Question sur les fossiles de l'abbé Rohrbacher

Message
Auteur
chartreux
Messages : 1524
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

Question sur les fossiles de l'abbé Rohrbacher

#1 Message par chartreux » mar. 28 juin 2016 10:34

Abbé Rohrbacher, [color=green][i]Histoire Universelle de l’Église[/i][/color], Tome 1, Livre III, p.69 a écrit : des éléphants d'Asie et d'Afrique, ensevlis dans la Grande-Bretagne ; des crocodiles d'Égypte, enfoncés dans les terres d'Allemagne
Ces deux affirmations sont énumérées avec d'autres par l'abbé Rohrbacher comme d'irrécusables témoins d'un déluge universel , mais il n'appuie ces deux affirmations-là d'aucune référence. Sur Internet non plus, je n'en ai pas trouvé. Quelqu'un aurait-il entendu parler de ces fossiles particuliers ?

Si vis pacem
Messages : 411
Inscription : mer. 11 oct. 2006 2:00

Re: Question sur les fossiles de l'abbé Rohrbacher

#2 Message par Si vis pacem » jeu. 30 juin 2016 23:07

chartreux a écrit :
Abbé Rohrbacher, [color=green][i]Histoire Universelle de l’Église[/i][/color], Tome 1, Livre III, p.69 a écrit : des éléphants d'Asie et d'Afrique, ensevlis dans la Grande-Bretagne ; des crocodiles d'Égypte, enfoncés dans les terres d'Allemagne
Ces deux affirmations sont énumérées avec d'autres par l'abbé Rohrbacher comme d'irrécusables témoins d'un déluge universel , mais il n'appuie ces deux affirmations-là d'aucune référence. Sur Internet non plus, je n'en ai pas trouvé. Quelqu'un aurait-il entendu parler de ces fossiles particuliers ?
Vous trouverez dans Cuvier réponses à votre question sur les éléphants fossiles en Angleterre et à celle sur les crocodiles en Allemagne.

L'explication de ce phénomène peut être trouver dans l'ouvrage du R.P. Laurent :
R.P. Laurent - [url=https://books.google.fr/books?id=p7-7GK_FvyAC&pg=PA325][i]Études géologiques, philologiques et scripturales sur la cosmogonie de Moïse[/i][/url]. Paris, 1863, pp. 325-326 a écrit : ... si l’universalité du déluge a été l’objet de plusieurs attaques, nous ne croyons pas qu’aucun de nos adversaires ait cherché à bien se rendre compte des effets de cette inondation générale en ce qui concerne les phénomènes géologiques, notamment la formation des montagnes sédimentaires et celle des fossiles. On demeure cependant convaincu qu’elle y a joué un grand rôle, quand on étudie dans tous ses détails cet événement unique dans l’histoire. Représentons—nous d’abord ces vastes océans sortis de leur lit et se répandant avec violence sur les continents: Vehementes enim inundaverunt aquæ; cette énorme masse des eaux supérieures et inférieures réunies, et tenant en solution ou en suspension d’innombrables éléments siliceux, calcaires, argileux, carboniques, charriant, avec ses flots impétueux, des cailloux de toutes sortes et de toutes grosseurs, des sables, des coquillages marins et terrestres, des végétaux, et les cadavres noyés de tous les habitants de la terre, hommes et animaux ; et cette immense marée de huit à dix kilomètres de hauteur, montant et descendant chargée de cette prodigieuse quantité de matériaux, de roches d’épanchements, de débris de montagnes, de terres délayées, de vieux dépôts formés dans son sein, envahissant le globe en tous sens : Euntes et redeuntes aquæ, à travers mille crevasses, pendant près de deux cents jours; car elles ne commencèrent à diminuer qu’après cent cinquante jours : Et aquæ cœperunt minui post centum et quinquaginta dies...

Répondre

Revenir à « Questions et demandes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités