Citations des Pères de l'Eglise concernant l'AUMÔNE et la CHARITÉ (en espagnol/français)

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 846
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43

Re: Citations des Pères de l'Eglise concernant l'AUMÔNE et la CHARITÉ (en espagnol/français)

#11 Message par InHocSignoVinces » dim. 09 déc. 2018 14:01

SAINT JEAN CHRYSOSTÔME

C'est ce que les gens vulgaires, éblouis par le plaisir et l'ennui, disent encore aujourd'hui : "Nous avons eu beaucoup de biens", disent-ils, quand ils veulent réfléchir à quel point ils se sont laissés emporter par la gourmandise. N'appelez pas cela, homme, simplement des biens, et considérez qu'il vous a été donné par le Seigneur de jouir modérément, de préserver la vie et de réparer la faiblesse du corps. Les vrais biens sont les autres. Rien de tout cela n'est une marchandise. Le plaisir, la richesse, le luxe en tenue vestimentaire, n'ont que le nom des marchandises. Mais qu'est-ce que je dis le nom des marchandises ? Ces choses, si nous ne les utilisons pas correctement, sont souvent la cause de la ruine. Ainsi, la richesse n'est bonne que pour son propriétaire, quand il ne l'utilise pas pour le plaisir, pour l'ivrognerie et les délices nuisibles, mais, jouissant d'un plaisir modéré, distribue le reste pour la subsistance des pauvres. Alors la richesse est un bien. Mais si l'on doit se donner au plaisir et à toute autre forme d'intempérance, non seulement on n'en profite pas, mais on la précipite dans un abîme profond. Qu'est-il arrivé à cet homme riche. C'est pourquoi le patriarche lui dit : "Fils, souviens-toi que tu as reçu les biens dans ta vie"....

(Homélie VII, 5)
Image
¡Dios mío, todo por amor a Vos, y para vuestra mayor gloria! Jesús y María, os amo y os adoro con toda mi alma y con todo mi corazón. ¡Tened piedad de mí!

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 846
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43

Re: Citations des Pères de l'Eglise concernant l'AUMÔNE et la CHARITÉ (en espagnol/français)

#12 Message par InHocSignoVinces » dim. 16 déc. 2018 19:28

SAINT JEAN CHRYSOSTÔME

Au peuple d'Antioche

Ce n'est pas le riche qui a beaucoup, mais qui donne beaucoup. Riche était Abraham, mais pas avide. Abraham n'a pas diverti pour découvrir la maison de ceci ou de cela, ni pour garder trace de ses richesses. Abraham sortit de sa tente et vit si un étranger ou un pauvre passait, pour remédier à la pauvreté et accueillir le voyageur. Il ne couvrit pas son toit d'or, mais il cloua sa hutte près du chêne et se contenta de l'ombre des feuilles. Cette masure était si splendide pour lui que les anges ne dédaignaient pas d'y habiter, car ils ne cherchaient pas la splendeur de la maison, mais la vertu de l'âme. Nous aussi, bien-aimés, imitons ce patriarche et dépensons ce que nous avons avec ceux qui sont dans le besoin. Cette masure avait été improvisée et pourtant elle était plus lumineuse que les palais royaux. Aucun roi n'a jamais diverti les anges, mais celui qui était assis sous un chêne et qui avait cloué cette hutte méritait cet honneur, bien qu'il n'ait pas apprécié ce don pour la vilenie de sa maison matérielle, mais pour le luxe de son âme et la richesse qui y était déposée.

N'essayons pas non plus de décorer nos maisons, mais plutôt, devant la maison, notre âme. N'est-ce pas honteux de couvrir les murs de marbre sans raison ni motif et de laisser le Christ marcher nue dans les rues ? Quel est l'intérêt pour vous ? Allez-vous le retirer de ce monde ? Non, vous ne prendrez pas la maison quand vous quitterez ce monde ; ce que vous prendrez sans remède est votre âme. En ce moment même, nous planons au-dessus de l'ampleur du danger. Aidez-nous dans nos maisons, sortez-nous du danger qui nous menace. Ils ne peuvent pas. Et vous en êtes témoins vous-mêmes, qui les abandonnez, les laissez vides et fuyez dans le désert, comme ceux qui craignent les pièges et les filets. Aide-nous maintenant, richesses, mais ce n'est pas le moment. Maintenant, si, quand il s'agit de la colère d'un homme, il est montré combien peu d'argent vaut, beaucoup plus se passera ainsi devant le tribunal divin et incorruptible. Si, quand un homme est offensé et irrité pour rien, il utilise l'or pour nous maintenant, beaucoup moins absolument sera sa puissance quand c'est Dieu qui nous irrite, qui n'a besoin de rien d'or. Nous construisons des maisons pour vivre, pas pour l'ostentation.

Ce qui sort de la nécessité est superflu et inutile. Mettez des chaussures plus grandes que votre pied. Vous ne pourrez pas les supporter, car ils vous retiennent. Ainsi, une maison plus grande que nécessaire vous empêche d'aller au ciel, voulez-vous construire des maisons splendides et grandes ? Je ne m'y oppose pas, mais pas sur terre. Construisez des tentes dans les cieux, afin d'en accueillir d'autres ; des tentes qui ne seront jamais détruites. C'est quoi cette folie qui s'enfuit et reste ici ? Rien n'est plus trompeur que la richesse, aujourd'hui avec vous et demain contre vous. Partout où il arme les yeux des envieux. C'est un ennemi de l'intérieur, nous l'avons toujours à la maison....

(Homélie II, 5 à 8 )
Image
¡Dios mío, todo por amor a Vos, y para vuestra mayor gloria! Jesús y María, os amo y os adoro con toda mi alma y con todo mi corazón. ¡Tened piedad de mí!

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 846
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43

Re: Citations des Pères de l'Eglise concernant l'AUMÔNE et la CHARITÉ (en espagnol/français)

#13 Message par InHocSignoVinces » dim. 23 déc. 2018 13:19

SAINT JEAN CHRYSOSTÔME

6. ... Ne me dites pas que vous avez passé des années et des années à accumuler des rentes, que vous possédez des talents infinis d'or et que vos profits ont augmenté de jour en jour. Tout ce que tu peux dire à ce sujet, c'est parler pour parler. Plusieurs fois en une seule heure, en un instant, comme une rafale de vent soulève la poussière légère, de sorte que tout ce qui sort d'un coup de vent d'une maison. Notre vie est pleine d'exemples similaires, les Écritures sont pleines de textes qui nous l'enseignent. Aujourd'hui est riche, demain est pauvre. C'est pourquoi j'ai souvent ri en lisant dans certains testaments que quelqu'un possède la propriété de mes champs ou de ma maison, et l'autre l'usufruit. Parce que la vérité est que nous avons tous le simple usufruit et que personne ne possède la propriété. Et même si dans.. toute notre vie il n'y a pas de changement dans notre richesse, à l'heure de la mort, que cela nous plaise ou non, nous la laisserons à d'autres, et nous n'aurons joui que de l'usufruit, et nous irons dans la prochaine vie nus et purs de tout bien.

Là où il apparaît que ceux qui ont vraiment la propriété de la richesse sont ceux qui méprisent encore l'usufruit et rient de sa jouissance. Celui qui jette ce qu'il a et le donne aux pauvres est celui qui utilise ses biens comme il le devrait et quitte ce monde avec la vraie possession de ceux-ci. Même dans sa mort, il ne perd pas cette possession, mais à ce moment-là, il récupère tout, et même plus qu'il ne l'a laissé. Et il le récupère quand il a le plus besoin de son aide, au jour du jugement, quand nous devons tous rendre compte de nos œuvres. Celui qui veut garder l'usage, la possession et la seigneurie se débarrasse de tout ce qu'il possède. Celui qui ne le fait pas devra, à l'heure de la mort, se séparer sans remède de tout, et même bien des fois avant la mort, il perdra tout, avec des dangers et des maux qui ne se disent pas. Et ce n'est pas le seul mal que le mouvement vienne soudainement, mais que les riches continuent à souffrir de la pauvreté sans l'exercer au préalable. Pas tant que ça, le pauvre. Il n'a pas mis sa confiance dans l'or et l'argent, matière sans âme, mais en Dieu, qui nous la donne en abondance. De sorte que l'homme riche, qui doit subir des changements fréquents et successifs de fortune, est dans plus d'incertitude que le pauvre homme.

Et qu'est-ce que cela signifie que "Dieu nous donne tout abondamment pour en jouir" ? (I Tim, 6, 17). Dieu nous donne abondamment tout ce qui est beaucoup plus nécessaire que l'argent, comme l'air, l'eau, le feu, le soleil, etc. Et on ne peut pas dire que le riche apprécie plus les rayons du soleil que le pauvre, ni que le riche respire plus d'air que le pauvre. Tout est là, égal et commun à tous. Pourquoi, alors, ce qui est le plus grand et le plus nécessaire, ce qui soutient notre vie, a été rendu commun par Dieu, et ce qui est le plus petit et le plus vil, je veux dire l'argent, n'est pas commun, pourquoi, est-ce que je demande encore ? Sauvegarder notre vie et que nous avons au pair un palenque de vertu. Ainsi, si tout ce qui est nécessaire n'est pas commun, les riches, avec leur cupidité habituelle, noieraient peut-être les pauvres. Parce que s'ils faisaient ça avec de l'argent, ils en feraient beaucoup plus avec ces trucs. Et, d'autre part, si l'argent était commun et à la portée de tous, l'occasion de l'aumône et le motif de la charité seraient supprimés.

(Homélie II, 5 à 8 ; Au peuple d'Antioche)
Image
¡Dios mío, todo por amor a Vos, y para vuestra mayor gloria! Jesús y María, os amo y os adoro con toda mi alma y con todo mi corazón. ¡Tened piedad de mí!

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 846
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43

Re: Citations des Pères de l'Eglise concernant l'AUMÔNE et la CHARITÉ (en espagnol/français)

#14 Message par InHocSignoVinces » sam. 29 déc. 2018 13:04

SAINT JEAN CHRYSOSTÔME

7. Ainsi, pour vivre en paix, tout ce dont dépend notre vie a été rendu commun ; mais, à son tour, pour que nous ayons l'opportunité de couronnes et de mérites, l'argent n'est pas devenu commun. Ainsi, en haïssant l'avidité et en pratiquant la justice et en distribuant nos biens aux nécessiteux, nous pouvons trouver, par cette procédure, une consolation pour nos propres péchés. Dieu t'a rendu riche. Pourquoi vous rendez-vous pauvre ? Il vous a enrichis pour que vous puissiez aider les pauvres, pour qu'avec votre libéralité envers les autres vous puissiez racheter vos propres péchés. Il vous a donné de l'argent, non pour le faire taire pour votre perdition, mais pour le verser pour votre salut. Dieu a aussi rendu la possession de l'argent incertaine et instable, afin de détruire par ce moyen la folie avec laquelle on aime et cherche. Car si ceux qui n'ont aucune raison de se confier en lui, et de voir dans les yeux les ruses qui sont nées de lui, et qu'ils brûlent dans son amour, qui ou que pardonneraient-ils si les richesses étaient aussi fermes et non périssables, que ne mettraient-ils pas la main sur eux, veuves, orphelines ou pauvres ?...

8...D'où aussi, dès le commencement, Dieu a imposé à l'homme le joug du travail, non pour le punir et le tourmenter, mais pour l'instruire dans la tempérance. Adam a perdu le paradis quand il a vécu une vie oisive ; mais quand l'apôtre a vécu entre travail et fatigue et a dit : "Travaillant jour et nuit avec effort et fatigue " (II Co 11, 27), il fut alors enlevé au paradis et grimpé jusqu'au troisième ciel. Ne maudissons pas le travail, ne rejetons pas l'occupation. Ainsi, même devant le royaume des cieux, nous recevons ici la plus grande récompense, le plaisir, le fruit du travail. Et non seulement le plaisir, mais ce qui vaut beaucoup plus que le plaisir, la santé la plus pure. Sur les riches, outre l'ennui, il y a un déluge de maladies ; les pauvres, cependant, sont libérés des mains des médecins, et s'ils tombent un jour dans une maladie, comme ils sont libérés de toute gêne et gardent leur corps robuste, ils se rétablissent rapidement par eux-mêmes. Le grand bien est la pauvreté pour ceux qui savent la porter généreusement, trésor non dérobable, canne très forte, possession non nocive, refuge imprenable....

(Homélie II, 5 à 8 ; Au peuple d'Antioche)
Image
¡Dios mío, todo por amor a Vos, y para vuestra mayor gloria! Jesús y María, os amo y os adoro con toda mi alma y con todo mi corazón. ¡Tened piedad de mí!

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 846
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43

Re: Citations des Pères de l'Eglise concernant l'AUMÔNE et la CHARITÉ (en espagnol/français)

#15 Message par InHocSignoVinces » mer. 02 janv. 2019 16:25

SAINT JEAN CHRYSOSTÔME

3. ... Combien j'en entends dire : "Qu'il n'y ait pas de pauvreté." Couvrons la bouche de ceux qui sont irrités par l'existence de la pauvreté, car c'est un blasphème. Répondons-leur : "Qu'il n'y ait pas de petits d'âme, car la pauvreté donne vie à des biens indicibles, et sans elle, la richesse ne vaut rien". Ne calomnions ni l'un ni l'autre. La pauvreté et la richesse sont des armes qui, si nous le voulons, nous mènent, l'une et l'autre, à la vertu. Un soldat courageux, quelles que soient les armes qu'il porte, montre sa vertu ; un homme lâche et timide ne sait pas marcher avec les siens.

Et parce que vous réalisez que c'est la vérité, rappelez-vous, Job, qui était d'abord riche puis pauvre, et qui a dû manier les deux types d'armes et avec les deux il est sorti victorieux. Quand le riche dit : "Ma porte a été ouverte à tout passager" (Job 31:32). Et quand j'étais pauvre : "L'Éternel me l'a donné, l'Éternel me l'a pris. Comme cela arriva au Seigneur " (Job 1, 21). Quand il était riche, il faisait preuve d'une hospitalité généreuse ; quand il était pauvre, d'une grande patience. C'est bien vous. Vous êtes riche ? Faites l'aumône généreusement. Vous êtes venu pour moins que ça ? Il fait preuve d'une grande constance et d'une grande patience. Ni la richesse ni la pauvreté ne sont simplement mauvaises. Par le libre arbitre de ceux qui les utilisent, ils deviennent tous les deux mauvais.

(Homélie XV, 3)
Image
¡Dios mío, todo por amor a Vos, y para vuestra mayor gloria! Jesús y María, os amo y os adoro con toda mi alma y con todo mi corazón. ¡Tened piedad de mí!

Répondre

Revenir à « Textos en español »