SUR LA PRÉDESTINATION ET LE PETIT NOMBRE DES ÉLUS

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1607
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

SUR LA PRÉDESTINATION ET LE PETIT NOMBRE DES ÉLUS

#1 Message par InHocSignoVinces » lun. 27 juil. 2020 18:48

PRÉDESTINATION.
RÉPROBATION. — PETIT NOMBRE DES ÉLUS.


AVERTISSEMENT.


Comme la Persévérance dans la grâce, dans l'exercice des vertus et dans
le service de Dieu, a une étroite liaison avec la Rechute dans le péché, la
plupart des prédicateurs les joignent ensemble. Aussi est-il bien difficile de
parler de l'une sans dire quelque chose de l'autre. Cela n'empêche pas néanmoins
qu'on n'en puisse faire deux sujets de discours, et qu'on ne les puisse
traiter séparément. Car on peut exhorter à la persévérance dans le service de
Dieu en montrant l'indignité de le quitter pour mener une vie mondaine, et
on peut détourner les pécheurs de se replonger dans les vices dont la miseri-
corde de Dieu les a retirés.



Ainsi, nous réunirons ici ce que nous avons trouvé de plus remarquable
sur ce sujet de la Persévérance, ne parlant qu'indirectement de la rechute :
comme nous parlerons en son lieu de la Rechute sans parler directement de la
Persévérance.


Il faut seulement bien remarquer que nous parlons de la Persévérance
en tant qu'elle est une vertu, pour laquelle la grâce ne nous manque jamais ;
et non pas de la Persévérance finale, qui est un don et une faveur spéciale
que Dieu ne doit à personne, et qui dépend uniquement de sa pure bonté,

ainsi que nous l'expliquerons dans la suite.


Ce sujet se traite ordinairement après Pâques, pour exhorter les fidèles à
conserver la grâce qu'ils ont reçue en cette fête, et à ne point retomber dans le
péché, dont ils se sont repentis ;
quoique cette matière puisse être très-utile en
tout temps.



A SUIVRE...


(Tiré de LA BIBLIOTHÈQUE DES PRÉDICATEURS, par LE R. P. VINCENT HOUDRY, De la Compagnie de Jésus, Paris, 1867.)
Image

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1607
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: SUR LA PRÉDESTINATION ET LE PETIT NOMBRE DES ÉLUS

#2 Message par InHocSignoVinces » mar. 28 juil. 2020 19:52

I. Desseins et Plans.


La crainte et l'espérance sont, pour parler en général, les deux choses
absolument nécessaires à un chrétien pour conserver l'innocence, pour
persévérer dans la pratique de la vertu et pour parvenir au bonheur éternel :
crainte d'être réprouvé par la malice de sa volonté, espérance d'aller
au ciel dont la mort et les mérites du Sauveur du monde lui ont acquis le
droit.
Or, le mystère de la prédestination nous inspire ces deux sentiments.
— 1° Sentiment d'humiliation et d'une crainte salutaire, par ce
qu'il contient d'effrayant pour nous. — 2°. Sentiment de consolation et
d'espérance, par ce qu'il a de consolant pour tous les hommes, et de capable
de les animer à travailler à leur salut. — C'est ce qui doit faire le
partage de ce discours.



Premier Point.Quelque système que l'on embrasse sur la matière
delà prédestination, trois choses demeurent toujours incontestables.

1. Le nombre des prédestinés est très-petit, et se réduit à fort peu de
personnes.
C'est un oracle émané de la bouche même de Jésus-Christ;
nul Père ne l'a interprété ni adouci, ni pris dans un sens moins rigoureux;
nul hérétique ne s'est encore avisé de le révoquer en doute. De quelque
manière qu'on l'explique pour se rassurer l'esprit sur un sujet de crainte
que le Fils de Dieu même a jugé nécessaire aux chrétiens les mieux affermis
dans les vérités de la religion et les plus réguliers dans leurs
moeurs, cet oracle sera toujours véritable à l'égard non-seulement des
hommes en général, mais des chrétiens même adultes, qui, par un bienfait
particulier qu'il n'a pas accordé à une infinité de païens, ont été
appelés à la foi et à la connaissance du vrai Dieu; puisque les termes de
cet oracle le portent expressément :
Multi vocati, pauci verò electi.
Il y a donc de quoi nous humilier et nous confondre en réfléchissant sur la conduite
de Dieu envers les hommes, et de s'écrier avec S. Paul, qui était
lui-même saisi de frayeur dans cette pensée:
O Altitudo divitiarum sapientiae
et scientiae DEI! quàm incomprehensibila judicia ejus et investigabiles viae
ejus !
(Rom. XI). O profondeur des jugements de Dieu ! ô abîme impénétrable
de ses desseins! Je sais que Dieu fait tout avec justice, et c'est
assez pour moi ; mais quel sujet de craindre pour moi, en considérant
combien ma vie est éloignée de celle des saints et des prédestinés !



A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1607
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: SUR LA PRÉDESTINATION ET LE PETIT NOMBRE DES ÉLUS

#3 Message par InHocSignoVinces » mer. 29 juil. 2020 18:33

2º. L'incertitude de notre prédestination même. Si mon sort doit être semblable
à celui de Jacob ou au sort d'Esau,
c'est une énigme pour moi, c'est un
mystère que le Seigneur n'a pas voulu nous révéler, de peur que la sécurité
ne produisît l'indolence.
Or, quoi de plus capable de nous effrayer,
et de nous humilier en même temps, que cette incertitude où nous vivons
sur un avenir douteux ?
Dans l'esprit de Dieu, mon arrêt est déià prononcé ;
il est écrit dans l'un ou dans l'autre de ces livres qui renferment
la vie ou la mort: Dieu, de toute éternité, connaît ceux qui seront à lui :
Cognovit Dominus qui sunt ejus. Et moi je vis dans l'ignorance de ce qui
est nécessaire pour bien vivre, et me rendre digne d'être du nombre des
prédestinés !



A SUIVRE...
Image

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1607
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: SUR LA PRÉDESTINATION ET LE PETIT NOMBRE DES ÉLUS

#4 Message par InHocSignoVinces » sam. 01 août 2020 12:17

3°. La grâce, principe de notre prédestination, et moyen
absolument nécessaire pour avancer et conclure cette grande affaire.

Or, quel sujet d'humiliation et de terreur pour nous de savoir que toutes les
grâces sont dans la main de Dieu, qui les distribue à qui il lui plaît et
quand il lui plaît, et cela gratuitement; et, entre toutes les grâces, celles
particulièrement qui commencent et qui consomment le salut !
Les
conclusions que nous devons tirer de ces vérités, qui doivent à la vérité
nous effrayer, mais non pas nous désespérer, sont
— 1°. Que, si le nombre
des prédestinés est petit, et si la porte du ciel est étroite,
il faut faire
tous ses efforts pour y entrer :
Contendite intrare. —2°. Notre prédestination
étant incertaine à notre égard,
il faut faire en sorte, selon l'avis de
S. Pierre, de l'assurer par les bonnes oeuvres:
Satagite ut per bona opera
certam vestram electionem faciatis.
—Au regard de la grâce finale qui met
le sceau à notre prédestination, il faut employer la prière la plus fervente
pour la demander, puisque Dieu l'a attachée à la prière.



A SUIVRE...
Image

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1607
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: SUR LA PRÉDESTINATION ET LE PETIT NOMBRE DES ÉLUS

#5 Message par InHocSignoVinces » lun. 03 août 2020 17:56

Second Point. — Ce que je trouve de consolant dans le mystère de la
prédestination sont ces deux vérités certaines, et qu'il est facile de démontrer
par raison et par autorité : La première, que Dieu de toute éternité
a voulu sincèrement notre salut ;
La seconde, que nous pouvons et qu'il
ne tiendra qu'à nous d'être sauvés :
deux vérités bien capables de nous
consoler et de nous encourager.



II.Trois choses nous doivent rassurer clans la crainte inquiète et
dans la défiance que nous pourrions avoir sur notre prédestination.


1º. Le Dieu créateur a eu de toute éternité une volonté sincère de
nous sauver.
Ainsi l'ont décidé deux conciles, celui d'Orange autrefois,
et le concile de Trente dans ces derniers siècles. Ainsi le déclare S. Paul
en termes exprès : Deus vult omnes homines salvos fiem et ad agnitionem
veritatis venire
(I Tim. II): et l'on peut rapporter toutes les preuves qui
peuvent consoler et rassurer les personnes qu'un naturel timide alarme
quelquefois jusqu'au désespoir.


2º. Le Dieu rédempteur a répandu son sang pour tous les hommes.

Quel trésor de salut n'avons-nous point dans la vertu de ce sang, et quel
nombre de péchés serait capable de l'épuiser, sinon le désespoir seul de
notre salut !


3º. Le Dieu sanctificateur fournit des grâces qui sont les moyens du
salut pour tous les hommes :
il ne tient donc qu'à nous de nous en servir
pour coopérer avec Dieu à l'ouvrage de notre salut.



A SUIVRE...

Répondre

Revenir à « Questions et réflexions théologiques, philosophiques et morales »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité