Les inimitiés divines

Message
Auteur
Marc-Étienne
Messages : 1
Inscription : lun. 05 févr. 2007 1:00

Re: Les inimitiés divines

#41 Message par Marc-Étienne » mar. 06 févr. 2007 0:47

Quels seront ces Apôtres des derniers Temps dont parle saint Louis Marie Grignon de Montfort ?

Ce seront des petits et des pauvres selon le monde, mais grands et relevés en sainteté devant Dieu. Satan mettra des embûches à ces humbles esclaves de Marie. Ils gronderont contre le monde, ils frapperont le diable et ses suppôts – Ils enseigneront la voie étroite de Dieu dans la pure vérité, selon le Saint Évangile. Ils ne feront acception de personne sans épargner ni craindre aucun mortel, même ceux qui sont prêts à les « mettre au bûcher » pour satisfaire leur haine de la vérité et leur soif de l’erreur.

Ce seront de vrais disciples de Jésus-Christ, vivant de l’esprit évangélique c’est-à-dire de la mortification, du renoncement, de la pénitence et de la charité pour Dieu et le prochain, avec une intention droite, celle de la gloire de Dieu et du salut des âmes.

Il semble bien que l’infâme Trahison de Vatican II a refroidi ceux qui devaient défendre la doctrine de Notre-Seigneur et préserver son culte de toute erreur, et que la vigueur du début s’est changée en une tolérance apostate.

Que reste-t-il à faire ?

Suivre le conseil de saint Louis de Montfort : se taire, prier, soupirer et attendre, ou continuer à lutter contre vents et marées, contre toute l’abomination de la désolation et surtout contre les imposteurs qui occupent actuellement le siège apostolique.

« Celui qui veut sauver sa vie pour avoir la paix, la perdra dans les tourments et les flammes éternelles »

« Qui potest capere, capiat ! »

« qui est comme Dieu » ( Mi ca EL ! ? )

Monique
Messages : 694
Inscription : mar. 23 janv. 2007 1:00

Re: Les inimitiés divines

#42 Message par Monique » mer. 07 févr. 2007 5:47

Cher, M. l'Abbé,

Merci, pour cette édifiante et marquante lecture sur les inimitiés divines.


Permettez-moi de vous donner ma pensée sur ce chapitre :


Satan, reste le maitre des âmes qui n'ont pas été délivrées par le Christ, sa force est parfois si grande qu'il domine même les corps, un tel empire sur l'homme, qu'il peut le rendre sourd, muet, aveugle, ou parler par sa bouche, on n'en constate l'horreur de satan par cette apostasie de V2.

Il faut rompre totalement avec le Mauvais pour appartenir tout entier au Christ, pour qu'il vive et agisse en nous, méfions-nous, dit saint François, de la malice et de la ruse de satan, il essaie de ravir à Dieu notre coeur, d'étouffer sa parole, de nous faire oublier ses commandements.

Dieu nous a donné cette puissante et redoutable ennemie de satan, Sa Sainte Mère Marie, tout pouvoir lui a été donné au ciel et sur la terre, Marie peut tout ce qu'elle veut, elle possède assez de force pour vaincre tous les ennemis de Dieu. A elle seule, comme dit l'Écriture, elle est terrible comme une armée rangée en bataille, elle a la force de Dieu même et satan la redoute effroyablement.


Combattons tous, enfants de Marie et Apôtres du Christ des derniers temps, élevons nos voix à la vraie Vérité, et condamnons cette infâme trahison de tout ce clan de V2.



CONCLUSION :

Malheur aux hommes d'église qui depuis l'imposture de Vatican II laisse mes frères dans le paganisme...ils leur ferment les portes du royaume éternel et n'y entreront pas eux-mêmes. ( Citation de cette chère Mère Supérieure Véronique de LOPJC )


MARANATHA
Viens Jésus, viens

Monic

robert
Messages : 41
Inscription : dim. 17 déc. 2006 1:00

Re: Les inimitiés divines

#43 Message par robert » dim. 11 févr. 2007 0:44

Abbé Zins a écrit :
R.P. Lhoumeau a écrit : La paix dans les consciences, quand il n'y a plus de conscience ;

la paix dans la raison, quand elle ne raisonne plus ;

la paix dans l'esprit, quand il n'y a plus ni vérité ni lumière ;

la paix dans la famille, quand il n'y a plus de famille par le divorce et la stérilité volontaire ;

(R.P. Lhoumeau, La Vierge Marie et les Apôtres des derniers temps, 1919, ch. 3)
Enfin, voilà, la paix nous l'avons...! Nous l'avons, oui, mais à quel prix et quelle sorte de paix ? Une paix où il n'y a plus ni conscience, ni raison, ni vérité, ni lumière, ni famille, ni société, ni rien... Une bien "drôle" de paix si on peut dire.

Par contre, Notre-Seigneur affirme : "Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix; mais ce n'est pas comme le monde la donne que je vous la donne moi-même. Que votre coeur ne soit pas troublé, et qu'il ne s'effraie point." (Jean, XIV, 27) et, un peu plus tôt, Il dit : "Je suis la Voie, la Vérité et la Vie." (Jean, XIV, 6)

Etant la Vérité même, Notre-Seigneur Bien-Aimé, ne pouvant se tromper ni nous tromper, nous donne la paix véritable, réelle et éternelle des enfants de Dieu. L'autre ''paix'' est celle du diable et de ses adeptes et suppôts. Alors, pourquoi rechercher une fausse paix et non celle de Dieu ?

Comme l'Evangéliste S. Jean le dit si bien : "Il a aveuglé leurs yeux et endurci leurs coeurs, pour qu'ils ne voient des yeux et ne comprennent du coeur, et qu'ils ne se convertissent et que les guérissent." (op. cit. XII, 40)

Le Docteur Angélique termine cet exposé :
Saint Thomas a écrit : il y a deux choses dans l'aveuglement et l'endurcissement. Un mouvement qui fait que l'âme humaine adhère au mal et se détourne de la lumière divine: de cela Dieu n'est pas plus cause que du péché. Mais aussi une soustraction de grâce à la suite de quoi l'esprit n'est plus éclairé de Dieu pour bien voir et le cœur attendri pour bien vivre et de cela Dieu est cause.(…) la cause de cette soustraction de grâce n'est pas seulement celui qui offre l'obstacle mais encore Dieu qui juge n'avoir plus à offrir la grâce. De cette manière, Dieu est vraiment cause qu'on ne voit plus et qu'on n'entend plus et que le cœur est endurci.

(Car la grâce) perfectionne l'intelligence par le don de sagesse (et), elle amollit le cœur par le feu de la charité. Et parce que la connaissance intellectuelle est surtout servie par deux sens, la vue qui aide à découvrir et l'ouïe à apprendre, il s'ensuit que l'on parle de la cécité et de la surdité de l'esprit ainsi que de l'endurcissement du cœur.

(Ia-2ae, qu. 79, art.3, respondeo)
(NOTE explicative: ainsi abandonné à lui-même, l'homme pécheur tombe dans le triste sort d'un être spirituel qui n'a plus assez de lumière dans l'esprit pour bien voir ni assez de tendresse au cœur pour aimer, et c'est la plus grande privation qui puisse arriver.(…)
Amitiés en Jésus Crucifié.

Répondre

Revenir à « Prophéties de la Sainte Écriture et Réalisations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité