DIVORCE

Message
Auteur
JCL
Messages : 164
Inscription : mar. 13 sept. 2016 20:04

DIVORCE

#1 Message par JCL » ven. 05 oct. 2018 9:40

1)
Est-ce qu'un "mariage" pour une personne non baptisée est indissoluble, est e qu'elle peut se "re" marier vraiment et religieusement (au sens catholique) avec une autre personne ?


Est-ce qu'un "mariage" non religieux ,uniquement civile est valide, est ce qu'il est indissoluble ou est-ce que la personne est légitimement en droit de se marier vraiment avec une autre personne ultérieurement ?

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2395
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: DIVORCE

#2 Message par Abbé Zins » ven. 05 oct. 2018 16:59

JCL a écrit :
ven. 05 oct. 2018 9:40
1)
Est-ce qu'un "mariage" pour une personne non baptisée est indissoluble, est e qu'elle peut se "re" marier vraiment et religieusement (au sens catholique) avec une autre personne ?


Est-ce qu'un "mariage" non religieux ,uniquement civile est valide, est ce qu'il est indissoluble ou est-ce que la personne est légitimement en droit de se marier vraiment avec une autre personne ultérieurement ?

Ce qui touche à la validité ou licéité d’un mariage est souvent fort délicat. Ce n’est pas pour rien qu’ont été constitués par l’Eglise des tribunaux pour résoudre les cas, parfois très épineux.

Vos 2 questions sont trop générales, et pas assez précises. Notamment, il faut savoir s’il s’agit :

1̊ d’un ou une non baptisé(e) avec un(e) autre non baptisé(e), ou avec un(e) baptisé(e) et, en ce cas, en quelle circonstance ? avec dispense de parité de culte ou pas ?

2̊ contrat uniquement civil de mariage entre non baptisés, entre baptisés ? entre non baptisé(e) et baptisé(e) ?

JCL
Messages : 164
Inscription : mar. 13 sept. 2016 20:04

Re: DIVORCE

#3 Message par JCL » dim. 07 oct. 2018 20:36

Cas 1
Une non-baptisée se marie seulement civilement avec un non baptisé, qui l'a quitté ensuite après quelques années...
Cas 2
Une non baptisée se marie civilement avec un baptisé ....idem
Cas 3
Une non baptisée se marie avec un baptisée civilement et "religieusement" ,en suite idem séparation divorce etc (ça doit être possible vu qu'il y a un "prêtre" ,il y a environ 8 ans ,qui a accepté un parrain musulman pour le baptême d'une enfant de ma famille)
Cas 4
Une baptisée par conformisme social , sans éducation chrétienne et qui ne croyait pas se marie civilement et religieusement ,par les mêmes raisons de conformisme social,avec un homme pareillement au fond agnostique, (et forcement se sachant dans un pays et un temps ou le divorce -et pas seulement la séparation- fait partie des éventualité possible)
Cas 5
Une baptisée pareillement,sans foi se marie religieusement et civilement par conformisme social mais avec une personne baptisée et croyant au moment du mariage ,mais qui finalement la quitte...

A un niveau plus général, et au risque de choquer (mais si j'ai tord je l'admettrai volontiers) je me demande si ,hélas, Mr Bergoglio n'a pas un peu raison au sujet des nullités fréquentes des mariages actuels, car je ne pense pas que même ceux qui sont baptisé à la naissance et qui se marie religieusement pensent réelement faire ce que l’Église entend par "mariage" ni ne pensent réellement prendre un engagement irréversible ne pouvant être rompu que par la mort, je pense plutôt que beaucoup se disent que si "ça marche pas" ils pourront toujours divorcer et s'arrangeront bien avec "l’Église", de laquelle ils s'(attendent sans doute à ce qu'elle "évolue" tot ou tard dans le sens du remariage ,d'une façon ou d'une autre ,et que de toute façon ,si besoin ,ils feront ce qu'ils veulent sans attendre de nouvelles règles...et quand à la préparation au mariage "catholique" depuis des décennies et des décennies (et même avant Vatican II...) je crains qu'elle ne soit très très souple ,superficielle et au goût du jour,à l'image de ce prêtre, d'une petite ville en province, qui n'a pas trouvé empêchant qu'un parrain de baptême chrétien soit musulman, donc je serais pas étonné qu'on voit ,au ciel, que la plupart des mariages "catholiques" du XXeme siècle, en tout cas à partir des années 50 ,étaient ni plus ni moins que des mariages civiles avec un certain décors un certain romantisme et un certain conformisme en plus, mais que c'était tout. ???

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2395
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: DIVORCE

#4 Message par Abbé Zins » lun. 08 oct. 2018 22:12

JCL a écrit :
dim. 07 oct. 2018 20:36
Cas 1
Une non-baptisée se marie seulement civilement avec un non baptisé, qui l'a quitté ensuite après quelques années...
Cas 2
Une non baptisée se marie civilement avec un baptisé ....idem
Cas 3
Une non baptisée se marie avec un baptisée civilement et "religieusement" ,en suite idem séparation divorce etc (ça doit être possible vu qu'il y a un "prêtre" ,il y a environ 8 ans ,qui a accepté un parrain musulman pour le baptême d'une enfant de ma famille)
Cas 4
Une baptisée par conformisme social , sans éducation chrétienne et qui ne croyait pas se marie civilement et religieusement ,par les mêmes raisons de conformisme social,avec un homme pareillement au fond agnostique, (et forcement se sachant dans un pays et un temps ou le divorce -et pas seulement la séparation- fait partie des éventualité possible)
Cas 5
Une baptisée pareillement,sans foi se marie religieusement et civilement par conformisme social mais avec une personne baptisée et croyant au moment du mariage ,mais qui finalement la quitte...

A un niveau plus général, et au risque de choquer (mais si j'ai tord je l'admettrai volontiers) je me demande si ,hélas, Mr Bergoglio n'a pas un peu raison au sujet des nullités fréquentes des mariages actuels, car je ne pense pas que même ceux qui sont baptisé à la naissance et qui se marie religieusement pensent réelement faire ce que l’Église entend par "mariage" ni ne pensent réellement prendre un engagement irréversible ne pouvant être rompu que par la mort, je pense plutôt que beaucoup se disent que si "ça marche pas" ils pourront toujours divorcer et s'arrangeront bien avec "l’Église", de laquelle ils s'(attendent sans doute à ce qu'elle "évolue" tot ou tard dans le sens du remariage ,d'une façon ou d'une autre ,et que de toute façon ,si besoin ,ils feront ce qu'ils veulent sans attendre de nouvelles règles...et quand à la préparation au mariage "catholique" depuis des décennies et des décennies (et même avant Vatican II...) je crains qu'elle ne soit très très souple ,superficielle et au goût du jour,à l'image de ce prêtre, d'une petite ville en province, qui n'a pas trouvé empêchant qu'un parrain de baptême chrétien soit musulman, donc je serais pas étonné qu'on voit ,au ciel, que la plupart des mariages "catholiques" du XXeme siècle, en tout cas à partir des années 50 ,étaient ni plus ni moins que des mariages civiles avec un certain décors un certain romantisme et un certain conformisme en plus, mais que c'était tout. ???
Quel est le but de votre série de cas imaginés : ça doit être possible vu qu'il y a .. ?? De vous complaire dans et gargariser de la dissolution sociale de plus en plus avancée ?

Vous feriez bien de lire quelques témoignages historiques sur la décadence grandissante de l’Empire Romain avant son effondrement, quant au passé ; et le sous-forum sur les Prophéties concernant la grande Apostasie présente.

L’ensemble de toutes vos questions sur ce site, montre un esprit ravagé du genre de certains gravement atteints par l’enseignement tordu reçu : - Mais, qui vous dit que ce camion, devant nous, est vraiment réel ?

Sur quoi s’appuyer, là où manque le bon sens élémentaire ? De même, là où le doute est érigé en système ?

JCL
Messages : 164
Inscription : mar. 13 sept. 2016 20:04

Re: DIVORCE

#5 Message par JCL » mar. 09 oct. 2018 7:03

Tout ce que je peut vous dire c'est que je fait pas exprès.

Sur le mariage mes questions ne sont pas gratuite je pense encore au mariage... si Dieu le veut et pourvu que ce soit une aide mutuelle et non un obstacle spirituel de plus dans ma vie, mais étant sur un forum je pose des questions générales aussi impersonnelles que possible.

Je ne me complait pas à la description de la décadence chrétienne j'ai un souci de vérité absolue et sans concession ni "acception de personne", autocensure de complaisance ,refus de voir par égard (à ne pas confondre avec "le manteau de Noe" qui concerne un autre aspect,je crois, le respect du à une personne précise, le scandale publique à éviter, ce genre de choses...) donc un grand besoin d'analyse critique y compris auto-critique, ne serait-ce que pour me rassurer de ne pas rentrer dans des illusions orgueilleuses sur moi-même ou une mentalité sectaire.Trop de prudence peut-être...

Je vous trouve un peu sévère avec moi, certes je n'ai pas les bonnes bases philosophiques, ni psychologiques et suis tordus par trop d'années, les meilleurs, celle de la jeunesse, à m’être imprégné de toutes ,ou la plupart, des notions modernes tordues ,mais je ne pense pas toutefois être dépourvu de tout bon sens et de logique.
Hélas je suis malgré moi tourmenté de doutes et de craintes et peut-être d'un besoin excessif de vérifications , de cohérence et de stricte exactitude ,ayant toujours peur de m'apercevoir un jour avoir fait fausse route et fait un chèque en blanc à tord en faisant confiance.

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 2395
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: DIVORCE

#6 Message par Abbé Zins » mar. 09 oct. 2018 18:25

JCL a écrit :
mar. 09 oct. 2018 7:03
Tout ce que je peut vous dire c'est que je fait pas exprès.

Sur le mariage mes questions ne sont pas gratuite je pense encore au mariage... si Dieu le veut et pourvu que ce soit une aide mutuelle et non un obstacle spirituel de plus dans ma vie, mais étant sur un forum je pose des questions générales aussi impersonnelles que possible.

Je ne me complait pas à la description de la décadence chrétienne j'ai un souci de vérité absolue et sans concession ni "acception de personne", autocensure de complaisance ,refus de voir par égard (à ne pas confondre avec "le manteau de Noe" qui concerne un autre aspect,je crois, le respect du à une personne précise, le scandale publique à éviter, ce genre de choses...) donc un grand besoin d'analyse critique y compris auto-critique, ne serait-ce que pour me rassurer de ne pas rentrer dans des illusions orgueilleuses sur moi-même ou une mentalité sectaire.Trop de prudence peut-être...

Je vous trouve un peu sévère avec moi, certes je n'ai pas les bonnes bases philosophiques, ni psychologiques et suis tordus par trop d'années, les meilleurs, celle de la jeunesse, à m’être imprégné de toutes ,ou la plupart, des notions modernes tordues ,mais je ne pense pas toutefois être dépourvu de tout bon sens et de logique.
Hélas je suis malgré moi tourmenté de doutes et de craintes et peut-être d'un besoin excessif de vérifications , de cohérence et de stricte exactitude ,ayant toujours peur de m'apercevoir un jour avoir fait fausse route et fait un chèque en blanc à tord en faisant confiance.

Sur le mariage.. En cette matière, tous les détails d’état, de circonstances et d’intentions sont à prendre en compte. On ne peut donc y aller à la godille, avec de seules données générales.

Je pense encore au mariage .. En avez-vous déjà contracté un ? Si oui, avec quelqu’un encore en vie ? Avec enfants ou sans ?

Si ces questions sont trop précises ou personnelles pour que vous fassiez des réponses publiques, comme si vous consultiez “Mémé Grégoire”, vous pouvez le faire en mp.

JCL
Messages : 164
Inscription : mar. 13 sept. 2016 20:04

Re: DIVORCE

#7 Message par JCL » mar. 09 oct. 2018 20:44

Moi non ,personnellement ,je n'ai jamais été marié, c'est plutôt une personne à laquelle je pense, mais tant que les questions de foi ne sont pas clairement "réglées" dans ma propre vie ce serait dans tout les cas une folie, donc pas d'actualité, je voulais juste un peu "explorer" la question et si "le reste" étant "réglé" la question se posait vraiment effectivement je pense que ce serait plus adapté de la faire en mp.

Répondre

Revenir à « Questions et demandes »