La pureté et le "respect du corps"

Message
Auteur
chartreux
Messages : 1486
Inscription : mar. 19 janv. 2016 17:50

La pureté et le "respect du corps"

#1 Message par chartreux » dim. 06 mars 2016 9:03

J'ai rencontré récemment sur un blog censément catholique le commentaire suivant qui ne me parait pas très orthodoxe :
Théo a écrit : Je ne vois pas en quoi un voile serait synonyme de pureté et de chasteté ??? pensez-vous que les cheveux, qui sont une parure de toute beauté, soient lascifs ou obscènes et doivent être cachés ? pensez-vous que ce soit BONS POUR LEUR SANTé et pour la santé de la personne qui les porte, de les confiner sous un tissu ? Pensez-vous que ce soit agréable en été pour la femme qui se trouve SOUS le voile, et qu'elle se sente bien lorsqu'elle l'enlève et qu'elle voit ses cheveux abîmés ? respecter sa chevelure fait partie du respect que l'on doit à son corps TOUT ENTIER !

S'il est vrai que l'Apôtre ne commande le voile que dans l'Église :
1 Cor, 11.5-6 a écrit : 5 omnis autem mulier orans aut prophetans non velato capite deturpat caput suum unum est enim atque si decalvetur 6 nam si non velatur mulier et tondeatur si vero turpe est mulieri tonderi aut decalvari velet caput suum
5 Mais toute femme qui prie, ou qui prophétise, sans avoir la tête voilée, déshonore sa tête ; car c'est comme si elle était rasée. 6Car si une femme n'est pas voilée, qu'elle se coupe les cheveux. Mais s'il est honteux pour une femme d'avoir les cheveux coupés ou rasés, qu'elle se voile la tête.

le reste du commentaire me semble relever d'une conception bien érronnée (voire moderniste) du "respect du corps" (l'Église fustigeant le respect humain , que dira-t-elle du respect du corps ?) ; j'aurais envie de répondre à ce commentaire que c'est précisément par "respect du corps" que ce corps est couvert,en tant que temple de l'Esprit-Saint (1 Cor.6.19).

Je crois me souvenir qu'il y a des textes des derniers papes traitant de ce dernier point, quelqu'un peut-il compléter ?

Avatar de l’utilisateur
Laetitia
Messages : 1753
Inscription : ven. 20 oct. 2006 2:00

Re: La pureté et le "respect du corps"

#2 Message par Laetitia » dim. 06 mars 2016 15:08

Dans le dossier sur le port du voile par les femmes, vous trouverez sur ces versets 5 et 6 de la première lettre de saint Paul aux Corinthiens les commentaires autorisés de Saint Thomas d'Aquin et de l'abbé Fillion.

Avatar de l’utilisateur
Laetitia
Messages : 1753
Inscription : ven. 20 oct. 2006 2:00

Re: La pureté et le "respect du corps"

#3 Message par Laetitia » dim. 06 mars 2016 22:08

chartreux a écrit :J'ai rencontré récemment sur un blog censément catholique le commentaire suivant qui ne me parait pas très orthodoxe :
Théo a écrit : Je ne vois pas en quoi un voile serait synonyme de pureté et de chasteté ??? pensez-vous que les cheveux, qui sont une parure de toute beauté, soient lascifs ou obscènes et doivent être cachés ? pensez-vous que ce soit BONS POUR LEUR SANTé et pour la santé de la personne qui les porte, de les confiner sous un tissu ? Pensez-vous que ce soit agréable en été pour la femme qui se trouve SOUS le voile, et qu'elle se sente bien lorsqu'elle l'enlève et qu'elle voit ses cheveux abîmés ? respecter sa chevelure fait partie du respect que l'on doit à son corps TOUT ENTIER !
Porter le voile n'est pas en effet synonyme de pureté ni de chasteté, c'est simplement un signe de sujétion comme l'explique bien saint Thomas d'Aquin dans son commentaire de la Première Lettre de saint Paul au Corinthiens.

De là, en arriver à dire que c'est un manque d'hygiène, puis par conséquence un manque de respect pour sa chevelure et son corps est vraiment … tirer par les cheveux ! que dire alors des religieuses qui portent le voile tous les jours ….
Chartreux a écrit : ...le reste du commentaire me semble relever d'une conception bien érronnée (voire moderniste) du "respect du corps" (l'Église fustigeant le respect humain , que dira-t-elle du respect du corps ?) ; j'aurais envie de répondre à ce commentaire que c'est précisément par "respect du corps" que ce corps est couvert,en tant que temple de l'Esprit-Saint (1 Cor.6.19).

Je crois me souvenir qu'il y a des textes des derniers papes traitant de ce dernier point, quelqu'un peut-il compléter ?
Il me semble, cher Chartreux, que le respect humain et le respect du corps n'ont rien à voir.

Qu'est-ce que le respect humain ?
C'est la faiblesse qu'on a de n'oser faire le bien, et de faire même le mal, par égard pour les jugements et les discours des hommes.
Ainsi triompher du respect humain, c'est ne jamais omettre une bonne action, et n'en jamais commettre une mauvaise, par la crainte de ce que les hommes diront ou penseront. C'est s'acquitter fidèlement de tous ses devoirs, pratiquer la vertu, travailler à sa sanctification, malgré les censures et les dérisions du monde.
Le respect humain est donc un grand désordre car c'est aimer mieux plaire aux hommes qu'à Dieu : c'est craindre plus les railleries des hommes, que l'indignation et la vengeance de Dieu : c'est rougir de Jésus-Christ devant les hommes ; c'est une espèce d'apostasie.

Que dire du respect que nous devons à notre corps ?
Nos corps sont les temples de Dieu, d'abord par le baptême, puis par la Sainte Communion et l'Etat de grâce. Nous devons donc respecter nos corps et nous garder de les faire servir au péché.

Nous devons aussi avoir toujours à l'esprit ce que précisait le pape Pie XII, dans son Allocution à la Jeunesse féminine d'Action Catholique, le 22 mai 1941, les principes que saint Thomas d'Aquin énonce, tou­chant l'ornement de la femme (2a-2ae, qu.169, art.1) et rappelle, alors qu'il indique quel doit être l'ordre de notre charité, de nos affections; le bien de notre âme l'emporte sur celui de notre corps, et nous devons préférer à l'avantage de notre propre corps le bien de l'âme de notre prochain (2a-2ae, qu.26, art.4 et 5).

Répondre

Revenir à « Questions et demandes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités