SUR L'HUMILITÉ, par le R. P. TILMANN PESCH de la Compagnie de Jésus.

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1349
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

SUR L'HUMILITÉ, par le R. P. TILMANN PESCH de la Compagnie de Jésus.

#1 Message par InHocSignoVinces » ven. 01 mai 2020 16:18

LE PLUS GRAND OBSTACLE

par le R. P. TILMANN PESCH
de la Compagnie de Jésus.



I . Humble soumission à Dieutelle est la destinée
de l'homme, sa raison d'être,
l'unique nécessaire.


Le penchant de l'esprit humain à l'indépendance désordonnée,
à l'orgueil, forme la première et la plus grande
difficulté à laquelle l'homme se heurte quand il envisage
le but de sa vie ; il lui est difficile de ne pas plus tenir
à lui, qu'il ne le mérite en réalité ; infatué de sa personne
il devient un révolutionnaire contre Dieu.


De même que la nature animale est pour l'homme le
principe de son penchant pour la sensualité, de même le
danger de l'orgueil est dans la conscience qu'il a de la
hauteur de son intelligence.


Eschyle a dit : « L'orgueil dans sa fleur a pour fruit
la faute qui nous fait moissonner la peine et les larmes. »


Il est des singes qui cherchent toujours et partout à
monter au sommet. S'ils sont dans la forêt, ils grimpent
sur les plus hautes cimes des arbres ; s'ils sont emprisonnés
dans une chambre, ils échafaudent les chaises sur
les tables pour pouvoir tout contempler avec satisfaction
d'un endroit très élevé. Tel l'orgueilleux, qui, dans toutes
les conditions de la vie, s'efforce d'occuper la plus haute
place.
Le devoir de tout homme est de tenir en laisse
son orgueil, ce monstre toujours inquiet.


L'orgueil est la source la plus féconde d'erreurs funestes.
Saint Augustin pense qu'il y a des hommes que l'orgueil
fait délirer : homiues superbe délirantes. Le fait est que
les coryphées de la philosophie non chrétienne s'accusent
réciproquement de folie et de pis encore.

Il ne peut y avoir de bonheur là où est l'orgueil. Heureux
celui qui accepte avec joie tous les dons qui lui
sont faits.
Celui qui est plein d'orgueil est éternellement
maussade : il n'est jamais satisfait des dons qu'il possède
et il s'imagine que ce que les autres ont reçu est un
tort qui lui est fait.


Les plus hautes places du ciel sont pour les plus humbles,
et les plus profondes prisons de l'enfer sont pour les
plus orgueilleux.


A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1349
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: SUR L'HUMILITÉ, par le R. P. TILMANN PESCH de la Compagnie de Jésus.

#2 Message par InHocSignoVinces » dim. 03 mai 2020 19:59

2. A l'orgueil est opposée la vertu d'humilité. L'humilité
est la soumission à Dieu, ou plutôt le détachement de
soi-même que cette vertu requiert ;
elle est la vertu de la
volonté par laquelle nous nous considérons tels que nous
sommes réellement, de telle sorte que nous ne voulons
ni être ni paraître plus que ne l'exige la vérité, et que
nous nous soumettons librement à l'ordre voulu par
Dieu.



Qui êtes-vous donc pour croire que vous ne devez tenir
aucun compte de la volonté de Dieu?
Qu'êtes-vous,
demande un profond psychologue (le Père A. M. Weiss),
en comparaison des autres hommes? Montrez tout ce que
vous vous imaginez posséder en grandeur et en puissance ;
exagérez-le autant que vous pourrez : possédez-vous
des avantages corporels ? d'autres ne les possèdent-ils
pas? La richesse et la considération? d'autres ne les
ont-ils pas ? La science et la vertu? d'autres n'en sont-ils
pas doués?



Qu'êtes-vous dans ce monde ? Jusqu'où s'étend votre
réputation ?
Même dans le petit cercle où vous vous
mouvez,
il en est d'autres qui, sous bien des rapports,
vous dépassent, vous surpassent, vous éclipsent.



Qu'est votre intelligence ? que sont vos actes et vos
facultés en comparaison de toute l'humanité ! Vous
mourez, et bientôt quelques-uns seulement savent l'endroit
où vos ossements tombent en poussière. La fleur des
champs, où est-elle? Le léger nuage, où est-il? Comme la
vague du ruisseau a bientôt disparu ! Cherchez donc une
gouttelette dans la mer, un grain de sable sur la vaste
plage !



Et que sont toutes les grandeurs de la terre en comparaison
du monde des esprits ? Comme notre planète et
tous ses habitants disparaissent ! Que sont toutes les
générations des hommes et toutes les phalanges des anges
en comparaison de Dieu et de l'infini ?



A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1349
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: SUR L'HUMILITÉ, par le R. P. TILMANN PESCH de la Compagnie de Jésus.

#3 Message par InHocSignoVinces » mer. 06 mai 2020 14:56

3. Et vous, enfant de l'homme, cendre et poussière,
vous pourriez vous prévaloir contre Dieu ? D'où venez-vous ?
Où allez-vous ? Voici votre berceau ! Voilà votre
tombe !
Qu'êtes-vous en vertu et en sainteté ? Vous ne
croyez pas vous-même à ces avantages ; et le peu que
vous en avez, combien est-il altéré par les imperfections
et les défauts !
Qu'êtes-vous par votre volonté ? la moindre
difficulté vous décourage.
Qu'êtes-vous par votre intelligence ?
Vous avez longtemps pâli sur les livres et que
savez-vous ?
Retranchez de vos connaissances et de vos
discours ce que vous avez entendu et pris des autres :
que reste-t-il encore ? Et qu'êtes-vous par votre existence
terrestre ?
faiblesse, petitesse, fange, cloaque vivant
recouvert de neige !
Pauvre infortuné, vous êtes assis sur un
tas de fumier et vous vous croyez un roi !
Vous n'êtes
rien par vous-même dans l'ordre de la nature : dans
l'ordre de la vertu, vous êtes moins que rien, à cause
de vos péchés.



A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1349
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: SUR L'HUMILITÉ, par le R. P. TILMANN PESCH de la Compagnie de Jésus.

#4 Message par InHocSignoVinces » ven. 08 mai 2020 16:32

4. Pour affermir l'homme dans une salutaire humilité
rien de plus efficace que le souvenir de ses péchés passés.

Des penseurs chrétiens sont d'avis que si Dieu n'empêche
pas les péchés c'est afin que l'homme trouve dans la
conscience qu'il a de sa culpabilité une excitation à l'humilité
et à la honte de lui-même.



Ne seriez-vous pas honteux jusqu'au plus profond de
vous-même si telles ou telles gens honnêtes connaissaient
toutes vos pensées, vos désirs, vos paroles et vos
oeuvres ?
Donc, ne devriez-vous pas mourir de honte en
pensant que Dieu, qui sait tout, pénètre votre absolue
pauvreté ?



A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1349
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: SUR L'HUMILITÉ, par le R. P. TILMANN PESCH de la Compagnie de Jésus.

#5 Message par InHocSignoVinces » dim. 10 mai 2020 18:24

L'HUMILITE CHRETIENNE


1. Deux traits principaux du caractère du Christ se
révèlent dans son Incarnation : l'obéissance et l'amour
des hommes.
Deux autres traits apparaissent dans sa
naissance : l'humilité et la pauvreté. L'humilité, c'est
l'abaissement, le renoncement à tous les dehors brillants,
le renoncement à tout ce qui peut flatter l'amour-propre
désordonné et porter atteinte à la soumission que nous
devons à Dieu.
Le Christ est humble. Il est Dieu, et il
apparaît comme homme; il est grand, et il apparaît
comme un petit enfant; il est puissant, et il apparaît sans
force ; il est tout, et il s'anéantit.



Le sommeil de cet enfant n'arrête pas son activité ; sa
petite main régit le monde, sa bouche fermée juge l'humanité.

Quelle pauvreté, à en juger par les apparences!


La naissance à Bethléem est la première rencontre du
Messie avec son peuple. Et ce Messie se heurte à l'humiliation;
ses plus proches compatriotes, les siens ne l'ont
point reçu : il lui faut chercher un asile dans l'étable des
animaux.


2. Cette humilité de l'Homme-Dieu se révèle toujours
plus saisissante dans le cours de sa vie.



Pour accomplir son oeuvre, le Seigneur choisit à dessein
la Galilée, pays isolé et dédaigné: mais c'est à Jérusalem
qu'il veut mourir. Il assigne à ses disciples les capitales
du monde civilisé, Alexandrie, Antioche, Athènes, Rome.
Le Christ a travaillé sans succès apparent ; il laisse les
grands triomphes à ses Apôtres. Les miracles opérés par
les Apôtres dépassent en nombre et en importance les
miracles du Christ. Le Seigneur a voulu simplement
semer, d'autres devaient avoir l'honneur de la moisson.



Avec la plus grande humilité, il lave aussi les pieds de
ses disciples. (Joan., xiii, s.)


A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1349
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: SUR L'HUMILITÉ, par le R. P. TILMANN PESCH de la Compagnie de Jésus.

#6 Message par InHocSignoVinces » mer. 13 mai 2020 13:33

3. Pourquoi donc cette humilité? pourquoi cette pauvreté ?
Elles sont pratiquées par obéissance envers le Père,
pour rendre à la Divinité la gloire infinie qui doit résulter
de cet abaissement du Fils de Dieu. Elles sont pratiquées
par amour des hommes, pour les sauver de la damnation.



La nature humaine est affligée de deux maladies ; par
suite de l'opiniâtreté des hommes, ces deux maladies se
sont changées en deux blessures mortelles :
c'est l'orgueil,
qui s'estime lui-même, et l'amour du monde, qui estime
le monde outre mesure.
Il fallait travailler à la guérison
de ces deux blessures.



Apprenons du Christ à être humbles. L'humilité est le
noble détachement qui nous soumet en tout à Dieu,
notre Seigneur. L'humilité, c'est la vérité; l'humilité,
c'est la justice. Toute vertu suppose nécessairement l'humilité.

Sans l'humilité point de crainte de Dieu, point
d'obéissance, point de grâce.



Nous n'avons l'esprit du Christ qu'autant que nous
possédons son humilité,
cette humilité qui ne recherche
que Dieu, qui fuit la louange des hommes et qui ne se
laisse point troubler par les épreuves et les humiliations.



Le Christ l'a enseigné aux Apôtres : « Celui-là est le
plus grand dans mon royaume qui est le plus petit à ses
propres yeux. »
(Marc, ix, 24.) « Quiconque s'élève sera
abaissé, et quiconque s'abaisse sera élevé. »
(Luc, xviii,
14.) « Que celui qui est le plus grand parmi vous
devienne comme le plus petit, et que le premier parmi
vous soit comme le serviteur des autres. »
(Luc, xxii, 26.)


Celui qui peut conserver la paix du coeur en dépit du
déchaînement de la calomnie a fait de grands progrès
dans l'humilité.



L'homme est naturellement enclin à s'estimer et à s'aimer
avec excès. En lui-même et par nature, il est petit
et il voudrait être grand. En comparaison de l'univers, il
est peu de chose, et il voudrait faire de sa personne le
centre autour duquel tout se meut.
En comparaison de
Dieu il n'est rien,
et il voudrait être tout. « Vous serez
comme des dieux. »
Cette aspiration est toujours en nous;
tantôt elle s'affiche, tantôt elle se dissimule.



C'est quelque chose de si grand d'être petit, qu'il serait
bien difficile d'apprendre à s'abaisser si vous, ô Jésus,
qui êtes si grand, ne vous étiez fait si petit.



A SUIVRE...
Image

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1349
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: SUR L'HUMILITÉ, par le R. P. TILMANN PESCH de la Compagnie de Jésus.

#7 Message par InHocSignoVinces » ven. 15 mai 2020 16:54

4. L'humilité ne vous défend pas de paraître autant
qu'il convient à votre situation; elle ne vous défend pas
de veiller à votre bonne réputation ; elle ne vous défend
pas de répondre aux exigences de votre position. L'Apôtre
saint Paul lui-même revendiquait ses droits. Mais en
tout cela il faut un motif légitime.



Humilité ne signifie pas pusillanimité, mais courage
et énergie.
L'homme humble dit avec l'Apôtre : « Je
puis tout en Celui qui me fortifie. »
(Phil., iv, n.)


Dans vos actions, dans vos paroles et dans vos pensées
volontaires,
fuyez tout ce qui flatte l'orgueil et nourrit la
vanité.
Ne pensez pas avec complaisance à la prudence de
votre conduite, aux grandes choses que vous avez accomplies,
à l'approbation que vous avez rencontrée.



Tournez vos regards sur vos faiblesses. Fermer les
yeux sur ses propres défauts ou les excuser, c'est orgueil.

Oh ! combien ne nous croyons-nous pas meilleurs que
nous ne sommes en réalité ! Que de péchés j'ai commis
qu'aucun homme ne connaît !
A quoi me sert d'être un
sépulcre blanchi ?



Votre perfection n'est pas dans la vertu que vous
croyez reconnaître en vous, mais dans celle que Dieu
voit en votre âme.
Vous n'avez donc point sujet d'être
arrogant : vous avez tout motif de craindre.



Ne vous mettez pas en avant, n'ayez pas le verbe
haut, n'imposez à personne votre opinion.
Évitez toute
arrogance et toute extravagance.



A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1349
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: SUR L'HUMILITÉ, par le R. P. TILMANN PESCH de la Compagnie de Jésus.

#8 Message par InHocSignoVinces » mer. 20 mai 2020 13:38

N'amenez pas facilement la conversation sur vous ; et
si l'on fait votre éloge, faites au plus tôt dévier l'entretien
sans qu'on s'en aperçoive.



Ne vous arrêtez pas à la pensée que votre prochain,
vos supérieurs ou Dieu sont injustes envers vous.



Dans les humiliations, les manques d'égard, les passedroits,
gardez-vous de toute amertume au fond de votre
coeur, mais encore plus dans vos paroles.



« Honneur perdu, tout est perdu ». dit le proverbe,
et c'est vrai lorsqu'il s'agit de l'honneur devant Dieu ou
devant votre propre conscience :
le proverbe n'est plus
juste lorsqu'il est question du faux honneur, de l'honneur
trompeur devant les hommes;
dans ce cas, c'est
l'apparence de l'honneur seule qui est perdue,
et non pas
l'honneur véritable.



Après une faute, ne vous irritez pas, mais profitez-en
pour vous humilier.



S'étonner après une faute, c'est ne pas se connaître
encore; se décourager, c'est orgueil ou ignorance de la
bonté de Dieu.



A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
InHocSignoVinces
Messages : 1349
Inscription : dim. 26 août 2018 11:43
Localisation : Couronne d'Aragon

Re: SUR L'HUMILITÉ, par le R. P. TILMANN PESCH de la Compagnie de Jésus.

#9 Message par InHocSignoVinces » dim. 24 mai 2020 12:24

5. Profitez des contradictions pour faire des progrès
dans l'humilité.



L'orgueil est le plus habile des acteurs. Gardez-vous de
ses comédies.



Ceux qui parlent le plus fréquemment de leurs défauts
sont parfois les plus convaincus de leur excellence. Honteux
de leur suffisance, ils s'efforcent du moins de
prendre les dehors de l'humilité.


Vous croyez, mon ami, être modeste parce que vous
proclamez vous-même vos défauts. Mais on s'aperçoit
bientôt de votre dessein : vous voulez qu'on vous contredise
le plus possible sur ce point.


Il en est qui tombent dans cette dangereuse indélicatesse
de se dévouer à une bonne cause pour se mettre en
avant.
Subordonner la cause de Dieu à l'égoïsme, c'est
un jeu redoutable.



Si vous avez commencé une bonne oeuvre avec une
intention pure,
n'y renoncez point sous prétexte que,
durant l'exécution, vous êtes importuné par des pensées
de vaine complaisance.



A SUIVRE...

Répondre

Revenir à « L'humilité exaltée et l'orgueil rabaissé »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité