De l'audace du sacrilège à celle de la fraude !

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3282
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

De l'audace du sacrilège à celle de la fraude !

#1 Message par Abbé Zins » sam. 16 déc. 2006 20:22

Ou suite de l'analyse de la conférence du "Marquis" :


Les détournements sacrilèges de la Sainte Écriture repris par "le Marquis" à son "sourcier" ne se limitent malheureusement pas à l'Ancien Testament.


"Le Marquis" nous affirme péremptoirement et sans sourciller, mais sans rien démontrer sérieusement,

non seulement que "le Grand Monarque" descendra en ligne directe (5 sur 5) de "Louis XVII",

mais mieux encore, mais qui plus est, du Roi David lui-même pareillement en ligne directe (5 sur 5) !


Et afin de mieux paraître le "prouver", il cherche à y établir une ressemblance physique rien moins que "fondée" sur l'Apocalypse elle-même ! ?

Ce qu'il prétend faire par un nouveau détournement gravement sacrilège du verset 14 du chapitre 14

décrivant Notre Seigneur Jésus-Christ en son second Avènement pour le Jugement Dernier,

qu'il n'hésite pas à appliquer en faisant fi de tout le contexte à son pseudo-"Grand Monarque" (p. 17)

qu'il va jusqu'à appeler
"le Sauveur" !
Ainsi, la substitution à la place du vrai Pontife et Roi du (ou des) faux est complète !

Passage qui est doublement tristement caractéristique de toute cette fou-thèse millénaristo-talmudiste !

D'abord, par ce nouveau détournement sacrilège de la Sainte Écriture,

ensuite par sa confusion entre ce qui concerne le second Avènement et le règne spirituel et souffrant d'ici-bas,

en appliquant comme les rabbins pharisaïques ce qui concerne le second Avènement au règne d'ici-bas contre toute l'interprétation patristique en la matière !

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3282
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: De l'audace du sacrilège à celle de la fraude !

#2 Message par Abbé Zins » sam. 16 déc. 2006 23:46

Une grave fraude supplémentaire :


Comment s'étonner que de telles manipulations du Texte Sacré lui-même en appellent d'autres !?


Ainsi en est-il, notamment, non seulement par détournement du sens obvie et du contexte,

mais quant à l'intégrité même du texte pour la prédiction de Saint François de Paule (p. 20)

qui y est appliquée pareillement sans vergogne au pseudo-"Grand Monarque" !


Pour cela, "le Marquis",
qui ne cite pas plus ici qu'ailleurs les sources de ses "citations",
est peut-être là en partie victime de son "sourcier" qui, lui, ne saurait être innocenté, puisqu'il indique la source d'où il la tire,
à savoir le commentaire de Cornelius a Lapide sur l'Apocalypse en la fin du chapitre XVII.


Malheureusement pour lui et sa fou-thèse,
littéralement pillée par "le Marquis",
contrairement peut-être à celui-ci et au très grand nombre de leurs lecteurs
trop contents de leur faire entière confiance en cette optique de rêve qu'ils partagent avec les auteurs,
ce commentaire de Cornelius a Lapide est à ma disposition.


Or, comme le texte, même coupé de son contexte,

n'a pas une assez grande correspondance avec

le détournement de sens qu'il en veut faire

"en faveur de la thèse",

ce "sourcier" n'a rien trouvé de mieux que

d'y ajouter rien moins que 2 lignes,

afin de lui "donner" l'éclairage souhaité ! !

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3282
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: De l'audace du sacrilège à celle de la fraude !

#3 Message par Abbé Zins » dim. 17 déc. 2006 1:16

Voici la teneur de ces deux lignes, ni plus ni moins ajoutées au passage de Saint François de Paule cité par Cornelius a Lapide :
"Dans tout l'univers, il n'y aura plus qu'un grand Pontife et qu'un Grand Roi. L'Empire du Roi durera jusqu'à la fin des temps."



Tout cela est ajouté purement et simplement !


Ajouté entre le contexte précédent et la suite que voici :
"Il n'y aura plus alors que douze rois, un Empereur et un Pape, et un petit nombre de princes.."

Ce qui lui donne bien évidemment une toute autre teneur que dans l'original !

Justement l'inflexion de sens forcé que l'auteur voulait lui inoculer frauduleusement !



Devant une pareille fraude, prouvée ici de manière patente, comment ne point douter de la teneur de toutes les autres "citations" dont on ne peut vérifier ainsi précisément la source directe !

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3282
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: De l'audace du sacrilège à celle de la fraude !

#4 Message par Abbé Zins » dim. 17 déc. 2006 16:05

Une fois les esprits des lecteurs,

déjà portés d'avance par leur intérêt envers un tel sujet à adhérer à une thèse si mirifique,

ainsi préparés,

l'auteur "peut se permettre" tous les rapprochements possibles

de textes annonçant au cours des siècles un renouveau, une réforme, une purification,

un Roi, un saint Évêque ou autre,

pour les appliquer systématiquement à sa "fou-thèse"

au grand ébahissement de ses lecteurs grugés et admiratifs

d'un tel faisceau de "preuves" et de "correspondances"

à y regarder de plus près en vérité factices !

Avatar de l’utilisateur
Laetitia
Messages : 1586
Inscription : ven. 20 oct. 2006 2:00

Re: De l'audace du sacrilège à celle de la fraude !

#5 Message par Laetitia » dim. 17 déc. 2006 16:35

Abbé Zins a écrit :
l'auteur "peut se permettre" tous les rapprochements possibles

de textes annonçant au cours des siècles un renouveau, une réforme, une purification,

un Roi, un saint Évêque ou autre,

pour les appliquer systématiquement à sa "fou-thèse"

au grand ébahissement de ses lecteurs grugés et admiratifs

d'un tel faisceau de "preuves" et de "correspondances"

à y regarder de plus près en vérité factices !
En effet, voici tirée d'un site internet :
une méditation proposée en trois parties proposée par Bruno Guerbet à partir de la Sainte Écriture sur « les deux fils de l’Onction » et suivie d’une seconde sur « Jacob et ses frères »


« Les deux fils de l’onction », c’est-à-dire le Germe et le Grand Prêtre ou Sacrificateur, ou encore le Serviteur et le Maître, ou le Grand Monarque et le Saint Pape, ou enfin le Roi terrestre et le Roi céleste ou Christ-Roi.


Textes à méditer dans l’ordre indiqué

Psaumes, 2 : 2-3 ;

Zacharie, 3 : 8-9 ; 4 : 14 ; 6 : 12-13 ;

Agée, 2 : 4 ; 22, 23 ;

Luc, 15 : 11-32 ;

Matthieu, 22 : 41-45 ; 24 : 45-47 ;

Jean, 3 : 14-15 ;

Apocalypse, 12 : 1-6 ;

Jérémie, 23 : 5-6 ; 33 : 15-16 ;

Ezéchiel, 34 : 23-30 ;

Psaumes, 20 (Vulg. 19) ; 21 (20) ; 23 (22), 5 ; 72 (71) ; 85 (84), 12 ;

Isaïe, 4 : 2 (Apocalypse, 12 : 16) ; 9 : 1 ; 11 : 1-5 ; 41 : 1-20 ; 42, 1-45, 25 ; 49 : 1-7 ; 52 : 7 à 53 : 12 ; 58 : 6-14 ; 61 : 1 à 63 : 6.

Amos, 9 : 13 ;

Psaumes, 149.

Psaumes, 2 : 2-3 ;

Matthieu, 11 : 12 ;

Marc, 15 : 34 ; 15 : 38 ;

Zacharie, 3 : 2 ; 3 : 1-10 ;

Luc, 15 : 20-25 ;

Apocalypse, 12 : 1-6 ;

Psaumes, 2 : 6-9 ;

Apocalypse, 3 : 8 ;

Matthieu, 24 : 33 ;

Psaumes, 119 (118) ;

Jean, 10 : 2-3 ; 10 : 10-18 ;

Apocalypse, 3 : 12-13 ; 3 : 21-22;

Psaumes, 2 ;

Matthieu, 27 : 45-46 ;

Jean, 19 : 28-30 ;

Genèse, 15 : 10 ; 15 : 17-21 ;

Jérémie, 34 : 18 ;

Psaumes, 69 (68) à 72 (71) ;

Psaumes, 22(21) à 24 (23) et suivants.


Sur « Jacob et ses frères »

Genèse, 32 : 29 ;

Apocalypse, 12 : 5 ;

Apocalypse, 4 : 1 à 6 : 2 ;

Apocalypse, 3 : 11 ;

Luc, 4 : 18-21 ;

Matthieu, 12 : 18-21 ;

Genèse, 37 : 1-36 ;

Genèse, 42 : 1 à 45 : 28 ;

Apocalypse, 3 : 9 ;

I Jean, 4 : 20-21 ;

Genèse, 50 : 14 : 21.
Tous ces textes ont donc été facilement détournés en faveur de la "fou-thèse".

Si vis pacem
Messages : 394
Inscription : mer. 11 oct. 2006 2:00

Re: De l'audace du sacrilège à celle de la fraude !

#6 Message par Si vis pacem » dim. 17 déc. 2006 22:16

Monsieur l'abbé, en clair et si je vous comprends bien, les "prophéties" concernant un grand monarque et un grand pape ne sont que "poudre aux yeux" ou mieux leurre.

La question est donc de savoir pourquoi et par qui ont été lancé ces prophéties ?

D'après ce que je perçois, c'est que le "par qui" aurait comme réponse ceux qui ne voudraient baisser les bras, en acceptant de fait l'impossibilité matérielle pour eux de changer ce qu'ils perçoivent comme étant inéluctable (le "pourquoi"). Pour cela, la demande tout à fait légitime faite à Dieu "que votre règne arrive et que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel", leur semblant de plus en plus impossible, ils vont chercher, notamment dans les Saintes Écritures, des passages qu'ils détournent de leur sens patristique, leur permettant ainsi de se rassurer par l'espoir d'un redressement futur.

Répondre

Revenir à « Débat sur le Grand Monarque »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités