Les répudiations sous l'"ancien-régime"

Message
Auteur
JCL
Messages : 151
Inscription : mar. 13 sept. 2016 20:04

Les répudiations sous l'"ancien-régime"

#1 Message par JCL » mar. 31 juil. 2018 21:01

Désolé je vais pas avoir d'exemple précis et documenté mais j'ai déjà entendu ,sans prendre de notes mais je pense de "bonne" source (sur le plan factuel et sans trop approfondir) je veux dire de sources de gens cultivés qui connaissent l'histoire, (ce qui ne signifie pas bien la comprendre et l'analyser ni la connaitre suffisamment et dans les bonnes perspectives) ,(émissions de radio courtoisie) , j'ai entendu donc ,évoqué comme incidemment, des répudiations fréquentes d'épouses par des rois de France, (ou d'ailleurs?) et je me demande , c'est cela qui importe ,si l’Église a été réellement impliquée ?
("on trouve toujours une raison" a-t-il été dit, -approximativement, de mémoire"-,si je comprends bien ,sous entendu:
pour faire une annulation de mariage,
si du moins j'ai correctement deviné le sens de ce propos, le "on" me semblant en ce temps là et en France ne pouvoir désigner que l’Église)
Si quelqu'un a des éclaircissement ,rectifications, précisions, réfutations à ce sujet, merci d'avance.

Si vis pacem
Messages : 248
Inscription : mer. 11 oct. 2006 2:00

Re: Les répudiations sous l'"ancien-régime"

#2 Message par Si vis pacem » ven. 03 août 2018 22:50

   JCL a écrit :
mar. 31 juil. 2018 21:01
Désolé je vais pas avoir d'exemple précis et documenté mais j'ai déjà entendu ,sans prendre de notes mais je pense de "bonne" source (sur le plan factuel et sans trop approfondir) je veux dire de sources de gens cultivés qui connaissent l'histoire, (ce qui ne signifie pas bien la comprendre et l'analyser ni la connaitre suffisamment et dans les bonnes perspectives) ,(émissions de radio courtoisie) , j'ai entendu donc ,évoqué comme incidemment, des répudiations fréquentes d'épouses par des rois de France, (ou d'ailleurs?) et je me demande , c'est cela qui importe ,si l’Église a été réellement impliquée ?
("on trouve toujours une raison" a-t-il été dit, -approximativement, de mémoire"-,si je comprends bien, sous entendu:
pour faire une annulation de mariage,
si du moins j'ai correctement deviné le sens de ce propos, le "on" me semblant en ce temps là et en France ne pouvoir désigner que l’Église)
Si quelqu'un a des éclaircissement ,rectifications, précisions, réfutations à ce sujet, merci d'avance.
Outre la pointe de commérage qui sourde de votre message, le principal champ lexical de celui-ci le met dans la catégorie Ragot.

Ceci étant :

1°) - Un petit rappel ? : qui dit répudiation, dit décision unilatérale de l'un des contractants … l'Église n'en est pas !
2°) - Concernant « l'annulation de mariage »
« Le jugement déclaratif de nullité n'a pas pour effet de rompre le lien conjugal. Il se borne à proclamer que ledit lien n'existe pas en réalité, et en dépit des apparences n'a jamais existé, soit qu'un vice de consentement en ait empêché la formation, soit que les conditions de fond ou de forme auxquelles l'Église subordonne la régularité de sa formation n'aient pas été respectées. » (Naz, Dictionnaire de Droit Canonique, Paris, 1957, tome VI, col. 780)

Votre conception de l'Église me laisse toujours aussi dubitatif ...

JCL
Messages : 151
Inscription : mar. 13 sept. 2016 20:04

Re: Les répudiations sous l'"ancien-régime"

#3 Message par JCL » sam. 04 août 2018 9:16

Merci ,mais je suis étonné de cette incompréhension, je ne cherche qu'à savoir la réalité des faits, dans un temps ou la culture dominante est submergée par la critique anti-catholique ,cela me semble assez compréhensible d'avoir besoin de se rassurer, sinon oui je sais qu'une" annulation" de mariage ne peut être que le constat de la nullité du mariage apparent et rien d'autre. non

chartreux
Messages : 500
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Re: Les répudiations sous l'"ancien-régime"

#4 Message par chartreux » sam. 04 août 2018 10:15

JCL a écrit :
sam. 04 août 2018 9:16
cela me semble assez compréhensible d'avoir besoin de se rassurer
J'aurais compris que vous ayez besoin d'être rassuré pour une objection bien réfléchie et sourcée.
J'aurais même compris si c'était une objection stupide mais qui impressione vos proches et vous perturbe par contrecoup.
Mais là, vous êtes perturbé par ... un vaguissime souvenir flou qui ne concerne que vous ???
En tout état de cause, dans votre cas la meilleure chose à faire pour résoudre votre doute serait sans doute de faire un minimum d'effort de relecture ou de réécoute pour retrouver le petit bout de discours qui vous perturbe, et de fixer ce qu'il dit précisément. Dieu merci, avec la technique actuelle cela se fait vite et bien.

Si vis pacem
Messages : 248
Inscription : mer. 11 oct. 2006 2:00

Re: Les répudiations sous l'"ancien-régime"

#5 Message par Si vis pacem » sam. 04 août 2018 19:25

   JCL a écrit :
sam. 04 août 2018 9:16
Merci, mais je suis étonné de cette incompréhension, je ne cherche qu'à savoir la réalité des faits, dans un temps ou la culture dominante est submergée par la critique anti-catholique ,cela me semble assez compréhensible d'avoir besoin de se rassurer
Votre réponse vous décrit complètement et explique « cette incompréhension » qui vous étonne ...

Se rassurer de quoi ? Que l'Église est de constitution divine ?

Demander à Dieu une foi plus vive serait sûrement plus judicieux que d'essayer de se rassurer humainement !!!

JCL
Messages : 151
Inscription : mar. 13 sept. 2016 20:04

Re: Les répudiations sous l'"ancien-régime"

#6 Message par JCL » lun. 06 août 2018 9:31

Je suis bien conscient de mon besoin de foi ,mais l'un, demander à Dieu plus de foi , empêche -t-il l'autre ? C'est une vraie question, faut-il abandonner les réfutations pour en faire un acte de foi ?
Pour moi exprimer ici mes troubles est déjà une sorte d'acte de foi.
Sur la question en question, j'ai demandé à un ami catholique qui a été professeur d'histoire, il n'a pas pu me répondre précisément, il semble simplement que peut-être l’Église a pu répondre à certaines demandes "politiques" en étudiant plus prioritairement et approfondie les cas de nullité ,semble-t-il ,peut-être, autour des question d’empêchement négligés sur les problèmes de liens de parentés, mais il n'a pas pu me donner rien de précis et documenté, par contre il y a divers cas ou l’Église à provoquer des "problèmes" politique en n'acceptant justement pas des répudiation et remariages de princes et rois.
Au delà de ma petite personne je pense que répondre à tout ces genres de choses est nécessaire à une, aussi modeste soit elle, ré-évangélisation éventuelle des hommes de notre temps.
Cela me fait penser comme à des multitudes d'armées diverses attaquant et faisant comme le siège des cœurs modernes par tous les accès, coté, aspects possibles et imaginables, et ceci est comme dans l'air, un flux continue de choses entendues ,vues, déclinées en images, discussions,culture, art, médias auxquels on ne peut se soustraire complétement à moins de vivre en érmite, il me semble.

JCL
Messages : 151
Inscription : mar. 13 sept. 2016 20:04

Re: Les répudiations sous l'"ancien-régime"

#7 Message par JCL » lun. 06 août 2018 10:28

L'émission en question était sur radio courtoisie la semaine dernière et le sujet était ,de mémoire, le duc de Buckingham, et il s'agissait d'une remarque incidente, de caractère générale, de l'une des animatrices, autour d'un voyage en France de celui-ci.

Si vis pacem
Messages : 248
Inscription : mer. 11 oct. 2006 2:00

Re: Les répudiations sous l'"ancien-régime"

#8 Message par Si vis pacem » mar. 07 août 2018 19:58

   JCL a écrit :
lun. 06 août 2018 9:31
Je suis bien conscient de mon besoin de foi ,mais l'un, demander à Dieu plus de foi , empêche -t-il l'autre ? C'est une vraie question, faut-il abandonner les réfutations pour en faire un acte de foi ?
Pour moi exprimer ici mes troubles est déjà une sorte d'acte de foi.
Sur la question en question, j'ai demandé à un ami catholique qui a été professeur d'histoire, il n'a pas pu me répondre précisément, il semble simplement que peut-être l’Église a pu répondre à certaines demandes "politiques" en étudiant plus prioritairement et approfondie les cas de nullité ,semble-t-il ,peut-être, autour des question d’empêchement négligés sur les problèmes de liens de parentés, mais il n'a pas pu me donner rien de précis et documenté, par contre il y a divers cas ou l’Église à provoquer des "problèmes" politique en n'acceptant justement pas des répudiation et remariages de princes et rois.
Au delà de ma petite personne je pense que répondre à tout ces genres de choses est nécessaire à une, aussi modeste soit elle, ré-évangélisation éventuelle des hommes de notre temps.
Cela me fait penser comme à des multitudes d'armées diverses attaquant et faisant comme le siège des cœurs modernes par tous les accès, coté, aspects possibles et imaginables, et ceci est comme dans l'air, un flux continue de choses entendues ,vues, déclinées en images, discussions,culture, art, médias auxquels on ne peut se soustraire complétement à moins de vivre en érmite, il me semble.
Comme à votre habitude, vous déviez le problème lorsque celui-ci vous gêne :
   JCL a écrit :
lun. 06 août 2018 9:31

faut-il abandonner les réfutations pour en faire un acte de foi ?
de façon à ne pas prendre parti de manière nette et tranchée :
   JCL a écrit :
J'ai une décision à prendre, énorme pour moi, que je n'arrive pas à prendre, je n'arrive pas à avoir une conviction et ça traîne depuis des années
Et toujours comme à votre habitude, pour y échapper, vous louvoyez pour susurrer une « possible » faute de l'Église et par là introduire le doute :
   JCL a écrit :
lun. 06 août 2018 9:31

il semble simplement que peut-être l’Église a pu répondre à certaines demandes "politiques" en étudiant plus prioritairement et approfondie les cas de nullité ,semble-t-il, peut-être, autour des question d’empêchement négligés sur les problèmes de liens de parentés ...
En clair : Pourriez-vous reformuler votre pensée afin qu'il soit possible de déterminer très clairement — dans ce qui précède — ce qui vous perturbe au point « d'avoir besoin d'être rassurer » ?

JCL
Messages : 151
Inscription : mar. 13 sept. 2016 20:04

Re: Les répudiations sous l'"ancien-régime"

#9 Message par JCL » mer. 08 août 2018 9:47

En m'exprimant ici je part du principe que je m'adresse à des personnes convaincues et fortes dans la foi ,exposant des questions que je me pose ou qui s'imposent à moi, dont je ne parlerais pas à des personnes que je supposeraient fragiles dans la foi, tout cela pour dire que je cherche pas à "introduire" des doutes mais plutôt trouver de l'aide pour les faire sortir de moi.
Oui l'indécision ,le scepticisme, l'hésitation le doute chez moi est quasi maladif mais on se guérit pas comme on veut...de plus plusieurs raisons indépendantes de ma volonté actuelle font que je peut difficilement faire des recherches approfondie tout en ayant dans la tête mille et une notions, troublantes et une vulnérabilité aux critiques anti-chretiennes qui se trouvent il me semble comme omniprésente dans mon environnement....

JCL
Messages : 151
Inscription : mar. 13 sept. 2016 20:04

Re: Les répudiations sous l'"ancien-régime"

#10 Message par JCL » mer. 08 août 2018 10:34

A ma décharge ,tout de même, il faut bien voir que la foi chrétienne "orthodoxe" apparait, il me semble, et "à vue de nez", pour 99.9% des contemporains ,y compris se disant chrétiens comme un vielle croyance gothique dépassée ,démentie par "la science", archaïque, indéfendable telle quelle , "l'affaire" étant perçu comme classé, même plus en discussion, il n'y a qu'à penser à l'existence réelle et historique d'Adam et Eve...et les derniers croyants sont vraiment comme les derniers des "Mohicants"...et de plus ce qui se confirme et s'accentue de jours en jours, il me semble.

Répondre

Revenir à « Questions et demandes »