La Petite Église?

Message
Auteur
Ultima Ratio
Messages : 68
Inscription : jeu. 22 févr. 2018 17:10

Re: La Petite Église?

#61 Message par Ultima Ratio » ven. 25 janv. 2019 12:09

L’ambassade des Juifs à Jean renferme plusieurs leçons.

1° Nous devons nous instruire des choses du salut. Avant tout il nous faut acquérir la connaissance de Dieu et de la religion : sans elle tout le reste ne servirait de rien. Est-ce là ce que nous faisons ? ne nous occupons-nous pas uniquement des bien temporels ? l’habileté mondaine n’est-elle pas la seule que nous estimions ? Notre question principale, presque unique n’est-elle pas : Quel profit, quel bénéfice m’en reviendra-t-il ?

2° Recherchons les vérités du salut avec une intention droite, pour les pratiquer et y conformer notre conduite. Les Juifs connurent suffisamment le Christ, ils ne voulurent cependant pas le recevoir : Chercher-le dans la simplicité du cœur ( Sap. I, 1). - Ceux qui aiment la sagesse, l’aperçoivent aisément, et ceux qui la recherchent la trouvent ( Sap. VI, 13).

3° Apprenons enfin combien est vaine l’estime du monde. Les Juifs envoient à Jean, qui n’est que le Précurseur du Christ, une ambassade honorable : pour le Christ lui-même, loin de lui faire jamais semblable honneur, ils ne l’interrogèrent que pour le surprendre, ils le regardaient comme inférieur à Jean, comme méprisable auprès de lui. Les paroles et les œuvres de Jésus étaient cependant bien autrement admirables que celles de Jean... Et voilà les jugements du monde !.

ÉVANGILES DES DIMANCHES ET DES FÊTES DE TOUTE L’ANNÉE – Explications du Texte sous forme d’homélies selon l’exposition des ss. Pères et des Interprètes Catholique – Par le Père F.X SCHOUPPE S.J – ( 2ème édition )- Approbation : ENGELBERTUS. Card. Arch Mechl – J. JANSSENS,S.J Praep. Provinc – Imprimature : VICTOR AUG. Card. Arch. – C. CRESPELLE, S.J – Henri François BRACQ évêque de GAND -Lettre de notre Saint-Père le Pape Pie IX, François MERCURELLI Secrétaire de Sa Sainteté pour les lettres latines Rome, 30 octobre 1867 - Société Générale de Librairie Catholique 1879 – Tome I - 3ème Dimanche de l’Avent, Députation des Juifs vers Jean-Baptiste, première explication.pp.67-68

Si vis pacem
Messages : 373
Inscription : mer. 11 oct. 2006 2:00

Re: La Petite Église?

#62 Message par Si vis pacem » sam. 26 janv. 2019 20:53

  Ultima Ratio a écrit :
jeu. 24 janv. 2019 21:33

D'après-vous Louis, et selon la prédiction de Malachie ( IV, 5 ) : je vous enverrai le prophète Élie, avant que vienne le grand et redoutable jour ect...
Cette prophétie regardent le rétablissement de toute chose, c'est-à-dire de la papauté visible et légitime à Rome ?... [ dixit Gilbert Chevalier subjectivement ]

Ou

Gilbert Chevalier le Lun 21 Jan 2019 - 8:00

Hénoch et Élie ne feront pas la fonction papale mais ils replaceront l'Obstacle.
Mais, cette prophétie [ Élie ], regarde quoi plus exactement ?..

Et si c'était tout simplement la conversion finale des juifs ? :
   Cornelius a Lapide – Commentarii in Sacram Scripturam. Lyon, 1842. Tome 08, p. 337(B) a écrit :
11. AT ILLE RESPONDENS AIT EIS ELIAS QUIDEM VENIET, ET RESTITUET OMNIA.] Id est, Judæos ad Christum quasi Messiam, ipsis et patribus promissum, convertet, quod Malachias. c. 4. 6. ait : Et convertet cor patrum ad filios, et cor filiorum ad patres eorum. Vide ibi dicta. Nam ibi Septuag. quos more suo sequitur hic Matthæus, pro convertet vertunt ἀποχαταςἠσει, id est, restituet. Unde Arabicus vertit Docebit vos omnia.

Ultima Ratio
Messages : 68
Inscription : jeu. 22 févr. 2018 17:10

Re: La Petite Église?

#63 Message par Ultima Ratio » dim. 27 janv. 2019 5:02

Oui, mais pas que !?.. On distingue trois sens dans le texte sacré [ Sainte Ecritures ], Le sens littéral, le sens spirituel ou mystique, et le sens accommodatif ou d'appropriation.
Cette prophétie regarde le second avènement du Christ, c'est-à-dire le venue de Jésus-Christ comme juge à la fin des siècles.
La venus du Christ à la fin du monde et sa venue à Bethléhem ont entre elle des ressemblances et des différences. Dans les deux cas, c'est le meme Jésus-Christ qui descend du ciel vers les hommes, il vient visible, et ses anges l'accompagnent, mais voici la différence : A Bethléhem, il est venu dans le monde, humble, caché, n'annonçant que miséricorde, à la fin des siècles il viendra plien de gloire, à la vue de tout l'univers, armé du glaive de la justice et de la vengeance, pour punir ses ennemis et en faire son marche-pied, ces ennemis seront ceux qui n'ont pas voulu le recevoir quand il s'est présenté dans sa miséricorde.

Avatar de l’utilisateur
Louis Mc Duff
Messages : 411
Inscription : dim. 10 déc. 2006 1:00

Re: La Petite Église?

#64 Message par Louis Mc Duff » dim. 27 janv. 2019 13:12

A propos d’Élie :
Malachie, chapitre IV, v. 5-6:

5. Voici que moi je vous enverrai Élie, le prophète, avant que vienne le grand jour terrible du Seigneur.
6. Et il ramènera le cœur des pères aux fils et le cœur des fils à leurs pères, de peur que je ne vienne et que je ne frappe la terre d’anathème.
__________________________________________________________________________________

5. Je vous enverrai, etc.. C’est la tradition constante et universelle de la synagogue et de l’Église chrétienne,, que le prophète Élie viendra en personne à la fin du monde pour s’opposer à l’Antéchrist, et pour convertir les Juifs à Jésus-Christ. Le Sauveur lui-même confirme cette promesse de l’avènement d’Élie (Matth., XVII [11]; Marc, IX, 11), bien que dans un autre endroit, il donne le nom d’Élie à saint Jean-Baptiste, parce que sa mission était semblable à celle du prophète de Thesbé. Élie est encore un des deux prophètes dont l’Avènement futur est annoncé par saint Jean ( Apocal., XI, 3)

Ultima Ratio
Messages : 68
Inscription : jeu. 22 févr. 2018 17:10

Re: La Petite Église?

#65 Message par Ultima Ratio » dim. 27 janv. 2019 13:21

Ce qui dénote que nous sommes bien loin des élucubrations de la planète de Gilbert Chevalier a tendance millénariste mitigé !...

Si vis pacem
Messages : 373
Inscription : mer. 11 oct. 2006 2:00

Re: La Petite Église?

#66 Message par Si vis pacem » dim. 27 janv. 2019 14:52

  Ultima Ratio a écrit :
dim. 27 janv. 2019 5:02

Oui, mais pas que !?.. On distingue trois sens dans le texte sacré [ Sainte Ecritures ], Le sens littéral, le sens spirituel ou mystique, et le sens accommodatif ou d'appropriation.
Cette prophétie regarde le second avènement du Christ, c'est-à-dire le venue de Jésus-Christ comme juge à la fin des siècles.
La venus du Christ à la fin du monde et sa venue à Bethléhem ont entre elle des ressemblances et des différences. Dans les deux cas, c'est le meme Jésus-Christ qui descend du ciel vers les hommes, il vient visible, et ses anges l'accompagnent, mais voici la différence : A Bethléhem, il est venu dans le monde, humble, caché, n'annonçant que miséricorde, à la fin des siècles il viendra plien de gloire, à la vue de tout l'univers, armé du glaive de la justice et de la vengeance, pour punir ses ennemis et en faire son marche-pied, ces ennemis seront ceux qui n'ont pas voulu le recevoir quand il s'est présenté dans sa miséricorde.

Je vous suivrais bien volontiers ... s'il n'y avait ce léger anachronisme !

Avatar de l’utilisateur
Gilbert Chevalier
Messages : 432
Inscription : dim. 10 sept. 2017 21:11
Localisation : Loire-Atlantique
Contact :

Re: La Petite Église?

#67 Message par Gilbert Chevalier » dim. 27 janv. 2019 15:33

Image

« Le Pape est le gardien du dogme et de la morale ;
il est le dépositaire des principes qui rendent
la famille honnête, les nations grandes, les âmes saintes ;
il est le conseiller des princes et des peuples ;
il est le chef sous lequel personne ne se sent tyrannisé
parce qu’il représente Dieu lui-même ;
il est le père par excellence qui réunit en lui
tout ce qu’il peut y avoir d’aimable, de tendre, de divin.

Et comment doit-on aimer la Pape ?
Lorsqu’on aime une personne,
on cherche à se conformer en tout à ses pensées,
à exécuter ses volontés, à deviner ses désirs.
Aussi est-il nécessaire,
pour prouver notre amour au Pape,
de lui obéir.
Donc, lorsqu’on aime le Pape,
on ne discute pas sur ce qu’il dispose ou exige
ou pour savoir jusqu’où doit aller l’obéissance
et dans quelles choses il doit être obéi.
Lorsqu’on aime le Pape,
on ne dit pas qu’il n’a pas parlé assez clairement,
comme s’il était obligé de répéter à l’oreille de chacun
cette volonté clairement exprimée de nombreuses fois,
non seulement par ses paroles,
mais par ses lettres et ses autres documents publiés ;
on ne met pas en doute ses ordres,
alléguant le prétexte fallacieux de celui qui ne veut pas obéir,
que ce n’est pas le Pape qui commande mais ceux qui l’entourent ;
on ne limite pas le domaine
dans lequel il peut et doit exercer son autorité ;
on ne place pas au-dessus de l’autorité du Pape
celle des autres personnes, même savantes,
qui ne sont pas du même avis que le Pape,
et qui, si elles sont savantes ne sont pas saintes
parce que celui qui est saint
ne peut pas être en opposition avec le Pape.»

(Saint Pie X, allocution du 18 novembre 1912)
Source : https://montfortajpm.blogspot.com/2016/ ... me-18.html

Si vis pacem
Messages : 373
Inscription : mer. 11 oct. 2006 2:00

Re: La Petite Église?

#68 Message par Si vis pacem » dim. 27 janv. 2019 16:56

Gilbert Chevalier a écrit :
dim. 27 janv. 2019 15:33
« Le Pape est le gardien du dogme et de la morale ;
il est le dépositaire des principes qui rendent
la famille honnête, les nations grandes, les âmes saintes ;
il est le conseiller des princes et des peuples ;
il est le chef sous lequel personne ne se sent tyrannisé
parce qu’il représente Dieu lui-même ;
il est le père par excellence qui réunit en lui
tout ce qu’il peut y avoir d’aimable, de tendre, de divin.

Et comment doit-on aimer la Pape ?
Lorsqu’on aime une personne,
on cherche à se conformer en tout à ses pensées,
à exécuter ses volontés, à deviner ses désirs.
Aussi est-il nécessaire,
pour prouver notre amour au Pape,
de lui obéir.
Donc, lorsqu’on aime le Pape,
on ne discute pas sur ce qu’il dispose ou exige
ou pour savoir jusqu’où doit aller l’obéissance
et dans quelles choses il doit être obéi.
Lorsqu’on aime le Pape,
on ne dit pas qu’il n’a pas parlé assez clairement,
comme s’il était obligé de répéter à l’oreille de chacun
cette volonté clairement exprimée de nombreuses fois,
non seulement par ses paroles,
mais par ses lettres et ses autres documents publiés ;
on ne met pas en doute ses ordres,
alléguant le prétexte fallacieux de celui qui ne veut pas obéir,
que ce n’est pas le Pape qui commande mais ceux qui l’entourent ;
on ne limite pas le domaine
dans lequel il peut et doit exercer son autorité ;
on ne place pas au-dessus de l’autorité du Pape
celle des autres personnes, même savantes,
qui ne sont pas du même avis que le Pape,
et qui, si elles sont savantes ne sont pas saintes
parce que celui qui est saint
ne peut pas être en opposition avec le Pape.»

(Saint Pie X, allocution du 18 novembre 1912)
Et ? ... Quel rapport avec le sujet ?

À moins que vous ne vous soyez trompé de dossier ?

Ultima Ratio
Messages : 68
Inscription : jeu. 22 févr. 2018 17:10

Re: La Petite Église?

#69 Message par Ultima Ratio » dim. 27 janv. 2019 16:59

Si vis pacem a écrit :
dim. 27 janv. 2019 14:52
  Ultima Ratio a écrit :
dim. 27 janv. 2019 5:02

Oui, mais pas que !?.. On distingue trois sens dans le texte sacré [ Sainte Ecritures ], Le sens littéral, le sens spirituel ou mystique, et le sens accommodatif ou d'appropriation.
Cette prophétie regarde le second avènement du Christ, c'est-à-dire le venue de Jésus-Christ comme juge à la fin des siècles.
La venus du Christ à la fin du monde et sa venue à Bethléhem ont entre elle des ressemblances et des différences. Dans les deux cas, c'est le meme Jésus-Christ qui descend du ciel vers les hommes, il vient visible, et ses anges l'accompagnent, mais voici la différence : A Bethléhem, il est venu dans le monde, humble, caché, n'annonçant que miséricorde, à la fin des siècles il viendra plien de gloire, à la vue de tout l'univers, armé du glaive de la justice et de la vengeance, pour punir ses ennemis et en faire son marche-pied, ces ennemis seront ceux qui n'ont pas voulu le recevoir quand il s'est présenté dans sa miséricorde.

Je vous suivrais bien volontiers ... s'il n'y avait ce léger anachronisme !
Dans le sens que cette prophétie regarde le second avènement du Christ et bien évidement précédent cet avènement du Christ.
Mais un tel sujet ainsi que sa compréhension exacte et son étude n'est pas vraiment de notre niveau !... Cela me semble plus réservé aux commentateurs autorisés de l'Eglise.
A notre niveau et a ce jour : c'est le Dogme catholique, Catéchisme de persévérance, Décalogue, Morale et pour les plus avancés la théologie Dogmatique qui demeure immuable jusqu'à la fin des temps ect.....

De façon plus explicite :
Traité de Droit Canonique , Raoul Naz , LETOUZEY ET Ané ,TOME III , Livre III , Part. IV, du Magistère Ecclésiastique. p.128 écrit :

152. obligations des fidèles à l’égard de la foi :

1° La conserver . – Can 1324 . Ce n’est pas assez d’éviter la perversité hérétique , il faut aussi fuir avec diligence les erreurs qui s’en rapprochent plus ou moins , c’est pourquoi tous doivent aussi observer les Constitutions et les décrets par lesquels les mauvaises opinions de ce genre sont proscrites et défendues par le Saint-Siège .Les fidèles doivent conserver scrupuleusement le dépôt des vérités que l’Église leur a livrées , et le soustraire à toute possibilité d’altération,suivant le conseil de S.Paul : O Timothée, garde le dépôt, en évitant les discours vains et profanes,et tout ce qu’oppose une science qui n’en mérite pas le nom, quelques-uns, pour en avoir fait profession, ont erré dans la foi .Ils le conservent en refusant leur adhésion aux opinions que l’Église par ses Constitutions et ses décrets leur signale comme mauvaises,non seulement lorsqu’elle ordonne sous la garantie de l’infaillibilité,mais seulement lorsqu’elle enseigne,fut-ce par la voix des Congrégations romaines.

Si vis pacem
Messages : 373
Inscription : mer. 11 oct. 2006 2:00

Re: La Petite Église?

#70 Message par Si vis pacem » dim. 27 janv. 2019 17:05

Ultima Ratio a écrit :
dim. 27 janv. 2019 16:59
Traité de Droit Canonique , Raoul Naz , LETOUZEY ET Ané ,TOME III , Livre III , Part. IV, du Magistère Ecclésiastique. p.128 écrit :

152. obligations des fidèles à l’égard de la foi :

1° La conserver . – Can 1324 . Ce n’est pas assez d’éviter la perversité hérétique , il faut aussi fuir avec diligence les erreurs qui s’en rapprochent plus ou moins , c’est pourquoi tous doivent aussi observer les Constitutions et les décrets par lesquels les mauvaises opinions de ce genre sont proscrites et défendues par le Saint-Siège .Les fidèles doivent conserver scrupuleusement le dépôt des vérités que l’Église leur a livrées , et le soustraire à toute possibilité d’altération,suivant le conseil de S.Paul : O Timothée, garde le dépôt, en évitant les discours vains et profanes,et tout ce qu’oppose une science qui n’en mérite pas le nom, quelques-uns, pour en avoir fait profession, ont erré dans la foi. Ils le conservent en refusant leur adhésion aux opinions que l’Église par ses Constitutions et ses décrets leur signale comme mauvaises, non seulement lorsqu’elle ordonne sous la garantie de l’infaillibilité, mais seulement lorsqu’elle enseigne, fut-ce par la voix des Congrégations romaines.
Je souscris ...

Répondre

Revenir à « Questions et demandes »