a écrit :
Et vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres (Jean 8:32)

Dans le credo, nous affirmons notre foi ferme en un Dieu en trois personnes divines, Père, Fils, et Saint Esprit ,etc, et dans l'acte de foi nous déclarons croire tout aussi fermement toutes les vérités que Dieu nous a révélées, et que Dieu nous enseigne par son Église, parce que Dieu ne peut ni se tromper, ni nous tromper. Ces formules toutes simples expriment déja la distinction entre ce que les théologiens appellent les objets de la foi et la vertu surnaturelle de foi . Les objets de la foi, ce sont les doctrines diverses enseignées par l'Église, telles que l'existence et les perfections de Dieu, sa nature triune, l'incarnation du Fils de Dieu par la bienheureuse vierge Marie, sa mort et résurrection, etc. La vertu surnaturelle de foi est cette habitude de l'âme par laquelle, avec l'aide de Dieu qui fortifie notre volonté, nous donnons notre assentiment intellectuel à tout ce qu'Il nous enseigne par l'Église catholique (autrement dit, tous les objets de la foi, que nous les connaissions en détail ou pas).
(à suivre)

chartreux
Messages : 1269
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: John Lane sur Vatican II

#2 Message par chartreux » mer. 08 nov. 2017 10:03

John Lane traduit par le chartreux a écrit :
Dans le grondement terrible qui a caractérisé les sessions de Vatican II et même l'Église entière depuis cette époque, ces deux facteurs complémentaires, la vertu de foi et ses objets, ont subi une attaque soutenue. Il était tout naturel qu'à chaque fois qu'une doctrine particulière était soumise à une déformation, un doute ou une négation ouverte, les fidèles catholiques concentrent leurs efforts sur la réaffirmation et la défense de tel trésor particulier. Mais il apparut assez vite que la crise n'était pas simplement un doute ou une négation d'une, de plusieurs ou même de beaucoup de vérités religieuses ; il y avait autre chose à l'oeuvre, quelque chose de plus vaste, de plus profond et même de plus maléfique. La vertu de foi elle-même était attaquée.

Il est certes vrai qu'il suffit de douter ou de nier un seul article de foi pour que la foi entière s'écroule, par ce que la raison de notre croyance aux objets de la foi est la sincerité de Dieu. Si nous doutons ne serait-ce que d'une seule des choses qu'Il nous a révélées, nous nions Sa sincerité. En ce sens il est vrai que toute hérésie particulière est aussi une atteinte à l'ensemble de la foi. Et pourtant, il est possible d'attaquer la foi d'une manière encore plus fondamentale, et le but du présent article est d'analyser comment cela s'est fait dans les années 60 à Vatican II et dans l'Église par la suite.
(à suivre)

chartreux
Messages : 1269
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: John Lane sur Vatican II

#3 Message par chartreux » jeu. 09 nov. 2017 11:44

John Lane traduit par le chartreux a écrit :
Les effets produits par Vatican II ont été si incroyablement destructeurs et rapides qu'ils sont sans équivalent dans l'histoire de l'Église. La crise arienne avait atteint son point culminant très vite aussi, presque sans signes avant-coureurs, mais son effet sur l'Église semble avoir été bien moins dramatique. Il est vrai que d'innombrables évêques tombèrent dans l'hérésie au point qu'il semblait que le monde entier était devenu arien, mais il est vrai aussi que la majorité des fidèles resta orthodoxe dans son coeur, même s'il avaient du mal a exprimer précisément l'enseignement de l'Église sur les deux natures de Notre Seigneur Jésus-Christ. Les instituts religieux ne se viderent pas de leurs membres, les prêtres ne defroquerent pas en masse, et l'apostasie totale ne devint pas la norme. À côté, l'ère de Vatican II fut un tsunami d'apostasie. De tels effets exigent une cause proportionnée.

À notre époque peu philosophe, cette approche utile et même nécéssaire de recherche des causes essentielles est souvent négligée. On ne peut jamais vraiment comprendre les effets si on ne les ramène pas à leur cause.
(à suivre)

chartreux
Messages : 1269
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: John Lane sur Vatican II

#4 Message par chartreux » ven. 10 nov. 2017 11:39

John Lane traduit par le chartreux a écrit :
Pour saisir l'essence de la révolution qui a eu lieu à Rome durant Vatican II, il importe avant tout d'avoir les idées claires sur la nature de l'Église, divinement appelée à enseigner l'humanité. L'Église catholique a été fondée par Jésus-Christ, avec pour rôle d'être l'intermédiaire par lequel Il continuerait à enseigner Ses vérités révélées à tous les hommes en tous les temps, jusqu'à la fin du monde. Elle a d'autres prérogatives aussi, bien sûr, mais c'est son rôle enseignant qui nous intéresse ici.
(à suivre)

chartreux
Messages : 1269
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: John Lane sur Vatican II

#5 Message par chartreux » sam. 11 nov. 2017 10:51

John Lane traduit par le chartreux a écrit :
La fonction enseignante de l'Église est étroitement liée au fait qu'elle est composée d'hommes qui professent la vraie foi. "Que demandez-vous à l'Église de Dieu ?" demande-t-on au candidat, au début de la cérémonie de baptême. Il ou elle répond "la foi". Les membres de l'Église sont appelés les fidèles . S Paul dit des chrétiens qu'il sont "de la maisonnée de la foi". La vertu surnaturelle de foi est reçue par chaque catholique au baptême, et il doit la professer jusqu'à la mort pour rester membre de l'Église et être sauvé. Il y a plusieurs raisons qui font que la félicité éternelle dépend de la profession de la vraie foi. L'une de ces raisons est la promesse solennelle faite au baptême - celui qui abandonne la foi professée antérieurement est parjure devant Dieu et devant les hommes. Et puisque la foi n'exprime rien d'autre que la vérité concernant Dieu et l'homme, et les relations entre Dieu et l'homme, la foi est donc requise pour vivre une vie surnaturellement bonne et mériter le ciel. De plus, la vertu surnaturelle de foi infusée au baptême établit une bonne relation entre Dieu et l'homme, une relation inexprimablement annoblie, qui donne à la personne une participation à la vie de Dieu même. Pour que cette vie divine persiste, l'esprit de l'homme doit être à l'image de Dieu, de la même façon que sa volonté doit être élevée et perfectionnée. La vertu de foi, qui réside dans l'intellect, y établit la vérité, cette même vérité qui sera vue au ciel.
(à suivre)

chartreux
Messages : 1269
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: John Lane sur Vatican II

#6 Message par chartreux » lun. 13 nov. 2017 11:36

John Lane traduit par le chartreux a écrit :
De plus, la profession de la même foi par tous les membres de l'Église étant une de ses marques extérieures d'unité, quiconque refuse de professer la vraie foi quitte cette unité. Il ou elle ne peut détruire cette unité, qui est une des perfections immuables de l'Église, sans laquelle elle ne serait pas l'Église, mais il ou elle peut se séparer de cette unité. Quiconque doute ou nie un dogme est ipso facto hors de l'Église. Les deux choses sont intimement liées.

C'est à l'Église exclusivement qu'il appartient de prêcher cette foi, précisément par ce que NSJC parle par elle. Comme l'explique Mgr Fenton, "l'Église ne doit pas être conçue comme quelque chose qui serait séparé du Christ de quelque manière que ce soit. Il vit dans l'Église, comme Il l'a promis. Il est la tête active de l'Église, de sorte que toute l'activité vivante de l'Église vient de Lui, se fait en Sa présence. Il enseigne son message divin à l'intérieur de l'Église, et quiconque reçoit le contenu objectif de la foi de l'Église le reçoit en fait de Lui-même. L'Église est compétente, et est seule compétente, à donner le pain de la vérité divine précisément par ce qu'Il est son unique Chef, et que le Saint Père et toute la hiérarchie de l'Église ne sont que ses instruments pout la propagations de cette vérité. "

(à suivre)

chartreux
Messages : 1269
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: John Lane sur Vatican II

#7 Message par chartreux » mar. 14 nov. 2017 10:36

John Lane traduit par le chartreux a écrit :
C'est le devoir le plus strict de la hiérarchie de l'Église de garder et de prêcher la foi. Cette prédication est authentique et fait donc autorité. Il est garanti qu'elle vient de l'Auteur de la foi, et est transmise par Ses représentants autorisés. Notre Seigneur dans sa vie publique différait de tous les autres maîtres précisément par ce qu' Il les enseignait comme ayant autorité (Matth. 7.29). Il continue de prêcher avec autorité par l'instrument qu'est la hiérarchie de l'Église. Mais que veut dire avec autorité ? Cela veut dire tout simplement que les personnes sur lesquelles l'autorité s'applique sont obligées d'accepter les ordres qui viennent de cette autorité. Ainsi l'Église n'est pas seulement le témoin infaillible de la vérité, elle possède également le droit d'imposer son enseignement à tous. On peut accepter une vérité par ce que le témoin ne peut se tromper, ce qui est bien le cas ici - l'Église est infaillible. Mais en plus de cela, Dieu ordonne à tous les hommes d'écouter Son Église. Toute puissance M’a été donnée dans le Ciel et sur la terre. Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, et leur enseignant à observer tout ce que Je vous ai commandé. Et voici que Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la consommation des siècles. (Matth 28:18-20) Dans ce texte Notre Seigneur transmet à Ses apôtres sa propre mission, qu'Il a reçue du Père.
(à suivre)

chartreux
Messages : 1269
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: John Lane sur Vatican II

#8 Message par chartreux » mer. 15 nov. 2017 11:09

John Lane traduit par le chartreux a écrit :
Et Enfin il apparut aux onze, tandis qu’ils étaient à table ; et il leur reprocha leur incrédulité et la dureté de leur cœur, parce qu’ils n’avaient pas cru ceux qui avaient vu qu’il était ressuscité. Et il leur dit : Allez dans le monde entier, et prêchez l’Evangile à toute créature. Celui qui croira et qui sera baptisé, sera sauvé ; mais celui qui ne croira pas sera condamné. (Marc 16:14-20).

Ces paroles sont dures. D'elles découlent le droit de l'Église de prêcher avec autorité à tous les hommes, qui à leur tour ont le devoir d'accepter ce qu'ils entendent. Les membres de l'Église ont l'obligation supplémentaire de conserver en eux la foi qui leur a été donnée, du fait de la promesse qu'ils ont faite à leur baptême. Ceux-là, les fidèles, sont ceux sur lesquels l'Église a juridiction, et qu'elle a le droit de punir s'ils n'obéissent pas à ses commandements.
(à suivre)

chartreux
Messages : 1269
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: John Lane sur Vatican II

#9 Message par chartreux » jeu. 16 nov. 2017 11:32

John Lane traduit par le chartreux a écrit :
Wilhelm et Scannell, dans le commentaire qu'ils font sur le passage où Notre Seigneur confère le pouvoir des clés à Saint Pierre, expliquent que
Les mots, "ce que vous lierez", etc se referent à la juridiction. En langage rabbinique, lier et délier veut dire interdire et permettre, c'est une allusion aux diverses questions que l'on soumettait pour résolution aux rabbis. Il s'agit donc encore une fois du pouvoir des clés, mais avec cette fois une insistance spéciale sur l'autorité d'enseignement ; et le Christ promet que cette autorité sera ratifiée au Ciel - ce qui est une preuve manifeste de son infaillibilité.
Il est donc clair que lorsque l'Église enseigne, elle exerce non seulement son infaillibilité, mais aussi sa juridiction, son pouvoir légitime. Elle commande et impose sa loi, la loi de la foi.

Et son droit d'être écoutée ne s'arrête pas là ou son infaillibilité finit. Les fidèles sont tenus de donner leur assentiment sincère même aux doctrines qu'elle donne avec un degré d'assurance moindre que celui de l'infaillibilité. La juridiction doctrinale de l'Église s'étend plus loin que son infaillibilité.
(à suivre)

chartreux
Messages : 1269
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: John Lane sur Vatican II

#10 Message par chartreux » ven. 17 nov. 2017 11:44

John Lane traduit par le chartreux a écrit :
Pour résumer, Dieu a révélé à l'Église Ses vérités, qui constituent le dépôt de la foi, à être préservé et donné successivement à toutes les générations d'hommes jusqu'à la fin du monde. L'Église a reçu le don d'infaillibilité pour cela. Elle a également reçu une autorité qui lui permet de parler non seulement en témoin autorisé, mais aussi comme Son représentant, auquel il faut obéir sous peine de damnation éternelle. Il a fait de la profession de foi une condition d'appartenance à l'Église, et a donné à l'Église la juridiction qui lui permet de commander aux fidèles et de les punir lorsqu'ils désobéissent. Ce pouvoir inclut le droit d'interdire la publication de mauvais livres ou la profession de mauvaises doctrines (même si elles ne vont directement contre la foi). Est inclus également son magistère ordinaire qui, même lorsqu'il n'est pas universel (et donc pas infaillible), oblige néanmoins les consciences des fidèles.
(à suivre)

Répondre

Revenir à « Doctrine et débats sur les principes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité