Les inimitiés divines

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3257
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Les inimitiés divines

#21 Message par Abbé Zins » lun. 08 janv. 2007 15:38

« Quelle est donc cette union sacrée ?

C'est en somme,
le pacifisme satanique dans les idées et dans les faits,

la suppression de tout antagonisme nécessaire,

la fraternisation dans l'abdication des droits de la vérité,

de Dieu et de son Eglise.



Pour ce faire on allègue la patrie au-dessus de tout.

N'est-elle pas même la seule vraie religion qui doive unir toutes les volontés ?

De grâce, qu'on ne parle plus de péché, surtout de péché national, ni du châtiment qui le suit, afin de ne pas irriter le pécheur et l'impie.

Même la prière ordonnée par l'autorité ecclésiastique dans ce but était censurée et tronquée.

Union sacrée ! Comme si quelque chose pouvait être sacré sans Dieu et à plus forte raison contre Lui !

A moins qu'on ne donne à ce mot le sens d'exécrable et de maudit, comme dans l' « auri sacra fames » du poète latin.

Ainsi a mûri en pleine guerre comme tant d'autres choses,


la tolérance religieuse du siècle précédent.»

(R.P. Lhoumeau, La Vierge Marie et les Apôtres des derniers temps,1919, ch. 3)
Le pseudo-"ocuménisme" actuel et véritable néo-pan-syncrétisme

va encore beaucoup plus loin, passant de

la tolérance religieuse à

la licence irreligieuse


dite doubement faussement

"liberté religieuse" !

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3257
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Les inimitiés divines

#22 Message par Abbé Zins » mar. 09 janv. 2007 11:24

Poison des fausses philosophies :

« Mais rapprocher, affaiblir, altérer n'est qu'une étape.

Satan ne peut s'en contenter, il veut détruire cette inimitié, supprimer cet antagonisme qui le tient à l'écart et lui oppose les forces divines.

Alors, avec cette audace qui, après d'insidieuses questions, lui fit brusquement nier la menace divine qu'Eve lui objectait : « Vous ne mourrez nullement » (Gen.3,4), il ne se contente plus d'accommodements et de tolérance, il pousse à fond son mensonge contre Dieu.

S'il y a dans le temps une opposition, un antagonisme, cela ne tient pas à l'essence des choses, ou de l'Etre divin et ne durera pas éternellement.

Un jour viendra où les 2 principes, le bon et le mauvais, se réconcilieront ; où l'enfer enfin cessera et rendra ses habitants au céleste séjour ; où l'erreur et la vérité se confondront ; où le bien et le mal se réuniront en toute paix.

Donc le jugement après la mort ne conclut rien, ne fixe pas la destinée des hommes irrévocablement.

Après ou sans les pérégrinations de la métempsycose, tout finira par s'absorber en Dieu : justes et pécheurs, oeuvres bonnes ou mauvaises.»


(R.P. Lhoumeau, La Vierge Marie et les Apôtres des derniers temps, 1919, ch. 3)
Nous avons eu l'écho de ce néo-origénisme dans les discours de K.W. dit JP 2 sur le purgatoire, l'enfer et le ciel comme simples états d'âme ; et de ce progressisme moderniste sans cesse évoluteur tant dans le darwinisme que dans le modernisme condamné par le pape Saint Pie X ayant fait résurgence depuis la révolution de V 2.

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3257
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Les inimitiés divines

#23 Message par Abbé Zins » dim. 14 janv. 2007 16:20

« Plus rien d'immuable ; tout évolue :

la terre et le ciel, la religion et Dieu Lui-même.

Dès lors, pourquoi des inimitiés et des luttes ?

Comment les établir sur ce qui ne dure pas et change perpétuellement ?

Le manichéisme avait favorisé ces séductions, qui de nos jours réapparaissent habillées de nouvelles formules et propagées par des procédés nouveaux ou renouvelés.

Les théories de l'évolutionnisme ou du devenir perpétuel ont fait école.

Puis l'occultisme, le spiritisme, la métempsycose moderne ou réincarnation recrute des adeptes.
Là, s'il est encore question d'une sorte de purification nécessaire, de "coins d'ombre" ou pour un temps sont reléguées les âmes,

jamais vous n'entendrez parler de l'enfer, de l'éternelle damnation, des Anges bons et des anges déchus.

Ces dogmes affirment ouvertement ou par voie de conséquence toute la Religion et révèlent Satan tel qu'il est.


N'a-t-on pas vu des esprits droits se retourner vers Dieu et croire en Lui, parce que d'abord ils avaient cru au diable ?

Logique inévitable et salutaire des antagonismes posés par Dieu et que le Serpent s'efforce de combattre à tout prix..»


(R.P. Lhoumeau, La Vierge Marie et les Apôtres des derniers temps, 1919, ch. 3)

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3257
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Les inimitiés divines

#24 Message par Abbé Zins » lun. 15 janv. 2007 10:23

« N'a-t-on pas vu des esprits droits se retourner vers Dieu et croire en Lui, parce que d'abord ils avaient cru au diable ?

Logique inévitable et salutaire des antagonismes posés par Dieu et que le Serpent s'efforce de combattre à tout prix.

Il le fait même aux dépens de la raison, dont il détruit à cette fin les notions fondamentales et nie les opérations les plus évidentes.

C'est l'oeuvre infernale de la philosophie allemande
, plus redoutable par son inexplicable séduction que par la violence de la puissance militaire.



Cette fumée qui est montée du puits de l'abîme, plus meurtrière et plus épandue sur le monde que les gaz toxiques inaugurés par la Germanie, a corrodé jusqu'aux racines de la raison et de la foi.


Ce sont en effet des principes anti-chrétiens et anti- rationnels

que ce subjectivisme et cet egocentrisme au-dessus de tout ;

que cette identité du moi et du non moi et généralement de tous les contraires ;

que cet agnosticisme des relations de cause à effet ;

que ces formules anesthésiques : areligieux, amoral, au lieu d'irreligieux et d'immoral.

Pas de heurts, pas d'antagonismes.

Mais au demeurant, ce sont d'impudents mensonges de celui qui en est le prince, puisqu'en cela omettre est aussi coupable que de commettre et que l'un et l'autre s'équivalent.



Au souffle de Satan, ces fumées toxiques

ont plus ou moins pénétré jusque chez les fidèles.



D'où ces répugnances à entendre parler de l'enfer et de l'éternité des peines ?

Ne se souvient-on pas des discussions fameuses sur le Symbole de Saint Athanase et ses sanctions finales ?

On ne peut douter de l'esprit qui les inspira.»


(R.P. Lhoumeau, La Vierge Marie et les Apôtres des derniers temps, 1919, ch. 3)

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3257
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Les inimitiés divines

#25 Message par Abbé Zins » mar. 16 janv. 2007 12:18

Fausse paix promise par le démon :

« Il y a plus encore ; car ce n'est pas seulement sur les individus, mais sur les nations que Satan veut régner contre le Christ à qui Dieu les a données en héritage.

Et toujours et partout, s'il s'élève contre les lois divines, contre l'ordre établi par Dieu,

c'est en persuadant la paix ;

mais l'on peut ici justement appliquer le mot de l'historien latin :

là où il fait régner la dévastation et la mort, Satan proclame que c'est la paix.

La paix dans les consciences, quand il n'y a plus de conscience ;

la paix dans la raison, quand elle ne raisonne plus ;

la paix dans l'esprit, quand il n'y a plus ni vérité ni lumière ;

la paix dans la famille, quand il n'y a plus de famille par le divorce et la stérilité volontaire ;

la paix dans les nations, quand le patriotisme en aura disparu et

que toutes seront fondues et soumises à son pouvoir.

Voilà le but de cette Société des nations que travaille actuellement à organiser la Maçonnerie internationale.


Ainsi marchent les événements vers ce règne de l'Antéchrist, qui marque la fin des temps.»

(R.P. Lhoumeau, La Vierge Marie et les Apôtres des derniers temps, 1919, ch. 3)

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3257
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Les inimitiés divines

#26 Message par Abbé Zins » mer. 17 janv. 2007 13:11

Importance d'avoir cette intelligence de ces inimitiés divines :


« Daigne la Vierge immaculée conserver

dans l'âme de ses Prêtres et de ses apôtres

l'intelligence et le sentiment de ces inimitiés inaltérables.


Que cette Vierge très pure et fidèle sauvegarde en eux

l'intégrité d'une haine énergique et sans alliage,

qui seule peut garantir de leur foi et la fidélité de leur amour pour le Christ.


Qui les laisse s'affaiblir commence à renier son Baptême et sa vie Chrétienne,

car de même que Dieu a posé ces inimitiés au commencement du monde,

il les exige aussi comme condition de la régénération baptismale,

et l'on ne devient enfant de Dieu qu'en haïssant Satan :

Renoncez-vous à Satan ?... J'y renonce.»


(R.P. Lhoumeau, La Vierge Marie et les Apôtres des derniers temps, 1919, ch. 3)

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3257
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Les inimitiés divines

#27 Message par Abbé Zins » jeu. 18 janv. 2007 21:12

« Pour perfectionner cette vie Chrétienne,

pour donner des âmes plus abandonnées,

que demande donc le Bienheureux de Montfort ?

Rien d'autre que de renouveler et de perfectionner cette inimitié :

« Je les hairai d'une haine parfaite, et ils deviendront mes ennemis » (Ps. 138,22).


Dans la formule de sa consécration à Jésus par les mains de Marie,


il oppose au cruel esclavage du démon

le saint esclavage de Marie

et la rénovation des promesses baptismales.

C'est prendre pied irrévocablement sur l'autre rive, tous les ponts coupés.

C'est se ranger de manière décidée du côté de Dieu, face à l'ennemi.»


(R.P. Lhoumeau, La Vierge Marie et les Apôtres des derniers temps, 1919, ch. 3)

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3257
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Les inimitiés divines

#28 Message par Abbé Zins » ven. 19 janv. 2007 13:12

« Et quel sera le fruit de cette donation totale ?

Le Bienheureux énumère en premier lieu une participation plus grande à la foi de Marie :

« une foi animée par la charité.. une foi inébranlable comme le rocher..,

une foi pour résister au diable et à tous les ennemis du salut.»
(V.D.).


Cette foi qui animait Montfort s'exalte en accents sublimes dans sa « Prière embrasée ».

C'est son propre portrait qu'il trace dans celui des apôtres des derniers temps,

lutteurs intrépides qu'il anime par ses accents jusqu'à la victoire finale.


Nulle part on ne voit dans ses écrits ou dans sa vie trace de compromis,

d'accommodements, d'affaiblissements dans les inimitiés contre le monde et Satan.



Comment y en aurait-il,
au terme de la lutte, puisque

Marie écrasera la tête du serpent ?

« Elle-même t'écrasera la tête » (Gen.3,15) ;

parole de Dieu lui-même contre laquelle l'enfer ne prévaudra pas.»


(R.P. Lhoumeau, La Vierge Marie et les Apôtres des derniers temps, 1919, ch. 3)

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3257
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Les inimitiés divines

#29 Message par Abbé Zins » sam. 20 janv. 2007 12:50

« Ainsi feront les apôtres suscités par Marie,

ces « nuées tonnantes et volantes.. tonneront contre le péché ;

ils gronderont contre le monde ;

ils frapperont le diable et ses suppôts,

et ils perceront d'outre en outre, pour la vie ou pour la mort,

avec le glaive à 2 tranchants de la parole de Dieu,

tous ceux auxquels ils seront envoyés de la part du Très-Haut » (V.D.).



Ce n'est pas là certainement le portrait

des
pontifes de la fausse paix dont Satan est le prince.


En revanche, on y reconnaît le Bienheureux de Montfort

dont ces lignes résument l'apostolat si caractérisé.»


(R.P. Lhoumeau, La Vierge Marie et les Apôtres des derniers temps, 1919, ch. 3)

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3257
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Les inimitiés divines

#30 Message par Abbé Zins » lun. 22 janv. 2007 13:38

« Il était bien aussi de la race de la Femme et pénétré de son esprit
ce disciple bien-aimé que fut Saint Jean.

Dès le début de son Evangile, il sépare nettement
ceux qui sont nés de la chair et du sang de ceux qui sont enfants de Dieu.


Nul rapprochement entre les 2 races n'est suggéré par lui.

Ses Epîtres sont pleines d'anathèmes contre le monde,
d'énergiques condamnations contre les hérésies et les hérésiarques.


Quand enfin dans son Apocalypse, où il y aurait tant à relever,

il fait entendre les soupirs mutuels de l'Epoux et de l'Epouse qui s'appellent,

quand il parle de
cette venue de Jésus
qui sera le triomphe et la récompense des justes,


c'est après avoir exclu du ciel
« les cyniques, les empoisonneurs, les impudiques, les homicides, les idolâtres et quiconque aime et pratique le mensonge » (Apoc.22,15).
Ainsi se consommera par une éternelle et complète séparation l'inimitié posée par Dieu dès le commencement.»

(R.P. Lhoumeau, La Vierge Marie et les Apôtres des derniers temps, 1919, ch. 3)

Répondre

Revenir à « Prophéties de la Sainte Écriture et Réalisations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité