LA VIE SPIRITUELLE, par le Chanoine Toublan

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1916
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

LA VIE SPIRITUELLE, par le Chanoine Toublan

#1 Message par InHocSignoVinces » mar. 25 août 2020 19:19

LA VIE SPIRITUELLE

CENT TRENTE-SEPT CONFÉRENCES DÉDIEES
AUX PRÊTRES, AUX RELIGIEUSES, AUX PERSONNES
PIEUSES VIVANT DANS LE MONDE


Par le Chanoine TOUBLAN, Vicaire Général Honorable de Chalons


PERMIS D'IMPRIMER
Paris, le 31 août 1903.
P. FAGES, Vicaire-Général.




PREMIÈRE PARTIE

Purification de l'âme




PREMIÈRE CONFÉRENCE

Les trois classes d'hommes


I. INDIQUONS-LES SIMPLEMENT

Selon la voie qu'ils suivent, les hommes se divisent
en charnels, rationnels et spirituels.

L'homme charnel est celui qui suit les penchants
de la nature déchue.


L'homme rationnel n'a d'autre guide de sa vie que
la raison humaine. À elle seule, il demande la règle
de ses jugements, de ses affections, de son langage,
de ses actions.


L'homme spirituel monte plus haut, et va prendre,
pour éclairer ses pas, le flambeau de la foi, c'est-a-dire
de la Révélation divine.



II. Comment les reconnaître ?

I. L'homme charnel offre les caractères suivants :

— Soins exagérés de son corps, de sa santé.
— Préoccupation constante de son bien-être, de ses
aises dans les vêtements, l'ameublement, le coucher,
la nourriture.
— Amour excessif du plaisir, des fêtes, des réunions
joyeuses.
— Horreur de ce qui gêne et de ce qui coûte.
— Négligence des devoirs, soit privés, soit domestiques,
soit sociaux, à raison des difficultés qu'ils
présentent, des sacrifices qu'ils imposent.
— Sollicitude extrême des choses qui sont à son
usage.
— Abattement profond, dans les adversités, pertes,
accidents, maladies, insuccès.



2. L'homme rationnel se reconnaît à ces signes :

— Extrême sensibilité en ce qui regarde le point
d'honneur.
— Efforts constants pour être homme correct en
toutes choses. Il y met une sorte de coquetterie.
— Recherche empressée de l'estime, de l'amitié, de
l'appui des gens du monde, des grands du siècle.
— Attention scrupuleuse à suivre le grand nombre,
à se conformer aux modes, aux usages du milieu
auquel il appartient.
— Confiance exagérée en lui-même, en sa sagesse,
en ses talents, en son savoir-faire.



3. L'homme spirituel a des signes tout différents :

— Vues surnaturelles. Il voit tout en Dieu, tout
par rapport à Dieu : juge toutes choses, comme Dieu
lui-même. Dans son estime, Dieu est au sommet,
l'âme au-dessus de tous les biens de ce monde,
les biens matériels au dernier rang.
— Sollicitude modérée au sujet de sa santé, de sa
vie, de ses avantages personnels, de ses biens matériels.
— Défiance de soi-même, de sa sagesse, de son
industrie.
— Indifférence à l'égard des affronts, des mépris,
aussi bien que de l'amitié, de l'estime des hommes.
Il lui suffit que Dieu soit content.

— Confiance absolue, universelle, constante en la
divine Providence qui régle toutes choses, les biens
et les maux, dans la plus sage mesure et pour le plus
grand avantage de chacun.
- Le mobile unique et invariable de ses actions,
c'est la volonté de Dieu et le salut... Servir Dieu et
se sauver,
tel est son mot d'ordre.



A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1916
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: LA VIE SPIRITUELLE, par le Chanoine Toublan

#2 Message par InHocSignoVinces » jeu. 27 août 2020 13:01

III. COMMENT LES APPRÉCIER ?


1. L'homme charnel esl digne de mépris, puisqu'il
vit en bête, mange, boit, digère, dort, s'amuse
comme les bêtes, — mais aussi de compassion, car
souvent il n'a pas conscience de son état, par suite
de son éducation première.
— Toutefois, il n'est pas
inguérissable, si l'on sait provoquer en lui la réaction
du surnaturel, point de départ d'un changement
absolu. Il ne parvient à s'établir definitivement
dans le surnaturel que par des vues de foi, par des
exemples supérieurs fréquemment rappelés, par la
pratique de la mortification, par des sacrifices journaliers,
par des prières ardentes.



2. L'homme rationnel est moins hideux en apparence ;
— mais moins guérissable, parce qu'il ne se
croit pas malade ; — plus dangereux dans son contact,
à raison même de son vernis de sagesse ; — il est
tout voisin de l'homme charnel. On peut même dire
qu'il n'est qu'une pure fiction.
Saint Jérôme appelle
les anciens philosophes des animaux de gloire. Eux-mêmes
avouaient qu'ils faisaient dans le secret ce
qu'ils défendaient en public. L'Écriture l'affirme
d'ailleurs: Dieu les abandonna aux passions honteuses...
au sens dépravé
1.


3. L'homme spirituel est l'oeuvre première de
Dieu. Adam sortant des mains du Créateur, orné à la
fois des dons de la nature et de la grâce, était destiné
à vivre dans un commerce intime et habituel avec
Dieu, par conséquent de la vie surnaturelle ; — le
fruit le plus merveilleux de là rédemption, de la grâce
recouvrée par le sang réparateur ; — le prolongement
de Jésus-Christ même en chacun de nous...
Je vis, ou
plutôt ce n'est pas moi qui vis, mais c'est Jésus-Christ
qui vit en moi
2 ;
— le ciel commencé sur la terre. Saint Thomas appelle
la grâce la gloire commencée, et la gloire la grâce consommée.



Conclusions.I. Prenons l'homme spirituel
comme l'idéal de notre vie.


2. Etudions Jésus, son coeur, son langage, sa vie,
puisque l'homme spirituel n'est autre chose que
Jésus continué.


3. Appliquons-nous à le copier en toutes choses,
constamment, généreusement.



A SUIVRE...


1. Ép. aux Romains, I, 26, 28. — 2. Ép. aux Galates, 11, 20.

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1916
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: LA VIE SPIRITUELLE, par le Chanoine Toublan

#3 Message par InHocSignoVinces » lun. 31 août 2020 19:37

IIe CONFÉRENCE

Les trois Étapes de la Vie spirituelle


Innombrables sont les degrés de la vie spirituelle.
Dieu seul les connaît. Cependant on les ramène à trois
principaux qu'on désigne sous les noms de vie purgative,
vie illuminative, vie unitive,
noms qui expriment
la nature du travail des âmes qui y sont parvenues.
Donnons un court aperçu de ces trois vies que l'on
peut considérer comme les trois étapes de la vie spirituelle
que nous étudions, et sachons que le commencement
même est déjà la perfection, selon ce mot
si consolant de saint Bernard :
L'effort constant vers la
perfection, c'est déjà la perfection.



Saint Thomas appelle ces trois étapes charité commençante,
charité croissante
et charité parfaite ou
consommée. De là les trois noms de commençants,
de progressants, de parfaits.


I. Première étape ou Vie purgative

Comme disposition, c'est la vie de ceux qui travaillent
à se débarrasser de leurs péchés par la pénitence,
évitent d'en commettre de nouveaux, tombent néanmoins
encore, mais plus rarement, et se relèvent plus
promptement; par conséquent, vie de lutte contre
les passions, vie de fidélité au devoir, mais non sans
peine ni sans répugnance, ni même sans chute.


Comme opération, c'est un double travail :

I. Travail de purification qui a pour but de déposer
les scories des péchés passés. Il se fait par un repentir
sincère de toutes ses fautes, à l'imitation de David et
de saint Pierre; par une confession humble, entière;
par une réparation abondante de ses fautes (jeûnes,
travaux, mortifications, oeuvres de charité et de
piété).


2. Travail de destruction du vieux levain, afin de
prévenir les rechutes. Il se fait par l'attention à fuir
tout ce qui est mal, ou conduit au mal, ou seulement
à l'apparence du mal (résolution, vigilance, examen
quotidien) ; par le combat incessant de ses défauts,
surtout du défaut dominant; par la lutte constante
contre la triple concupiscence (amour exagéré des plai-
sirs, des richesses, de la gloire).



A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1916
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: LA VIE SPIRITUELLE, par le Chanoine Toublan

#4 Message par InHocSignoVinces » lun. 07 sept. 2020 18:44

II. Deuxième étape ou Vie illuminative

Ses caractères. C'est une vie de fidélité au devoir,
mais d'une fidélité facile et douce ; c'est Ia fuite habi-
tuelle du péché volontaire, même véniel, son carac-
tère propre ; c'est la pratique des vertus chrétiennes,
toutefois non sans luttes, ni sans efforts.


Ses noms. On l'appelle vie illuminative, à cause de
la beauté, de Ia splendeur donnée à l'âme par la pratique
des vertus — vie de la foi - vie du devoir - vie du bon serviteur
- construction du château de l'âme - édification du temple
intérieur.
La sagesse, dit l'Esprit-Saint, s'est bâti une maison,
elle a taillé sept colonnes 1.
Vraie vie chrétienne. — Dénominations faciles à
comprendre. — On y trouve encore des fautes, parfois
nombreuses, mais légères et rarement délibérées.



Ses opérations sont les suivantes :

I . Emploi des moyens les plus efficaces pour jeter
sûrement en soi les fondements de la vie chrétienne :
recueillement intérieur, thermomètre de la spiritualité,
— domination de soi-même, par l'assujettissement
de tout son être au joug de là discipline, de son intérieur
d'abord (entendement, imagination, sensibilité,
volonté), puis de son extérieur (regards, maintien, démarches,
appétit, goût, langage, actions).



2. Acquisition et développement des dispositions
générales, qui doivent être comme les moteurs de
notre avancement spirituel :

— Ardeur, désir de la perfection.
— Résolution sans cesse renouvelée de travailler à
y tendre.
— Sincère dégagement des choses créées.
— Entière soumission à la volonté divine.
— Pureté d'intention dans ses actions, c'est-à-dire
recherche constante du bon plaisir et de la gloire de
Dieu.



3. Efforts persévérants pour pratiquer les vertus,
et tout d'abord, les fondamentales :
la foi, l'espérance,
la charité, l'humilité, l'obéissance, la patience, l'abnégation,
la douceur.



4. Attention soutenue à rendre ces vertus solides
par l'indifférence aux consolations spirituelles, par le
calme conservé au milieu des distractions, des aridités
et même des contradictions des hommes.



1. Proverbes, IX, I.


A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1916
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: LA VIE SPIRITUELLE, par le Chanoine Toublan

#5 Message par InHocSignoVinces » mer. 09 sept. 2020 18:57

III. Troisième étape ou Vie unitive

C'est l'état de l'âme qui, entièrement purifiée par
la pénitence, Illuminée par la pratique des vertus, vit
dans une union étroite et dans une communication
intime avec Dieu.


Elle a pour caractère propre la conversation habituelle
avec Dieu, peu importe comment, plus or moins
habituellement, plus ou moins sensiblement.
Elle a des degrés sans nombre, aussi bien que les
deux autres vies. Bien qu'on soit arrivé au sommet
de la perfection, on découvre sur ce sommet même
un grand nombre d'autres sommets plus élevés les
uns que les autres.


On l'appelle vie d'oraison, vie de contemplation, vie
intérieure, vie d'ami, vie parfaite.
C'est vraiment la
vie des saints.


Elle a pour conséquences les caresses divines, des
grâces sans nombre, des richesses incomparables.
Une année de cette vie vaut plus que cinquante
passées dans la vie chrétienne ordinaire.


Les moyens d'y atteindre sont : le profond recueillement
en Dieu, l'habitation familière dans le Coeur de Jésus,
le désir ardent et le soin continuel de procurer
sa gloire, le doux acquiescement au bon plaisir
de Dieu, avant goût du repos éternel des saints.



A SUIVRE...
Image

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1916
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: LA VIE SPIRITUELLE, par le Chanoine Toublan

#6 Message par InHocSignoVinces » lun. 14 sept. 2020 12:09

IIIe CONFÉRENCE

Observations relatives à la Vie purgative


I. Exposé motivé de ces Observations


1. Ne rien négliger des actes de la vie purgative, ni
réparation des fautes passées, ni anéantissement du
vieil homme.


Si le passé n'est pas réparé, comment courir dans
une vie nouvelle ?


Si le vieil homme n'est pas anéanti, comment ne
pas craindre de terribles rechutes ? — Comment espérer
quelque avancement ?


Il faut donc s'interroger souvent sur ce double travail
fondamental; au besoin, prendre l'avis de son
confesseur pour savoir où l'on en est.



2. Conserver toujours le souvenir amer de ses
fautes passées.


Précieux sont les avantages de ce souvenir :

Constante humilité, accompagnée d'une entière
dépendance de Dieu, — prière habituelle qui jaillit
du sentiment de notre impuissance et du besoin que
nous avons du secours de Dieu, — guerre incessante
contre l 'amour-propre, — estime et pratique de la
mortification intérieure, — indulgence et compassion
envers les autres, — patience dans les peines,
— calme et possession de soi-même dans le
service de Dieu.


Au contraire, là où ce souvenir fait défaut, on
remarque :
absence de persévérance dans la prière,
— amour-propre des plus- vivaces, — horreur de la
mortification, — soin exagéré des choses extérieures,
— empressement à faire beaucoup, plutôt qu'à bien
faire, — rechutes fréquentes.



A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1916
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: LA VIE SPIRITUELLE, par le Chanoine Toublan

#7 Message par InHocSignoVinces » jeu. 24 sept. 2020 19:20

3. Éviter l'illusion de se croire trop avancé dans
la perfection, illusion que l'on trouve chez ceux qui,
après quelque temps de fidélité, se croient arrivés au
sommet,
oubliant qu'on n'y parvient qu'après des
luttes, des efforts, des victoires innombrables et
de longue durée.
Ainsi faire peu de cas d'une certaine
agilité que l'on éprouve dans le service de Dieu, agilité
que l'on trouve chez les personnes naturellement
actives ou chez les commençants, conséquence de la
sensibilité plulôl que de la volonté. — Il n'est pas rare
que cette agilité aille se ralentissanl avec les années.



4. Se garder de vouloir aller trop vite. A quoi
aboutissent l'oiseau qui veut sortir trop tôt de son nid,
l'ouvrier qui veut faire un apprentissage trop court,
le vaisseau qu'on met prématurément à la mer,
l'enfant que l'on fait marcher de trop bonne heure,
l'homme qui bâtit sans fondements ?
il en est de
même dans la vie spirituelle: en voulant y aller trop
vite, on ne prépare que des rechutes réiterées, des
découragements profonds, et finalemenl l'abandon de
tout travail spirituel. Saint Augustin observe très
justement qu'il faut se soucier avant tout des fondations :
De fundamento prius cogita. Un ange répète
jusqu'à quatre fois à saint Siméon Stylite : Creuse
encore.



A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1916
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: LA VIE SPIRITUELLE, par le Chanoine Toublan

#8 Message par InHocSignoVinces » dim. 27 sept. 2020 12:05

5. Songer seulement à quitter la vie purgative
quand les mauvaises inclinations paraissent domptées,
— quand on sent en soi-même une estime sincère
pour les vertus solides (on les a citées plus haut) et
qu'on éprouve un vrai désir de les pratiquer. Il faut
beaucoup d'efforts et de temps pour en venir à ce
point.



6. Revenir, de temps en temps, au moins à l'époque
des retraites et du Carême, aux actes principaux de
la vie purgative. On en retire les mêmes avantages
que quand on revient aux premiers principes des
sciences, des arts, des langues. Rien n'alimente
mieux l'humilité, ne stimule davantage la bonne
volonté.



II. Conclusions pratiques

I . Ayons fréquemment à l'esprit et au coeur le
souvenir amer de nos fautes passées. Toutefois, bornons-
nous à un souvenir général. Le souvenir trop
particulier pourrait amener le découragement et le
retour de certaines tentations.


2. Bien que nous nous sentions pardonnes, demandons
à Dieu un pardon plus entier, plus parfait.

Purifiez-moi de plus en plus, disait à Dieu le saint roi
David 1.


3. Craignons toujours les rechutes. La nature mauvaise
n'est pas morte en nous, elle n'est qu'assoupie.
Terrible est le réveil du lion depuis quelque temps
endormi.


4. Accroissons sans cesse en nous la délicatesse de
conscience, c'est-à-dire l'horreur du péché, de ce qui
peut y conduire, de ce qui en a l'apparence.


5. Rappelons-nous les exemples des saints. Ézéchias
ne disait-il pas à Dieu: Je repasserai devant vous
toutes les années de ma vie dans l'amertume de
mon âme
2 ? David: J'ai toujours mon péché devant
les yeux 3 ? Saint Bernard se répétait fréquemment
à lui-même ces paroles sacrées : Personne ne sait s'il
est digne d'amour ou de haine
4.



A SUIVRE...


1. Psaumes, I., 2.
2. Isaïe, XXXVIII, 15.
3. Psaumes, I., 5.
4. Ecclésiaste, IX, I

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1916
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: LA VIE SPIRITUELLE, par le Chanoine Toublan

#9 Message par InHocSignoVinces » dim. 11 oct. 2020 21:13

IVe CONFÉRENCE

La Loi du Progrès


L'homme spirituel est l'homme qui avance toujours,
selon cette parole des saints Livres : Le sentier
des justes est comme une lumière brillante qui s'avance
et qui croît jusqu'au jour parfait
1. Ce jour absolument
partait n'est qu'au ciel.



De là découle pour tous, sans exception, l'obligation
de tendre sans cesse vers un état supérieur,
par
la raison qu'il y a toujours à progresser: Que celui qui
est juste se justifie encore, et que celui qui est saint se
sanctifie encore
2.


Voilà la loi du progrès. Nous allons l'établir et réfuter
ainsi ceux qui croient que la perfection est affaire
de surérogation ou d'inclination particulière,
ou de libre résolution, en vue d'une récompense plus
abondante au ciel, ou même d'état particulier de vie
(sacerdoce, vie religieuse).
Erreur; tous y sont appelés,
pas au même degré, à la vérité, mais dans une
certaine mesure que nous essaierons d'indiquer;
oui, tous, personnes du monde ou religieux, laïcs
on prêtres, hommes ou femmes.



1. Proverbes, IV, 18.
2. Apocalypse, XXII, 11.



A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1916
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: LA VIE SPIRITUELLE, par le Chanoine Toublan

#10 Message par InHocSignoVinces » jeu. 15 oct. 2020 20:58

I. LE PROGRÈS, LOI CERTAINE ET GÉNÉRALE


I. C'est la volonté formelle de Dieu. La volonté de
Dieu est que vous soyez saints
1... Vous serez
saints, parce que moi-même je suis saint.
2
Tout ce qu'il a fait pour nos âmes le prouve surabondamment.


2. C'est la loi chrétienne. Pour quiconque l'étudie
attentivement, il est facile de voir que
c'est une loi
de perfection.
Vous avez appris qu'il a été dit aux
anciens... Mais moi je vous dis...
Notre-Seigneur ne défend
pas seulement les actes, mais les paroles, les regards,
les pensées.
3 Jésus-Christ ne se contente pas de nous
donner des préceptes, il y ajoute les conseils évangeliques :

Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il porte
sa croix et qu'il me suive
4. Afin que personne
n'ait le moindre doute, il dit expressément : Soyez parfaits
comme votre Père céleste est parfait
5. Il se donne
lui-même pour modèle à imiter :
Je vous ai donné
l'exemple, afin que ce que j'ai fait , vous le fassiez aussi
vous-mêmes
6. Enfin, il fait voir que c'est un travail de
longue haleine et d'efforts généreux :
Faites effort
pour entrer par la porte étroite
7. En réalité,
l'Evangile est un loi de progrès.


1. Ire Ep. aux Thess., IV, 3.
2. Lévitique, XI, 45.
3. S. Matthieu, V.
4. Ibidem, XVI, 24.
5. Ibidem, V, 48.
6. S. Jean, VIII, 15.
7. S. Luc, XIII, 24.


A SUIVRE...

Répondre

Revenir à « L'humilité exaltée et l'orgueil rabaissé »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités